Livres
477 851
Membres
458 923

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Malédiction des dieux, Tome 2 : Persuasion



Description ajoutée par Katsura 2019-08-16T21:59:54+02:00

Résumé

Willa Knight : Rurale ? Teigneuse ? Célèbre animal de compagnie de cinq êtres magiques ?

Il existe des règles au Bois des Élus, et quelqu'un tente de lui apprendre à les suivre. Mais Willa pose problème. Ce qui n'est pas nouveau en soi, étant donné qu'elle pose problème depuis sa naissance - ce que ne contredira pas sa pseudo-sœur Emma.

Donc jusqu'ici, rien de nouveau... sauf que...

Certaines choses, qui ne s'étaient jamais produites auparavant, commencent à se produire.

Et la situation commence à devenir... chaotique.

Afficher en entier

Classement en biblio - 23 lecteurs

Extrait

If there’s one thing I’ve learned in my eighteen life-cycles, it’s that the most special moments—the most magical pockets of our existence—are always going to be the parts of us that the rest of the world won’t understand. Take my friendship with the Abcurses, for example. No one really understood that. They didn’t understand why the Abcurses didn’t kill me on my first sun-cycle at Blesswood, and why they have continued to not kill me, every sun-cycle since then. Part of me didn’t understand it either, but it wasn’t something I questioned any longer. I just accepted my unusual good luck in finding them, and let the rest fade away. Before coming to Blesswood I’d only ever had Emmy. My pseudo-sister who was actually closer to me than blood, even though she spent most of her time lecturing me with the scowl of a haggard old grandma, telling me that I was prematurely aging her. With Emmy and the Abcurses, I had found my place. My family. “I need you to concentrate, Willa-toy.” I glanced up, meeting Yael’s moss-green eyes. The colour seemed lighter than usual. Softer. But that was definitely a trick of the early-morning fog that was slowly seeping out of the courtyard. The Persuasion-gifted god was never soft. He was snarly, competitive, confusing, and he probably tortured soft things like me as a fun morning activity. Not that I was soft. I had it on really good authority that I was pretty damn resilient. That is, if the healer back in the seventh ring could be considered good authority despite his lack of apparent healing skills and healing knowledge. Only the best for the seventh ring. We were seated on a stone bench, our legs turned toward each other. Yael was leaning back, his broad chest drawing my eye as his arms stretched out behind him, hands gripping the sides of the bench. I was leaning toward him, shifting inch by inch—trying to put our bodies into contact without him noticing. A moon-cycle ago, the only god of Chaos in existence had ventured into Minatsol and attempted to attack the Abcurses. I had gotten in the way. I wasn’t good at many things, but I was excellent at getting in the way. Especially if it was ‘in the way’ of something dangerous. Like a freaking curse that would split my soul into six pieces, leaving me only a tiny little morsel while delivering the other five slices to the five sacred beings who had been standing closest to me. The Abcurses. So now Yael had a piece of me inside him, and I wanted—no, I needed—to be in constant contact with it. With him. With them. It didn’t matter which one of them, I just needed the reassurance of touch. I needed it to calm the pain inside my heart, to dull the panic that occasionally clawed at my throat. “You’re still not concentrating,” Yael murmured, his eyes tracking over my face. “I am,” I lied, finally managing to press my knee up against his. He spread his knees slightly, and I was able to slide further forward on the seat, my legs slipping up against the insides of his. He constricted his legs around mine after a moment, forcing me to stop moving. “Try again,” he said. “Block me out of your mind.” I growled a little, frustration making me agitated, but I obediently closed my eyes, focussing on the phrase that he had told me to repeat, while simultaneously trying to block him from it. Yael is Number One. Yael is Number One. I could almost hear his smirk. Which meant that I wasn’t blocking him properly. I furrowed my brow, projecting a different phrase at him. Yael is an egotistical shweed!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Envies

La date est erronée il sort le 18 décembre.

Afficher en entier
Argent

Une lecture toujours aussi raffraichissante et bourrée d'humour, mais bon, j'ai toujours un problème avec le scénario pas franchement maîtrisé. On termine le tome 1 avec, selon moi, une grosse revelation (dite en une phrase et on en parle plus) : Willa n'est pas une dweller. Je m'attendais à avoir l'explication dans le tome 2. L'explication viendra dans les 5 dernières pages, mais on n'est franchement pas vraiment plus avancé car toute l'explication n'est pas là.

Une intrigue commence au début du livre avec des "méchants" que Willa et les frères Abcurse devront combattre, et ??? et rien du tout, cette partie du scénario est partie à la poubelle, on n'en entendra plus parler.

Je n'ai pas franchement adhéré au caprice de Willa qui veut donner une leçon aux frères Abcurse. Puéril et débile, et je rappelle qu'elle est face à des Dieux, elle a un peu tendance à oublier qu'elle n'est pas sur un pied d'égalité avec eux. Bon en même temps, c'est quand même pas l'intelligence qui l'étouffe, on peut lui pardonner... C'est pas banal, pour un personnage principal, d'être plutôt franchement concon et d'être amoureusement entourée par 5 beaux mâles !

De même que les obstacles et épreuves que doit surmonter Willa sont, à mon goût, toujours surmontés de façon beaucoup trop facilement.

Bref, vous l'aurez compris, côté scénario, on sait pas trop où les auteurs veulent nous emmener, c'est pas franchement maîtrisé.

Par contre, c'est une lecture toujours aussi drôle. On s'attache de plus en plus aux personnages (personnellement, j'ai un faible pour Coen, et Rome m'intrigue de plus en plus car c'est le plus fûté et le seul qui semble presque insensible au charme de Willa).

Affaire à suivre avec le tome 3.

PS : je n'ai toujours pas compris le titre choisi par les auteurs. Je pensais que Trickery serait un tome "spécialement axé sur Siret", mais non. Je pensais que Persuasion sert un tome "spécialement axé sur Yael", mais non.

La seule explication est que la fin du tome 1 et celle du tome 2 nous montre à quel point Willa tient à Siret & Yael et inversement. Mais on le voit tout autant de Coen et d'Aros tout au long des 2 tomes.

Afficher en entier
Or

J'ai adoré ce second tome de cette série: on retrouve les ingrédients gagnants du premier tome : humour, maladresse, mythologie et gêne dans certains cas. J'ai beaucoup aimé le ait que l'intrigue générale ai beaucoup avancé dans ce tome et je suis une fan de l'héroïne, de sa maladresse et de son humour.J'ai beaucoup rigolé !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie prochaine

"La Malédiction des dieux, Tome 2 : Persuasion" sort 2019-12-18T06:22:49+01:00
background Layer 1 18 Décembre

Dates de sortie

La Malédiction des dieux, Tome 2 : Persuasion

  • France : 2019-12-18 (Français)
  • USA : 2017-05-30 (English)

Activité récente

lolo84 l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-08T12:55:46+02:00

Titres alternatifs

  • Persuasion (Curse of the Gods #2) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 23
Commentaires 3
Extraits 1
Evaluations 6
Note globale 7.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode