Livres
472 607
Membres
445 407

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Tels des spectres sortant de tombe et comme si le ciel les avait lui-même invoqués, un bataillon, d'une trentaine de navires émergea de la mer de nuages toutes voiles dehors, le capitaine Zeph Cap à leur tête. Transperçant l'épaisse couche de nuages, des volutes de blanc s'accrochaient aux navires alors qu'ils remontaient vers la bataille. Fonçant à toute allure vers les lignes arrière de nos ennemis, tous les mages du bataillon des "fantômes" semblaient en transes. Depuis qu'avait débuté la bataille, ils avaient préparé, lentement mais sûrement, un sort de groupe d'une puissance qui se voulait sans équivalence. Les pirates n'eurent pas le temps de réagir...

Afficher en entier

Que les hommes sont aisément manipulables... Bref... L'Empire avait donc décidé de passer à un assaut de plus grande envergure. Malgré tout, ce n'étaient pas les batailles qui se jouaient au nord du continent qui m'inquiétaient, nous avions suffisamment de troupes pour contrer ses assauts. Non, le véritable problème se situait au sud. Les quatre cents navires de la Guilde avaient déjà rejoint le royaume de Méré afin de sécuriser l'espace aérien. Il n'en restait pas moins que les troupes terrestres, elles, se faisaient encore attendre. Le royaume d'Altair, neutre depuis le début du conflit, refusait que les troupes de l'alliance traversent son territoire. Retardant l'arrivée des renforts.

Afficher en entier

JOURNAL PERSONNEL DE ZEPH CAP

La nouvelle fit l’effet d’une bombe dans la forteresse volante de la Guilde. L’empereur Gethro III, l’homme qui régnait en maitre sur tout l’Est du continent Aride, était parvenu à créer des générateurs de nuages. D’après les bribes d’informations qui nous étaient parvenues des villages proches de la frontière, les générateurs étaient de grandes tours d’une trentaine de mètres de haut et de cinq mètres de circonférence. L’armature semblait constituée de métal et était recouverte de plaques de cuivre, elles-mêmes gravées de symboles runiques.

L’apparition de ces tours, si elles fonctionnaient réellement, risquait de mettre en péril l’ensemble de l’économie de la Guilde des Marchands de Pluie. Si les pays voisins décidaient de se rallier à l’empire, nos marchandises ne vaudraient plus rien. Qui ferait appel à des marchands de pluie s’ils possédaient des tours capables de générer des nuages ? Notre pain allait littéralement nous être retiré de la bouche…

Partout dans la forteresse les marchands n’avaient que cette nouvelle aux lèvres. Tous les membres de la Guilde avaient été sommés de cesser leurs transactions ou leurs chasses aux nuages, afin de rallier la forteresse. De fait la plus grande confusion régnait au sein de celle-ci. La plupart de mes compagnons parlaient déjà de prendre les armes contre l’empire. Cela faisait des années que Gethro III voulait évincer la Guilde du commerce de l’eau. Il avait même essayé de mettre en place sa propre flotte commerciale de chasseurs de nuages…

Lors de son accession au trône, Gethro III avait littéralement fermé les frontières de l’empire de l’Ees. Cela faisait près de trente ans que personne n’avait pu avancer à plus de trente kilomètres dans les terres. Nous avions à présent une idée de ce qu’il avait mijoté durant tout ce temps.

Afficher en entier

Mirma Ment était de loin la plus intelligente des trois conseillers, elle ne s’emportait jamais et choisissait toujours ses mots avec soin. Elle avait également cette capacité, que peu de gens ont, à ne parler que lorsqu’elle avait quelque chose à dire.

À l’inverse du second conseiller, Shédim Duvent, qui discutait de tout, tout le temps et avec tout le monde… Je ne me rappelle plus une décision prise par Édenil notre chef, sans qu’il l’ait discutée… Malgré ça, il était souvent de bon conseil et on pouvait dénicher, derrière ses remarques saugrenues, des idées auxquelles peu d’entre nous auraient songé.

Sou Férir était le troisième conseiller, un bon vivant de nature. Sa première préoccupation était la santé des équipages de la Guilde. C’est d’ailleurs ce qui lui avait valu ce poste. Ces décisions penchaient toujours en faveur du bien-être et de la sécurité de nos membres. J’étais curieux de voir la réaction de Sou dans de telles circonstances.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode