Livres
626 903
Membres
734 412

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par loeilnoir 2022-11-24T14:13:22+01:00
Bronze

Le titre et la couverture de ce livre m’ont attirée en dépit du caractère historique du récit, je ne suis pas une adepte des romans policiers historiques, à quelques exceptions près. J’avais aimé L’affaire Creutzwald dans lequel Thierry Berlanda maniait habilement récit policier mêlé de surnaturel à des faits historiques ayant eu lieu dans le bassin minier lorrain. Dans La louve de Mausecret, il nous entraîne au 17ème siècle dans le Cher pour une sombre enquête sur fond de chasse aux sorcières…

En 1633, la ville de Bourges est le théâtre de plusieurs crimes étant dans un premier temps identifiés comme des suicides. La perspicacité du lieutenant de police Archambault va à l’encontre de déductions simplistes et d’une conclusion trop facile. Il décide de mener seul une enquête qui va le mener sur les traces d’une meneuse de loup, qui vit dans les bois et marais alentours. Celle-ci la met sur la piste d’un réglement de compte ayant trait à une sombre affaire qui a secoué la région quelques années plus tôt.

Le vocabulaire employé et les tournures de phrases sont d’époque (essentiellement dans les dialogues), rendent cette lecture complexe mais intéressante (les termes utilisés en ancien français sont traduits en bas de page). Les jouxtes verbales sont empreintes d’humour, ce qui égaye le récit et lui donne un certain dynamisme. Au demeurant l’atmosphère est sombre et oppressante, très immersive dans la vie de cette ville à cette époque. En toile de fond, les guerres de religion, les épidémies de pestes qui ravagent épisodiquement la région, et les chasses aux sorcières, créatures souvent on ne peut plus humaine et de bonne foi, mais soumises aux préjugés et aux lois d’hommes impitoyables. Voici donc un polar historique qui tire son épingle du jeu et vous promet un enquête sombre et passionnante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LOANDRE 2022-04-01T13:48:40+02:00
Bronze

Thierry Berlanda renoue avec le polar historique dans cet opus. J'ai retrouvé l'écriture et l'ambiance de son précédent roman du genre "L'orme aux loup". L'histoire se déroule en 1633 et pourtant, même si les conditions de vie ne sont évidement pas les même qu’aujourd’hui, on y retrouve beaucoup de similarités avec la société actuelle et dans le comportement humain. Quand les peurs réveillent la violence encrée dans l'âme humaine et la bêtise vient régenter les actes. Archambault, en bon "profiler" du 17ème siècle, va mener son enquête en restant le plus neutre possible, malgré son passif. De plus, il va se faire aider par une "sorcière" qui se veut simplement être une femme libre ayant refusé un mariage sans amour et à préféré la compagnie des loups à celle d'un mari violent, comme je la comprends.... Tout se petit monde est subtilement décrit avec des dialogues régionaux de l'époque, des gens de simple condition, totalement incompréhensible pour nous aujourd'hui, mais tellement rafraichissant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2021-02-08T16:13:33+01:00
Or

http://saginlibrio.over-blog.com/2021/02/la-louve-de-mausecret-de-thierry-berlanda.html

L'auteur (que j'adore, vous vous souvenez!) nous entraine ici en 1633, il renoue avec le polar historique en immergeant son lectorat avec un phrasé de l'époque, tel qu'il l'avait associé dans "L'Orme aux Loups".

Outre une enquête qui va malmener plus d'un notable et d'un commerçant, c'est cette peur de la différence qui ronge le commun des mortels. Elle peut vous pousser à toute sortes d’extrémités et d'atrocités, pour peu que l'inconnu vous envahisse négativement.

Archambault n'est pas l'homme le plus aimé de la ville mais il a une capacité de déduction lui permettant de dérouler le fil des intrigues et des meurtres qui vont surgir. Il devra s'impliquer personnellement et se mettre en porte à faux avec les commerçants de la ville, regroupés sous l'égide d'un leader virulent.

Loyal et respectueux de sa condition, il fera en sorte que tout se dise et rien ne se taise. Le rythme devient de plus en plus accentué au fur et à mesure que les faits surviennent. La 'bêtise' des uns m'a fait hurler (aux loups?!), j'ai eu envie plus d'une fois de leur ouvrir les yeux sur leur non-ouverture d'esprit. Mais c'est sans compter sur le contexte de cette période, où ce qui n'est pas compréhensible est tout juste l’œuvre de Satan.

Ce roman est très addictif par l'histoire mais aussi l'attachement que l'on ressent auprès des personnages. Ils sont finement dépeints avec leurs travers et leur bonhommie, avec leur violence et leur acuité. Du bonheur pour celle qui a aimé découvrir certains mots de l'époque, notamment de par ce jeune garçon recueilli par Archambault!

Je laisse à regret la louve et ses loups, et félicite Thierry pour sa parfaite transcription.

Enjoy!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2021-02-06T10:01:06+01:00
Or

Bourges 1633, alors que deux commerçants sont retrouvés pendus, le lieutenant Archambault s'interroge sur les coïncidences que revêtent ces deux événements. Il s'aventure alors sur un chemin sinueux, en quête d'indices concomitant et de potentiels coupables...

Au-delà de l'intrigue policière, c'est l'ambiance qui prime dans ce roman, avec un bond en arrière totalement dépaysant. La plume est ciselée, enveloppante et sied à merveille au contexte historique de l'époque.

On se plaît à fouler les rues de Bourges, à observer les mœurs de cette période du XVII Siècle. C'est vivant, avec des dialogues et des mises en scènes truculentes. On fait la connaissance de personnages tranchés, haut en couleur. Il se dessine au cours de l'intrigue des manigances. Jamais une enquête n'aura été tant ourlée de secrets et de mystères. On ressent une sorte de vertige, envahi par un tourbillon d'incantations, poursuivi par des ombres accusatrices et autre félonies...

Ici, on est baigné dans uns un climat sombre et de méfiance, régi encore par des tensions extrêmes. On assiste à une mise en abîme sur fond d'obscurantisme religieux et de chasse aux sorcières. On est fasciné par la personnalité de Jeanne entouré de ses loups, on est touché par son vécu et son passé.

"Il est formé d'honorables bêtes à poil et de leur meneuse, Jeanne. On dit les uns cruels et l'autre possédée, mais j'ai trouvé chez eux plus de sagesse que chez bien des bourgeois, juristes ou philosophes."

Entre Jeanne et Archambault, s'est installé un rapport de confiance et de respect sur lequel on n'aurait pas misé au départ. Et pour cause, c'est une longue histoire qui ne demande qu'à occire sa troublante opacité.

Un récit trépidant qui opère comme un charme et auquel, Cher Lecteur, vous ne sauriez plus longtemps résister !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode