Livres
442 794
Membres
377 553

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Maison de Londres



Description ajoutée par Lilinie 2010-10-20T20:01:33+02:00

Résumé

Londres, 1895.

Ruppert Haversham, Arthur Ruterford et Hubert Michel, trois vampires aux caractères aussi différents que marqués, tentent de vivre normalement malgré la malédiction dont ils s'estiment victimes. Affiliés à la puissante Maison de Londres, ils se retrouvent chargés de l'éducation d'un nouveau collègue, Donald Crump.

Malheureusement, ce dernier se révèle être une véritable calamité qui va mettre en péril l'organisation dont il est censé faire partie. Par sa faute, la guerre avec la Maison de Cardiff prend des proportions alarmantes et ses camarades sont contraints de rattraper ses bêtises.

Leurs pérégrinations vont les mener de Londres à Upper Plot, un village qui semble recéler la clé de leur problème... et même peut-être davantage.

Dans ce roman haut en couleurs, Lydie Blaizot nous décrit une galerie de personnages particulièrement réussie qui nous prouve que l'on peut être un vampire et avoir aussi de l'humour !

Décor victorien, enquête palpitante, rebondissements en tout genre, humour noir et sentiments contradictoires sont autant d'éléments qui vous embarquent aux côtés de nos trois héros dans ce récit palpitant et original.

Afficher en entier

Classement en biblio - 21 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Rohan 2011-05-09T19:08:11+02:00

EXTRAIT:

— « Ah ! Alors, comment vont mes trois mousquetaires ?

— Bien, monsieur, merci, répondit Ruppert, très sérieux.

— Fichue soirée, déclara Hubert en se massant l'abdomen.

— Comme un jour d'été... » bougonna Arthur.

Le sourire de Jedediah s'agrandit ; il se saisit d'un dossier sur son bureau qu'il tendit d'instinct à Ruppert, connaissant désormais le rôle de chaque membre de cet étonnant trio. Le Lord lut le contenu avec soin et Meakham rit sous cape devant l'expression poliment contrariée de Ruppert.

— « L'homme est un dénommé Donald Crump, » dit-il à l'adresse des deux autres « et c'est un vampire créé illégalement. Le responsable de ce crime a été exécuté sur le champ comme le prévoit nos règles.

— Apparemment, ce monsieur Crump n'était pas un excellent choix en la matière. Il semble dénué de tout intérêt, sans vouloir paraître chauvin, fit Ruppert.

— Ce n'est rien de le dire... c'est pourquoi vous allez vous charger de l'éducation de ce monsieur. Mettez-le dans le bain et voyez ce que ça donne : s'il ne vaut rien, tuez-le.

— Pourquoi attendre ? » fit Arthur. « Puisque vous avez l'air de dire que c'est un branque.

— N'exagérez pas ! Je ne veux pas éliminer quelqu'un qui pourrait éventuellement nous servir, alors faites ce que je vous demande. »

Le ton ne souffrait aucune discussion et les trois hommes se levèrent pour prendre congé. Une fois dans le couloir, Hubert essaya d'oublier sa mauvaise humeur pour se concentrer sur leur nouvelle mission.

— « Allez, Ruppert, annonce la couleur.

— Monsieur Crump était un employé des services postaux, capable et travailleur, marié à une dame de la bourgeoisie, sans enfants mais, à priori, avec une encombrante belle-mère. Peu apprécié de ses collègues, de ses voisins et de sa famille, il semble difficile de croire qu'il ait vécu aussi longtemps. Ce charmant personnage avait cinquante-quatre ans lorsqu'il a... trépassé.

— Magnifique ! Quand sera-t-il enterré ?

— Demain matin, à onze heures, au cimetière de Kensal Green.

— Bien. Je vous propose donc de nous faire rapidement une idée du bonhomme afin de nous éviter une perte de temps inutile.

— D'accord. » dit Arthur. « En cas de problèmes, je m'en charge.

— À des maux étranges on applique d'étranges remèdes...

— Ruppert, je ne suis pas d'humeur à entendre Shakespeare... souffla Hubert.

— Vous n'êtes jamais d'humeur à l'entendre, mon bon ami. Cela doit venir de vos origines françaises : les français sont des gens peu cultivés, en règle générale. »

Hubert jeta à son collègue un regard assassin mais préféra s'abstenir de tout commentaire : il valait mieux ne pas entamer de discussion avec Ruppert, sauf si l'on n'était pas pressé d'aller dormir. Le trio fit le trajet emprunté quelques minutes plus tôt en sens inverse et, s'étant donné rendez-vous pour le lendemain, ils regagnèrent leurs domiciles respectifs.

Au matin, habillés pour la circonstance, les trois vampires se joignirent au cortège funèbre, conduit par un corbillard tiré par des chevaux noirs, au moment où il pénétrait dans le cimetière de Kensal Green. Cet endroit, créé en 1832, couvrait une surface de vingt-quatre hectares au milieu d'une zone verdoyante et comportait près de soixante-dix mille tombes ; la plupart très simples. Toutefois, il y avait, dans sa partie supérieure, quelques mausolées impressionnants qui abritaient de riches personnages, ainsi que plusieurs membres de leur famille.

C'est vers cette portion du cimetière que se dirigeait la petite procession, sous un ciel nuageux d'à-propos. Les trois vampires savaient qu'ils devaient cette météo clémente à leur supérieur hiérarchique et ils lui adressèrent des remerciements silencieux parfaitement sincères.

Ils suivirent les rares personnes venues accompagner Donald Crump dans sa dernière demeure jusqu'au bas des marches de la petite chapelle, située au bout de l'allée principale. Aucun d'eux n'avait envie de pousser le vice jusqu'à pénétrer dans l'édifice, ils se contentèrent donc d'attendre à l'extérieur. Ils étaient déjà suffisamment indisposés par la litanie du prêtre dont ils comprenaient chaque mot grâce à leurs sens exacerbés. Ce fut Arthur qui craqua le premier.

— « On est vraiment obligés d'écouter ça ?

— Encore un peu de patience, le service ne va pas être long, répondit Hubert.

— Tout de même...

— Avez-vous remarqué, mes chers amis, » fit Ruppert « que monsieur Crump semble avoir laissé un bien mauvais souvenir à sa famille – y compris à sa chère et tendre épouse – et qu'aucun de ses collègues n'a fait le déplacement ?

— Oui. » répondit Hubert. « Et ça ne présage rien de bon, à mon avis. Lorsqu'ils ressortiront de la chapelle, nous terminerons notre examen de tous ces braves gens, mais je ne crois pas qu'il y ait parmi eux quelqu'un susceptible de nous intéresser.

— J'aimerais expédier cette mission vite fait, lâcha brusquement Arthur.

— Pourquoi ?

— J'ai un roman à terminer, parbleu.

— Oh ! Encore une histoire policière ?

— Oui : ça se passe dans une carrière et...

— Les voilà qui sortent. »

http://www.editionsdupetitcaveau.com/maisonlondresextrait.php

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Ce roman est un vrai petit bijou !

Loin des chemins de traverse de la bit lit et plus proche des romans gothiques bien que celui-ci ne soit point noir comme ces derniers, néanmoins le noir officie dans l'humour.

Le roman est en fait légèrement atypique tout en étant un vrai régal.

Nous avons trois héros, surnommés les Trois Mousquetaires par leur chef qui dirige la Maison de Londres, dans laquelle un autre vampire est lui même surnommé le Roi Georges...

Nos trois personnages ne sont pas vraiment conventionnels et c'est tant mieux, ils sont différents des uns des autres mais se complètent admirablement, le tout dans une très belle amitié.

Je n'ai eu aucun temps mort dans la lecture, c'est un vrai délice : il y a beaucoup d'émotions, de l'aventure autant à Londres qu'à Upper Plot (petit village très pittoresque surtout du fait des habitants, et aussi d'un magnifique monastère), de l'action et de l'humour, de l'amour aussi sans tomber dans la romance.

Un roman remplie de sentiments, d'humanité surtout de la part des trois vampires et de leurs ami(e)s proches.

Bref j'ai adoré ! C'est un livre à dévorer ou à croquer à pleines dents.

Je lirais prochainement le recueil de nouvelles « Autour de Londres » toujours de Lydie Blaizot pour retrouver les personnages et en apprendre plus sur eux, les histoires se passant avant le roman (recueil vampirique de huit nouvelles présentant chacune l’un des vampires de La Maison de Londres)

Petite chronique, sur l'auteur et son roman, plus complète sur the-inn-at-lambton.cultureforum.net (sous mon prénom : Elisabeth)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par magalinette 2016-01-19T13:52:43+01:00
Lu aussi

Et bien contrairement aux critiques précédentes, je n'ai pas été particulièrement transportée par ma lecture.

L'idée de scénario est bonne, l'auteur s'est bien renseigné sur le Londres de l'époque ( voir les nombreuses( trop nombreuses) et longues( trop longues) descriptions contextuelles du Londres du XIXème....), les personnages atypiques et attachants, mais... Il manque définitivement quelque chose!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cordelia1 2012-12-16T18:19:07+01:00
Or

J'aime beaucoup la couverture de ce livre, on y sent de suite une ambiance intrigante. La calligraphie choisie est tout simplement sublime.

Lydie Blaizot nous entraîne dans une histoire de vampires qui changent vraiment des autres histoires de vampires. Elle n'a pas hésité à jeter tous les préjugés, ici pas de romance extravagante, pas de vampires au physique de gravure de mode, pas de crocs sortant à tout vents, ni de cadavre à tord et travers (même s'il y en a car c'est quand même une histoire de vampire).

Les trois personnages principaux de ce roman sont des vampires aux caractères très différents mais totalement complémentaire et inséparables, raison pour laquelle on les appelle les trois mousquetaires. Ils sont de classes sociales différentes et ils n'ont absolument pas le même parcours, un est médecin, un est un ancien militaire et le dernier est un notable un peu coincé, ce qui ne les empêche pas de cohabiter parfaitement et de s'adorer.

L'intrigue est bien menée. Un peu lente au début, elle s'accélère, tout comme mon intérêt, au bout de quelques pages. Il n'y a aucune longueur ni lourdeur dans le récit et on fini par avoir du mal à s'arracher de sa lecture. L'auteur nous entraîne dans une histoire de vampire haute en couleur, pleine d'humour et d'émotion diverse. Les personnages sont intéressant et captivant.

L'écriture est fluide et le vocabulaire choisit est totalement adapté à l'époque de l'histoire ainsi qu'aux différents personnages. L'auteur sait captiver son lecteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rohan 2011-05-06T23:25:39+02:00
Diamant

Ce roman est un vrai petit bijou !

Loin des chemins de traverse de la bit lit et plus proche des romans gothiques bien que celui-ci ne soit point noir comme ces derniers, néanmoins le noir officie dans l'humour.

Le roman est en fait légèrement atypique tout en étant un vrai régal.

Nous avons trois héros, surnommés les Trois Mousquetaires par leur chef qui dirige la Maison de Londres, dans laquelle un autre vampire est lui même surnommé le Roi Georges...

Nos trois personnages ne sont pas vraiment conventionnels et c'est tant mieux, ils sont différents des uns des autres mais se complètent admirablement, le tout dans une très belle amitié.

Je n'ai eu aucun temps mort dans la lecture, c'est un vrai délice : il y a beaucoup d'émotions, de l'aventure autant à Londres qu'à Upper Plot (petit village très pittoresque surtout du fait des habitants, et aussi d'un magnifique monastère), de l'action et de l'humour, de l'amour aussi sans tomber dans la romance.

Un roman remplie de sentiments, d'humanité surtout de la part des trois vampires et de leurs ami(e)s proches.

Bref j'ai adoré ! C'est un livre à dévorer ou à croquer à pleines dents.

Je lirais prochainement le recueil de nouvelles « Autour de Londres » toujours de Lydie Blaizot pour retrouver les personnages et en apprendre plus sur eux, les histoires se passant avant le roman (recueil vampirique de huit nouvelles présentant chacune l’un des vampires de La Maison de Londres)

Petite chronique, sur l'auteur et son roman, plus complète sur the-inn-at-lambton.cultureforum.net (sous mon prénom : Elisabeth)

Afficher en entier

Activité récente

Favole le place en liste or
2016-07-29T19:02:17+02:00

Les chiffres

Lecteurs 21
Commentaires 3
Extraits 16
Evaluations 8
Note globale 8.25 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode