Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
MarjorieCDeeb Diamant
Note : 9/10
Un livre qui parle d’homophobie, de féminisme et de racisme, alias les trois causes dont je suis personnellement impliquée et engagée, ça ne pouvait que me plaire. De plus, les deux personnages principaux sont en surpoids. Cela fait plaisir de ne pas lire une histoire où les personnages principaux sont minces et super bg. Ce roman parle également de cyberharcélement, Étant un roman young-adult, et donc, s’adressant à des ados et jeunes adultes, je trouve ça super bien de la part de l’autrice. En bref : bravooo!
Par le Editer
Ju-02 Diamant
Note : 9/10
Une histoire vraiment très belle et très intéressante qui mériterait plus de vues et de lecteurs. Conseillée par une amie, j'y ai plongé tête la première découvrant des personnages tous plus attachants l'un que les autres -à quelques exceptions près-.


Que dire de ce livre? Parlons de sa simplicité avec des personnages réels et avec des défauts qui nous les rendent beaucoup plus appréciable que les héros communs dans d'autres livres. Discutons de la plume de l'auteure qui nous fait ressentir tellement d'émotions que ce soit la rage, la joie, la tristesse, l'envie et même la frustration parfois. Enfin, examinons les thèmes durs -comme le féminisme, le harcèlement, le cyberhate, le racisme, la grossophobie, l'homophobie et tellement d'autres- traités avec une justesse et une réalité sans égards qui nous troublent et nous émues. Une véritable palette de couleur qui fait que vous devez prendre ce livre et le dévorer.


Comme je disais plus haut, les personnages sont vraiment attacants et ont tous quelques choses de particulier, qu'il soit noir, blanc, rouge ou encore gay, bi, hétéro on les aime.
Olivia, grosse et noire, on pourrait penser que tout cela est péjoratif mais en réalité non, cela fait sa force, sa différence : elle est forte -sans mauvais jeux de mots- et reste incroyable tout le long du récit.
Il s'agit de même pour Max, gros et gay, encore une fois cela n'est pour moi pas péjoratif, pareil il a évolué tout le long de l'histoire, l'épreuve du divorce de ses parents, du fait qu'il déménage en Belgique et enfin de faire son coming-out et vraiment intéressante, c'est un personnage à qui l'on peut vraiment s'attacher.
Ils n'ont pas eu des vies faciles mais ils ont des amis extrodinaires, rien que la petite clique du Dépôts est juste géniale ou encore les filles des Trois Graces. Tellement de personnages qui mériteraient tous un point mais je n'ai pas les mots pour tous les décrire à leur juste valeur. On partage leurs combats, leurs craintes, leurs peurs parfois cela a été les nôtres ou cela les devient.


Un énorme coup de coeur que je conseille vraiement.
Par le Editer
nolie Argent
Note : 9/10
Une jolie histoire qui résonne en moi comme surement en d'autres. J'ai beaucoup aimé suivre Bouboule et Olive. Les références au cinéma, ces parallèles entre la France et la Belgique, j'ai appris beaucoup de chose et c'est appréciable.
Par le Editer
Camads Or
Note : 8/10
La Lune est à nous est un petit livre très intéressant. Il traite de sujet important et je pense qu'il devrait être lu par plus de personne.

Dans ce roman nous suivons l'histoire de deux protagonistes : Olivia et Max - dit Bouboule -. Les deux ont pour point commun d'être gros. Et chacun ont une particularité en plus qui fait que pour s'accepter dans une société de blanc, maigre, hétéro est très difficile. Olivia est noire et Max est gay. On suit donc leur histoire, leur rencontre et tout ce qui s'ensuit.

C'est une histoire qui va très vite à lire et qui comme j'ai dit plus haut traite de sujet important tel que le regard des autres qui entraîne ce manque de confiance en soi, cette peur constante de l'affronter. Ca parle de la communauté LGBT - et donc d'homophobie - , de personne Poc - et donc de racisme-, de cyber-harcèlement et de harcèlement tout court. Tous ces sujets sont bien traités je trouve, ce qui rend le roman encore plus touchant. Ce sont des sujets vraiment important, surtout dans notre société actuelle alors que ça ne devrait même pas exister.

Pour ma part je me suis beaucoup reconnue dans ce livre surtout par rapport à cette peur constante du regard des autres, cette peur d'être humilié.e, jugé.e juste pour notre physique. Et pour le grand manque de confiance en soi qui va avec. Et c'est peut être pour ça que j'ai autant aimé ce roman. Je m'y suis retrouvée, j'avais l'impression d'être dans le roman parce que je me mettais très facilement dans la peau des personnages.

En parlant des personnages, je ne pourrais même pas faire un point par point parce qu'ils y en a tellement et qu'ils ont tous su me toucher d'une manière ou d'une autre. Ce sont des personnages avec de vrai personnalité, des personnalité que l'on ressent, qui nous touche plus ou moins.

Olivia, ma battante. Je me suis énormément attachée à elle et l'a quitté m'est difficile. Ce personnage est tellement fort et faible à la fois. Parce qu'on a tous nos faiblesses et ça personne ne dira le contraire. Et je suis contente qu'elle soit aussi bien entourée. J'aimerais être aussi forte qu'elle. Olivia, c'est mon espoir. Même si ce n'est qu'un personnage, même si ce n'est que dans un livre, ça reflète tellement la réalité que je veux y croire. Croire que tout ira mieux un jour. J'étais tellement fière d'elle à la fin, fière de tout ce qu'elle a accompli, tout ce qu'elle a surmonté. C'est une inspiration.

Pour Max, je l'ai trouvé très touchant et je vous avoue que ses deux coming-out m'ont fait rire et m'ont mis mal pour lui. Il fait ça de façon tellement spontané, parce qu'il a besoin que ça sorte et je comprends même si ça m'a surprise la première fois. Et je suis très frustrée de sa relation avec Seb, je reste trop sur ma faim là j'en voulais beaucoup plus j'ai pas eu le temps de fangirlais comme il fallait. Dans tous les cas, ça reste un très bon personnage, très touchant et j'ai beaucoup aimé sa relation avec son frère, ils sont très proches l'un de l'autre et en plus de ça Elliott je l'aime d'amour. Il a une ouverture d'esprit et une intelligence dont certaines personnes devraient prendre exemple.

Pour résumer, c'est un très bon roman que je conseille à tous.tes
Par le Editer
themusik Diamant
Note : 9/10
Ce livre, ce n'est pas un coup de cœur. La lune est à nous est un coup de foudre, véritablement. Ca faisait longtemps que je n'avais pas été aussi touchée, aussi réceptive à un livre. Je me suis reconnue entre ces lignes, entre ces pages, dans ce rejet de son corps, la peur du regard des autres, le manque de confiance en soi. Tout ceci est quelque chose qui me parle, me touche au plus profond de moi.

Ce livre m'a fait réagir, j'ai ressenti tellement de colère, de haine. Les gens ne se rendent pas compte du pouvoir des mots, de leur porté, à quel point ceux-ci peuvent faire mal, bien plus que des coups physiques parfois.

Les sujets de ce roman sont durs, entre le cyber harcèlement, le racisme, la communauté LGBT, et surtout le rejet de son corps & le regard des autres, mais ce sujet-ci n'a jamais été plus d'actualité que maintenant, avec ce culte de la beauté et les normes dictés par la société. Comme si on pouvait noter ou dicter des critères "standards" de beauté. Que l'on fasse du 34 ou du 42, que l'on soit blanc ou noir, hétéro ou homo, chacun d'entre nous est beau et personne n'a le droit de remettre ça en cause.

Voilà ce que je retiens de ce roman, un beau message d'espoir.
Comme l'a dit Marylin Monroe: "A toutes les filles qui se trouvent grosses car elles ne font pas du 34, vous êtes toutes belles. C'est la société qui est moche."
Par le Editer
Lilith86 Lu aussi
Note : 0/10
Je suis peut être un peu trop agée pour la cible visée, mais avec tous les commentaires positif, je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus émouvant. Un roman qui se lit vite cependant car la plume est fluide.
Par le Editer
Metehera89 Bronze
Note : 7/10
Je n'ai pas eu un coup de cœur à proprement parlé pour ce livre mais j'ai passé un très bon moment en sa compagnie et l'ai tout de même beaucoup apprécié...

J'ai tout d'abord été agréablement surprise par la plume de l'autrice qui même si elle est accessible n'est pas simpliste !

J'ai bien aimé les personnages d'Olivia et de max ainsi que leurs amis du centre et leurs frères respectifs.

Mais ce qui m'a le plus conquise dans ce roman ce sont les différents sujets abordés (cyber harcèlement, grosso-phobie, racisme, LGBT) avec beaucoup de simplicité et de réalisme.

A mon humble avis, le seul bémol de ce livre est l'exagération de certaines scènes qui peuvent décrédibiliser le message que l'on veut mettre en avant.

Alors, je sais bien que dans les codes de la littérature jeunesse, on exagère et on utilise beaucoup de personnages stéréotypés mais il faut tout de même faire attention au dosage ...

Je recommande ce livre à 1000% !
Par le Editer
chawtoodou Diamant
Note : 9/10
Si j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, j'ai aussi eu du mal à en sortir. Ce n'est pas un livre dont on sort indemne. Ca fait réfléchir, sur soi, sur les autres, sur le monde, sur internet. C'est un livre, bouleversant, juste, avec des personnages lumineux, cohérents, beaux et décrits avec beaucoup de finesse.
Et pour une fois dans un roman, il n'y a pas d'histoire d'amour, parce que ce n'est pas le propos du livre. Ca apporte encore plus de grandiose et d'exactitude au roman.

https://droitdansmeslivres.wordpress.com/2018/02/07/la-lune-est-a-nous-cindy-van-wilder/
Par le Editer
Milie_Baker Argent
Note : 8/10
Un livre très très touchant, qui parle de sujets sensibles qui ne devraient pas l'être.
L'auteur a choisit de démontrer à travers son histoire toutes les injustices, les moqueries, les menaces et les méchancetés qu'un ados peut affronter durant ses années au collège et au lycée.
Le récit est très dur, surtout avec Olivia qui va devoir faire face à un cyber harcèlement ultra violent et mesquin. Je n'ai jamais vécu ça, ou en tout cas pas à une si grande échelle mais je voyais que ce n'était pas que de la fiction, que ça arrive réellement dans la vie, et que c'est juste affreux.
Le plus difficile est que le cyber harcèlement est quelque chose de délicat, qui nous échappe et qu'on ne sait pas quoi dire ou quoi faire pour ne pas empirer la situation ! Mais ici, Cindy Van Wilder délivre un message fort et touchant : On est ce qu'on est, et si tu es pas content et ben tant pis pour toi. On ne devrait pas se justifier devant les autres pour notre apparence et pour nos goûts mais plutôt essayer de les partager et de s'ouvrir un peu au monde.
Là où c'est très dur et proche de nous dans le roman c'est qu'elle parle de Youtube et d'Instagram qui sont des réseaux sociaux qu'on connait, qui nous sont familiers et on peut assister à ce genre de basching sur le net sur une personne en particulier. Et on ne sait pas quoi faire car la situation part vite dans tous les sens.

"La lune est à nous" est un vrai message moral, qui est proche de nous et donc qui nous touche plus facilement, on comprend et on sait ce qu'il se passe. Ainsi, on est plus concerné par l'histoire et tout se déroule si vite ! Les personnages sont ultra attachants, j'avais envie d'aller au Dépot avec tout le monde pour danser avec eux, pour me battre aux côtés d'Olivia et de Max, de leur apporter mon soutien. Finalement, c'est eux qui m'ont apporter le leur. Ils m'ont appris à être ce que je suis, à m'assumer, à me faire confiance et surtout à accorder peu d'importance aux personnes que je ne connais pas et qui porte un jugement sur moi. Il faut d'abord apprendre à se connaître avant de prendre les remarques des autres pour argent comptant.

Donc merci à Cindy pour ce merveilleux roman qui fait ouvrir les yeux et qui lance le débat sur la méchanceté dont les adolescents peuvent faire preuve les uns envers les autres.
Par le Editer
sorello Argent
Note : 6/10
Olivia est grosse et noire,
Max est gros et gay.
gros, grosse. parce que comme le dit si bien l'auteur, on utilise jamais ce mot parce qu'il sonne maintenant très péjoratif, qu'il est "moche" mais finalement: c'est le mot le plus clair, qui ne tourne pas autour du pot ni de la bienséance qui ferait dit "enrobé", "fort" ou autre synonyme.

dans le ce livre, le problème c'est ni qu'olivia soit noire, ni que max soit gay, ni même qu'ils soient tout les deux gros. non, le probleme dans ce livre c'est le comportement des autres, grossophobe, raciste et homophobe, un comportement d'autant plus cruel a la période de l'adolescence.

et cindy van wilder parle avec brio et douceur de cette période ingrate et parfois difficile pour ceux qui sortent de la norme déclarée par on-ne-sait-qui. ces gamins aux croyances affirmés comme imane qui porte le hijab, au physique moins avantageux comme olivia et max, aux homosexuels comme seb ou max. mais elle aborde également ce qui va souvent de paire avec le jugement qu'ils subissent: le harcèlement (qu'il soit scolaire, ou cyberharcelement)

l'auteur offre finalement des personnages touchants, chacun à leur façon mais également dans leurs relations entre eux, des personnages qui apprennent à s'affirmer, à grandir mais surtout à s'accepter eux-même pour mieux vivre. ils gagnent tous en assurance et leurs maladresses sont touchantes. (particulièrement max, j'avoue que mon petit coup de coeur va vers lui.)

globalement, ce livre est un petit bijou de mélancolie et de douceur, a lire surtout pour les jeunes. je le conseille

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
  • aller en page :
  • 1
  • 2
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.