Livres
568 150
Membres
623 104

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Phee à Linus :

Elle considéra de nouveau la fleur.

- Vous l'aimez vraiment?

- Oui, murmura Linus. Beaucoup.

Elle lui sourit.

- Tant mieux. Si vous voulez tout savoir, je l'ai appelée Linus. Vous devriez vous sentir honoré.

- Je le suis, répondit-il que le geste touchait de manière disproportionnée.

- C'est le nom idéal, déclara-t-elle. Elle n'est pas très robuste et, pour être franche, pas très agréable à regarder. Elle mourra sans doute si personne ne s'occupe d'elle régulièrement.

Linus soupira.

- Ah. Je vois.

Afficher en entier

Lucy à Linus :

- Je suis content que vous soyez là

Linus fut très touché

- Merci, Lucy...

- Si les cannibales nous prennent en chasse, ils vous remarqueront en premier. On est petits et vous avez beaucoup de chair sur vos os. Ça nous laissera le temps de nous enfuir. Votre sacrifice sera apprécié à sa juste valeur.

Linus soupira.

Afficher en entier

Je suis du papier. Fin et fragile. Si l'on me brandit vers le soleil, il brille à travers moi. Si l'on écrit sur moi, je deviens inutilisable.

Ces marques ont une histoire. Elles forment une histoire, racontent des choses que les autre lisent, mais ils ne voient que les mots et pas ce sur quoi ils sont écrits. Je suis du papier et même si j'ai de nombreux semblables, aucun n'est exactement comme moi.

Je suis un parchemin parcheminé. J'ai des lignes. Des trous.

Si tu me mouilles, je fonds. Si tu m'enflammes, je brûle.

Si tu me tiens dans des mains trop dures, je tombe en morceaux.

Je me déchire. Je suis du papier. Fin et fragile.

Afficher en entier

A-Chiche - avec un nom pareil, Linus se méfie tout de suite de lui - baissa les yeux vers Talia qui était assise par terre et fredonnait en admirant ses nouveaux outils.

" Le petit bonhomme a une barbe. Et c'est une nana."

- Sa barbe est très douce, lui dit Lucy. Elle la lave avec tout un tas de savons différents. Ils sentent les fleurs et les trucs de filles.

- Trop fort, souffla A-Chiche. Respect, petite nana.

Afficher en entier

Quand Linus releva la tête, il s'aperçut qu'Arthur le dévisageait. "Quoi ?"

Celui-ci secoua lentement la tête. "Je n'arrive pas à comprendre comment vous faites pour ne pas le voir.

- Voir quoi ?

- Vous. Tout ce que vous êtes."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lou8 2021-07-13T09:22:10+02:00

« Monsieur Baker ? demanda-t-elle d’un air innocent. Vous ne voulez pas autre chose que de la salade ?

— Non, merci. C’est très bien. »

Elle émit un son dubitatif. « Vous êtes sûr ? Un homme de votre taille, ça ne mange pas comme un lapin.

— Talia, intervint M. Parnassus. Laisse M. Baker…

— C’est justement à cause de ma taille », expliqua Linus. Il ne supportait pas que quelqu’un parle à sa place. C’était lui qui commandait ici. Plus vite il s’en rendrait compte, mieux ce serait.

« Qu’est-ce qu’elle a, votre taille ? » s’enquit Talia.

Il rougit. « Elle est un peu trop épaisse. »

Elle fronça les sourcils. « Il n’y a rien de mal à être rond. »

Il enfonça sa fourchette dans une tomate. « Je ne suis pas…

— Moi aussi, je suis ronde.

— Oui, c’est vrai, mais tu es un gnome. Tu es censée être ronde. »

Elle plissa les yeux. « Alors, pourquoi, vous, vous ne pouvez pas l’être ?

— Ce n’est pas… C’est un problème de santé… Je ne peux pas…

— Moi, je veux être rond ! » annonça Lucy. Et il le devint. Un instant, il était cette petite chose frêle sur son rehausseur, et celui d’après, il se mit à gonfler comme un ballon. Son torse s’étira, ses os se brisèrent dans des craquements terribles et ses yeux sortirent de ses orbites. On aurait dit qu’ils allaient tomber sur la table. « Regardez ! s’exclama-t-il à travers des lèvres étirées au maximum. Je suis un gnome ! ou M. Baker ! »

Afficher en entier

« Moi et Marty, on peut te fournir de la bonne came.

— Vous avez une drôle d’odeur, lui dit Lucy en se penchant en avant et en le reniflant bruyamment. On dirait… des plantes, mais ça ne ressemble pas à celles que Talia a dans son jardin.

— Euh, ouais. Je fais pousser et je fume ma propre…

— Stop ! le coupa Linus. Nous ne voulons pas savoir ce que vous faites pendant votre temps libre.

— C’est qui, le tocard ? murmura A-Chiche.

— M. Baker, chuchota Lucy à son tour. Il est là pour s’assurer que je ne brûle personne vivant avec le pouvoir de mon esprit et que je n’aspire pas leur âme de leur carcasse encore fumante.

— Waouh, tu déchires, petit gars ! » s’exclama le vendeur en levant la main. Lucy la tapa avec joie. « Je veux dire, j’espère que ça ne m’arrivera pas. Mais reste toi-même. »

Afficher en entier

Lucy soupira. « Comment est-ce que je suis censé me faire des amis si je ne peux pas leur dire comment ils vont mourir ? Quel est l’intérêt de cette sortie ?

— Manger une glace et acheter des disques, lui rappela Arthur.

— Oh. D’accord ! »

Afficher en entier

« Un foyer, ce n’est pas qu’une maison. Ce sont aussi les personnes dont on choisit de s’entourer. Vous n’habitez peut être pas sur cette ile, mais n’essayez pas de me faire croire que vous ne vous y sentez pas chez vous. Votre bulle, monsieur Baker. Elle a éclaté. Pourquoi voudriez - vous la laisser se reformer autour de vous ? »

Afficher en entier

Qu’ai-je déjà dit à propos des animaux ? » demanda celui-ci.

Lucy se dirigea d’un pas rageur vers la porte close derrière les fauteuils. « Je ne suis pas censé les tuer, car c’est un truc de tueurs en série. Et s’ils sont déjà morts, je ne peux pas jouer avec les restes parce que je vais empester.

— Et ?

— Et parce que c’est mal.

— Commence par cela, la prochaine fois, lui conseilla M. Parnassus. Tu paraîtras plus humain.

— Tu brides ma créativité », grommela Lucy.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode