Livres
439 256
Membres
368 618

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Main gauche de la nuit



Description ajoutée par Aude 2010-10-14T00:43:05+02:00

Résumé

Sur Gethen, la planète glacée que les premiers hommes ont baptisée Hiver, il n’y a ni hommes ni femmes, seulement des êtres humains. Des androgynes qui, dans certaines circonstances, adoptent les caractères de l’un ou l’autre sexe. Les sociétés nombreuses qui se partagent Gethen portent toutes la marque de cette indifférenciation sexuelle. L’Envoyé venu de la Terre, qui passe pour un monstre aux yeux des Géthéniens, parviendra-t-il à leur faire entendre le message de l’Ekumen ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 93 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par xFrench 2013-04-24T14:42:35+02:00

Le jour est la main gauche de la nuit, et la nuit la main droite du jour.

Deux font un, la vie et la mort enlacés comme des amants en kemma comme deux mains jointes comme la fin et le moyen.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

A l'instar des autres commentateurs, je ne peux qu'être dithyrambique sur ce livre. Je l'ai lu il y a plusieurs dizaines d'années, mais je garde le souvenir de l'effet que sa lecture eût sur moi.

Selon moi, la formation d'ethnologue de l'écrivain transparaît dans tous ses romans, elle manifeste une grande dextérité à décrire des cultures étrangères.

Dans ce livre en particuler, je vois aussi une toute première allusion à l'homosexualité dans la littérature de science-fiction, elle ne fait que reproduire ce qu'elle connaissait déjà de la bisexualité, celle des hommes-contraires, chez les amérindiens du Nord.

Afficher en entier
Or

La main gauche de la nuit est ma seconde lecture SF de l'année. Après Bios, je me suis dis que tant qu'à être dans la Science-fiction, autant continuer avec un livre qui traînait dans ma pal depuis près de deux ans. Et je dois dire, que une fois de plus, c'est une très bonne surprise que j'ai découvert ! Et pourtant, pour une fois, je dirais que je suis contente de ne pas l'avoir lu avant, car je pense, que j'aurai coupé court à ma lecture et reposé le livre avant d'être réellement entrée dans l'histoire et cela aurait été bien dommage.

En effet, c'est un livre relativement complexe. Si l'histoire est bien menée et très originale, le style d'écriture n'en est pas moins lourd. La longueur des phrases et l'utilisation de mots moins courant n'aidant pas toujours à la compréhension du texte, il m'a fallut plusieurs fois relire le même passage pour en comprendre le sens.

Cependant, l'hsitoire en elle-même est vraiment très sympa. Dans ce livre, l'auteur nous emmène sur une planète éloignée, Gethen, où les êtres vivants ont la particularité d'être tous androgynes, ni femme, ni homme, mais bien l'ensemble des deux à la fois. L'ambiguité des personnages est présente tout au long du livre et ammène le lecteur à réfléchir sur l'identité sexuelle et sur l'espèce humaine en général.

L'univers créé par l'auteur est vraiment bien manié et une fois dans l'histoire il est très facile d'y adhérer. J'ai trouvé vraiment original le fait d'inventer une civilisation pour qui la notion de sexualité, les sentiments, les émotions, sont perçus de façon totalement différente chez les hommes, autrement dit les "terriens", puisque le personnage principal de l'histoire, Genry Aï, est un natif de la Terre.

Si je n'étais pas emballée au départ, plutôt sceptique quant au style d'écriture et l'histoire en elle-même, j'ai très vite été totalement captivée et chaque interruption de ma lecture était un supplice. Il fallait que je lise la suite !!

J'ai de plus, beaucoup apprécié les alternances de point de vue, même si, au départ, j'ai eu du mal à m'y retrouver, les changements de point de vue n'étant pas indiqués. Ce n'est qu'en continuant à lire que l'on se rend compte que le narrateur n'est plus le même. Cependant, on s'y fait relativement vite.

Dans l'ensemble le texte est écrit sous forme de prises de notes et de rapport d'études romancés (dans le sens où finalement, on lit une histoire !) Il est intéressant de voir le point de vue des deux personnages, ainsi, on se rend mieux compte des ressentis de chacun vis à vis de "l'autre". L'androgyne étant vu comme anormal ou monstrueux de la part de l'homme et l'homme l'étant tout autant pour l'androgyne.

D'un certain côté, j'ai beaucoup aimé la fin, lorsque, ce qui était "anormal" pour Genry devient "normal". Difficile à expliquer sans spoiler la fin, mais c'est un peu une prise de conscience de la part du narrateur.

Bref, un très beau roman, une très belle histoire, avec, ce qu'il faut de moral et de réflexion. Libre à vous de vous faire votre propre avis ! Une très bonne découverte qui se classe dans au sommet de ma liste parmis tant d'autres !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Miney 2018-12-12T16:26:08+01:00
Or

Sur la planète Gethen, les gens ne sont ni homme ni femmes, ils sont hermaphrodites durant une période de rut, et asexués le reste du temps. Ce que ça change ? Tout, ou presque. Ils ne sont pas biaisés par des préjugés, bons ou mauvais, sur le genre, leur vision de la sexualité est très différente, chacun peut tomber enceint après un rapport sexuel. Le fonctionnement de pensée des personnages est vraiment très différent de celui de nos sociétés actuelles, c'est à la fois très déroutant et pourtant... À travers cette plume de génie, on les sent pourtant humains, tantôt forts, tantôt fragiles, pleins de doutes.

Je suis impressionnée par l'univers aussi riche que complexe qu'Ursula Le Guin a réussi à créer en si peu de pages, sans étouffer le lecteur de détails qui alourdissent la lecture. Les sociétés que le narrateur, étranger à cette planète, visite sont vraiment très complètes, crédibles, avec leurs codes (souvent très retors !) bien à elles.

Je m'y suis souvent sentie un peu perdue, étrangère.

J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages au début, trop étrangers pour les uns, trop perdu pour l'autre, mais la relation entre Aï l'émissaire et Estraven l'autochtone est tissée avec tant de finesse que j'ai fini par me sentir touchée.

L'intrigue est intéressante, et il y a même une part d'aventure, mais on sent que c'est plutôt un prétexte au propos de l'auteure qu'une histoire à proprement parler. C'est un roman qui pousse vraiment à la réflexion, qui ne nous laisse pas nous reposer sur nos acquis. Je me suis souvent dit à la lecture que ce livre ne méritait pas la façon dont je l'ai lu. Distraite, fatiguée, à picorer un chapitre par-ci, trois paragraphes par là et se demandant ensuite pourquoi je confondais tous les noms. Je suis certaine d'être passée à côté de pas mal de subtilités (une excuse pour le relire ?). C'est une lecture qui mérite qu'on lui prête attention.

La main gauche de la nuit est un classique qui commence à compter ses décennies, mais dont l'intelligence n'a pas pris une ride.

https://minetsbooks.wixsite.com/critiqueslitteraires/accueil/la-main-gauche-de-la-nuit

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DelordF 2018-12-11T23:38:03+01:00
Or

Mi fantastique, mi science fiction, mi documentaire onirique ...La meilleure incursion dans un monde nouveau et original jamais décrite dans un roman. Ursula Le Guin en décrivant d'autres si semblable a nous dans leurs travers et si différents dans leurs moeurs nous montre peut être ce qui est important chez l'être humain; l'empathie. Livre présentant un certain intérêt .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mereiane 2018-11-27T01:25:14+01:00
Or

À la base, j'avais commencé un autre roman pour un challenge de lecture, mais n'arrivant pas à y accrocher, je me suis donc rabattue de façon un peu précipitée sur "The Left Hand of Darkness" et me suis laissée envelopper sans trop réfléchir par l'écriture d'Ursula Le Guin, que j'apprécie et qui m'est plus familière. En plus de poser des questions d'éthique sur la façon dont l'Ekumen cherche à intégrer les civilisations humaines et le coût humain de l'exploration spatiale, l'auteure aborde ici des thèmes tels que l'organisation sociale, la spiritualité ou les dérives des systèmes politiques, sous l'angle d'une absence de discrimination basée sur le genre. Elle ouvre ainsi largement le champ d'une problématique très contemporaine, sans jamais tomber dans l'angélisme pour autant. Un roman que je relirai certainement avec plaisir et qui confirme mon envie de découvrir les autres tomes de l'Ekumen.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChloeTissier 2018-10-30T09:00:21+01:00
Or

Ce livre est un pur chef-d'œuvre d'intelligence et de sensibilité. Ursula Le Guin dans ce superbe roman onirique amène le lecteur, avec beaucoup de finesse, au plus près des représentations de l'Univers des Inuits. Le froid, la confusion des sexes, le sang et l'étrange étrangeté d'un noir américain découvrant un monde totalement étranger. Envoutant et déstabilisant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par paulette42 2018-10-28T10:36:01+01:00
Bronze

l'écriture et certains passages sont un peu compliqué mais l'histoire est intéressante

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ladisabelle 2018-09-09T22:04:14+02:00
Pas apprécié

Je n ai pas adhéré. .. trop intello pour moi je pense... trop de lieu, de nom. .. bref pas pour moi. Je passe mon tour

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eurylia 2018-07-24T15:09:02+02:00
Diamant

Si j'aimais déjà beaucoup la veine fantasy d'Ursula Le Guin, je crois que ce premier volume de SF m'a encore plus conquise. J'ai tout adoré : l'univers, les personnages, l'histoire... Le tout est presque "tangible" tellement c'est crédible. Paradoxalement, j'ai tellement aimé que je ne sais pas quoi en dire d'ailleurs... Je lirai avec grand plaisir les autres récits de l'Ekumen.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Midine 2018-04-30T23:29:45+02:00
Or

Cette lecture fut ma première découverte de la plume d’Ursula Le Guin et j’ai maintenant hâte de découvrir ses autres récits.

Dans ce roman, l’autrice nous plonge sur une planète où la dichotomie homme/femme n’existe pas car les êtres qui y vivent sont asexués la grande majorité du temps et prennent aléatoirement les caractères sexuels masculins ou féminins uniquement pendant la période de chaleur, ce qui nous amène à nous interroger sur le genre, les diktats... Nous découvrons une un monde qui a tout « d’étrange » à nos yeux mais pour qui c’est nous, terrien, qui semblons anormal avec nos caractères sexuels permanents comme si nous étions continuellement en chaleur.

Le récit mêle action et complot politique, parfois un peu long mais intéressant surtout qu’on se retrouve parfaitement dans le personnage principal dont nous suivons les pensées et les pas dans ce monde étranger aux mœurs diamétralement opposées à celle de la Terre. L’alternance entre les points de vue de deux personnages entrecoupés par des notes et autres textes permet de bien saisir l’incompréhension et la confusion quand on est confronté à la culture de l’autre.

En somme c’est une très bonne lecture SF qui donne envie de dévorer les autres livres de ce cycle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ecyth 2017-11-12T14:16:09+01:00
Argent

Ce livre nous plonge dans la mission diplomatique de Genly Aï sur la planète Géthen. Tout au long de son périple, l'Envoyé nous décrit des civilisations aux antipodes mais néanmoins si proches de nos cultures : éloignées car les habitants de la planète n'ont de similaire que leur aspect humanoïde - ils sont par exemple hermaphrodites - et toutefois assez proches pour pouvoir glisser quelques réflexions sur notre société.

Sexualité, politique, mode de vie tout est analysé à travers l’œil du narrateur qui vient découvrir ce monde.

Il s'agit d'une aventure mais une aventure pacifique : point de sang ni d'armes futuristes, juste le cheminement d'un Envoyé qui doit convaincre une planète, doublé d'une amitié entre un extra-géthenien et un autochtone.

Petite note : quelques concepts sont restés assez obscurs pendant ma lecture et pourrait nécessiter une seconde passe pour pouvoir bien apprécier la construction et les détails de l'univers, notamment le concept d'honneur chez les autochtones qui les oblige à parler par circonlocution et leur désignation par toponymie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hillja 2016-10-22T11:54:47+02:00
Argent

Cette lecture constitue une expérience assez remarquable : après une première partie obscure (situation, personnages, discours confus) centrée sur des intrigues politiques qui ne passionnent guère puisque les enjeux, les tenants et les aboutissants sont plus nébuleux que le ciel de Géthen (nom de la planète au cœur du roman, aussi appelée Nivôse parce qu'il y fait vraiment très froid), le récit bascule subitement dans une seconde moitié toute différente, quasiment consacrée à un tête-à-tête fascinant entre un descendant de notre race humaine (Genly Aï) et un autochtone bisexué (Estraven), dans le cadre extraordinaire d'un périple interminable sur un glacier tout aussi démesuré.

C'est pendant cette expédition prétexte à la découverte de l'autre que les informations fournies, au compte-gouttes cependant, permettent de saisir pleinement le début du roman (j'ai fait quelques allers-retours, voyagé de page en page), d'ailleurs construit de façon curieuse : parmi les chapitres écrits du point de vue de Genly ou d'Estraven se glissent des contes, mythes ou notes concernant Géthen et rapportés par une tierce personne. La structure peut désemparer mais est toujours cohérente ; il en va de même pour le temps de narration, conséquemment instable (passé et présent séparés par un simple alinéa).

Évidemment, la découverte de ce monde très différent du nôtre est l'occasion pour l'auteur de poser de grandes questions, notamment au sujet du patriotisme et de la sexualité. Son sentiment sur ces deux sujets point çà et là mais n'importune jamais le lecteur. À signaler la présence très appréciable du calendrier géthénien en fin de roman et des notes de bas de page, qui permettent — à peu près — de situer les événements dans le temps et de saisir toutes les nuances météorologiques de cette drôle de planète. Une seconde lecture est certainement nécessaire afin de débusquer et de savourer toutes les qualités du livre.

Afficher en entier

Date de sortie

La Main gauche de la nuit

  • France : 2006-06-21 - Poche (Français)

Activité récente

DelordF l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-11T23:34:23+01:00
Miney le place en liste or
2018-12-04T17:47:48+01:00
Yapafe l'ajoute dans sa biblio or
2018-08-29T18:17:32+02:00

Les chiffres

Lecteurs 93
Commentaires 19
Extraits 12
Evaluations 34
Note globale 7.91 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • The Left Hand of Darkness - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode