Livres
486 634
Membres
476 799

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Sixodel 2019-06-16T10:13:28+02:00
Bronze

J’ai fait une agréable ballade dans le Cannes de La Belle Époque en compagnie de Lola, Gabriella et Guy de Maupassant himself! Oui oui J’adore le concept !

Ces 3 là, par un sacré concours de circonstances deviennent amis et se proclament enquêteurs. On suit donc leur enquête policière à travers les rues de Cannes en 1884, et à travers une société puritaine et très hypocrites.

Même si j’ai découvert le coupable un peu avant notre trio, je n’imaginais pas jusqu’où cette personne était allé. Joli rebondissement pour la fin ?

J’ai apprécié les faits relatés à la fin par l’autrice concernant la ville à cette époque, et les infos sur Maupassant. Je vais aller en découvrir plus sur son blog.

Je n’ose imaginer la somme de travail de recherche qui a dû être fourni: les descriptions, la richesse du vocabulaire parfois coloré (langage d’époque et provençal, un peu d’anglais ... ) il ne nous manque qu’une robe D’antan et on y est !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lacroi 2019-05-07T12:08:09+02:00
Or

Alice Quinn ne nous déçois jamais.. son style d’écriture est égale à Maupassant ! Non je ne plaisante pas..nous rentrons dans l’histoire et c’est très dur d’en décrocher..quand arrive le mot fin, c’est avec regret que nous quittons ces personnages touchants.

Miss Gabriella Fletcher, aristocrate anglaise sans le sou, se retrouve à la rue en ce printemps 1884. Lady Sarah, sa patronne et amante, vient de la démettre de son emploi de gouvernante, la laissant errer dans Cannes. Grâce à une petite annonce pour un emploi de conseillère, elle va faire la connaissance de Philomena, alias Lola, courtisane de 20 ans, plaquée par son amoureux et soutien financier. Leur chemin va croiser celui de Guy de Maupassant, en vacances sur la Riviera.
Tous les trois vont tenter de résoudre l'énigme du meurtre de Clara, amie d'enfance de Lola dont ils ont découvert le cadavre dans un buisson du grand hôtel dans lequel elle était femme de chambre.
 Les personnages ont de la consistance. L'intrigue policière est bonne. Je trouve que l'auteure a bien su retranscrire l'ambiance de la Belle Epoque. C'est un roman très riche à tous points de vue, l'écriture est fluide et agréable et le vocabulaire riche et recherché, . On sent une grande maîtrise.

J'ai apprécié l'audace de l'auteure dans son choix des thèmes abordés. Le principal étant la condition de la femme au XIXème siècle, la dénonciation de la corruption possible par l'aristocratie. La dénonciation du pouvoir de l'homme, riche de surcroît , est également un des thèmes phares. L'orientation du roman et le choix d'en prendre le contre pied rend ce roman très intéressant et original.

C'est très documenté.
 Je vous recommande ce livre.


Afficher en entier
Commentaire ajouté par serialreadeuz 2018-02-07T13:26:55+01:00
Lu aussi

Premier tome de ce qui s’annonce être une trilogie, le dernier roman d’Alice Quinn (il s’agit d’un pseudonyme) a tout pour plaire !

Les premières pages donnent le ton, j’ai immédiatement été happée par l’action et la violence de cette première scène. Le moins que l’on puisse dire est que l’on est loin de la littérature légère.

Ensuite, le décor et les personnages s’installent, plus lentement ( trop diront certains) mais personnellement j’ai apprécié les nombreuses descriptions et détails qui donnent force et réalisme au récit. Ils permettent une immersion douce nécessaire pour un roman historique réussi, plus encore lorsqu’il s’agit d’une oeuvre en plusieurs tomes. C’est ici de main de maître que l’auteure nous immisce dans l’univers d’une courtisane du XIXème siècle.

Filomena Giglio, dite Lola, est une courtisane qui vit des rentes de ses « chérubins ». Elle engage à son service Miss Fletcher of Ramsey, une aristocrate anglaise ruinée. Très vite, les deux femmes vont se retrouver au cœur d’une enquête où elles sont loin d’être les bienvenues ! Qu’à cela ne tienne, elles n’ont pas dit leur dernier mot et sont bien décidées à s’affranchir des conventions en vogue dans le Cannes de 1884 et à découvrir la vérité sur une affaire de meurtre que la police semble vouloir camoufler à tout prix.

Dans la seconde partie du roman, le rythme s’accélère ...

Venez découvrir mon avis complet en cliquant sur le lien de mon blog :

https://serialreadeuz.wordpress.com/2018/02/07/la-lettre-froissee-une-enquete-a-la-belle-epoque-d-alice-quinn/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leboudoirdulivre 2018-01-23T13:57:33+01:00
Argent

https://leboudoirdulivre.wordpress.com/2018/01/23/la-lettre-froissee-dalice-quinn-une-enquete-a-la-belle-epoque-1/

Je remercie NetGalley et Amazon Publishing pour nous donner l’opportunité de découvrir de nouveaux livres souvent en avant-première.

Cannes, 1884.

Une domestique de l’hôtel Beau Rivage meurt dans de mystérieuses circonstances.

Miss Gabriella Fletcher, jeune femme de noblesse britannique, désargentée et dont les préférences pour les femmes l’ont banni de la bonne société se voit contrainte de subvenir à ses propres besoins.

Une annonce et la voila gouvernante de Filomena Giglio, surnommée Lola, une femme aux mœurs douteuses mais qui à l’inverse de la noblesse britannique n’a que faire de la disgrâce et de la réputation de Miss Fletcher.

Une rencontre avec Maupassant et l’aventure commence pour Lola, et Gabriella au détour d’un taillis où le corps sans vie d’une domestique du lieu de réception gît sans vie.

Filomena avec l’aide de ses amis n’aura de cesse de traquer le coupable derrière ce meurtre.

Pourquoi ce meurtre importe t-il tellement à Filomena ?

Quels sombres secrets dissimule-t-il ?

J’avoue que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et celle-ci ne m’a véritablement intéressé qu’à partir de la moitié du récit. Dès le début, j’ai trouvé que l’histoire s’étirait en longueur, qu’elle manquait d’éléments pour pimenter l’intérêt du lecteur.

Arrivée à la moitié, je retrouve un certain dynamisme qui faisait à mon sens jusque-là défaut. L’enquête prend un tournant intéressant de par la présence de nombreux sujets de sociétés importants à cette époque mais si facilement oubliés car faisant partie de la vie du peuple (le mode de vie des femmes, les mauvais traitements des orphelins dans les orphelinats pourtant subventionnés par la noblesse…).

Mention spéciale pour la présence de ces sujets si injustement oubliés, pour les descriptions sur la vie à Cannes à cette époque, si finement détaillées que l’on se croirait dans cette fameuse Belle-Epoque.

Les personnages sont intéressants notamment celui de Gabriella. Ses pensées, ses interrogations, sa découverte de la vie des personnes plus modestes, des dessous de la noblesse amène un peu de piquant dans une histoire qui m’a paru trop longue à se mettre en place.

Pour moi, le plus de ce premier tome est le travail de recherches qu’à fait l’auteur sur la vie à cette époque et qui est fidèlement retransmis, le petit dossier à la fin du livre sur les recherches d’Alice m’a beaucoup plu peut-être plus que l’histoire en elle-même à cause du temps qu’il m’a fallu pour y trouver de l’intérêt.

Beaucoup de « je » et de descriptions durant les 50 premières pages qui m’ont donné un avant-goût de l’histoire fade s’étirant en longueur, heureusement que j’ai continué malgré tout ma lecture pour trouver les sujets abordés intéressants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manou60 2018-01-17T12:03:37+01:00
Or

Je remercie chaleureusement Alice Quinn et Amazon Publishing de m'avoir permis de lire ce roman en avant - première.

Lorsque j'ai vu que le dernier Alice Quinn était disponible à la lecture en service presse sur le site NetGalley, je n'ai pas hésité une demi-seconde ! Tout d'abord parce j'ai déjà eu l'occasion de lire des romans de cette auteure et qu'à chaque fois j'avais beaucoup aimé (rappelez-vous.. "Au pays de Rosie Maldonne T4 : Nom de code Mémé Ruth" et Fanny N). Ensuite parce qu'Alice est une auteure que j'apprécie beaucoup et que le résumé m'a vraiment alléchée. Et enfin.. Non mais vous avez-vu cette couverture ? Une merveille ! Tous les ingrédients étaient réunis pour me faire craquer...

Le roman débute sur la rencontre de Miss Gabriella Fletcher, anglaise de bonne famille déchue et Filomena Giglio, dîtes Lola, jeune femme aux mœurs légères. Miss Fletcher répond à l'annonce de Mademoiselle Lola qui l'engage comme répétitrice. Elle fait la connaissance d'un auteur qui monte Guy de Maupassant et c'est ce trio assez improbable qui va se lancer à la poursuite de l'assassin d'une jeune femme de chambre.

Dès les premières pages, j'ai eu l'impression de faire un saut dans le temps et de me retrouver dans le Cannes de 1884 (et pourtant je n'y ai jamais mis les pieds ! à Cannes hein ? Enfin en 1884 non plus...). On y découvre la Croisette, le faste de la vie des gens fortunés, les Hôtels de prestige mais aussi la dure réalité pour les gens du peuple. La prostitution, les orphelinats, les bas quartiers, le quotidien de ceux qui ne sont pas nés avec une cuillère en argent dans la bouche.. Alice Quinn décrit parfaitement l'ambiance de cette Belle - Epoque où le paraître est d'une importance capitale entre beaux bijoux, chapeaux à la mode et balades en fiacre. Son écriture est toujours aussi fluide avec une pointe d'humour que j'apprécie tout particulièrement.

La suite de ma chronique : https://ettulisencoreemma.wordpress.com/2018/01/17/la-lettre-froissee-une-enquete-a-la-belle-epoque-t1-par-alice-quinn/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2018-01-17T06:10:12+01:00
Or

Je suis friande des aventures de la Belle-Époque et de cette ambiance que l'auteure a parfaitement illustrée à travers ses mots. Ce qu'il y a d'original ici, c'est la situation de l'intrigue, Cannes. On va y découvrir le faste de la croisette, des grand hôtels et la misère des quartiers pauvres, des orphelinats. De nombreuses descriptions qui m'ont donné l'impression d'y être.

La plume de l'auteure est toute en fluidité, son récit étant ponctué de nombreux mots et expressions qui nous immergent d'autant plus dans l'ambiance de l'époque. Le dialecte provençal. Pour la majorité, ils font l'objet d'une traduction en note de bas de page mais j'avoue que certains mots me sont tout de même restés incompris car non traduits.

Avec des personnages aux personnalités bien travaillées. Que ce soit pour les 3 principaux assez charismatiques ou les secondaires, l'auteure n'a rien laissé au hasard. Lola, courtisane qui, sous ses airs de fille frivole cache une jeune femme intelligente et déterminée. Gabriella, que son attirance pour les femmes a conduite à la déchéance. Elle ne se laissera pas abattre et c'est aux côtés de Lola qu'elle va aller mieux. Et puis, et j'ai adoré l'idée, Guy de Maupassant, le célèbre homme de lettres qui va accompagner ces dames dans leur enquête.

Plusieurs intrigues viennent ponctuer le récit. Il y a d'abord celle qui concerne la situation de Lola. Celui dont elle était amoureuse s'est envolé et avec lui, l'aide financière à son train de vie. Avec Gabriella, elles vont devoir trouver des solutions pour renflouer les caisses et faire en sorte que Lola échappe à celui qu'elle exècre au plus haut point.

Ensuite, l'enquête policière sur le meurtre de l'amie d'enfance de Lola. A eux trois, ils vont mener des investigations pour découvrir le coupable. J'ai adoré la manière dont elle est menée et le fait qu'elle comporte aussi son petit lot de rebondissements. Jusqu'au bout, elle sera bien construite et pleine d'inattendus.

Un récit avec du rythme et où il se passe énormément de choses. Il faut dire que nos trois acolytes, surtout les dames, ont un quotidien plutôt mouvementé. J'ai adoré les voir élaborer des hypothèses puis trouver et mettre en action des stratagèmes pour démasquer le coupable.

D'un bout à l'autre, j'ai passé un excellent moment et j'espère que l'auteure a déjà en tête d'autres aventures toutes aussi palpitantes et croustillantes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jarnetmelanie 2018-01-17T01:20:10+01:00
Or

Retour à la Belle-Époque.

Gabriella Fletcher se retrouve dans une situation délicate. Sans emploi, elle décide de répondre à une petite annonce . Elle devient alors la gouvernante de Filomena Giglio , qui se fait appeler Lola et a des activités que la bonne société réprouve .

Mais une mauvaise nouvelle va les contraindre à collaborer avec Maupassant, ensemble ils vont former une drôle d'équipe et mener une enquête plutôt risquée.

Alice Quinn est une auteure que j'aime beaucoup et dont je ne rate jamais une nouvelle sortie de roman. Alors lorsque j'ai su qu'elle sortait un nouveau livre je n'ai pas pu résister bien longtemps.

Je suis donc partie à la découverte de cette nouvelle histoire, et bien m'en a pris.

Ouvrir ce roman c'est plonger au coeur de la Belle-Époque. On a l'impression de faire un retour en arrière dans notre histoire.

Et c'est à la fois rafraîchissant et dépaysant.

Grâce à la plume d'Alice , on a vraiment l'impression d'être à Cannes , en 1884. Je n' y ai jamais mis les pieds et pourtant j'ai eu l'impression tenace d'y être chez moi, que ces rues étaient les miennes.

J'avais l'impression d'être auprès de Gabriella, Lola et Maupassant et de mener moi aussi l'enquête dans la bonne société cannoise.

Et ce qu'on y découvre est parfois aberrant. La condition féminine de l'époque était telle que certaines femmes en étaient réduites à certaines extrémités pour pouvoir survivre.

Je ne vous en révélerai pas trop mais vous serez très certainement surpris par certaines situations.

Mais malgré les évènements parfois dramatiques qui prennent vie sous nos yeux , ce livre ne manque pas d'une certaine légèreté. Et c'est là, la particularité d'Alice. Ses textes regorgent toujours ( ou presque ) d'une certaine forme d'humour ou d'ironie, apportant une touche de fraîcheur bienvenue.

Ici la confrontation entre la rigueur de Gabriella et l'exubérance de Lola nous apporte son lot de scènes particulièrement savoureuse.

Leurs différences pourraient certes les éloigner mais c'est en fait tout le contraire. Car malgré les apparences ( qui vous en conviendrez sont très souvent trompeuses) elles se ressemblent plus qu'il n'y paraît et elles portent en elles de lourds secrets ( qu'il ne m'appartient pas de divulguer ici ).

Elles forment un duo détonnant que j'ai pris grand plaisir à suivre.

En fait ce n'est pas seulement un duo , c'est plutôt un trio, grâce à ce cher Mr de Maupassant.

Au départ j'ai été très étonnée de retrouver cet écrivain que j'aime tant en personnage de roman. Mais Alice Quinn arrive parfaitement à rendre l'apparition de ce personnage complètement logique et la façon dont elle nous le dépeint ne fait que le rendre encore plus réel à nos yeux.

Difficile de s'imaginer désormais cette histoire sans lui tant il apporte au récit .

Ensemble ils vont mener l'enquête d'une façon étonnante mais très efficace, malheureusement pour certains ;)

Comme vous l'aurez très certainement compris j'ai passé un très bon moment grâce à cette histoire. Et c'est avec regret que je quitte ces personnages mais je me console en me disant que peut être je les retrouverais lors d'une prochaine lecture, qui sait ?

En résumé je dirai que ce livre vous étonnera très certainement car malgré tout ce que j'ai pu en dire , ce livre a encore beaucoup de choses à vous dévoiler.

Un roman savoureux !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode