Livres
462 180
Membres
419 211

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par sasa411 2013-02-09T15:51:00+01:00

Zoey et strak,page 44

-Et qu'avons-nous ?

-Nous nous appartenons.Pour toujours.

-Ca me suffit Stark,dis-je en l'enlaçant. Tu veux bien faire quelque chose pour moi ?

-Oui, tout ce que tu veux .

-Embrasse-moi encore pour que je ne puisse plus réfléchir .

-Ca doit pouvoir se faire ?

Son baiser,au début lent et doux, devient rapidemment plus passioné, et ses mains commencèrent à explorer mon corp .Lorsqu'il arriva au bas de mon t-shirt,il hésita, et pendant ce bref instant, je pris ma décision. J'avais envie de Stark. De lui, tout entier . Je m'écartais un peu pour le regarder dans les yeux .Il se rapprocha aussitôt, comme s'il ne pouvait suporter de ne pas être contre moi .

-Attends,fis-je en posant ma main sur sa pointrine ?

-Désolés,lâcha-t-il d'un ton bourru. je ne voulais pas te heurter .

-Non ce n'est pas ça. Tu ne m'as pas heurtée.Je voulais juste te dire....que...

Je me tus,essayant de remettre mon cerveau en marche malgré la brume du désir qu'il l'envahissait .

-Oh et puis zut, je vais te montrer ce que je veux.

Je me levai. Stark me regardait avec une curiosité mélée de passion, mais quand j'enlevais mon t-shirt et mon jeans,ses yeux parurent s'assombirent sous l'effet du désir.Je m'allongeais dans ses bras,me délectant de son plaid rugueux contre ma peau nue.

-Tu es tellement belle !souffla-t-il .

Il passa le doigt sur le tatouage qui m'encerclait la taille,ce qui me fit trembler.

-Tu as peur ?

-Non. Je tremble parce que j'ai envie de toi.

-Tu en est sûre ?

-Absolument. Je t'aime,Stark.

-Moi aussi je t'aime Zoey.

Alors il me serra contre lui et, avec ses mains et ses lèvres, il chassa le monde extérieur . Je ne pensais plus qu'à lui-je ne voulais être qu'avec lui. Ses caresses bannirent le souvenir horrible de Loren, et effacèrent l'erreur que j'avais commise en me donnant à lui. En même temps, la douleur de la perte de Heat s'atténua .Il me manquerait toujour mais alors que Stark me faisait l'amour, je compris que je devrais lui dire adieu un jour ou l'autre .

Stark était mon futur-mon combattant-mon gardien-mon amour.

Lorsqu'il s'étendit nu auprès de moi,je sentis sa langue sur mon cou, là où battait mon pouls,puis un légère pression de ses dents, comme s'il me posait une question.

-Oui,répondis-je, étonné par ma voix étrange,essoufflé .

J'embrassait ses épaules puissantes .Je posais à mon tour cette question muette en promenant mes dents sur son cou.

-Oh, déesse, oui ! S'il te plait Zoey. S'il te plait.

Je ne pouvait plus attendre . Je mordis sa peau au moment même où ses dents perçaient la mienne....

Je ne l'ai pas encore finit, dès que je trouve un passage qui vous donnera l'eau à la bouche, je le poste ;)

Afficher en entier
Extrait ajouté par brendada 2010-12-22T20:10:09+01:00

Pour la 100 millième fois, je repensais à la beauté de la salle du trône de la Sgiach. Elle était une ancienne reine vampyre, la Grande Prenneuse de Tête (oui j'ai pas trouvé mieux lol), ultra puissante et entourée de ses propres Guerriers, les Guardiens. Vous vous rendez compte qu'à l'époque elle avait détrôné le Grand Conseil. Son château était loin du cliché du château médiéval sombre et humide (dégueu). Le château de Sgiach était une forteresse, mais surtout - comme ils le disent en Ecosse - chic. Je vous jure que la vue sur la mer - de toutes les fenêtres - mais surtout de la salle du trône est tellement belle qu'on devrait l'admirer depuis une télé HD et pas en face de moi, dans la vraie vie.

"C'est magnifique." Okay me parler à moi-même - surtout après être devenue un peu cinglée dans l'Autre Monde - n'était surement pas une si bonne idée. Je lâchais un soupire et haussais les épaules. "Peu importe. Avec l'absence de Nala, Stark qui n'est pas très présent et Aphrodite qui fait des truc avec Darius dont je ne préfère rien savoir, et Sgiach qui botte des fesses avec Seoras, me parler semble être la seule option que j'ai."

"Je regardais simplement mes mails - rien de magique ou de dangereux."

Elle aurait dû me faire sursauter. Je veux dire la reine semblait se matérialiser dans l'air derrière moi, mais je suppose qu'être complètement brisée et folle dans l'Autre Monde avait relevé la barre de ce à quoi j'étais prête à voir niveau bizarrerie. De plus je sentais un lien étrange avec cette reine. Elle était une source d'inspiration et possédait des pouvoirs de malade mais depuis les quelques semaines où Stark et moi étions revenus elle m'était devenue familière.

Pendant que Darius et Aphrodite s'amusaient à se lécher le visage et à marcher main dans la main sur la plage et pendant que Stark dormait, dormait et dormait, Sgiach et moi avions passé pas mal de temps ensemble. Parfois à parler, parfois non.

Il y a quelques jours j'avais décidé qu'elle était la femme la plus cool, vampyre ou non, que j'ai jamais rencontré.

"Tu plaisantes pas vrai? Tu es une ancienne reine guerrière qui vit dans un château sur une île dont l'accès est impossible si tu ne l'autorise pas et tu vérifies tes mails? Cela cache de la magie."

Sgiach sourit. "La science parat souvent plus mystérieuse que la magie, où du moins c'est ce que j'ai toujours pensé. Ce qui me fait penser à quel point l'effet de la lumière du jour sur ton Gardien est étrange."

"Ce n'est pas que Stark. Enfin c'est pire chez lui en ce moment parce que, et bien euh il est blessé." Je fis une pause, en réfléchissant à ce que j'allais dire ne voulant pas admettre à quel point il m'était difficile de voir mon Gardien et Guerrier dans cet état. "Ce n'est pas vraiment normal. D'habitude il reste conscient durant la journée, même s'il ne supporte pas la lumière directe. Tous les vampyres et novices rouges ont le même problème. Le soleil les anéantit."

"Et bien, jeune reine, cela pourrait être un sérieux handicap que ton Gardien ne puisse te protéger la journée."

Je lui répondis avec un haussement d'épaules, même si ses paroles m'avaient fais frissonner à l'idée que celui puisse être vrai. "Ces derniers temps j'ai appris à prendre soin de moi toute seule. Je pense pouvoir tenir le coup durant quelques heures par jours." Je lui avait répondu tellement froidement que cela m'avait moi-même choquée.

Le regard ambre-émeraude de Sgiach captura le mien. "Ne laisse pas ceci te rendre cruelle."

"Ceci?"

"Le mal et le combat que tu mènes pour l'anéantir."

"Ne dois-je pas être comme ça pour le vaincre?" Je me rappelais de la fois où j'avais coincé Kalona contre le mur d'une arène de l'Autre Monde avec sa propre lance et mon estomac se noua.

Elle secoua la tête et la lumière qui diminuait toucha l'argent de ses cheveux les faisant briller comme de l'or. "Non, tu dois être forte. Tu dois être pleine de sagesse. Tu dois te connaitre et avoir confiance seulement dans les personnes qui en valent la peine. Si tu laisse la bataille contre le Mal te rendre dur, tu perdras énormément.

Je détournais le regard, fixant le bleu-gris de la mer qui entourait l’île de Skye. Le soleil se couchait à l'horizon, dessinant des reflet rose sur le ciel qui se noircissait. C'était magnifique et apaisant et semblait tout à fait normal.

En me tenant ici, il me semblait dur d'imaginer que le Mal, les démons et la mort attendaient au tournant.

Mais le mal, était là dehors, probablement en train de se développer encore et encore. Kalona ne m'avait pas tué, et cela allait vraiment, vraiment mettre Neferet en rogne. Toutes les conneries qui gravitaient autour de ce problème me fatiguaient énormément.

Je m'écartais de la fenêtre, redressais mes épaules et fit face à Sgiach. "Et si je n'ai plus envie de lutter? Et si je veux rester ici, du moins pour quelques temps? Stark n'est pas lui-même. Il a besoin de se reposer et de récupérer. J'ai déjà envoyé le message sur Kalona au Grand Conseil. Ils savent qu'il a tué Heath et qu'il m'a ensuite pourchassé et que Neferet était impliquée en s'étant alliée avec le Mal. Le Grand Conseil peut gérer Neferet. Bon sang, les adultes se doivent de s'occuper d'elle et de tout ce que ses actes ont engendré."

Sgiach ne répondit rien, je pris donc une grande bouffée d'air et commençais à bafouiller. "Je ne suis qu'une gamine. J'ai 17 ans. à peine. Je suis une vraie daube en géométrie. Mon espagnol est pourrit. Je ne peux même pas encore voter. Combattre les forces du mal ce n'est pas de ma responsabilité, être diplômée et survivre à la Transformation, ça c'est de ma responsabilité. Mon âme a été brisé et mon petit-ami s'est fait tué, est-ce que je ne mérite pas une pause? Une toute petite?"

Me prenant totalement au dépourvu, Sgiach sourit et me dit, "En effet, Zoey, je crois que c'est légitime."

"Tu veux dire que je peux rester ici?"

"Aussi longtemps que tu le souhaite. Je sais ce que ça fait d'avoir l'impression que le monde repose sur ses épaules. Ici, comme tu l'as souligné, le monde peut se joindre à nous seulement si je l'accepte - et généralement personne n'entre."

"Et à propos de la lutte contre le Mal, les démons et je ne sais quoi?"

"Ce sera toujours là à ton retour."

"Wow. Sérieux?"

"Sérieux. Repose-toi ici jusqu'à ce que ton âme est récupérée complètement et que ta conscience te dise qu'il est temps de retourner parmi les tiens."

J'ignorais le pincement que j'avais ressentis au mot conscience. "Stark peut aussi rester?"

"Evidemment. Une reine doit toujours avoir son Gardien auprès d'elle."

"En parlant de ça," dis-je précipitamment, contente de parler d'autre chose que ma conscience et un combat inévitable, "Depuis combien de temps Seoras est-il ton Gardien?"

Les yeux de la reine se radoucirent et son sourire s'étendit. "Seoras prêta serment il y a plus de cinq cents ans."

"Bon sang! Cinq cents ans? Quel âge as-tu?"

Sgiach rit de bon coeur, "Après un certain nombre d'années tu ne trouves pas qu'il est inutile de compter?"

"Et ce n'est pas polit de demander l'âge de ma douce."

Même s'il n'avait rien dit, j'aurais su que Seoras était entré dans la pièce. Le visage de Sgiach changeait quand il était près d'elle. C'était comme si, il appuyait sur un interrupteur et faisait briller toute sa chaleur et sa bonté. Et quand il se retourna vers elle, juste l'espace d'un instant, il ne ressemblait plus du tout à un Guerrier.

La reine rit et toucha le bras de son Gardien avec une telle intimité que j'espérais du fond du coeur pouvoir partager avec Stark le quarts de ce qu'ils partageaient. Et s'il m'appelait ma douce après cinq cents ans ce serait super cool aussi.

Heath m'aurait appelé ma douce. Où plutôt son bébé. Ou peut-être juste Zo - à jamais sa Zo.

Mais Heath était mort et il ne m'appellerait plus jamais.

"Il t'attend jeune reine."

Choquée, je fixais Seoras, "Heath?"

Le regard du Guerrier était sage et compréhensible - sa voix emplie de gentillesse, "Heath vous attends probablement quelque part, mais c'est de votre Gardien dont je parle."

"Stark, Ah oui. Il est réveillé." Je savais que ma voix trahissait ma culpabilité. Je n'avais l'intention de me focaliser sur Heath, mais c'était dur de faire autrement. Il avait fait partie de ma vie depuis mes neuf ans - et avait disparu seulement depuis quelques semaines. Je me secouais mentalement, adressais un signe de respect à Sgiach, et me dirigeais vers la porte.

"Il n'est pas dans votre chambre. Il est près du bois. Il a demandé à ce que vous le rejoigniez là-bas."

"Il est dehors?" Je m'arrêtais, surprise. Depuis que Stark était revenu de l'Autre Monde, Il avait été trop faible pour faire autre chose que manger, boire, dormir et jouer aux jeux vidéo avec Seoras, ce qui soit dit en passant était une étrange vision - un crossover entre le lycée, Call of Duty et Braveheart.

"Maintenant que sa majesté à finit de se pomponner il recommence à se comporter comme un Gardien digne de ce nom."

Je plaçais mes mains sur mes anche et fusillais le vieux Guerrier du regard. "Il a faillit mourir. Tu l'as découpé en petits morceaux. Il était dans l'Autre Monde. Laisse-le en paix. C'est pas croyable."

"En fait, il est pas mort."

Je roulais des yeux. "Tu as dit qu'il était vers le bois?"

"Oui."

"Oki."

Tout en me précipitant vers la porte d'entrée la voix de Sgiach me suivie. "Prend cette jolie écharpe que tu as acheté au village. Il fait frais ce soir."

Je trouvais que c'était une chose étrange que Sgiach m'est dit ça. Je veux dire, ouai, il faisait froid (et en général humide) sur Skye, mais les vampyres et les novices ne ressentent pas les changement climatiques comme les humains. Mais peu importe. Quand une reine guerrière vous dit de faire quelque chose, vous le faites. Donc je fis un détour par l'immense chambre que je partageais avec Stark et attrapais l'écharpe que j'avais laissé sur le banc aux pieds du lit. Elle était beige en cachemire avec de fines rayures dorées et je pensais qu'elle était plus jolie pendu aux rideaux lit-de-vin du lit plutôt qu'autour de mon cou.

Je fis une pause durant quelques secondes pour regarder le lit que j'avais partagé avec Stark depuis plusieurs semaines. Je m'étais blottie contre lui, avais tenu sa main, ainsi que reposé ma tête sur son épaule tout en le regardant dormir. Mais c'était bien le problème. Pas une seule fois il n'avait tenté quoi que ce soit.

Merde! Il est vraiment blessé!

Je frémissais tout en recomptant combien de fois il avait été blessé par ma faute : Une flèche l'avait presque tué parce qu'il avait reçu le coup qui m'était destiné; il avait dû être découper et perdre une part de lui-même pour accéder à l'Autre Monde et me rejoindre; il avait été blessé mortellement par Kalona parce qu'il pensait que c'était le seul moyen d'atteindre ce qui était brisé en moi.

Mais je l'avais aussi sauvé. Stark avait raison - regarder Kalona le blesser m'avait reconstitué, et grâce à cela Nyx avait forcé Kalona à faire don d'une part de son immortalité à Stark, rachetant ainsi sa dette d'avoir tué Heath.

Je marchais dans les couloirs du somptueux château, faisant un signe de tête aux Guerriers qui me montraient une marque de respect, et je pensais à Stark, en accélérant automatiquement. A quoi est-ce qu'il pensait, aller à l'extérieur après tout ce qu'il avait traversé?

Bon sang, je ne savais pas à quoi il pensait. Il était différent depuis notre retour.

Normal qu'il soit différent, me répétège sévèrement, j'avais l'impression de le trahir en pensant cela. Mon Guerriers avait fait un long voyage jusqu'à l'Autre Monde, avait trouvé la mort, puis fut ressuscité par un Immortel pour être ensuite renvoyé dans un corps blessé et faible.

Mais avant ça. Avant que nous ne soyons revenu à la réalité, quelque chose s'était produit entre nous. Quelque chose avait changé pour nous. Ou tout du moins je le croyais. Nous étions super intimes dans l'Autre Monde. Le fait de le voir boire mon sang avait été une expérience incroyable. Cela avait été plus que du sexe. Oui, ça avait été agréable. Vraiment agréable. Il avait été soigné grâce à ça, ça lui avait donné de la force - et bizarrement - ça avait arrangé ce qui était toujours brisé en moi, permettant à mes tatouages de réapparaître.

Et ce nouveau lien avec Stark m'avait rendu un peu plus supportable la mort de Heath.

Alors pourquoi est-ce que je me sentais si déprimée? Qu'est-ce qui n'allait pas chez moi?

Merde. J'en avais aucune idée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par brendada 2010-12-22T20:10:09+01:00

"Je suis le fils de mon père.

Ce tout ce que je sais être.

C'est mon seul choix..."

- Rephaim

Afficher en entier
Extrait ajouté par ruby40 2013-02-16T13:15:12+01:00

stark

C'était tellement agréable de tenir Zoey dans ses bras! Quand il se souvenait qu'il avait failli la perdre, cela lui donnait la nausée. "J'ai réussi! Je suis allé la rejoindre dans l'Au-delà, et je l'ai ramenée. Elle est en sécurité maintenant, et je vais faire en sorte qu'elle le reste"

_Hé, tu penses vraiment très fort, dit Zoey, blottie contre lui dans le grand lit qu'ils partageaient. J'entends presque les rouages de ton cerveau.

_C'est moi qui suis censé avoir des super pouvoirs télépathiques, plaisanta-t-il, tout en se rapprochant de son esprit-pas assez près pour épier ses pensées, ce qui l'aurait mise en colère, mais assez pour être sûr qu'elle était vraiment heureuse et confiante.

_Tu veux que je te dise quelque chose? demanda-t-elle d'une voix hésitante.

Il se releva sur un coude et lui sourit.

_Tu plaisante, Zoey ?Je veux tout savoir.

_Je....euh....j'aime beaucoup, quand tu me touches, avoua-t-elle en rougissant.

Il haussa les sourcils et réprima un grand sourire idiot.

_C'est bien. Je dirais même que c'est très bien.

Elles se mordilla la lèvre.

_Et toi, tu aimes ça?

Cette fois, il éclata de rire.

_C'est une blague?

_Non. Je suis très sérieuse. Après tout, comment pourrais-je la savoir? Je ne suis pas expérimentées. Pas comme toi.

Ses joues était en feu, et elle avait l'air mal à l'aise, ce qui calma un peu l'hilarité de Stark.

_Hé, dit-il, être avec toi, c'est plus que génial. Et tu te trompe, en amour, tu es plus expérimentée que moi.

Il posa un doigt sur ses lèvres pour l'empêcher de parler.

_Non laisse moi finir. Oui, j'ai eu d'autres expériences, mais je n'avais jamais été amoureux. Tu es la première, et tu seras la dernière.

Elle le regarda avec tant d'amour et de confiance qu'il crut que son cœur allait sortir de sa poitrine. Il n'y avait que Zoey - il n'y aurait jamais que Zoey pour lui.

_Tu veux bien me faire l'amour? murmura-t-elle.

En guise de réponse, il la serra contre lui et l'embrassa avec fougue en pensant qu'il n'avait jamais été aussi heureux de sa vie.

page 123 à 125.

Afficher en entier
Extrait ajouté par brendada 2010-12-22T20:10:09+01:00

un échange entre Neferet et Kalona :

"Mon amour parle moi, dit-moi tout", Neferet se dirigea vers Kalona et s'agenouilla devant lui, tout en caressant ses ailes noires et soyeuses qui étaient déployées autour de l'immortel.

"Que veux-tu que je te dise?" Il ne la regarda pas dans les yeux.

"Zoey est vivante" La voix de Neferet ne laissait transparaître aucune émotion, elle était froide, sans vie.

"Oui, elle vit."

"Alors tu me dois obéissance de ton âme d'immortel." Elle s'éloigna de lui.

"Où vas-tu? Que va-t-il se passer ensuite?"

"C'est très simple, je m'assurerais que Zoey retourne dans l'Oklahoma. Ensuite j'accomplirais par mes propres moyens la tâche à laquelle tu as échoué."

Afficher en entier
Extrait ajouté par brendada 2010-12-22T20:10:09+01:00

Aphrodite :

"On n'a pas le temps de prendre des gants avec les sentiments de Zoey. Il faut qu'elle enfile sa tenue de Grande Prêtresse et qu'elle fasse se qu'elle a à faire."

Afficher en entier
Extrait ajouté par brendada 2012-11-05T20:48:51+01:00

- Tu as l'air vraiment fatigué.

Je touchais le visage de Stark comme si je pouvais enlever ses cernes sous les yeux.

- Je croyais qu tu avais dormi pendant presque tout le vol.

Stark a embrassé ma main. Il a fait de ce qui semblait être une tentative de son sourire arrogant qui a lamentablement échoué.

- Je vais bien. C'est juste le décalage horaire.

- Comment est-tu victime du décalage horaire avait même d'avoir ouvert la porte de l'avion ?

J'ai désigné de mon menton le vampire qui été en train d'ouvrir la porte de l'avion. Il y eu un bruit de chuintement et la lumière de la ceinture de sécurité à fait un bruit assourdissant : Ding ! Ding !

- La porte est ouverte. Je peut être victime du décalage horaire maintenant, dit Stark en détachant sa ceinture de sécurité.

Source : http://la-maison-de-la-nuit.eklablog.com/chapitre-extrait-et-spoilers-du-tome-8-c18193751/1

Afficher en entier

-KALONA

Elle était allongée dans ses bras,nue,souple et chaude.Il colla machinalement ses hanches contre les siennes,et elle poussa un gémissement en fermant les yeux et en approchant ses lèvres des siennes.

Juste avant qu'elle l'embrasse,Kalona retrouva le sens de l'ouie.

-Moi aussi je t'aime,Stark, dit-elle avant de s'abandonner a lui.

Le plaisir fut si inattendu,le choc si intense,que le lien se brisa.Le souffle court,Kalona se releva et s'appuya contre la balustrade.Le sang battait à ses temps.Il secouait la tete,incrédule.

"Stark! Le lien que j'ai suivi n'était pas celui que je partage avec Zoey,mais avec Stark! Dans l'Au-delà,j'ai soufflé mon ame imortelle en lui.De toute évidence,un peu d'elle y est résté.

Un sourire féroce apparut sur son visage.

-Et maintenant,j'ai accès au gardien et combattant de Zoey Redbird!

Afficher en entier
Extrait ajouté par Adèle 2013-02-12T17:13:55+01:00

- Oui mais ce plaid ne t'a pas coûté une fortune, marmonnai-je en prenant la dague.

Il me regarda dans les yeux.

- Tu as raison. Il ne m'a pas coûté d'argent. Il m'a coûté du sang.

Mes épaules s'affaissèrent.

- Je suis désolée. Non, mais écoute-moi gémir pour des futilités ! Ah, zut ! Je commence à ressembler à Aphrodite.

Stark retourna la dague, posant la pointe sur son coeur.

- Si tu deviens comme elle, je vais devoir me poignarder.

- Si je deviens comme Aphrodite, poignarde-moi d'abord.

source site "dans notre petite bulle"

Afficher en entier
Extrait ajouté par khadie13 2013-02-23T11:37:15+01:00

Je serrai ma meilleure amie contre moi.

-Au moins,tu as une maman qui t'aime assez pour te pleurer,commenta Aphrodite.

Je croisais son regard,la comprenant parfaitement.

-Arretez,s'il vous plait! dit Lucie.Vos mères pleureraient aussi s'il vous arrivait quelque chose.

-La mienne se lamenterait en public,parce que c'est ce qu'on attendrait d'elle.Elle est capable de verser une larme sur n'importe quel sujet,répliqua froidement Aphrodite.

-Quant à moi,enchainai-je,ce serait genre:"Comment a-t-elle put me faire ça? Maintenant elle ira droit en enfer,et c'est sa faute".

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode