Livres
565 016
Membres
617 860

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Machine à explorer le temps



Description ajoutée par petitspock 2011-12-11T16:42:47+01:00

Résumé

Persuadé que le temps est une quatrième dimension de même nature que la longueur, la largeur et la hauteur, un inventeur de génie construit une machine extraordinaire qui va lui permettre de se déplacer à travers les siècles. C'est ainsi qu'il parvient à atteindre l'an 802701. Autour de lui, tout a bien changé, et les premiers habitants qu'il rencontre ont une attitude pour le moins étrange : une sérénité mêlée à une sombre terreur que l'apparition des Morlocks, des êtres peuplant les profondeurs de la terre, va bientôt expliquer...

Afficher en entier

Classement en biblio - 550 lecteurs

extrait

"La force est le produit de la nécessité: la sécurité entretient et encourage la faiblesse".

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

J'ai découvert la SF grâce à ce livre. Il m'a suivi durant mon adolescence et depuis j'en garde un souvenir impérissable.

Je ne peux que le conseiller !

Afficher en entier
Argent

Il est toujours dur de juger un classique, surtout quand il appartient à l'un des pères fondateurs de la littérature SF. Et ici, on ne peut que comprendre ce qui a pu attirer dans sa lecture des millions de lecteurs: cette histoire pose vraiment les cadres du genre.

Mais je dois avouer une petite chose qui me sera vite pardonnée j'espère: j'ai bien aimé ce roman mais je préfère peut-être l'autre père de la SF, Jules Verne. En effet, j'ai trouvé l'écriture de H.G. Wells superbe, et peut-être bien trop bien écrite. Le style est, et cela est propre à chaque classique, un peu éloigné du parler naturel et là, ça m'a un peu sauté aux yeux. Car oui, ce que l'on peut lui reconnaître et même admiré, c'est que l'auteur ne s'est pas contenté d'un récit simple d'aventures dans le temps même si on a tous les éléments de la découverte qui ne promettent pas forcément de belles choses à l'Humanité: on a devant les yeux une vraie réflexion à la fois philosophique mais aussi anthropologique, emportée par beaucoup de théories très savantes qui peuvent peut-être perdre si on ne s'accroche pas! Il y a dans La machine à explorer le temps, un sens très naturaliste peut-être emprunt de son époque.

En bref, c'est forcément un livre à découvrir car H.G. Wells faisant partie des pionniers du genre! Attention à ne pas s'arrêter au premier chapitre qui plutôt qu'une "initiation" aux sciences peut paraître plus comme un parfaire pour érudits. Mais l'étude romancée des mondes futurs est très bien décrite, rendant la lecture entraînante.

https://languedechatblog.wordpress.com/2016/06/09/la-machine-a-explorer-le-temps/

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

J'ai relu ce livre et... mon avis à totalement changé. J'en avais un souvenir terne et quelque peu monotone mais à la lumière de cette relecture et de, j'imagine, une nouvelle vision des choses : j'ai adoré. Le récit est prenant, on le lit comme on écouterait l'Explorateur, avec révérence. L'histoire est captivante, bien que comprenant quelques erreurs, et mon seul regret est de n'avoir qu'un bref aperçues des explorations.

Afficher en entier
Bronze

J'ai été plutôt déçue par ce livre. Mise à part la qualité d'écriture superbe et agréable de Herbert Wells, l'histoire en elle-même m'a laissé plutôt de marbre. Premièrement, pourquoi parler d' "exploration" ? Pour moi le protagoniste s'est simplement perdu et n'a pas exploré à proprement parler le temps, mais seulement une seule période dans laquelle il est resté coincé. Il est vrai qu'il explore un tout petit peu d'autres dates mais très brièvement. Par ailleurs, j'ai trouvé que son scénario d'anticipation manquait vraiment de crédibilité. C'est vrai, il explique très précisément pourquoi l'humanité est devenue telle qu'il l'imagine et l'écrit, mais pour moi ça ne ressemblait finalement qu'à une critique du capitalisme. De fait, le message est plutôt brillamment et subtilement transmis. Enfin, le protagoniste principal (l'Explorateur, pas le narrateur) a aussi constitué aussi une barrière à mon engouement. Je l'ai trouvé très impersonnel et sans aucun caractère. Rien n'est dit à propos de lui, de sa philosophie ou de sa manière de penser et de voir les choses, pourtant je pense que ça aurait vraiment ajouté quelque chose au livre. Cela a rendu ma lecture un peu plus ennuyante. En outre, les leçons qu'on doit tirer de ce livre ne sont pas vraiment au goût du jour, et l'aspect profond et réfléchi des remises en questions qu'impliquent souvent les voyages temporels manque cruellement. Mais c'est pardonnable pour un des roman précurseur de science-fiction qui a entre autres ouvert la voie à ce genre littéraire contemporain.

Afficher en entier
Bronze

L’Explorateur du Temps est clair: tous nos repères, spaciaux et temporels sont à revoir. Pour le prouver, il construit une machine à explorer le temps. Lorsque cette dernière est prête pour le grand voyage, il enclenche le levier et s’envole pour une autre dimension, un autre temps. L’Explorateur nous livre son incroyable voyage, où il rencontre de nouvelles civilisations. Sa machine disparaît: comment retourner dans son époque ? Notre aventurier va devoir explorer cette terre plus qu’il ne l’avait prévu s’il souhaite retourner chez lui…

Un court roman, qui sublimera votre imagination. Entre fantastique réalité et réalité cruelle, cette histoire nous incite à réfléchir à notre rapport au temps, à notre aptitude à rêver. Une oeuvre à double lecture, une première, littéraire, qui apparaît comme une fenêtre pour s’évader, et une seconde, plus philosophique, qui brouillera votre perception du temps – et de l’espace. Une aventure singulière pour échapper à notre quotidien !

Afficher en entier
Diamant

D'habitude j'ai bien du mal à lire de la science fiction, parce que le monde est trop différent, je n'arrive pas à accrocher. Par ailleurs j'avais lu de Wells La guerre des mondes et bien que l'œuvre soit relativement bien écrite je n'avais pas réussi a accrocher parce que les extraterrestres ne sont pas du tout ma tasse de thé. Mais quelle erreur d'avoir attendu pour ce livre ci ! J'aurais du largement commencer par là pour comprendre que, oui, je pouvais tout à fait aimer de la science fiction sans être rebutée ! Quelle découverte ! J'ai tout simplement adoré ce livre. Peut-être parce que j'ai eu une tendresse toute particulière pour les Elois et une ambiguïté prononcée pour les Morlocks, qui malgré leur caractère sanglant et ténébreux m'a fait entrevoir des créatures, des sortes de lémuriens assez étranges. Les Elois en revanche font penser à des Anges, des êtres doux et indolents, que l'on imagine parfaitement reposer dans des palais et ne se nourrissant que de fruits. Leur beauté éthérée aussi est assez magique. J'aime beaucoup donc. Il n'y a eu cette fois aucune difficulté de lecture si ce n'est d'abandonner les Elois à leur sort lorsque l'Explorateur est reparti. Je crois que j'aurais aimé vivre un peu plus longtemps parmi eux pour les comprendre mieux. Ainsi j'ai passé une heure ou deux dans un monde étrange et peuplé d'une féerie que l'on n'ose imaginer.

Découverte positive, qui peut-être me donnera davantage envie de lire de la science fiction.

Afficher en entier
Or

Excellent ! Le film américain des années 60 était aussi très réussi.

Afficher en entier
Or

Un grand classique magnifique ! Incontournable pour qui est passionné de science-fiction. Comme il n’y a pas grand-chose finalement à dire sur le livre puisque sa qualité est incontestable, j’en dirai un mot sur l’adaptation filmographique. Je parle bien sûr de la première version de 1961. Elle est extraordinaire, tant par sa qualité graphique que par le jeu des acteurs. Les fameux « Morlochs » qui y sont représentés pour la première fois, ont bercé toute ma génération où je n’étais sans doute pas le seul à n’avoir pas pu dormir de la nuit après avoir vu le film. Notant que je n’ai pu apprécier sa qualité graphique que bien plus tard car dans mon enfance, la télé était encore en noir et blanc. À noter qu’il y a eu un remake vers 2000 et quelques, pas aussi bon que l’original bien entendu, mais que j’ai trouvé personnellement pas mal même s’il prenait plus de libertés avec l’histoire. Enfin même si c’est un point de détail, je déplore que sur ce site, les participants ne mettent jamais en avant les superbes couvertures de la collection 1000 soleils (celle que je possède) qui sont quand même infiniment plus jolies que les autres avec des vrais dessins d’artistes !

Afficher en entier
Argent

A vrai dire, la machine qui sert à explorer le temps est loin, très loin, doux euphémisme, d’être un engin rempli de technologie. Pas de technique, pas de mécanique que du suggestif !! Un aller retour pour le futur en low cost !! Oublions nos références technologiques et scientifiques et laissons nous porter par notre imagination.

En cette fin du XIXème siècle, G.H. Wells, avec les moyens du bord, ouvre la voie au genre tout en l’agrémentant de remarques, réflexions et pensées moralisantes à caractère politique et sociologique. Farenheit 451 de Ray Bradbury, 1984 et La ferme des animaux de George Orwell, et bien d’autres encore, ne devaient plus déroger à ce schéma typique du genre ouvert par G.H.Wells.

Pour apprécier cet ouvrage à sa très juste valeur, il faudra vous mettre dans la peau du lecteur de 1895 et oublier vos références et votre vision 360 ° d’hommes et de femmes surinformés du XXIème siècle.

Afficher en entier
Or

Ça fait spécial de lire un livre qui voulait nous projeter très loin dans le futur, mais écrit il y a plus d'un siècle. Contrairement à la mode actuelle des romans de science fiction, on y trouve beaucoup moins de gadgets technologiques. N'empêche que l'auteur nous livre un très bon exercice d'imagination et une réflexion sur l'avenir de l'humanité. Ayant été impliqué dans les tentatives de percée du socialisme en Grande-Bretagne à son époque, il a évidemment aussi abordé la question des classes.

Afficher en entier
Bronze

H.G. Wells, publie en 1895 une oeuvre fondatrice de tout un pan de la SF: les voyages dans le temps. Un roman intéressant et agréable à lire, sur fond de critique sociale.

Afficher en entier
Argent

Un bon livre de SF, facile et rapide à lire (moins de 200 pages). On assiste au premier test d'une machine à voyager dans le temps et au récit du Voyageur. Certaines choses auraient pu être développées. J'ai quand même passé un bon moment et j'ai beaucoup aimé la fin : Spoiler(cliquez pour révéler)le Voyageur qui repart mais ne revient jamais. Peut être est-il parti retrouver Weena ?

Afficher en entier

Date de sortie

La Machine à explorer le temps

  • France : 2014-10-16 (Français)

Activité récente

AAKlamm l'ajoute dans sa biblio or
2021-08-15T19:58:30+02:00

Titres alternatifs

  • The Time Machine - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 550
Commentaires 77
extraits 16
Evaluations 158
Note globale 7.71 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode