Livres
472 828
Membres
445 879

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« Maya esquissa un sourire railleur. Qu’est-ce que cet imbécile de tigre imaginait ? Qu’il suffisait de la fixer de ses yeux cobalt et de sourire bêtement pour lui faire baisser sa garde ? Pensait-il vraiment pouvoir l’amadouer comme toutes ces idiotes d’humaines en parlant et en plaisantant, et lui faire oublier qui il était réellement ? Parce que si c’était le cas, il se fourrait sacrément le doigt dans l’œil.

— Tu sais, je pensais que les autres exagéraient quand ils disaient que tu étais narcissique et indiscipliné, mais maintenant que je t’observe… »

Afficher en entier

- Cesse de t'agiter, je ne te laisserai pas, pas toi, jamais, gronda Bregan en lui léchant la joue.

- Je ne t'ai pas dit que je te tuerais si tu recommençais à me lécher ? grommela-t-elle sans grande conviction.

- Si, tu me l'as dit, et j'ai hâte de te voir essayer, grogna Bregan, amusé.

Elle était incapable de comprendre les grognements du Taïgan mais la détermination qu'elle lisait dans ses yeux lui brisait le coeur. Bregan n'avait pas menti. Cet imbécile tenait assez à elle pour risque sa vie. Pour tout risquer.

Afficher en entier

« — Deux secondes, Dantsky, poursuivit Wan tandis que Cléa le regardait, à la fois terrifiée et fascinée.

Comment un garçon aussi beau pouvait-il être détraqué à ce point ? C’était quoi ? Une compensation offerte par la nature ? « D’accord, tu seras cruel et complètement dingue, mais ton physique sera à tomber » ? »

Afficher en entier

« —Je ne comprendrai jamais pourquoi tu perds ton temps avec les humaines.

Cook sourit.

—Je les trouve amusantes.

Bregan lui jeta un regard dubitatif. Les humaines étaient de la nourriture. Une nourriture interdite mais une nourriture tout de même, et il ne voyait vraiment pas ce qu’il y avait d’amusant à jouer avec un steak. »

Afficher en entier

Le petit Taïgan fit une moue déçue.Les petits humains de l'école lui avaient raconté des histoires sur les zombies et les fantômes, et, Mika croyait qu'ils existaient vraiment. Comme ce n'était pas le cas, il se désintéressa complètement de la conversation et se pencha pour observer une file de fourmis qui lui passait sous le nez.

Afficher en entier

— A t'entendre, on dirait que tu es déjà aux commandes.

Non, Bregan n'était pas aux commandes. Il devait attendre son vingtième anniversaire avant de prendre la tête de son clan, mais il n'avait pas le choix. Il allait devoir convaincre le Conseil et croiser les doigts pour qu'il l'écoute et accepte de se ranger à ses arguments. C'était une question de survie. Les Taïgans avaient beau être les plus forts, les Lupaïs avaient l'avantage du nombre, ce qui en faisaient des adversaires particulièrement dangereux.

— Maya, réfléchis à ma proposition, s'il te plaît. Parle à ton père, parle au conseil. On peut arrêter tout ça...

Maya pris un temps de réflexion. Elle détestait les Taïgans pour ce qu'ils avaient fait...

Afficher en entier

— On pourrait peut-être en profiter pour faire une pause et manger quelque chose, suggéra Cléa qui entendait son estomac gargouiller.

—Bonne idée, fit Maya en sortant un énorme morceau de cerf de son sac à dos.

—Oh non, très peu pour moi, merci. Je me sens déjà assez lourd, répondit le Serpaï en posant instinctivement sa main sur son ventre.

—Je t'avais dit de ne pas l'avaler tout entier, soupira Bregan.

— il a raison. Si on le compte et le tireur de la dernière fois, tu as mangé deux hommes d'au moins 80 kilos cette semaine, tu vas finir par avoir une indigestion, remarqua Maya d'un ton réprobateur.

— Qu'est-ce que vous vouliez que je fasse d'autre ? Vous m'avez demandé de ne pas laisser de traces, grommela Wan.

— C'est pas faux, admit Nel.

Afficher en entier

_ Partez devant, je vous rejoins, déclara Nel en s'éloignant.

_ Où vas-tu? demanda Cléa.

_ Il me faut plus de place pour changer. Je sens qu'on va bien s'amuser, répondit la Rapaï avec un sourire inquiétant.

Cléa et Wan la suivirent un instant des yeux, puis la louve tourna la tête vers le Serpaï et dit:

_ Tu sais, je me demande parfois qui de toi ou de cette gamine est le plus terrifiant.

Wan esquissa un rictus.

_ ça, il n'appartient qu'à toi de le découvrir.

Afficher en entier

Maya lui jeta aussitôt un regard suspicieux. Elle connaissait suffisamment Bregan pour prendre le risque de s'allier avec lui, mais Wan... elle ignorait tout de Wan. Il était aussi insaisissable qu'imprévisible et on ne savait ni ce qu'il pensait, ni ce qu'il aimait ou détestait. Son esprit était aussi impénétrable que son coeur.

Elle secoua la tête.

_ Hors de question.

_ Pourquoi?

_ Je ne te fais pas confiance.

_ Mais à lui, commença-t-il en désignant Bregan, par contre, lui...

_ Lui, c'est autre chose...

Un rictus s'afficha sur les lèvres de Wan.

_ Pourquoi?

Maya le fixa droit dans les yeux.

_ Parce qu'il est lui et que toi, tu es... toi.

_ Pfff... les femelles et la logique...

Afficher en entier

« — Je vous l’ai dit, plus on connaît les humains, moins on a envie de les fréquenter et plus on éprouve le désir de les dévorer, soupira Wan. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode