Livres
464 128
Membres
424 366

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Personne ne connaîtra jamais mes secrets. Ils resteront enfouis dans les terres, bien cachés, silencieux comme la mort. Je ne regrette aucun de mes actes, et s'ils devaient jeter sur moi une malédiction, alors que cette malédiction soit enterrée avec ce carnet, emprisonnée pour toujours dans une terre sacrée.

Ainsi s'achève la triste histoire d'Emily Wheiler. Et ainsi débute la vie magique de Neferet.Pas la reine d'Égypte mais... la Reine de la Nuit !

Afficher en entier

« [...] le besoin insatiable de châtiment et de vengeance se transformera en poison qui salira ta vie et détruira ton âme.»

Afficher en entier

Comme Cordelia m'a dit que l'Oklahoma était une terre indienne, sacrée, riche de traditions ancestrales et de magie terrestre, j'ai décidé d'y enterrer mon carnet et avec lui, Emily Wheiler, son passer et ses secret. Je vais commencer une nouvelle vie pour de bon.

Afficher en entier

Oui, la visite d’Arthur au jardin a changé ma vie. Soudain, je ne redoutais plus la réception du samedi soir. Au contraire : je comptais les heures. Je me suis jetée la tête la première dans les détails du menu, de la décoration et de ma robe.

Ce qui, au départ, ne devait être qu’un repas copié dans un vieux livre de maman, a changé du tout au tout. À la place, je me suis creusé la cervelle, me maudissant de n’avoir pas prêté plus d’attention aux réceptions auxquelles mes parents étaient conviés avant que ma mère ne doive s’y soustraire durant sa grossesse. Finalement, je me suis souvenue d’un dîner au cercle universitaire en l’honneur des architectes de l’Exposition que mon père lui-même avait couvert d’éloges. J’ai donc envoyé Mary (dont la sœur travaillait comme cuisinière au cercle) me chercher un exemplaire de ce menu. À ma grande surprise, elle est revenue avec non seulement un descriptif complet des plats, mais aussi une carte des vins qui avaient été servis à table. La cuisinière, qui au départ avait pitié de moi, a commencé à me considérer avec respect.

Afficher en entier

J’ai les mains qui tremblent !

Il faut que ça cesse, car je dois tout recopier avec précision ! Si je laisse un compte rendu lisible de la situation, je me pencherai sur les événements des derniers jours une fois que j’aurai repris mes esprits. Ainsi, je pourrai décortiquer chaque découverte, chaque merveille ; et ce n’est pas que je crains de devenir folle ! Au contraire : j’ai même trouvé le moyen de me tracer un nouvel avenir ! Ou plutôt, c’est lui qui m’a trouvée ! Un jour, je sais que je démêlerai tous ces événements qui m’ont emportée dans un tourbillon de surprise, de joie et (oui, j’ose le dire) peut-être même d’amour ! Un jour, quand mes enfants seront grands (oui, je deviendrai peut-être mère et épouse !) je pourrai relire ces mots et leur raconter mon histoire d’amour avec leur père bien-aimé et la manière dont il m’a affranchie de mes chaînes et de ma peur.

Afficher en entier

J’ai hoché la tête et l’ai laissée parler de la nécessité de se serrer les coudes entre femmes du monde pour mener à bien nos œuvres.

Durant les semaines qui ont suivi, j’ai pris conscience de l’ironie de la scène. Mme Armour me faisait la leçon sur la solidarité entre femmes alors qu’elle contribuait à m’isoler des jeunes femmes de mon âge ! Car Evelyn et Camille ne m’ont plus jamais proposé de promenade à bicyclette. Evelyn ne m’a même plus jamais rendu visite. Quant à Camille… Avec elle, c’est différent. Il en faut bien plus pour perdre une amie. Bien, bien plus !

Afficher en entier

[spoiler] p 185/188

J'ai ôté le collier et je l'ai gardé dans les mains.

Puis je me suis raclé la gorge avant de lui cracher à la face.

Il s'est réveillé, confus, en s'essuyant le visage.

- Tu es réveillé, hein ? Tant mieux. On a deux ou trois choses à régler, toi et moi, ai-je dit en reprenant ses propres paroles.

Il a secoué la tête comme quelqu'un qui rentre chez lui après avoir été pris sous la pluie. Puis il a ouvert de grands yeux.

-Emily, c'est toi ! Je savais que tu me reviendrais. Je me doutais que le gosse de Simpton mentait quand il a raconté qu'un vampire t'avais marquée.

Comme il se relevait, j'ai frappé. Avec une vitesse et une puissance dont aucune jeune fille humaine n'aurait pu faire preuve, j'ai passé le collier de perles autour de sa large gorge et j'ai serré. J'avais les yeux rivés sur les siens et je me suis exprimée d'une voix sans aucune note de douceur humaine.

-Je ne suis pas revenue à toi. Je suis venue POUR toi. Son corps s'est mis à se convulser et ses grosses mains brûlantes m'ont atteinte, mais je n'étais plus une jeune fille fragile et malade.

-C'est ça, frappes-moi ! Fais moi mal ! Ca ne fera que corrober mon histoire. Parce-que tu vois, comme tu m'as de nouveau attaquée, j'ai été obligée de me défendre. Je voulais simplement te faire admettre que tu avais mal agi, sauf que tu as encore essayer de me violenter. A la difference près qu'ajourd'hui tu as échoué./spoiler]

Afficher en entier

Ceci n’est pas un journal intime. Je déteste l’idée de consigner mes pensées et mes actes dans un livre fermé, caché comme s’il s’agissait d’un bijoux précieux.

Afficher en entier

Je crois que je sombre dans la folie.

C'est la raison pour laquelle je Couche mes pensées. peut être qu'un jour, en les relisant, je comprendrais pourquoi tous ces malheur me sont arrivées.

Ou alors je me rendrait compte que j'ai effectivement perdu la raison....

Si c'est le cas, ce carnet, témoignage des prémices de ma folie, pourra aider à me trouver un remède. A condition que je veuille réellement d’un remède. ...

Afficher en entier

Jusqu'alors, tout ce qui comptait pour moi, c'était comment persuader maman de m'offrir une nouvelle culotte bouffante pour faire de la bicyclette (ce nouveau sport à la mode), ou comment me coiffer à la manière des dames sur les illustrations de Charles Gibson.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode