Livres
558 130
Membres
606 223

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« Aussi séduisante soit-elle, ne te fie pas au sourire d'une Ombre et fuis son doux baiser. Au moment où ses lèvres chatouilleront les tiennes, sa lame te transpercera le cœur. »

- ADAGE POPULAIRE DE CLEPSYDRE

Afficher en entier

- Mère... Quand je serai adulte, tu seras vieille ?

— Oui, ma chérie. J'aurai des rides et des cheveux blancs.

— Et tu mourras ? fit-elle d'une petite voix.

— Nous mourrons tous un jour ou l'autre. C'est ainsi que la vie est faite.

— Mais il y a quoi après la mort ?

— Nous retournons vers les quatre éléments de la nature. Nous nous unissons à la Grande Téllurique pour faire partie d'un bel ensemble infini... Mais ce ne sera pas tout de suite. Tu ne mourras pas avant très longtemps, et moi non plus.

— Tu mourras tout de même avant moi, murmura Panama en détournant ses yeux remplis de larmes. Et... je serai toute seule.

La main de Thalia enveloppa tendrement sa joue pour lui relever la tête. Elle enfouit son doux regard dans le sien.

— Non, ma fille. Tu auras Marmotte à tes côtés, pour commencer. Peut-être auras-tu trouvé un époux suffisamment courageux pour dompter ta fougue, un homme bon et patient qui te rendra heureuse, qui t'aimera de tout son cœur et que tu aimeras de toute ton âme, avec lequel tu fonderas ta propre famille. (La petite Donnienne grimaça de dégoût en secouant la tête.) Peut-être te seras-tu liée avec quelques amis loyaux sur lesquels tu pourras compter. C'est ce que je te souhaîte. Mais si tu décides de n'avoir ni époux, ni amis, tu ne seras pas seule pour autant. Sais-tu pourquoi ? (Louve appuya sa paume sur la poitrine de Panama.) Grâce à toi, je ne disparaîtrai pas, ma valkyre. Je serai toujours là, même après ma mort. Je ne te quitterai jamais. Où que tu sois, quoi que tu fasses, qui que tu sois. Tant que tu vivras, je serai ici avec toi, Ton cœur est aussi une part de la Grande Tellurique, la part de toi dans laquelle je choisirai de continuer à exister. Tant que les étoiles brilleront dans le ciel, je t'aimerai.

Panama hocha la tête avec un sourire soulagé, puis reposa son visage contre la courbe de son ventre, Elle aimait sa mère aussi fort que le vent qui soufflait sur les montagnes.

Oui, Thalia ne la quitterait jamais.

Afficher en entier

— J'ai... battu... le d-dindon ?

— Pas vraiment. Tu t'es fait démolir le portrait. Tu as failli te faire tuer, ce n’était pas malin, répondit-il sans la regarder.

— Tu.. es... f-fâché contre... moi ?

— Oui, je suis fâché, mentit Khamar.

— Oh..., souffla-t-elle avec une moue peinée. Je v-voulais... que tu sois... fier de moi.

Décontenancé par sa confession, le Haut-Maître baissa ses yeux vairons vers elle.

Afficher en entier

PREMIÈRE RÈGLE. Ne te fie pas aux apparences.

Afficher en entier

Guidée par un pressentiment obscur et une sensation de froid plus exacerbée, la fillette relève la tête. À travers les flocons de neige qui virevoltaient autour de la ferme familiale, elle discerna une silhouette évanescente tapie dans l'ombre d'un mur. La forme noir à inhumaine paraissait attendre quelque chose.

Marmotte ne la voyait pas.

Louve ne la voyait plus.

Sanglier la voyait, mais plus pour longtemps.

La gamine fut intimement convaincue que la silhouette inhumaine ne constituait aucune menace. Elle patientait dans l'ombre, tout simplement.

Sanglier expira son dernier souffle.

Par un réflexe mimétique, sa fille retint sa respiration.

À cet instant précis, elle sentit, au fond de ses tripes, que rien ne serait plus comme avant.

Afficher en entier

Nous sommes tous destinés au baiser de la Mort. Seuls les Dieux sont immortels.

- Devise de la Guilde des Ombres.

Afficher en entier

-Panama Carswell, la Mort elle-même ne pourrait pas m’empêcher de revenir vers toi.

Afficher en entier

- Qu'est-ce qui lui a pris ?

- Il n'a pas dû apprécier que je l’insulte.

Il arqua les sourcils.

- Tu as insulté le Haut-Maître ? Nom de... Estime-toi heureuse d'être encore en vie.

— Il l'avait mérité.

— Tu n'es pas croyable, commenta-t-il avec une admiration interdite.

Ils grimpèrent sur la selle de Vins, lui devant, elle derrière.

— Tu m'as fait peur en tombant dans le fleuve.

Soupirant, la jeune fille noua ses bras autour de la mince taille de son meilleur ami et reposa sa joue contre sa nuque. Elle était convaincue que son mentor avait éprouvé une peur similaire avant de parvenir à la ranimer, et que ses reproches s'expliquaient par cette raison.

Ce qui ne les justifiait en aucun cas, cependant.

- Combien as-tu tué de bandits, Vins ?

- Quatre. Et toi ?

- Cinq, avec le type en armure. Tu me dois un gâteau à la poire. Ne lésine pas sur le sucre.

Le rire léger et enjoué de Noirelame s'éleva dans l'air matinal.

Afficher en entier

Si elle succombait, il ne pourrait pas la ressusciter. Son Don de vie serait impuissant sur elle. Il la perdrait définitivement.

Il ne concevait pas cette idée.

Il ne supportait pas cette idée.

Tous ses efforts réduits à néant...

— Je t'interdis de mourir, Panama. Écoute-moi, pour une fois ! Je te l'interdis. Reste avec moi. Reviens-moi, apprentie ! pesta Khamar avant de presser rudement ses lèvres sur les siennes pour lui insuffler son oxygène.

Il reprit sa série de compressions thoraciques, poursuivant son bras de fer avec la Mort.

Il ne la laisserait pas emporter cette âme.

[...]

— Je t'ai écouté, déclara-t-elle d’une voix tremblante. Pour une fois, je t'ai obéi. Je suis revenue.

Le Haut-Maître lâcha un petit rire grave qui émerveilla la jeune fille.

Elle se promit de ne jamais oublier la sonorité qui chatouilla son ventre. Elle aussi, elle aimait beaucoup cette musique.

Afficher en entier

— Vole, dragon, vole !

— Mon petit soleil, murmura la souveraine, ne cesse jamais de croire en tes rêves d’enfant.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode