Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
723 671
Membres
1 049 446

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Belami77 2021-12-10T11:57:55+01:00

Celui qui séduit un millier de coeurs ordinaires acquiert fort logiquement un certain renom, mais celui qui sait garder pour lui seul les faveurs d'une coquette est un véritable héros.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Belami77 2021-12-10T11:56:27+01:00

Il aurait ainsi vécu une vie agréable, malgré le démon et ses multiples agissements, si son chemin n'avait croisé celui d'une créature qui entraîne généralement plus de perplexité chez les mortels que les fantômes, les lutins et les sorcières de tout poil réunis, je veux parler... d'une femme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Belami77 2021-12-10T11:54:33+01:00

Le patronyme de Crane n'était pas sans convenir à sa personne. Il était grand, mais excessivement maigre et étroit d'épaules ; il avait de longs bras et de longues jambes, des mains qui pendaient à vingt toises de ses manches, des pieds qui auraient pu servir de pelles, et toute sa carcasse semblait avoir du mal à se maintenir entière. Sa tête était petite et aplatie sur le dessus, affublée d'une paire d'oreilles démesurées et de grands yeux verts vitreux surmontant un long nez de bécasse ; en fait, elle ressemblait assez à une girouette tournant avec le vent, montée sur l'axe grêle de son cou. A le voir arpenter la crête d'une colline par une journée venteuse, avec ses vêtements se gonglant et flottant autour de lui, on aurait pu le prendre pour le génie de la famine descendu sur Terre, ou pour quelque épouvantail qui se serait échappé d'un champ de blé indien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lucie_bgrd 2021-11-20T16:25:21+01:00

Ichabod fut saisi d'épouvante en découvrant que le cavalier n'avait pas de tête ! Mais sa terreur s'accrut encore quand il remarqua que la tête, au lieu de se trouver entre les épaules, reposait devant lui, sur le pommeau de la selle !

Afficher en entier

Et il eût mené une existence assez agréable, en dépit du Démon et de ses œuvres, s'il ne s'était trouvé sur son chemin une de ces créatures qui plongent le mortel dans une plus atroce perplexité que les revenants, les gobelins et la race entière des sorcières - je veux dire une femme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kid_A 2014-04-08T22:50:20+02:00

Néanmoins, les vieilles paysannes, qui sont les meilleurs juges en ce domaine, soutiennent toujours qu'Ichabod disparut comme par enchantement sous l'effet de forces surnaturelles; c'est pourquoi, dans la région, cette histoire a toujours beaucoup de succès au cours des veillées d'hiver au coin du feu. Le pont fut plus que jamais l’objet de peurs superstitieuses, et c'est peut-être la raison pour laquelle la route fut modifiée ces dernières années de sorte qu'on puisse accéder à l'église en longeant le bief. L'école, abandonnée, tomba bientôt en ruines, et l'ont dit qu'elle est maintenant hantée par le fantôme de l'infortuné pédagogue. On dit aussi que plus d'un jeune laboureur, s'attardant sur le chemin du retour par un beau soir d'été, croit entendre sa voix au loin, psalmodiant un air mélancolique dans la solitude du Val Dormant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MintThea 2013-03-13T14:33:21+01:00

Comme Ichabod approchait de cet arbre sinistre, il se mit à siffler ; il s’imagina qu’on répondait à son sifflement : ce n’était qu’une rafale qui passait furieuse, balayant les branches sèches. Quand il fut un peu plus près, il crut voir quelque chose de blanc se balancer au milieu de l’arbre : — il fit une pause et cessa de siffler, mais en regardant plus attentivement il découvrit que c’était un endroit où l’arbre avait été touché par la foudre, et où la partie blanche du bois restait à découvert. Tout à coup il entendit un gémissement, — ses dents claquèrent et ses genoux choquèrent contre la selle ; ce n’était que le frottement d’une grosse branche contre une autre, tourmentées qu’elles étaient par le vent. Il dépassa l’arbre sans encombre, mais de nouveaux périls l’attendaient.

Traduction de Théodore Lefebvre.

Afficher en entier