Livres
461 303
Membres
417 532

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Haine de la famille



Description ajoutée par Virgile 2009-08-10T06:19:19+02:00

Résumé

Déterminez le défaut le plus irritant de chaque membre de votre famille et attribuez-lui une couleur. Dès que votre père hurlera pour un torchon disparu, vous lui crierez : " Carton vert ! " Chaque fois que votre mère se lamentera sur sa vie ratée, vous vous exclamerez : " Carton rouge ! " Lorsque votre soeur vous traitera de mollasson incapable de passer une éponge, vous répliquerez : " Carton jaune ! " Quand votre frère se lancera dans le récit d'une fête sublime que vous avez manquée, vous l'interromprez : " Carton gris ! " Seul, vous surprenant à bouder parce que personne ne vous aime, vous vous direz soudain, dans un éclair de lucidité : " Carton bleu ! ", et vous éclaterez de rire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 29 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par fanfan50 2014-11-19T18:43:03+01:00

Elle rêve de dîners harmonieux et passionnants qui n'existent pas en ce monde, dans son monde : car ils existent certainement ailleurs, chez les gens de pouvoir, les grands de ce monde. De toute façon, Philippe et elle n'ont aucune vie sociale. Ils ne reçoivent plus parce que chaque dîner est une trop grande épreuve et le résultat trop décevant pour le mal qu'elle s'est donné ; par conséquent ils ne sont plus invités nulle part. D'ailleurs, pourquoi seraient-ils invités quelque part puisqu'ils ne sont rien, n'ont aucun pouvoir, n'intéressent personne. Et puis ça vaut mieux, les dîners épuisent Philippe, il rentre chaque fois avec la migraine, le lendemain il est d'humeur massacrante, quand il ne s'est pas endormi carrément dans son fauteuil après le dîner. "C'était rasoir, dit-il. J'étais mal placé, je n'avais rien à dire à ma voisine de table, et puis moi, tu comprends quand on commence à parler de Simone, de Jacques, d'Edmond, ça m'énerve." La vie sociale et les grands de ce monde ne l'ont jamais impressionné, lui, même s'il s'énerve un peu de ne pas avoir reçu la croix du Mérite ou la Légion d'honneur quand tous ses anciens camarades de promotion l'ont, prouvant encore une fois qu'il est le seul exclu. "Evidemment, dit-elle, ce n'est pas nous qui fréquentons ces gens-là. De toute façon, ne t'inquiète pas, ils ne nous réinviteront pas, on pourra moisir dans notre coin."

Elle est maussade mais ne peut pas le contredire ; au fond d'elle-même, elle aussi trouve que les gens de pouvoir sont snobs et n'ont pas grand-chose à dire. Elle n'est pas dupe de son désir : la haute société, ses préjugés, ses codes et ses bonnes manières l'ennuient.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par fanfan50 2014-11-27T20:49:29+01:00
Argent

Les livres de Catherine Cusset sont toujours très bien écrits et même si elle raconte souvent la même chose, je prends un immense plaisir à la lire. Il est vrai qu'elle a une famille pas ordinaire et qu'elle même a eu une adolescence et un début d'âge adulte très perturbés par sa soif de vivre que ce soit à Paris ou à Harvard et à New York... Et pour finir quand elle raconte le vieillissement de sa grand-mère, Simone, à Sainte-Perrine, je souffre pour Elvire qui doit se dévouer à sa mère jusqu'à la fin.

Afficher en entier

Date de sortie

La Haine de la famille

  • France : 2001-01-15 - Poche (Français)

Activité récente

monikaR l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-16T18:19:23+01:00

Les chiffres

Lecteurs 29
Commentaires 1
Extraits 3
Evaluations 2
Note globale 6.5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode