Livres
418 720
Membres
333 464

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Geste de Wolveric, Tome 1 : Les Ombres de Nemain



Description ajoutée par zephyr 2012-07-21T23:29:42+02:00

Résumé

Après quatre siècle de paix, l'Empire de Llyr voit ses frontières menacées. Heureusement que dans les Marches, des hommes s'opposent avec la vaillance du désespoir à cette invasion programmée. Parmi eux, Wolveric, le fils d'un barde devenu soldat pour rejoindre les siens dans la mort. Flanqué d'un gigantesque Phooka qui l'a pris sous son aile, il va devenir l'instrument du destin. Envoyé dans l'Autre Royaume, il va découvrir la richesse d'un monde que chantait son père, affronter des êtres qui le terrifiaient et se rendre compte que l'univers est bien plus complexe qu'il ne le pensait. Lorsque l'avenir de plusieurs peuples reposent sur les épaules d'un jeune homme désireux de mourir, quel espoir reste-t-il ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

Or
1 lecteurs
PAL
3 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par bellajessica 2013-10-02T18:24:33+02:00

Cette autre terre n’était, en tout cas, régie par aucune des lois humaines, qu’elles fussent sociales, physiques ou religieuses. Si, durant quelques années, des missionnaires de différents ordres majeurs ou mineurs avaient tenté d’imposer leur vision de l’infini à cette terre impie, leur bonne parole ne s’était pas propagée de l’autre côté. Les derniers rapports dignes de foi étaient en fait les premiers à avoir été consignés dans les archives de Llyr. Ils remontaient à la création de l’Empire, aux guerres d’installation qui avaient jalonné la construction des villes et des villages. Si ce n’était que des observations éparses, ils représentaient néanmoins des milliers de pages rassemblées dans de vieux grimoires rongés par les vers que de pieux archivistes conservaient avec soin dans la Bibliothèque Impériale. S’ils les ouvraient une fois par siècle, c’était pour les dépoussiérer, car plus personne ne les lisait. Les textes du passé n’avaient guère d’importance aux yeux des dignitaires de cette époque. Les temps anciens étaient révolus, surannés. Seuls les conteurs et les bardes perpétuaient encore certains écrits, faisant courir dans les esprits les traces des héros et des monstres d’autrefois. Leurs chants aux veillées permettaient de faire passer des frissons dans le dos des convives, abrités derrières les murs de terre et de bois.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 3
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 1
Note globale 7 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode