Livres
415 599
Membres
328 206

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La maison où je suis mort autrefois



Description ajoutée par Lilou 2010-10-16T10:38:49+02:00

Résumé

Sayaka Kurahashi va mal. Mariée à un homme d'affaires absent, mère d'une fillette de trois ans qu'elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. Et puis il y a cette étonnante amnésie : elle n'a aucun souvenir avant l'âge de cinq ans. Plus étrange encore, les albums de famille ne renferment aucune photo d'elle au berceau, faisant ses premiers pas... Quand, à la mort de son père, elle reçoit une enveloppe contenant une énigmatique clef à tête de lion et un plan sommaire conduisant à une bâtisse isolée dans les montagnes, elle se dit que la maison recèle peut-être le secret de son mal-être. Elle demande à son ancien petit ami de l'y accompagner. Ils découvrent une construction apparemment abandonnée. L'entrée a été condamnée. Toutes les horloges sont arrêtées à la même heure. Dans une chambre d'enfant, ils trouvent le journal intime d'un petit garçon et comprennent peu à peu que cette inquiétante demeure a été le théâtre d'événements tragiques... Keigo Higashino compose avec La Maison où je suis mort autrefois un roman étrange et obsédant. D'une écriture froide, sereine et lugubre comme la mort, il explore calmement les lancinantes lacunes de notre mémoire, la matière noire de nos vies, la part de mort déjà en nous.

Afficher en entier

Classement en biblio - 82 lecteurs

Or
18 lecteurs
PAL
19 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Stephanelefort 2016-12-22T18:30:16+01:00

Je gardai le silence. Je n’y comprenais rien. Je devinais au ton de sa voix que c’était important. Je devais donc me montrer d’autant plus prudent.

— Il faut que je réfléchisse… J’ai passé ma langue sur mes lèvres avant de continuer : Il y a bien d’autres personnes à qui tu peux t’adresser. C’est très dangereux de nous revoir toi et moi. Tu le sais ?

— Oui. Et j’ai malgré tout pris la décision de t’appeler.

— Mais enfin…

— Je t’en prie, ajouta-t-elle avec effort.

J’avais l’impression de comprendre son état d’esprit. Des yeux qui regardent au loin. Des yeux certainement rougis.

Je soupirai, avant de lâcher un peu brusquement :

— Demain après-midi je suis libre.

— Merci, me répondit-elle.

Pendant six ans, du lycée à la quatrième année d’université, Sayaka et moi avons été ensemble. Ceci dit, nous n’avons jamais échangé de serments passionnés ni vécu de moments inoubliables. Un peu comme si un jour nous nous étions rendu compte que nous sortions ensemble depuis six ans.

C’est elle qui a mis un terme à notre relation.

— Tu me pardonnes, hein ? Je suis amoureuse de quelqu’un d’autre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ikaty 2018-04-30T00:04:38+02:00
Argent

La première chose que je ressens à la fermeture de ce livre est la surprise : je ne m'attendais pas du tout à ce style de roman. En effet, je ne le qualifierais pas du tout de policier, mais de roman avec des secrets de famille, un mystère.

Après l'histoire m'a plu, j'avais envie de connaitre la fin.

Mais je dois avouer que desfois, les indices et les déductions faites par les protagonistes, il faut vraiment aller chercher très loin et être à fond dans sa lecture pour y croire...

Sinon c'est un bon roman, qui se lit facilement et vite, une belle découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gismo57 2018-04-03T22:14:12+02:00
Diamant

on hésite, on commence, on le repose, on le reprend et on ne le lâche plus. on veux savoir, comprendre, on cherche et on le fini. histoire courte mais tellement bien écrite, on en redemande.

Keigo Higashino est un auteur de roman policer incroyable je vous conseil ces autres livres vous ne serez pas déçu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sylvain 2018-03-07T12:19:26+01:00
Or

« C’est alors que je remarquai la poupée. Sous la lumière, ses yeux brillaient, pâles. Elle avait l’air de vouloir me raconter quelque chose. »

Hypnotisant, de la première à la dernière page : très bonne surprise donc ! Higashino a une écriture très simple, percutante, qui captive dans cette quête de la vérité au pays du soleil levant.

C’est très compliqué de lâcher cette histoire, alors qu’objectivement, il ne se passe pas grand-chose. Mais le génie de l’auteur réside justement dans sa capacité à nous captiver, au travers de recherches et de théories sur la jeunesse de Sayaka, dans cette maison lugubre en lisière de forêt.

Ainsi, le récit est raconté du point de vue de l’ancien petit copain de Sayaka, à qui elle demande de l’aider à retrouver la mémoire, après la mort de son père, de qui elle a récupéré une clé et un plan. De là commence l’énigme sur la vie de cette fille qui est bien plus complexe que ce qu’il n’y paraît !

Pour conclure, Higashino nous offre une intrigue parfaite, distillant les informations au goutte à goutte, avec une touche japonaise discrète mais bienvenue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Valerie-50 2017-12-17T13:47:01+01:00
Diamant

Sayaka Kurahashi, mère inapte à élever sa fille de trois ans, trouve une clé et un plan un an après le décès de son père. Revoir cette maison lui permettra-t-elle de retrouver la mémoire de sa petite enfance ? de comprendre son comportement avec sa fille ? En la visitant avec son ex-petit ami, ils comprennent que cette maison a appartenu à un jeune garçon Yusuke Mikuriya et sa famille. Que leur est-il arrivé ? Quel est le lien avec Sayaka Kurahashi ?

Ce roman écrit à la première personne est un petit bijou. L'écriture est fluide et sans fioriture. Tout comme les protagonistes, j'ai cherché à comprendre ce qu'il s'était passé dans cette maison. On suit leur raisonnement où la maison joue un très grand rôle. L'auteur questionne aussi sur la mémoire, la petite enfance et le lien que nous pouvons avoir avec notre maison durant notre enfance. Il est très difficile de lâcher ce roman policier où il ne se passe rien, en termes d'actions. Pas de course-poursuite, pas de scène gore. Rien, toute l'habilité de l'auteur réside dans son écriture, dans l'ambiance décrite dans cette maison où chaque pièce distille une part de son secret.

Je le conseille vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par parapluie 2017-11-02T21:43:00+01:00
Bronze

L'histoire commence doucement et de manière presque mystérieuse lorsque Sayaka vient demander l'aide du narrateur afin de trouver la maison dont elle a reçu la clé à la mort de son père. Plus on avance dans le livre, plus le suspense est insoutenable. On a envie de savoir ce qui va se passer par la suite.

Bref, un bon roman que je conseille aux amateurs de polars.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FrizzGold 2017-07-23T14:56:12+02:00
Argent

Un livre captivant et additif.

Le seul bémol c'est le fait de ne pouvoir s'attacher aux personnages simplement parce que ce roman est trop court pour.

L'histoire porte totalement ce roman et on a du mal à le lâcher dès lors où les personnages arrivent dans cette maison.

Je conseille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ginetteducoussin 2017-05-19T14:38:47+02:00
Lu aussi

Je n'ai pas été transportée par cette lecture, je n'ai pas vraiment réussi à rentrer dans l'histoire. Bonne écriture pourtant... Lire un autre de cet auteur ???

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliesuitsonfil 2016-05-04T18:46:32+02:00
Argent

Keigo Higashino est né en 1958 à Osaka. Auteur de nombreux romans, il est une des figures majeures du polar japonais. En 2006, il a reçu le prestigieux Prix Naoki pour Le Dévouement du suspect X.

La littérature japonaise contemporaine foisonne d’écrivains qui entretiennent de dangereuses liaisons avec un monde sombre à la limite du morbide.

Keigo Higashino est considéré comme une des figures majeures du roman policier japonais. « La maison où je suis mort autrefois », a d’ailleurs reçu le Prix Polar International de Cognac en 2010.

L'auteur nous entraîne dans un huis-clos à l'atmosphère très particulière, avec les fantômes du passé qui remontent lentement à la surface de la mémoire de l'héroïne.

"D'ailleurs, chacun n'a-t-il pas une maison où l'enfant qu'il était est mort autrefois ?

On fait seulement semblant de ne pas voir qu'il s'y trouve encore parce qu'on ne tient pas à le rencontrer."

L'intrigue est menée d'une main de maître. Les informations sont distillées avec finesse. Très peu de longueurs ce qui fait que ce livre est captivant et lu rapidement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mahaut-21 2016-02-11T14:09:39+01:00
Diamant

J'ai tout bonnement adoré ce livre. Un petit bijoux que je place dans mon top 10 assez facilement. J'ai été prise par l'histoire de façon surprenante, et je me suis très vite sentie presque dépendante de ma lecture. Je n'avais que parcouru ce résumé, si bien que j'ai découvert au fil de ma lecture des informations qui m'ont surprise et parfois même émue. Même si je n'ai pas pleuré, je pense que de nombreuses personnes ont dût verser quelques larmes... C'est très bien écrit, c'est fluide et il n'y a pas de chichis inutiles, chaque mot à son utilité. J'ai trouvé ce roman si bien que je pense que je vais lire d'autres livres de cet auteur, assez bientôt j'espère... Je recommande ce livre à toutes les personnes lisant ses lignes, sans hésitation.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2015-09-03T21:06:25+02:00
Diamant

Ce Keigo Higashino est décidément un maître dans son domaine ! J'avais déjà été enchanté par la lecture du roman " Le dévouement du suspect X" mais celui-ci dépasse toutes mes attentes !

Bon développons un peu !

Sayaka, demande à son ex de lui rendre un petit service . L'accompagner dans une maison où allait son père. Celui-ci étant décédé, elle a un plan et une clé pour l'aider à découvrir où il se rendait et pourquoi ! Là est une de ses interrogations, mais ce n'est pas la seule ! Elle avoue au jeune homme qu'elle n'a aucuns souvenirs de sa petite enfance et elle espère en apprendre un peu plus sur son passé. Elle a donc de grands attentes de cette excursion.

Je me demandais ce que cela signifiait. Il était étrange que Sayaka n'ait pas le moindre souvenir de sa petite enfance, mais le fait que ses parents n'aient rien gardé de cette époque n'était pas moins mystérieux. n'importe qui gaspille de la pellicule au moins les trois premières années consécutives à la naissance de ses enfants. Il n'est pas rare que des parents achètent un appareil photo dans ce seul but. (...)

- Tu penses qu'il s'est passé quelque chose de particulier qui t'a fait perdre tes souvenirs d'enfance, c'est ça ? demandai-je pour essayer de mettre de l'ordre dans mes idées.

Elle acquiesça. J'enchaînai aussitôt en désignant le plan sur la table :

- Et tu as l'espoir de trouver là-bas une piste qui pourrait t'aider à les retrouver.

- En fait je me souviens.

- De quoi ?

- De cette clef, dit-elle en prenant la clef à tête de lion. Je l'ai déjà vue quelque part. Mais pas après le primaire. Avant. Si je découvre à quoi elle correspond, je suis sure que je me rappellerai.

Ensemble, ils vont découvrir une maison incroyable, où le temps c'est figé. Dans un climat sombre, lugubre et oppressant, ils vont de découverte en découverte. Ils remontent le temps. Déplace la poussière et mettent un peu de vie dans cet endroit qui n'en a plus depuis longtemps.

J'ai adoré cette lecture, on est pris dans cette histoire. Impossible de fermer ce bouquin sans savoir ce qu'il se passe... Chaque élément donné par l'auteur, nous tiens un peu plus !

Je ne peux que vous recommander de découvrir ce roman et surtout cet auteur de très grand talent !

http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2015/08/la-maison-ou-je-suis-mort-autrefois.html

Afficher en entier

Dates de sortie

La maison où je suis mort autrefois

  • France : 2010-04-03 (Français)
  • France : 2011-11-02 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 82
Commentaires 20
Extraits 36
Evaluations 27
Note globale 8.07 / 10

Évaluations