Livres
467 287
Membres
432 326

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Maison bleu horizon



Description ajoutée par Elodiebooks 2017-06-25T02:19:20+02:00

Résumé

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 30 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par viedefun 2017-10-05T21:10:27+02:00

Vous savez, s’il est vrai que les fantômes n’existent pas, je crois que les fantômes, eux, l’ignorent, plaisanta Alan. Le mot “fantômes” est assez péjoratif, mais je présenterais cela autrement. Je baigne dans cet univers depuis que je suis né. Chez nous, en Bretagne, nous ne plaisantons pas avec ces choses-là. Mais je suis toujours resté en retrait sur toutes les fausses affirmations de certains, principalement celles des médiums très portés sur la spiritualité. Je ne suis pas un spirituel. J’ai une approche très cartésienne et psychologique de ces phénomènes. Je voulais bien croire qu’il y avait autre chose après la mort. J’avais d’ailleurs vécu quelques expériences troublantes lorsque j’étais enfant, mais c’est la rencontre avec mon ami Paul, parapsychologue, mais professeur de physique avant tout, qui a littéralement forgé mes convictions et qui a fait que je me suis lancé dans les enquêtes paranormales.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par syl08 2019-02-12T22:08:26+01:00
Argent

Je ne connaissais pas mais ai eu l'occasion de me procurer ce livre lors d'un salon. La couverture m'intriguait...Je l'ai lu en 2 jours. L'écriture est fluide et l'histoire est bien ficelée. Quelle idée de rendre hommage à nos héros,morts pour la France, dans ce thriller fantastique! Cette enquête paranormale mêlée aux événements historiques ne lassent pas. Les descriptions sont justes, le décor est savamment planté et le déroulement de l'intrigue ne souffre pas de longueur. Pour résumer un livre qui attire par sa couverture et son univers et qui retient par son rythme et son écriture. A lire sans hésiter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne2702 2018-10-30T19:06:55+01:00
Lu aussi

Je ne comprends absolument pas la sélection de ce livre pour le prix des mines noires ce n'est pas du polar mais du SF.

Après l'histoire n'est pas mauvaise mais elle n'est pas dans la bonne catégorie.

Un roman assez simpliste avec une fin assez prévisible mais ce n'est que mon avis...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Christele-1 2018-09-22T14:07:09+02:00
Diamant

Suivre le parcours d’Alan Lambin n’était pas de tout repos mais au combien enrichissant et émouvant aussi. Début janvier 1985 notre enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises, est appelé par une famille effrayée vivant dans une ancienne maison de village dans la Somme. Dès qu’il arrive à destination Alan va être confronté à des phénomènes tous plus inquiétants et mystérieux. Il semble bien que la maison soit hantée par plusieurs esprits. La famille a emménagé depuis 6 mois seulement mais ce n’est que dernièrement que ses habitants sont terrorisés par … mais par quoi au juste. Sa fille Peggy est contre cette idée, elle n’arrive plus à joindre son époux et Thomas son petit garçon de 5 ans se renferme de plus en plus sur lui-même, accompagné de Mélanie sa domestique, elle décide de faire appel à Alan pour recevoir de l’aide et résoudre le problème.

L’auteur à un talent certain pour nous faire ressentir les émotions qui traversent les habitants de cette maison, un huis clos va s’installer encore renforcé par la tempête de neige qui s’abat sur la région, bloquant ainsi les habitant dans cette maison qui nous dit-il est le cliché même de la maison hantée. Les pannes de courant, les bruits étranges, pleurs, bruits de pas et enfin des apparitions fantomatiques sont le terreau dans lequel notre histoire va se développer. Bientôt suivi de cauchemars, de maux de tête et c’est la petite histoire qui rejoint la grande, celle de la guerre de 14. La tension monte de plus en plus et sur un délai très court à peine 3 jours tout est joué. Une très belle histoire qui reprend un élément du passé peu glorieux de l’Armée Française de cette époque, celui des « fusillés pour l’exemple » J’ai eu des visions de deux films bien différents au fur et à mesure de ma lecture. Bien entendu celui de SOS Fantôme lorsqu’il était question de tous les appareils électroniques pour prendre des mesures des phénomènes paranormaux mais aussi et surtout ce magnifique film de Jean Pierre Jeunet, Un long dimanche de fiançailles et je voyais tout à fait Gaspard Ulliel dans le rôle de Joseph Dernecourt.

C’est dans cette ambiance passé/présent que nous sera révélée une chute renversante et c’était un vrai plaisir que de découvrir les retournements et le final complètement inattendu. Un livre à découvrir, un travail de recherche non négligeable qui donne toute sa force au récit et des personnages très attachants. Bonne lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par soukiang04 2018-09-09T20:40:58+02:00

En janvier 1985, dans une France frappée par une vague de froid intense, une famille au bord de la crise de nerfs fait appel à un spécialiste en phénomènes paranormaux, Alan Lambin.

Ce qui devait se conclure par une nouvelle affaire rapidement résolue va se compliquer, dans l'enlisement d'une neige qui n'en finit plus de tomber, Alan Lambin ne le sait pas encore, la cauchemar ne fait que commencer.

Bienvenue dans le domaine dit "le château" ...

Voilà une nouvelle preuve que les auteurs français sont capables de nous faire frissonner autant que les anglo-saxons, de nous embarquer dans des univers parallèles avec toute la chape de mystères qui peut envoûter, nous prendre à revers par surprise.

Cette histoire qui se déroule dans les années 80 détonne par le style addictif qui suinte à chaque page et laissant une envie d'aller au bout, même en marquant des arrêts, il suffira juste de quelques mots lus pour retrouver rapidement de quoi sustenter son esprit, la maîtrise indéniable de l'auteur à poser les bases, à jamais tomber dans les grosses ficelles du paranormal, ce qui est justement le cheval de bataille du personnage principal, Alan Lambin.

Cette enquêteur qui a déjà une longue expérience derrière lui n'est pas sans rappeler ses homologues américains, le couple Warren. Si vous avez vu le film The Conjuring : Les dossiers Warren, vous saurez que ce sont deux personnes qui ont consacré leur vie à démystifier les phénomènes inexplicables ou l'apparition d'esprits frappeurs, ces fantômes qui errent comme des âmes en peine ou assoiffées de vengeance, à distinguer les canulars des vraies phénomènes, à prêcher le faux pour faire ressortir la vérité de ces lieux hantés, à obtenir la crédibilité nécessaire auprès de la communauté scientifique.

S.O.S. Fantômes

Cette atmosphère glaciale est superbement bien rendue, le sinistre de cette grande bâtisse avec ses lueurs, ses bougies qui vacillent au moindre souffle de vent ou peut-être d'autre chose, ces bruits qui surgissent de nulle part, tout concourt pour créer une ambiance des plus tendues, des plus malsaines quand le rythme de la hantise s'accélère, quand tout va part à vau-l'eau, les personnages souffrent, les personnes sont perchés entre deux feux, celui du déni de la situation et de l'autre, accepter ... l'inacceptable.

Pas d'artifices extravagants ni d'effets de manche, tout reste dans une certaine explication rationnel dans un premier temps, l'auteur laisse le lecteur dans cette perspective, dans un flou volontairement emprunté, dans les méandres de l'étrange et du paradoxe, chaque pièce semble baigner dans une torpeur des plus inquiétantes, il est difficile de distinguer l'ombre et la lumière, le poids du passé et des souvenirs, des indices feront l'apparition mais comment se retrouver au milieu de ces tourbillons de neige qui continuent leur danse virevoltante aux abords des fenêtres ?

De quoi faire hérisser les poils le long de son échine, de sursauter plus d'une fois au gré de l'avancée du livre, de se poser mille questions pour tenter de comprendre, de relier tous ces épiphénomènes entre eux, le travail de mémoire, l'auteur a su travailler admirablement la psychologie de chacun pour ressentir leur effroi, leur incompréhension, leur appréhension, cette mission de survie dans un milieu hostile et volontiers sournois, les mensonges qui feront rebondir l'intrigue, s'il n'est pas question d'une enquête policière ici, le travail d'Alan Lambin démontre autant la rigueur d'une investigation hors norme, sinon des méthodes pour le moins orthodoxe ou sortant des sentiers battus.

"La science reconnaît l'existence de la conscience, mais pour pouvoir l'expliquer, il faudrait réinventer la physique"

Ce roman serait vain sans une structure conjoncturelle et intemporelle , ce n'est pas seulement l'alternance ingénieux du passé et du présent, ni le climat magistralement retranscrit et éprouvé par le lecteur, que l'on soit ou pas un adepte de cette littérature fantastique avec toute l'irrationalité qui l'accompagne, cette volonté de traquer l'impossible, l'extraordinaire, dans l'authenticité des faits visibles ou invisibles, l'écriture et la construction doivent être posées avec toute la spontanéité et le naturel afin de corser les séquences, si ce n'est pas le premier roman qui aborde ce sujet, des esprits habités ou des maisons hantés, les soudaines fulgurances et autres apparitions à vous glacer le sang, autant ne pas y aller par quatre chemin, La Maison Bleu Horizon est d'une redoutable efficacité pour sentir toute l'odeur éthérée voire nocive qui se répand dans les interstices du "château", brillant exercice de style qui démontre déjà pour son deuxième roman, un valeur sûre dans la narration et le savoir-faire pour nous immerger dans une histoire solide et addictive.

"L'émotion humaine la plus puissante est la peur" (John Carpenter)

Cette sensation d'effroi, de vagues réminiscences venant altérer le quotidien d'un enquêteur au-dessus de tout soupçon, ce n'est pas qu'un roman fantastique avec le surnaturel des phénomènes qui flottent au-dessus des personnages et surtout de la grande demeure, c'est aussi un vrai roman pour voyager dans le temps, propre à susciter des interrogations et des réflexions sur l'humanité, sur la promesse et les causes perdues qui en découlent, sur la vanité qui peut infléchir et entraîner des conséquences irréversibles, la compassion qui en imprègne alors les personnages, au-delà de l'histoire d'une hantise, tous les personnages donnent dans la force et la fragilité de faits qui les dépassent, des solutions remplacées par des palliatifs éphémères, l'impermanence des choses, la partie historique s'intègre parfaitement à la petite histoire, l'auteur a fait un travail tangible pour recréer des séquences d'une authenticité bouleversante et saisissante dans le mouvement, dans l'introspection qui va venir changer le cours du destin, les regrets éternels, la musique mélancolique et dramatique égrène ses notes vibrantes et dans l'air du temps ...

"Le hasard ? Mais cela n'existe pas le hasard."

Inutile de vous préciser que cette Maison Bleu Horizon de Jean-Marc Dhainaut, auteur est à lire de préférence la nuit, de celle qui vous enveloppera progressivement, une petite lumière pour tout repère, oserez-vous plonger dans ce voyage inoubliable et terrifiant en ce mois de janvier 1985, dans un coin perdu de la Somme, au bout d'un certain chemin, suivez le chasseur de fantôme, Alan Lambin, il vous montrera la voie.

A votre tour de découvrir ce qui se cache derrière les stores vénitiens et la lourde porte cochère. du "le château" ...

C'est l'éditeur niçois, Taurnada, qui confirme tout le bien que j'en pense, après avoir lu plusieurs de ses parutions, des histoires différentes mais dont l'un des points communs réside dans la capacité d'allier l'histoire avec l'actualité, ce présent qui pourrait encore trouver matière à réflexion à en colmater les brèches dans cet espace paradoxal, quelle est la limite qui sépare les vivants et les morts ?

Quelles sont les conséquences du poids du passé dans la mémoire collective mais également individuelle ? Cette lucarne d'une terrible époque, ces tourments de l'esprit des défunts, ces secrets préservés depuis les lustres, l'émotion vous fouettera à coup sûr, bonne lecture !!!

En conclusion, je recommande cette lecture pour tous les fans de fantastique qui pourront y trouver une nouvelle pépite à compléter dans leur bibliothèque, l'adrénaline attendu pour ressentir des frissons, la peur de l'inconnu et pour ceux qui hésiteraient encore, c'est l'occasion de vivre une aventure extraordinaire avec des personnages qui, somme tout, trouveront écho en vous par le jeu d'identification et une certaine empathie à travers une histoire qui vous intriguera et vous fera apprécier jusqu'au dénouement tout simplement bluffant.

❤️

La Maison Bleu Horizon de Jean-Marc Dhainaut est un roman fantastique bluffant, nuit blanche assurée !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2018-09-06T13:20:52+02:00
Diamant

Ma première réaction à chaud après avoir fini cette lecture est juste « wahou !! »...je ne m'attendais pas à être autant remuée en la commençant et je pense qu'elle va rester un moment dans ma mémoire. Elle fait partie de ces lectures que vous avez du mal à quitter, que vous avez envie de finir au plus vite pour connaître la fin, et qu'en même temps vous avez envie de faire durer le plaisir, qui reste ensuite en tête, rendant difficile la lecture prochaine.

J'ai enfin fait la connaissance de Alan Lambin, j'en entends parler sur les réseaux, c'est un personnage hors du commun. Il est chasseur de fantômes, un métier déjà pas banal. Et c'est aussi ce que j'ai aimé ici, c'est que le surnaturel se confond si bien à la réalité que tout semble normal, même ce métier de chasseur de fantômes ! Alan Lambin va recevoir un message d'une dame désespérée, ayant des problèmes chez elle et lui demande de venir. Hélène Annereaux habite avec sa famille dans une maison depuis six mois et en ce lendemain de réveillon de cette année 1985, il se passe de plus en plus de phénomènes bizarres. Un homme apparaît régulièrement à son fils Thomas, âgé de cinq ans. Des pleurs ont été entendus dans le grenier, Hélène n'est pas tranquille, en plus elle est seule, son mari étant en voyage à Bordeaux, les conditions climatiques très mauvaises ont retardé son retour et font qu'elle n'a pas de nouvelles de lui.

Alan va arriver dans cette famille, disposer tout son matériel afin de découvrir si cette maison est bien habitée par des fantômes, ce qu'ils veulent, pourquoi ils sont là. Pour lui, ils ne sont pas méchants, s'ils sont là, c'est que quelque chose au moment de leur mort fait qu'ils ne peuvent partir en paix. Alan est un homme intègre, sérieux et honnête, connaisseur et très intelligent. Tout ce qu'il avance a été prouvé scientifiquement. Il est plein d'empathie envers les habitants de la maison, essayant de les réconforter et de les rassurer au possible, prenant lui même des risques. Et d'ailleurs, ce n'est pas parce qu'il est chasseur de fantômes et qu'il les côtoie régulièrement qu'il n'est pas exempt de peur, il aura quelques frayeurs assez traumatisantes.

Il va vite se rendre compte que ces fantômes, cet homme qu'il a lui même aperçu, a une histoire bouleversante. Et là, le roman prend une autre dimension. Nous partons en arrière dans le temps, au moment de la première guerre mondiale, en 1915, avec son lot d'horreurs et de drames. Il nous rappelle des faits peu glorieux pour l'armée Française, où des soldats étaient fusillés pour l'exemple, pour des faits qu'ils n'avaient souvent pas commis, ou parce qu'ils se mutilaient pour échapper aux tranchées. Il y a eu ainsi beaucoup de morts supplémentaires pour rien...

Jean-Marc Dhainaut connait bien son sujet, surtout celui de la généalogie, et parle de ces événements avec beaucoup de justesse. J'ai apprécié sa plume, son style et surtout la façon dont il m'a embarquée dans cette histoire qui au départ est complètement surnaturelle et qui prend de plus en plus des allures réelles avec des faits de notre Histoire.

Mais alors, surtout, je ne vous dis pas ni où ni quand, pour ne pas gâcher l'effet de surprise, mais l'auteur a concocté un retournement de situation, un fait inattendu dans l'histoire qui m'ont fait m'écrier (je ne suis pas passer inaperçue à ce moment de ma lecture chez moi !)...à partir de là, je me suis dit, non, il n'a pas pu faire ça...mais si....je ne m'y attendais pas et n'ai rien vu arriver, et je pense que je ne dois pas être la seule ! Celui ou celle qui peut deviner avant, qu'il se manifeste car pour moi, c'est impossible...ouah ! Chapeau à Jean-Marc Dhainaut, il y avait longtemps que je n'avais pas eu une telle surprise pendant ma lecture...

J'ai passé un très bon moment de lecture, de la première à la dernière page, quittant les personnages si attachants avec regret, chacun, passé ou présent, va rester marquer dans ma mémoire. Le final est touchant, émouvant. Tout comme Alan Lambin, on sort transformé et chamboulé de tels faits.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2018-06-25T17:50:57+02:00
Or

Un roman dans le style terreur, maison hantée, histoires mystérieuses. Je remercie Joël et les #EditionsTaurnada pour cette lecture. On se trouve dans la Somme dans le village de Villers Bretonneux. Alan spécialisé dans la chasse aux fantômes va s'y rendre suite à un appel téléphonique intriguant. Prenant au sérieux, une fois sur place, les menaces qui hantent cette famille et pèsent sur cette maison, il va essayer de résoudre cette affaire. L'histoire va se jouer sur deux époques 1985 et 1915. Le climat va être de la partie en cloisonnant cette demeure au centre d'une tempête de neige et d'un froid hivernal divergeant entre moins 15 à moins 20 degrés. J'ai ben apprécié ce récit entre le fantastique et la terreur. J'ai pu m'imaginer quelques scènes qui m'auraient fait sursauter si elles avaient été filmées. Un roman très visuel de par ses descriptions. Une lecture sans accroc et très prenante, que je recommande pour les amateurs de ce style.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChristieFO 2018-03-23T09:59:24+01:00
Or

Ce livre, j’ai commencé par avoir du mal à accrocher. Je lisais deux ou trois pages par jour, je n’avançais pas particulièrement vite et le début ne me plaisais pas plus que ça. Et puis arrivée vers les chapitres cinq et six j’ai vraiment adhéré. L’histoire débute vraiment et à partir de là on dévore ce livre. Tellement passionnée que je ne me suis arrêté de le lire qu’une fois fini à plus de minuit.

[...]

J’ai enchaîné les chapitres ayant parfois peur de lire la page suivante et parfois en ayant hâte de lire la suite. ^^ J’ai aussi beaucoup pleuré et été choquée avec un nombre de rebondissements qui nous empêchent de nous lasser une seule seconde. Puis une fois le plus important rebondissement passé, j’ai ressenti comme un vide. Le talent de l’auteur est formidable pas de doute, mais sur les derniers chapitres il m’a un peu perdu. ( Sûrement du au fait que je préfère l’action) Cependant on peut dire que le dénouement final était superbe et j’ai bien entendu, encore eu encore eu une (ou deux ) larme.

Pas de doute à avoir ce livre est une merveille. Je l’ai adoré malgré mon manque d’entrain du début et j’ai été plus que satisfaite. Une fois plongée dedans on ne peut que l’aimer, c’est un coup de cœur et je le recommande.

La critique complète : https://www.christiefo.com/2017/10/14/la-maison-bleu-horizon/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tiinker 2018-02-03T13:07:38+01:00

Ouah ! Comment vous dire ? J'ai adoré !!! Tout simplement. Maintenant va falloir que je trouve par quel bout commencer ma chronique ^^

Tout d'abord, j'aime que ça se passe en France. On replonge dans les années 80, pas de smartphone, pas d'internet, c'est limite le début des ordinateurs. On sent déjà que le héros va devoir se démerder à l'ancienne ;)

Alan est ce qu'on appelle vulgairement un chasseur de fantômes. Mais ce n'est pas un arnaqueur. Il croit en son métier et il rêve de pouvoir démontrer l'existence d'entités. Seulement il est conscient d'être souvent appelé pour rien, comme un simple store qui bouge, ou pour une forme d'hystérie collective si l'on puis dire. Mais lorsqu'il entend le message d'Hélène sur son répondeur, quelque chose le pousse à la rappeler. Cette mère de famille a vraiment l'air de vivre un enfer et d'être tout sauf folle. Reste à savoir si la hantise est psychologique ou bien réelle.

J'ai beaucoup aimé que l'auteur explique le métier de son protagoniste, ses méthodes, son matériel, son avis sur la question. C'est super intéressant et ça nous plonge vraiment dans l'histoire. Ce n'est pas du SOS fantômes, c'est sérieux. On est plus dans la ligné de The Conjuring.

Du coup, je me suis fait quelques moments de stress. Par exemple quand Alan s'aventure la nuit dans la maison après avoir installé son matériel. Tout est si bien détaillé, sans excès, que j'avais l'impression d'être juste derrière Alan et c'était flippant ! Heureusement que je n'ai pas lu les passages les plus intenses avant de dormir. L'auteur a su faire monter la pression ! Même dans les rêves d'Alan qui le renvoient en 1915.

Même si j'ai capté quelques trucs avant Alan (oui je serais douée en chasseuse de fantômes mdr), j'ai été agréablement surprise par le dénouement. Quand on pense avoir tout découvert, il y a encore autre chose. En prime l'histoire des esprits est vraiment touchante.

De plus on sent le travail de recherche qu'a fait l'auteur et la passion qu'il a mis dans son histoire. Ça la rend encore plus captivante.

Merci aux éditions Taurnada pour cette belle découverte ♥

Bisous

Casting ? http://lireoudormir.blogspot.fr/2018/02/la-maison-bleu-horizon.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MissDupont 2018-01-05T02:48:33+01:00
Diamant

Spoiler(cliquez pour révéler)http://bookivores.over-blog.com/2017/12/la-maison-bleu-horizon.html

Quel fabuleux roman! Quel auteur talentueux!

J'ai découvert la plume de Jean-Marc Dhainaut à travers les pages de Au-delà d'un destin et ma réaction fut tout aussi favorable. Maintenant que j'en suis à deux coups de cœur pour ce même auteur, je peux vous garantir que je veux à présent tout lire ce qu'il aura à nous proposer dans les prochaines années.

Dans ce plus récent roman, nous nageons littéralement dans le paranormal (contrairement à Au-delà d'un destin qui était plutôt historique avec des notes de science-fiction). Bon ok, il y a une petite touche historique également puisque la maison hantée dans laquelle on passera une bonne partie de notre lecture nous amènera à l'époque de la Première Guerre mondiale. D'ailleurs j'adore la façon dont M. Dhainaut a de nous "enseigner" certains faits historiques à travers ces romans. Moi qui n'aie jamais été très portée sur cette matière au secondaire (j'étais complètement nulle, on va se le dire), je commence à y prendre goût avec lui. Alors ne vous gênez pas cher ami... instruisez-moi encore et encore dans vos prochains romans.

Mais revenons à nos moutons.

Tout comme l'enquêteur le mentionnera lorsqu'il arrivera sur les lieux, la maison - soi-disant hantée - a le look atypique de l'image que l'on en aurait. Cela pourrait engendrer des cas d'imagination fertile auprès de ceux qui vivent en ces murs, mais voilà que les présomptions sont on ne peut plus véritables. Certains passages sont même en vous en faire dresser les poils des bras (je le sais... je l'ai vécu!).

Intriguant

Mystérieux

Captivant

Ce n'est pas les qualificatifs qui manqueraient pour vous décrire ce roman. Et c'est sans compter la finale qui saura en surprendre plus d'un! Alors imaginez mon bonheur quand j'ai appris qu'il y aurait "une suite" à venir avec ce même enquêteur aux prises avec une toute nouvelle histoire de hantise...

Vraiment! Un roman à vous procurer de ce pas!

Afficher en entier

Je tiens tout d’abord à remercier « Taurnada Éditions » pour m’avoir fait découvrir ce livre. Je vais commencer cet avis en m’excusant pour mon retard à vous livrer cette chronique. Je dois bien avouer que lorsque j’ai lu le résumé la première fois, j’ai eu un peu peur parce qu’il faut dire que ce n’est pas le genre de lecture que j’affectionne le plus. Cependant, malgré les aprioris que j’avais, j’ai passé une excellent moment de lecture. Cette histoire de maison hantée était surprenante, étonnante, pleine de suspense et de retournement de situations. L’intrigue était très bien menée, si bien que je n’ai rien vu venir. J’ai trouvé les personnages attachants et émouvants et j’ai adoré la sincérité d’Alan. Je l’ai trouvé vrai et entier ; en bref : très réaliste. Le genre de protagoniste auquel on prend plaisir à s’identifier. Un roman aussi doux qu’effrayant, aussi glaçant que prenant, aussi oppressant que sensible. Une histoire faite aussi bien pour les grands que pour les petits. La plume de l’auteur est fluide, très agréable à lire et j’étais tellement prise par chaque ligne que les pages se tournaient quasiment toutes seules. Comme je vous le disais au début, je ne lis pas souvent de livres de ce style, mais, pour le coup, celui-ci je l’ai littéralement dévoré. Une très jolie découverte que je vous recommande ! À lire !

Afficher en entier

Date de sortie

La Maison bleu horizon

  • France : 2017-06-29 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 30
Commentaires 23
Extraits 11
Evaluations 20
Note globale 8.68 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode