Livres
461 733
Membres
418 361

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Elle cessa de crier, reconnaissant le code du sort de mort. Skan se retira en lui-même un instant, afin de stabiliser son vol, puis il jeta le sort, arrachant l’esprit de la femelle à son corps torturé. Le cœur de la malheureuse s’arrêta

Afficher en entier

Le griffon se remit en mouvement, rampant ventre à terre, comme un chat. Pas une feuille ne bougea sur son passage. La tente du maître d’armes était bien gardée, mais le terrain accidenté lui donnait l’avantage. Les makaars surveillaient le ciel, au-dessus du camp, et les soldats avaient formé un périmètre de défense. Personne n’avait envisagé la possibilité qu’une créature volante atterrisse derrière les sentinelles et continue à pied

Afficher en entier

Il trouva le bâton. En dépit de l’épaisseur de sa « peau » de cuir, il était tiède. Le griffon recula, faisant attention à ne rien renverser ni toucher, puis il porta sa prise de guerre à son bec et se laissa tomber par l’ouverture

Afficher en entier

Skan se glissa tant bien que mal à l’intérieur du chariot. Il y faisait sombre, mais il vit aussitôt les caisses ouvertes. Pleines d’armes comme celle qu’avait essayé d’utiliser l’humain. Elles n’étaient pas plus grandes que ses serres… mais bien plus mortelles. Pas besoin de sort pour savoir qu’elles étaient magiques. La puissance qu’elles contenaient lui hérissait les plumes. Il tendit la main et faillit en toucher une, mais une voix, dans son crâne, hurla : Non 

Afficher en entier

Skan atterrit en projetant des cailloux dans toutes les directions. Il tourna la tête à droite, à gauche. Rien. Mais cela pouvait changer d’un instant à l’autre. Il pénétra sous la tente par l’arrière (personne ne garde jamais l’arrière) et, roulant sur le dos, commença à s’attaquer au plancher du chariot. Il n’avait pas osé découper la toile avec ses serres – qui luisaient faiblement – l’expérience lui ayant appris que les défenses les moins solides étaient truffées d’alarmes

Afficher en entier

Skan approchait de la tente. Il y avait des alarmes magiques. Y avait-il aussi des pièges ? Les armes qu’il cherchait étaient-elles un appât, ou était-ce la femelle griffon torturée ? Quelle importance ? Tu es bien trop prévisible, Skan, bien trop sensible. Elle va mourir, alors pourquoi risquer ta vie ? Il plongea vers la tente

Afficher en entier

Son plan était simple : attendre la nuit pour explorer le camp. Certains guerriers pensaient que la magie d’Urtho lui avait conféré son agilité. Mais son créateur niait farouchement y être pour quelque chose, affirmant que l’obsession de Skan pour la danse en était à l’origine

Afficher en entier

Il espérait ne jamais plus avoir besoin de l’utiliser. À mi-chemin de son objectif, il se figea, entendant des pas approcher des hautes herbes qui le dissimulaient. Sa cachette, qui avait semblé sûre un instant plus tôt, lui parut soudain bien dérisoire

Afficher en entier

Il se concentra sur Laisfaar. La garnison d’Urtho n’était pas composée que d’humains. Il y avait des hertasis, des tervardis et trois familles de griffons. Il scruta les remparts et vit les repaires de ses semblables avec les nids des petits, les rampes d’accès… les plumes brûlées, les taches de sang et la cage thoracique à nu

Afficher en entier

Chaque camp avait des voyants et des devins susceptibles de faire tomber à l’eau les plans les mieux conçus. La nuit précédant la prise du Col de Stelvi, une voyante s’était réveillée, criant qu’une nouvelle arme écraserait la garnison. Une arme magique, manipulée par de simples soldats. Cet avertissement n’avait pas échappé au griffon, qui se montrait très prudent

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode