Livres
447 350
Membres
387 737

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Liticia 2012-03-27T20:59:58+02:00

Ses baisers se firent plus longs, plus passionnés.

La tête me tournait, et j'avais du mal à réfléchir, et plus encore à parler.

-Je vais te montrer tout ce que nous pouvons partager..., reprit-il.

Il tira sur sa chemise, faisant sauter les boutons et révélant sa peau nue. Puis il passa l'ongle de son pouce sur sa poitrine, ce qui fit apparaître une ligne écarlate.

L'odeur de son sang me fis vaciller.

-Bois, dit-il.

Ce fut plus fort que moi. Je me penchai sur sa blessure, et son sang jaillit. Il était différent de celui de Heath - pas aussi chaud,pas aussi riche - mais il était plus puissant. Je me pressai contre son corp pour en avoir plus encore.

-Maintenant, c'est mon tour, lâcha-t-il.

Avant que je réalise ce qu'il faisait, il déchira ma robe et entailla ma poitrine. J'eus le souffle coupé par la douleur, qui cessa quand il posa ses lèvres sur moi et but mon sang, remplacée par la vagues d'un plaisir si intense que je ne pus m'empêcher de gémir. Loren arracha ses vêtements.

Tout était chaleur et désir. Nos coeurs battaient à l'unisson. Je sentais sa passion et la mienne, et j'entendais son désir rugir dans ma tête.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laura-vale 2012-02-04T21:01:36+01:00

- Dépose-moi devant le passage dans le mur, me demanda Aphrodite. Je pense toujours qu'on ne doit pas nous voir traîner ensemble.

- Je suis surprise que tu te soucies tant de ce que pensent les gens, répondis-je.

- Non, seulement de ce que pense Neferet. Si elle croit que nous sommes amies, ou du moins que nous ne sommes plus ennemies, elle saura que nous avons échangé des infos à son sujet. Et...

- ... et ce serait très grave , finis-je à sa place.

- En effet.

- Mais elle va nous voir ensemble quand tu évoqueras la terre lors de notre rituel.

- Alors je ne vais pas le faire !

- Aphrodite, Nyx t'a donné une affinité avec la terre. Ta place est dans le cercle. A moins que tu ne tiennes à t'opposer à la volonté de la déesse.

Je n'ajoutai pas : " Une fois encore ", mais nous avions toutes deux ces mots en tête.

Elle serra les dents :

- J'ai déjà dit que j'obéirai à la volonté de Nyx.

- Ce qui signifie que tu vas participer au rituel de pleine lune ce soir.

- Ça va être difficile étant donné que je ne fais plus partie des Filles de la Nuit.

Mince ! J'avais complétement oublié.

- Bon, eh bien tu n'auras qu'à les rejoindre.

Elle commença à dire quelque chose, mais j'élevai la voix pour parler plus fort qu'elle.

- Et à jurer de respecter les nouvelles règles.

- Minable ! Marmonna-t-elle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par axouell 2011-11-23T02:04:30+01:00

-Comme tu es prévoyante!

-Hé, Aphrodite, et si tu testais quelque chose de nouveau? Par exemple, etre gentille.

-Et si je me taisais, plutôt?

-Ca marcherai aussi, répondis-je en me dirigeant vers la sortie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Nadia_57 2012-02-01T11:42:32+01:00

"J'hésitai, à la recherche d'une excuse. J'eus une inspiration subite.

-C'est un peu embarrassant... Voilà, je voulais faire des recherches supplémentaires pour me préparer à devenir grande prêtresse.

Il sourit.

- Qu'y a-t-il d'embarrassant là-dedans ? Tu n'es pourtant pas une de ces femmes idiotes qui pensent que le savoir est source d'embarras !

Je rougis. Il m'avait qualifiée de "femme", pas de novice ou de gamine. Avec lui, je me sentais toujours si adulte, si féminine, justement.

-Oh, non, ce n'est pas ça. J'ai peur que ça paraisse présomptueux de croire que je serai un jour grande prêtresse.

- Pour moi, ce n'est qu'une question de bon sens et de confiance en soi.

Son sourire était si chaleureux que j'avais la sensation qu'il me réchauffait la peau.

- J'ai toujours été attiré par les femmes sûres d'elles.

Ca alors !

- Tu ne sais pas à quel point tu es spéciale, n'est-ce pas, Zoey ? Tu es unique. Tu es une déesse parmi ceux qui se prennent pour des demi-dieux.

Il me caressa le visage, s'attardant sur les tatouages qui encadraient mes yeux. Je crus que j'allais défaillir.

"Car je t'ai trouvée si belle et si brillante, toi noire comme l'enfer, noire comme la nuit."

- Qu'est-ce que c'est ?

Même si le contact de sa main m'avait fait tourner la tête, j'avais reconnu l'intonation que prenait sa voix superbe lorsqu'il récitait de la poésie.

- Shakespeare, murmura-t-il en passant le pouce sur les tatouages qui ornaient mes pommettes. C'est un extrait d'un des sonnets qu'il a écrits pour la Dame Noire, son véritable amour. Nous savons tous qu'il était un vampire. Il est presque sûr que l'élue de son coeur était une jeune fille qui avait été marquée et qui est morte avant de se transformer.

- Je pensais que les vampires adultes ne devaient pas avoir de relation avec les novices, lâchai-je.

- En effet, c'est très déplacé. Mais, parfois, l'attirance entre deux personnes est si forte qu'elle balaie le statut social, l'âge et les convenances. Crois-tu en ce genre de magnétisme, Zoey ?

Afficher en entier

Loren avait raison. J'étais exquise. Et il avait eu raison à notre sujet également. Peu importait qu'il soit un vampire adulte et un professeur de mon école. Ce qu'il y avait entre nous balayait tout. Ce que nous partagions était vraiment spécial.

Afficher en entier

_ Je sais. Je n'ai pas le droit de t'en vouloir de sortir avec Erik. Ce ne sont pas mes affaires.

Doucement, je touchai son menton et le tournai vers moi.

_ Tu aimerais que ça le devienne ?

_ Plus que je ne saurais le dire !

Il laissa tomber le livre et saisit mon visage entre ses mains, les pouces près de mes lèvres, les doigts dans mas cheveux.

_ C'est à mon tour de te donner un baiser d'anniversaire.

Afficher en entier

-[Heath]Tu les as tués? souffla-t-il, l'air épouvanté.

Je françai les sourcils.

-[Zoey]Non, je les ai simplement éloignés de nous. Le camion a fait le reste. D'ailleurs ils ne sont peut-être pas morts.

Afficher en entier

Mes trois amis et mon petit ami - enfin, celui qui était là - acquiescèrent.

Afficher en entier

-N'y compte pas Zo , c'est toi et moi bébé !

Afficher en entier

Je m'éveille des rêves de toi

Dans le premier doux sommeil de la nuit,

Lorsque les vents soufflent tout bas,

Et que les étoiles brillent de mille feux

Je m'éveille de rêves de toi,

Et un esprit dans mes pieds

M'a conduit - qui sait comment ? -

A la fenêtre de ta chambre ma douce!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode