Livres
436 222
Membres
361 495

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Liturgie des anges, Tome 1 : L'Idiosyncrasie



Description ajoutée par Manou60 2018-06-29T16:23:21+02:00

Résumé

Hacker multimillionnaire sans identité et sans attache, Ted Smith ignore que les données ultrasensibles qu’il vient de dérober vont bouleverser sa vie à jamais.

Traqué par les Services de Renseignement, il apprendra bientôt qu’il est porteur d’un effroyable virus semeur de mort. Mais ce n’est là que le début de révélations bien plus extraordinaires…

Misanthrope pourtant doué d’empathie, Ted se refuse à excuser le comportement de ses semblables. Il parvenait jusque-là à se dissimuler aux yeux de la société… Qu’en sera-t-il à présent ?

Qui est-il vraiment ? Quelle est l’étendue de ses pouvoirs ? Et quel est son véritable rôle ?

Découvrez l’histoire d’un homme dont la destinée pourrait bien embraser celle de milliards d'individus, voire de l'humanité tout entière !

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2018-11-01T22:33:55+01:00

Il m’est désormais possible de mettre un visage sur ce nom… Mais qui est-il ? Qui sommes-nous ? Et quel est notre véritable rôle… ? Je ne porte pas la vérité en moi, mais j’ai l’intime conviction que cette rencontre n’est que le commencement de tout.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-11-01T22:32:38+01:00
Argent

Lorsque l'auteur est venu toquer à ma porte virtuelle, je ne pouvais pas dire non. La couverture est magnifique, j'avais déjà craqué dessus sans pouvoir rien n'y faire. Et puis le titre, surtout le sous-titre que je ne connaissais pas me donnait envie d'en savoir plus. Déjà, Google mon meilleur ami m'a indiqué ce que cela voulait dire "Idiosyncrasie". Je remercie Alex pour cette lecture !

Nous suivons du départ Ted Smith, un homme doué de ses dix doigts pour hacker les plus grands, les plus riches pour que lui puisse faire de même. Un jour, il décide d'en savoir plus sur un type dans un café qui semble louche avec sa mallette a regarder un peu partout. Ted décide de voler les infos et arrive à partir sans se faire voir. Enfin c'est ce qu'il croit. Il vient de poser les pieds dans une histoire qui risque de lui faire découvrir un autre monde, mais surtout de lui montrer qui il est vraiment.

C'est un livre qui pourrait très facilement être mis en film. De l'espionnage, de l'action, une histoire qui a de l'originalité et surtout pas mal de "tordu" dans le récit. L'histoire démarre bizarrement et il est vrai que j'ai eu un peu de mal à accrocher. Je n'arrivais pas à voir où l'auteur nous emmenait. Un hacker oui, il vole des données encore oui, mais après ? Comment peut-il montrer un si grand aplomb sans connaître sa véritable "vie" ? Ted suit une procédure différente des voleurs habituels. Il a un aplomb impressionnant, n'a pas sa langue dans sa poche et par-dessus tout semble n'avoir peur de rien. Un petit grain de sable va bloquer sa roue et lorsque des hommes armés meurent devant lui sans raison apparente, de nombreuses questions se posent.

L’enjeu est complexe. L'espionnage est mis en avant avec des moments de pure paranoïa et il y a de quoi. Qui peu faire confiance en qui ? Qui est dans le bon camp ? Et quel est ce camp ? L'organisation qui poursuit Ted est... En fait elle est indéfinissable. CIA ? DIA ? Qui est vraiment après lui. Le début est volontairement flou, enfin je le suppose. Un certain Marcus sort du lot. Il sert des intérêts dont on ne connait le but que tardivement. La science-fiction est inexistante au début, puis elle apparaît tout doucement sans prendre le pas sur l'intrigue. Elle est là, présente sans qu'elle ne paraisse dérangeante. Par contre côté dialogues et descriptions j'ai eu plus de mal avec certains termes plus soutenu, avec un univers très complexe. Je me suis même demandée si tout n'était pas un rêve d'un fou ! Car il faut bien le dire, les personnages usent de drogue pour maintenir dans un état de sommeil d'autres personnages.

C'est un livre qui nous fait nous poser pas mal de questions sur la vie d'une manière générale. Qui sommes nous ? Où allons-nous ? Que faisons-nous ? Plus Ted avance dans l'histoire plus l'engrenage s'enroule autour de lui. Comment se défaire de cette véritable toile d'araignée ? C'est un homme qui veut créer sa propre identité, sa propre vie. Les nombreuses rencontres qu'il fait le mettent toujours dans le pétrin. Impossible de deviner si son interlocuteur dit la vérité. Trahison au menu, manipulation en entrée, manque de confiance en plat de résistance et recherche du "moi" intérieur en dessert. Ajouter à tout cela du mystère, des rebondissements et des retournements de situations et vous tombez dans une histoire complexe.

Les personnages sont nombreux. Ted est le premier que nous voyons, puis il y a Marcus, Lothar, Lana, Hank, Hicks, Sacha... Certains ont des rôles plus important que d'autres. Certains ont des doubles jeux. Certains n'arrivent pas à leur fins. L'auteur a crée des personnages qui ont une très bonne culture, une gestuelle logique, un phrasé conséquent. Chacun apporte sa pierre à l'histoire, de bonnes bases, un soupçon de bizarreries jusqu'à comprendre ce qui s'est passé réellement. Enfin, ça c'est utopique. La fin du livre nous apporte son lot de questions que nous avons envie de découvrir. Et puis il y a un petit "truc", un petit quelque chose qui fait que Ted est particulier, indispensable à l'organisation qui réussira à le garder.

En conclusion, une histoire emplit d'événements qui ne laisse que très peu de répit aux personnages. Je reste sur ma position comme quoi il serait très bien en film d'action, d'espionnage avec ce brin de science-fiction qui rend logique le récit.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/la-liturgie-des-anges-tome-1-l-idiosyncrasie-alex-parker-a149107272

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Morgane-43 2018-10-05T01:00:07+02:00
Argent

« Disposition d’un individu à réagir de façon particulière aux agents extérieurs. »

Avant de commencer cette chronique, merci à l'auteur pour sa confiance en ce service et mille excuse pour m'être fait autant désiré !

Commencé il y a deux ou trois mois, j'ai fait une pause assez conséquente avant de poursuivre ma lecture et d'écrire ma chronique. La cause ? C'est le vocabulaire très, très recherché qu'emploi l'auteur dans ce livre et qui m'a quelque peu perturbé. Pourtant je suis quelqu'un qui de base, lit rapidement avec des pauses rares un livre, seulement là, j'avoue que j'ai eu un peu de mal avec ma lecture. Toutefois, je tiens à dire que j'ai beaucoup apprécié ce côté différent, d'autant plus que ça correspond bien au personnage et à l'histoire. Le récit autant que la plume savent se distinguer et tirer leur épingle du jeu du fait de leur originalité en mélangeant les genres de la science-fiction, du thriller, du policier, du suspense, du fantastique... Ce qui m'a tout d'abord attiré dans ce roman, c'est la couverture qui est plutôt tape à l'oeil, mais aussi intrigante et qui m'a donné envie de me plonger dans l'histoire en ayant lu le résumé que partiellement.

Dans ce roman, nous rencontrons Ted Smith, un homme doué en hackage qui en profite pour voler de l'argent au riche afin de le garder. Un jour, cela se retournera contre lui quand il fera cela avec la mauvaise personne. Quand il piratera l'ordinateur de Marcus, il se retrouvera avec des informations qui le mettrons en danger et le feront prendre la fuite. De là, sa vie va se retrouver changer en apprenant qu'il est porteur d'un virus qui donne la mort aux autres.

J'ai trouvé le personnage de Ted Smith très énigmatique. C'est un homme qui sait être discret et se fondre dans la masse pour ne pas se faire prendre dans les activités illicite qu'il entreprend. C'est quelqu'un de solitaire et d'intelligent, un libre penseur qui prend le temps d'analyser ce qui l'entoure. Ce qui le rend différent, c'est sa façon de voir les choses. Il ne se laisse pas manipuler par la société dans laquelle nous vivons et c'est ce qui fait le charme du personnage. Au cours de la lecture, nous rencontrons un grand nombre de personnage que je vais vous laisser découvrir par vous même, tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il est difficile de savoir en qui se fier.

Dans ce roman, nous rentrons vraiment dans une histoire d'où les genres sont diversifiés. Nous sommes embarqué avec le personnage, dans quelque chose qui nous dépasse. Course poursuite et action se mêlent au genre de l'imaginaire au travers de suspense, de thriller, mais aussi de science-fiction. Les descriptions qui s'en rattache sont sans surprise, bien maîtrisé par l'auteur, si bien qu'on est comme propulsé dans le récit. Dedans, les personnages sont ni bons, ni mauvais, disons qu'ils ont des buts qui sont différents et qu'il faut se méfier de chacun, car le protagoniste n'est jamais à l'abri d'un coup de poignard dans le dos. La liturgie des anges est composé d'une intrigue à couper le souffle. J'ai été parfois perdu tant les actions s'enchaînent, que les personnages retournent leurs vestes... À travers la narration de Ted, en tant que lecteur on est amené à voir les choses d'une autre manière par rapport à la société, à la religion, voir même à la vie, tout simplement. Je dois dire que la fin du roman m'a beaucoup plu, cela ne donne qu'envie de lire la suite de aventures de Ted et des autres personnages qui l'accompagnerons dans le deuxième tome.

Concernant la plume de l'auteur, je suis étonnée de savoir qu'il s'agit de son premier livre, mais le fait qu'il lui est fallu deux ans pour l'écrire m'étonne moins tant il semble travaillé. On peut voir aisément qu'Alex à du faire un énorme travail de recherche pour décrire les décors, ce qui se rattache à la technologie, l'historique des lieux, mais sans doute aussi les personnages afin qu'ils semblent réaliste au niveau de leur profession. La narration quant-à elle est très riche, tout comme les moments ou les personnages échangent entre eux. N'étant pas habitué à cela, j'ai été assez déconcerté et parfois cela me posait des difficultés dans la lecture. Je trouve tout de même cette particularité agréable étant donné que, comme je l'ai dit, ça correspond bien au personnage qu'incarne Ted, mais aussi que c'est le style de l'auteur et cela ajoute un plus à ce livre.

En conclusion, c'est un livre qui mérite vraiment d'être lu. Dans un mélange de genre, Alex nous emmène dans un récit dans lequel action, suspense et course poursuite ont une place importante. À travers une plume soutenue, le lecteur apprend de nouveaux mots en mariant l'utile à l'agréable.

https://ivredemots.weebly.com/chroniques/la-liturgie-des-anges-tome-1-lidiosyncrasie-alex-parker

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zabou-3 2018-09-10T10:20:52+02:00

J'ai été attirée par cette superbe couverture et ce résumé plus qu'intriguant ! Et influencée aussi par une chronique bien construite ! .Je peux vous dire que cette histoire est surprenante malgré un vocabulaire très recherché et enrichi [j'avoue avoir eu besoin du dictionnaire ) mais ça n'enlève rien à la qualité de cette histoire que je qualifierais d'unique en son genre !!!

Une histoire où se mêlent action, suspense, espionnage, SF, surnaturel ! J'ai voyagé dans différents univers ! Une histoire intrigante, sans répit, sans temps mort, un course poursuite qui vous tient en haleine jusqu'à la fin !

Quant aux personnages, ils sont tous surprenants, importants, complexes. Émotions et compassion pour Ted, hacker multimillionnaire, dont la vie va complètement basculer, à la recherche de la vérité. Je citerais une description que Ted fait de lui même et qui lui colle bien à la peau "ni attache, ni dépendance, je suis personne"...

Je suis sortie de ma zone de confort avec cette histoire et je ne suis pas déçue ! Hâte et surtout curieuse de découvrir la suite des aventures de Ted et de ses acolytes !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AlexianeTh 2018-08-22T15:06:41+02:00
Bronze

[Pour lire la totalité de la chronique, c'est ici : http://marmiteauxplumes.com/la-liturgie-des-anges-tome-1-dalex-parker-saga/]

Ted Smith est riche. Riche grâce à ses forfaits en tant que hackeur. Multimillionnaire volant aux plus aisés, il n’est toutefois pas un Robin des Bois des temps modernes. Cet argent, il le vole et il le garde, prétextant rétablir une balance équilibrée et plus juste.

Ted est un homme introverti, dépité par ses congénères et, peut-être, par la vie en général. Lorsqu’il se met en tête de chaparder des données très sensibles à un étrange individu dans un café, il ignore encore que son existence va prendre un nouveau tournant, où la mort l’attend au moindre virage et où chaque dérapage est susceptible de tous les condamner.

Mais pourquoi ? Qu’est-ce que détient Ted qui le rend aussi dangereux et recherché ? Est-ce cette clé USB usurpée… ou autre chose ?

Première chose à émettre serait la diversité des genres que l’on peut trouver en un seul récit : SF, fantastique, espionnage, action… la palette est diversifiée et permet à un grand nombre d’y trouver leur compte. Si l’un est moins adepte du fantastique, le côté SF et/ou espionnage peut temporiser et lui permettre d’apprécier tout de même sa lecture.

Autre bon point de ce premier roman est qu’il traite les nuances avec soin, chassant ainsi l’éternel manichéisme. Peut-on dire qu’il joue avec la frontière du Bien et du Mal ? Oui et non. Sans doute pourrions-nous plutôt avancer qu’il n’y a tout simplement pas de frontière. C’est une ligne qui n’existe pas, au profit de protagonistes ambigus et de leurs conceptions du monde et de la philosophie qui leur sont propre, où tout le monde peut trahir n’importe qui, les apparences sont toujours trompeuses et où le lecteur comme le héros sont constamment sur le qui-vive, appréhendant le prochain coup de poignard dans le dos.

Nous pouvons apprécier aussi le grand travail de recherches d’Alex Parker, son intérêt particulier à décrire les décors, l’environnement et ce qui se rapporte à l’aspect « scientifique. » Difficile pour le lectorat de savoir tirer le vrai du faux, puisque le tout est amené d’une manière assez riche et travaillée pour nous faire douter sur cette réalité dépeinte. Réalité que l’auteur module comme il l’entend, au service de son héros et de ses aventures.

Le récit est ponctué de nombreuses scènes d’action, de haute volée, où l’adrénaline pulse à chaque paragraphe. Peu de moments de pause, sauf peut-être lorsque les protagonistes prennent le temps de discuter philosophie, argumentant sur leurs opinions et visions qui diffèrent bien souvent. C’est lors de ces conversations qu’une certaine partie du lectorat risque de décrocher, dans le sens où l’élocution des protagonistes est très, très soutenue comme la narration. Ce n’est pas forcément un point négatif : à chacun ses préférences. L’inconvénient possible est que l’on peine à identifier les personnages dans leurs échanges : ils n’ont pas de particularité propre (ou alors, très subtile) dans leur langage et tous s’accordent sur la même onde verbale. Certains pourraient aussi estimer une perte de fluidité — comme d’autres, apprécier cet effort d’écriture — un manque de naturel qui rend la lecture moins agréable, surtout au niveau de l’immersion. Beaucoup de mots sont très recherchés, nous forçant parfois à en dénicher la définition : mots que l’on retrouve justement dans les dialogues et qui semblent très surprenants dans un échange oral et spontané.

Nous pensons qu’une moitié appréciera cette cohérence respectée de la narration jusqu’aux dialogues, comme l’autre moitié pourrait se retrouver désappointée par ce choix d’écriture.

Chacun ses goûts : il faut tenter pour savoir ce qui vous convient.

[...]

Afficher en entier
Commentaire ajouté par soukiang04 2018-08-16T07:47:14+02:00

Dans les nuits solitaires de son appartement new-yorkais, dans son désir de pénétrer au plus profond des entrailles des données confidentielles, dans sa vision toute personnelle d'un monde désormais ultra-connecté, Ted Smith a tout l'apparence d'un geek informatique.

Ce qu'il ne sait pas encore, un jour, il va mettre le pied dans un engrenage qui va le dépasser et surtout le faire découvrir ...

La première chose qui a attisé ma curiosité avant d'entamer la lecture de ce tome 1 de La Liturgie des Anges, c'est le sous-titre intitulé L'idiosyncrasie.

Qu'est-ce que l'idiosyncrasie ? Ce terme peut désigner plusieurs significations suivant le contexte donné ou choisi.

Pour cela, vous aurez des éléments de réponse en lisant toute l'histoire qui m'a tenu en haleine du début à la fin, diverses émotions m'ont donné des sensations vertigineuses qui n'est pas sans rappeler le meilleur du fantastique, en passant par les romans d'espionnage pour l'étau qui se referme autour du protagoniste dans une paranoïa galopante, dans le surnaturel pour des moments qui ne manqueront pas d'éveiller en vous des instants magiques, de ces fulgurances qui vous feront sursauter plus d'une fois, des images marquantes pour saisir des enjeux qui vont dépasser le postulat, pour un premier roman, tant sur le fond que pour la forme, un potentiel créatif et imaginatif qui m'a scotché pour s'interroger sur la réflexion de l'évolution de l'humanité, ses dérives, ses pouvoirs aux mains de puissants de ce monde, sur les sources de la création, rien ne vous préparera à ce qui vous attend réellement, suivez Ted et surtout ne le quittez pas des yeux ...

"Je me suis toujours senti différent du reste des gens ..."

Une société moderne, une ville cosmopolite, New-York "la ville qui ne dort jamais", l'auteur n'a pas ménagé ses efforts pour évoquer des fragments d'histoire, des références ou des clins culturels dont vous devinerez la métaphore avec le personnage principal, le roman aborde aussi bien des questions philosophiques, morales ou spirituelles (d'où le titre éponyme) mais également de physique quantique, de piratage informatique avec une séquence magistrale dont les hackers ne renieraient pas, tout cela serait vain si tous ces éléments ne s'imbriquaient pas, ni se fondraient subrepticement dans une trame suffisamment riche en rebondissements, dans la psychologie qui pousse chacun à se questionner sur leur place dans la société, dans ces missions qui leur tombent dessus par la force ou le hasard des choses, ne vous fiez pas à la densité de certains monologues, rien n'est fortuit, à l'instar de Ted et des autres, plus d'une fois, je me demandais dans quelle dimension j'avais bien pu attérir, la crainte de me perdre dans le tumulte d'un chaos insolent et fantasmagorique, un rêve magnétique qui pouvait se muer en un cauchemar indescriptible d'une seconde à l'autre, le temps de dire ouf, l'histoire vous déconcertera peut-être mais il faut saluer la cohérence de l'ensemble qui tient le haut du pavé pour se laisser prendre au jeu et à une lecture addictive, oser franchir des territoires inconnus, des séquences singulières voire insolites pour donner un cachet certain et de l'assise à une histoire qui sort de l'ordinaire, celle de tous les possibles ...

"A quoi ma vie ressemble-t-elle aujourd'hui ?"

Cette volonté de repousser ses propres limites, de rédéfinir ses repères dans une vie jusqu'alors riche mais dans un cadre structuré, dans cette petite lucarne au travers des fils virtuels, de ce désir de se fondre dans la masse, de cette image fantôme, Ted va devoir apprendre à comprendre ce qui l'entoure dans la réalité, à se réinventer dans la vraie vie, ce choc des cultures est le propre des sociétés repliées sur elles-mêmes, la psychologie développée par l'auteur est intéressante à plus d'un titre pour observer en temps réel l'évolution, les différentes facettes, les réactions face à des situations nouvelles, de l'ombre à la lumière, il n'y a qu'un pas, des réminiscences surgiront au gré des situations pour approfondir, appréhender davantage le passé et les relations qu'il pourra alors nouer ou pas avec d'autres qui traverseront sa route, cette remise en question de ses origines n'est pas anodine, malgré lui, Ted mènera une introspection pour trouver des réponses, subir des questionnement universels qu'il n'aurait jamais imaginé, un jour, à devoir à se heurter.

Fatalité ou destin ?

Jamais avare de retournements de situation, une histoire qui se lit très vite, les pistes s'annihilent aussi vite qu'elles apparaissent, des faux-semblants aux mensonges, des trahisons à toutes les manipulations, la vérité et la confiance deviendront rapidement le seul témoin authentique pour sortir de ce guêpier, de cet engrenage infernal et oppressant, une atmospère qui vire rapidement dans la méfiance de tous les instants et surtout dans l'intéraction des personnages, l'ambivalence de certains pour apporter encore plus d'énigmes et de mystères, maintenir ce flou et jamais dans la facilité, le roman pourrait devenir exigeant mais c'est sans compter sur le talent affirmé de l'auteur à tracer sa construction dans une logique qui va se dessiner progressivement, patience, effort et les fruits du labeur viendront vous récompenser dans une conclusion qui va clôturer ... le tome 1 de La liturgie des anges.

Une magnifique couverture qui affiche déjà la couleur, elle a été réalisé par Matthieu Biasotto, cela vous donnera un aperçu de ce qui vous guettera, les apparences sont souvent trompeuses, l'immensité de l'univers sera-t-elle suffisante pour comprendre tous les tenants et aboutissants, pour saisir tous les pouvoirs mis en oeuvre dans ce voyage hors du commun, Ted sera-t-il à la hauteur de son nouveau rôle et surtout pourra-t-il se sortir de cette réalité qu'il redoutait tant ?

Un roman auto-édité bonifié d'un sans-faute au niveau de la mise en page (Rebecca Greenberg), tout est paré, êtes-vous prêt à embarquer ?

La liturgie des anges: Tome1 - L'idiosyncrasie de Alex Parker, un premier roman impressionnant pour une histoire ambitieuse et surtout palpitante et qui n'a pas fini de révéler tous ses secrets ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2018-07-06T15:59:22+02:00
Or

Au départ il y a une "simple" histoire de hacking. Le personnage principal, Ted, se joue de déposséder les richesses d'autrui pour se les octroyer et croit avoir attraper un gros poisson. Puis ça ce complique lorsqu'il s'aperçoit qu'il ne s'agit pas d'une personne lambda mais faisant parti d'une agence gouvernementale. Alors la chasse à l'homme commence… et tout se complique, l'intrigue s'emballe et lorsqu'on croit être sur le point de tout saisir, l'histoire bascule… L'auteur est maître dans l'art de brouiller les pistes, et surtout il a l'art de manier la langue français. Roman au rythme fou, aux dialogues riches et au scénario complexe qui ne demande qu' à se prolonger dans un prochain tome ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mamansev 2018-07-05T17:22:18+02:00
Diamant

Bluffant et déroutant ! L'histoire commence par Ted, qui pourrait nous faire penser à un "Robin des Bois" des temps modernes, mais qui détroussent les riches pour son propre compte et non pour redistribuer aux pauvres. Si l'on s'arrêtait là l'on croirait à l'histoire d'un hacker, rusé et malin, qui a échappé jusque là aux services gouvernementaux et autres personnages en charge du respect de la justice. Il change souvent d'adresse, d'identité, et n'a aucune attache. Pourtant, une de ses transactions, va l'entraîner dans un tourbillon d’événements qui vont le dépasser, et lui révéler une part de lui qu'il ignorait jusque là. Malgré ses précautions, d'autres vont aussi y prendre part, comme la belle Lana à qui, peut-être il  révélera enfin ses sentiments ? Que cache-t-il en lui , qui est-il réellement ? Sa quête le mènera-t-il vers la vérité ou vers plus d'interrogations ? Certaines scènes risquent d'ébranler les plus cartésiens, vous êtes ainsi prévenus! L'auteur maîtrise l'art incontestable de brouiller les pistes, lorsque l'on croit enfin trouvé les réponses, l'on s'aperçoit que la réalité est toute autre et cela n'amène qu'encore plus d'interrogations ! Sacha, est-il vraiment l'être froid et sans pitié qu'il montre aux premiers abords? Marcus, l'agent de la DIA (Défense Intelligence Agency) qui semble intègre et fiable joue-t-il en réalité un double rôle ? L'auteur nous amène également à s'interroger sur les diktats de notre société, les fondements et les buts qui nous sont en réalités dictés dès l'école...Un vocabulaire très riche et même soutenu parfois qui a enrichi mes connaissances linguistiques et culturelles (comme par exemple la roue de la vie "The Wheel of Life" créé par Louis Rigal, un français , mais cette mosaïque est belle et bien intégrante du Waldorf Astoria Hôtel de New York. Ou encore historique (j'ignorais certains faits sur Roosevelt), ce qui m'a permis de trouver un nouveau domaine à approfondir. Plongez vous aussi dans cet univers qui vous amènera à mille questionnements et qui vous poussera incontestablement à lire le tome 2 au plus vite. Un auteur à suivre ! Magnifiques illustrations de couverture par Matthieu Biasotto ! 

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Liturgie des anges, Tome 1 : L'Idiosyncrasie" est sorti 2018-06-27T00:00:00+02:00
background Layer 1 27 Juin

Date de sortie

La Liturgie des anges, Tome 1 : L'Idiosyncrasie

  • France : 2018-06-27 (Français)

Activité récente

fan06 le place en liste or
2018-07-06T15:30:23+02:00

Les chiffres

Lecteurs 6
Commentaires 7
Extraits 4
Evaluations 3
Note globale 8.67 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode