Livres
547 466
Membres
584 597

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La maison où je suis mort autrefois



Description ajoutée par Lilou 2010-10-16T10:38:49+02:00

Résumé

Sayaka Kurahashi va mal. Mariée à un homme d'affaires absent, mère d'une fillette de trois ans qu'elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. Et puis il y a cette étonnante amnésie : elle n'a aucun souvenir avant l'âge de cinq ans. Plus étrange encore, les albums de famille ne renferment aucune photo d'elle au berceau, faisant ses premiers pas... Quand, à la mort de son père, elle reçoit une enveloppe contenant une énigmatique clef à tête de lion et un plan sommaire conduisant à une bâtisse isolée dans les montagnes, elle se dit que la maison recèle peut-être le secret de son mal-être. Elle demande à son ancien petit ami de l'y accompagner. Ils découvrent une construction apparemment abandonnée. L'entrée a été condamnée. Toutes les horloges sont arrêtées à la même heure. Dans une chambre d'enfant, ils trouvent le journal intime d'un petit garçon et comprennent peu à peu que cette inquiétante demeure a été le théâtre d'événements tragiques... Keigo Higashino compose avec La Maison où je suis mort autrefois un roman étrange et obsédant. D'une écriture froide, sereine et lugubre comme la mort, il explore calmement les lancinantes lacunes de notre mémoire, la matière noire de nos vies, la part de mort déjà en nous.

Afficher en entier

Classement en biblio - 107 lecteurs

extrait

Je voyais deux sentiments se mêler sur son visage : la joie de découvrir des souvenirs de sa mère qu’elle avait perdue enfant, et l’irritation de ne plus se rappeler les faits décrits dans le journal de Yusuke. Je restai silencieux un moment, me contentant de la regarder lire ici ou là les passages qui se rapportaient à madame Otai.

Revenue à la première page, elle posa le cahier sur la table. Elle poussa un petit soupir

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

C'est mon tout premier roman policier, et je ne suis pas déçue du tout ! L'histoire était facile à lire et très intrigante. Ca s'éloigne de ce que je pensais être un roman policier, mais ça reste une très bonne lecture.

Afficher en entier
Diamant

Superbe intrigue très bien ficelée qui m'a tenue en haleine du début a la fin.

Keigo Higashino est l'un de mes auteurs favoris, et encore une fois il ne m'a pas déçu avec ce livre.

Excellent donc!

Afficher en entier
Diamant

Excellent roman, intense, prenant, profond et triste, l'histoire d'une femme qui recherche son passé avec l'aide de son ex petit ami. La révélation est terrible. J'ai beaucoup aimé ce livre.

Afficher en entier

Découvrir un pays, des coutumes, et penser avoir simplement quelques surprises en lisant ce policier, avec des énigmes ordinaires, mais en étant toutefois dépaysé puisque l'auteur est japonais

Cependant, tout en se trouvant donc déphasé de notre ordinaire, puisque les villes sont synonymes de séjours à l'étranger, on n'est pas tranquillement en vacances de façon littéraire dans les expressions et les façons de vivre en parcourant cette intrigue policière, mais dans la mouvance tortueuse des déviances humaines qui se ressemblent malheureusement sur tous les continents concernant les secrets et les drames de famille

La vérité est toujours bonne à dire et à vivre et elle permet de continuer sa route; mais cela n'est jamais sans conséquences et dommages collatéraux

On croit saisir qui est qui, qui fait quoi, au fil des pages, mais on prend des chemins de traverse malgré le fil rouge tendu tout au long des lignes et on reste surpris par l'épilogue

Afficher en entier
Or

Ce livre, lu rapidement, fût un réel plaisir tant dans l'écriture que dans l'intrigue elle même.

J'ai aimé l'écriture de l'auteur. Il ne met aucune émotion personnelle dans ses mots, il les écrit et laisse au lecteur le soin de les interpréter et de leurs apporter plus ou moins d'impact.

L'intrigue est originale et obsédante. Plus on avance, plus elle prend de l'ampleur, on veut savoir ! On découvre les indices en même temps que les personnages, je crois qu'il est difficile de prédire les événements avant de les lire.

J'ai beaucoup apprécié ce livre que je recommande vivement, dommage qu'il soit si court.

Afficher en entier
Lu aussi

« Keigo Higashino compose avec La Maison où je suis mort autrefois un roman étrange et obsédant. D’une écriture froide, sereine et lugubre comme la mort, il explore calmement les lancinantes lacunes de notre mémoire, la matière noire de nos vies, la part de mort déjà en nous. »

Voilà un avis bien obséquieux… Si l’écriture n’est pas mauvaise, l’histoire est loin d’être obsédante au point que j’ai dû m’y prendre à 3 fois avant d’arriver à le terminer. Ma mémoire n’a pas vraiment été explorée, elle a même été mise en veille, car il ne se passe pas grand-chose dans ce roman.

Classé en « polar » à tort, il s’agit surtout d’un roman dénouant un secret de famille bien lugubre, dont la narration d’étend sur seulement 24h

Un tarif de 18,50€ pour un petit livre format poche de 250 pages est de plus très sur-évalué. A ce prix-là, on s’attend tout de même à un livre grand format et non ce qui s’apparente à une nouvelle.

Afficher en entier
Lu aussi

Un excellent thriller qui se déroule sur une journée et qui nous raconte la quête d'une jeune femme à la recherche de ses souvenirs. Le sujet est original et l'intrigue efficace. A découvrir sans hésiter.

Afficher en entier
Argent

La première chose que je ressens à la fermeture de ce livre est la surprise : je ne m'attendais pas du tout à ce style de roman. En effet, je ne le qualifierais pas du tout de policier, mais de roman avec des secrets de famille, un mystère.

Après l'histoire m'a plu, j'avais envie de connaitre la fin.

Mais je dois avouer que desfois, les indices et les déductions faites par les protagonistes, il faut vraiment aller chercher très loin et être à fond dans sa lecture pour y croire...

Sinon c'est un bon roman, qui se lit facilement et vite, une belle découverte.

Afficher en entier
Diamant

on hésite, on commence, on le repose, on le reprend et on ne le lâche plus. on veux savoir, comprendre, on cherche et on le fini. histoire courte mais tellement bien écrite, on en redemande.

Keigo Higashino est un auteur de roman policer incroyable je vous conseil ces autres livres vous ne serez pas déçu.

Afficher en entier
Or

« C’est alors que je remarquai la poupée. Sous la lumière, ses yeux brillaient, pâles. Elle avait l’air de vouloir me raconter quelque chose. »

Hypnotisant, de la première à la dernière page : très bonne surprise donc ! Higashino a une écriture très simple, percutante, qui captive dans cette quête de la vérité au pays du soleil levant.

C’est très compliqué de lâcher cette histoire, alors qu’objectivement, il ne se passe pas grand-chose. Mais le génie de l’auteur réside justement dans sa capacité à nous captiver, au travers de recherches et de théories sur la jeunesse de Sayaka, dans cette maison lugubre en lisière de forêt.

Ainsi, le récit est raconté du point de vue de l’ancien petit copain de Sayaka, à qui elle demande de l’aider à retrouver la mémoire, après la mort de son père, de qui elle a récupéré une clé et un plan. De là commence l’énigme sur la vie de cette fille qui est bien plus complexe que ce qu’il n’y paraît !

Pour conclure, Higashino nous offre une intrigue parfaite, distillant les informations au goutte à goutte, avec une touche japonaise discrète mais bienvenue.

Afficher en entier

Dates de sortie

La maison où je suis mort autrefois

  • France : 2010-04-03 (Français)
  • France : 2011-11-02 - Poche (Français)

Activité récente

NRUN l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-22T03:03:30+02:00
M-SM l'ajoute dans sa biblio or
2020-02-04T11:54:43+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 107
Commentaires 25
extraits 44
Evaluations 39
Note globale 7.95 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode