Livres
475 864
Membres
454 170

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Guerre éternelle



Description ajoutée par Treillis 2014-03-01T17:03:15+01:00

Résumé

En 1997, un de ses astronefs ayant été détruit dans la constellation du Taureau, la Terre décide de se venger. On enverra contre l'ennemi un contingent d'élite.

Avec d'autres, William Mandella, étudiant surdoué, est enrôlé et soumis à un entraînement si inhumain que beaucoup en meurent. Il survit, lui, combat dans l'espace et sauve encore sa peau. Il va rentrer...

Paradoxalement, le plus dur l'attend... Aux confins de l'univers, il a franchi sans le savoir des portes de distorsion spatio-temporelle. Sur Terre, des siècles ont, en fait, passé!

William Mandella est seul, paumé, sans plus rien de commun avec ce monde autre, cet univers inconnu...

Afficher en entier

Classement en biblio - 104 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-19T21:31:05+01:00

C’était parfaitement absurde de nous faire nous entraîner par ce froid, et tout à fait caractéristique de la pseudo-logique militaire. Certes, il allait faire froid là où nous allions, mais ce ne serait ni un froid de neige ni un froid de glace. Quasi par définition, puisque les collapsars n’émettent aucun rayonnement, la température d’une planète-portail ne s’écarte du zéro absolu que de un ou deux degrés. Tu n’as pas le temps de frissonner que tu es déjà mort

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

L'histoire de la création de troupes d'élites, devant être envoyées aux confins de la galaxie pour répondre à une agression.

Suite à un entrainement si dur que peu y survivent, les envoyés se verront projetés dans un tel futur qu'il seront incapables de s'y adapter, et ne trouveront leur salut que dans leur Unité.

A remettre dans son contexte historique, fin de la guerre du Viet Nam, quand de nombreux vétérans auront un mal fou à rejoindre la vie civile...

Afficher en entier
Diamant

Nous sommes en 1997. William Mandella, membre d'un contingent d'élite de l'armée des Nations Unies, nous relate son expérience de soldat dans la guerre totale qui oppose la Terre à la première civilisation extraterrestre qu'elle rencontre : les Taurans. Ecartelé entre son incompréhension du conflit et son instinct belliqueux formaté par les autorités militaires, Mandella évolue de bataille en bataille, dans une guerre dont on n'entrevoit pas la fin, et dont on a presque oublié le commencement.

La Guerre éternelle passe pour un plaidoyer pacifiste, et à dire vrai, il en possède tous les ingrédients. Ecrit par un vétéran du Vietnam au moment où le conflit peinait à trouver une conclusion, ce roman, dont on imagine volontiers l'auteur abondamment barbu et chevelu, pourrait aisément être une dénonciation de l'absurdité de toutes les guerres à rallonge sans cause bien définie.

Le problème, c'est qu'à y bien regarder, il existe finalement assez peu de différences formelles entre La Guerre éternelle et un roman comme Etoiles, garde à vous ! , qui contribua (à tort ?) à forger l'image d'un Robert Heinlein va-t-en-guerre et tant soit peu fascisant. Attention, il n'est pas ici question de faire un procès d'intention à Joe Haldeman, mais de relativiser le message véhiculé par ce roman qui s'est tout de même vu attribuer le prestigieux doublé Hugo-Nebula.

Que nous raconte l'auteur, en fin de compte ? Une guerre entre la Terre et une race extraterrestre. Rien de bien nouveau : depuis des décennies, il s'extermine sur pellicule et sur papier des cohortes d'aliens tous plus laids et effrayants les uns que les autres. On s'apercevra vite que le récit d'Haldeman ne renouvelle pas spécialement le traitement de ce cliché de la science-fiction. Et ce ne sont pas les deux dernières pages du livre, où l'auteur assène l'évidence première que ce conflit vieux de plusieurs siècles (mais de quelques années seulement pour le narrateur, par l'effet de la relativité) était finalement absurde, qui nous convaincront de la portée contestataire de son message.

En extrapolant un tantinet, on pourrait à la rigueur distinguer quelques esquisses de critiques, dirigées non pas contre la guerre en tant que tragédie, mais contre l'armée en tant qu'entité. Malgré tout, là encore, la caricature n'est pas très novatrice ; elle est même un peu grossière : les officiers sont obtus, les massacres des combats répugnants, le conditionnement des soldats monstrueux, et suffocante la discipline à laquelle ils sont astreints... D'accord, mais malheureusement, l'écrivain ne réussit pas avec des mots ce que Kubrick accomplit à l'écran (dans des films célébrissimes comme Les Sentiers de la gloire, Dr Folamour, Orange mécanique, tous antérieurs à La Guerre éternelle, ou encore Full metal jacket). Haldeman aurait pu se servir de l'évocation de la guerre pour ériger un monument à la paix et à la non-violence. Au lieu de ça, il nous livre un énième récit de boucherie interstellaire ponctué par un dénouement simplet qu'on croirait destiné à nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Cependant, la lecture de ce livre peut se révéler très agréable au premier degré : l'argument scientifique est intéressant (avant d'avoir été militaire, l'auteur est tout de même physicien) ; un réel travail a été entrepris pour donner un peu d'épaisseur aux personnages et à l'arrière-plan social, et les parties d'action sont plutôt réussies. Mais ne faites surtout pas la même erreur que le chroniqueur en entamant La Guerre éternelle : n'espérez pas y trouver un message pacifiste subtil, et encore moins une dénonciation subversive. La déception me rend peut-être injuste, mais je ne peux m'empêcher de penser que si Haldeman avait été voyageur de commerce plutôt que vétéran des rizières, on lui aurait sans doute prêté beaucoup moins d'intentions et on aurait moins exigé de son roman.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par al61 2019-11-04T11:06:13+01:00
Diamant

Un excellent roman présenté sans temps mort avec un certain style.Concernant le thème ,il est difficile d'accrédité une ode à la paix en présentant la guerre mais les voies de l'auteur sont impénétrables !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GMathilde 2019-08-15T17:03:36+02:00
Or

Remarquable Odyssée temporelle. Une vision sur le futur de la Terre, une bonne critique de la guerre et une trame amoureuse sont la recette de ce récit sans temps mort. et ce n'est pas un jeu de mot... Bref, vous serez comblé en le lisant et puis frustré en refermant le livre après avoir lu la dernière ligne tant il vous sera difficile de revenir à la dure réalité. La plupart des bouquins de sf traitant du voyage dans l'espace font fi de la relativité et de la vitesse de la lumière et donc des problèmes de causalité relatifs à ce type de récit. Haldeman arrive à construire une histoire vraisemblable, tout en écrivant les aventures d'un soldat pacifiste héros malgré-lui d'une guerre non conventionnelle; à lire absolument pour la justesse des sentiments et des situations et non pour un quelconque bellicisme ..Formidable livre, de la premiere à la derniere lettre! En plus d un bon livre de sf c est aussi une belle histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ShirleySherould 2017-07-19T13:07:03+02:00
Diamant

Un roman qui suit le parcours incroyable du soldat Mandella, à travers son espace-temps. La guerre est vue dans son horreur. C'est vraiment un livre de science-fiction entraînant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2017-01-07T13:32:41+01:00
Pas apprécié

Je n'ai pas aimé... On a compris que c'était une retranscription du Vietnam... Les personnages ne sont pas bien caractérisés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jdlagarde 2016-11-30T10:52:48+01:00
Argent

Bon roman sur l'absurdité de la guerre qui prend beaucoup de sens quand on le relance dans son contexte historique. Bien ecrit, prenant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ComteHislec 2014-10-03T08:04:24+02:00
Diamant

Un "space-op" assez glaçant, anti-militariste, et qui devrait être un classique du genre, tant le cynisme sur l'être humain y est à peu près aussi poussé que dans 1984 ou "le meilleur des mondes"... Contrairement à ce que disent les "évaluations", il y a de l'humour, dans ce bouquin, c'est juste que c'est de l'humour noir et cynique (("Mandella" qui devient commandant de l'Armée, hein !)...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Daranc 2013-01-01T18:44:36+01:00
Or

Joe Haldeman signe ici un petit chef-d’œuvre. Tant sur la philosophie de la guerre que sur les rapports entre les soldats, et leur hiérarchie. Le trouble entre l'évolution de la société, étant décalés dans le temps il découvrent d'autre manière de penser, et même de parler.

Ce livre est également sortie en BD. Des adaptations y ont étés faites mais dans l'ensemble il n'y a pas "trahison" du roman. A lire, le roman comme la BD.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par biocyber 2012-05-31T16:16:14+02:00
Bronze

l'histoire est ecrite il y a 30ans.mais elle est captivante.pas mal

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jalihema 2012-04-24T20:29:21+02:00
Bronze

J'ai beaucoup aimé ce livre qui traite de la guerre et du voyage spatio-temporelle, ce qui fait que à notre temps terrestre l'histoire se déroule sur un temps ectrémement long alors que le héros ne traverse que quelsues années de cette guerre. Mais tout a déjà été dit par les autres commentaires fort intéressants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lutin82 2011-10-29T20:41:15+02:00
Or

J'apprécie la façon d'aborderles deux thèmes important de ce livre : la guerre et la relativité.

L'histoire nous relate les aventures de William Mandella tout au long de sa carrière. Le récit à la première personne, nous immerge dans les impressions, les incompréhensions, les émotions, bref dans la vie de Mandella.

Et au fil du roman,; nous prenons conscience de la stupidité de cette guerre et de sa course aux armements.

Pour aboutir, au final à une guerre sans raison, atroce et vaine.

Parfois comparé - à juste titre en raison des expériences personnelles des deux auteurs - à Heinlein, et à " Étoiles, Gardes-à-vous!" (roman classé comme militariste et pro-belligérant en France !!!!! c'est mal connaître l'auteur), ce roman jette à la figure l'absurdité et l'horreur des conflits armés, et plus que la guerre elle-même, ceux qui s'en délectent qui sont mis à l'index ( et non les militaires).

Outre, l'enjeu du retour à la vie civile, Haldeman dépeint avec pédagogie et vraisemblance les effets relativistes du voyage spatial (les vaisseaux voyageant à des vitesses proches de la vitesse de la lumière). Ainsi, à leur retour sur Terre, le temps a passé beaucoup plus vite et les soldat doivent composer avec tous les changements : les proches vieillis ou décédés,les changements socio-culturels et l'avancée des technologiques.

Ce livre est court et se lit vite. J'ai beaucoup apprécié cette immersion dans l'esprit de Mandella, et particulièrement la façon de dénoncer les va-t-en guerre de tout poil, plutôt que tout un corps de militaire.

Sa façon d'illustrer les effets de la relativité et de "mettre en œuvre" la théorie d'Einstein, est .. parfaite.

Afficher en entier

Date de sortie

La Guerre éternelle

  • France : 2001-02-26 - Poche (Français)

Activité récente

Yapafe l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-06T08:01:55+02:00
oscar67 l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-12T13:23:14+02:00
Masa50 l'ajoute dans sa biblio or
2018-06-28T18:13:30+02:00
Kergan l'ajoute dans sa biblio or
2018-04-03T14:43:25+02:00
Siliace l'ajoute dans sa biblio or
2017-10-08T23:22:32+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 104
Commentaires 13
Extraits 16
Evaluations 26
Note globale 7.62 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode