Livres
458 323
Membres
411 518

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La malédiction des Médicis, tome 1 : Le Prince sans couronne



Résumé

1492. La foudre s'abat sur Florence. Savonarole, le moine fanatique, a vu le glaive de Dieu déchirer le ciel toscan. La ville expie pour les péchés du Magnifique. Lorenzo se meurt. Le premier des Florentins se retourne une dernière fois sur son flamboyant passé.

Maître de la ville-lumière de son époque, il revoit les êtres qui ont peuplé son existence : ses ancêtres qui ont contribué à le hisser au faîte du pouvoir, ses ennemis qu'il a affrontés l'épée à la main, le pape qui a tenté de le faire assassiner, les illustres peintres, sculpteurs, poètes et philosophes, amis et protégés, qui ont fait de Florence un joyau incomparable.

Et les femmes, qu'il a aimées avec autant de fureur que de tendresse. Muses et amantes. Les plus humbles comme les plus célèbres. Lucrezia, Simonetta, Bartolomea....

Le Magnifique ferme les yeux. Pourquoi meurt-il si tôt ? Nul ne pourra effacer la trace du plus grand mécène de tous les temps, l'homme qui a inventé la Renaissance. Une épopée, dont l'éclat illumine le roman de Patrick Pesnot, premier volet d'une trilogie haute en couleur.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

Extrait

La cité était naturellement cancanière. Et les ennemis des Medici veillaient. Lucrezia était prudente. Même s'il lui était arrivé de se laisser aller à satisfaire quelque inclination passagère, elle avait toujours pris garde à ne pas humilier sa famille d'accueil et ce mari auquel on l'avait donnée. Le plus souvent, en dehors des soins des enfants et des devoirs de la maison qu'elle partageait avec la mère de son époux, Contessina, elle se réfugiait dans l'étude et l'écriture. Elle avait lu Pétrarque, Dante et Boccace, Aristote mais aussi Platon. Elle savait le grec et le latin, troussait d'aimables poèmes et rendait à la religion ce que le bon sens lui commandait.

Pieuse sans ostentation, on lui savait gré de ne point être laide. Admiratrice des beautés antiques, elle n'en jugeait pas moins que l'adoration qu'on leur vouait dépassait le raisonnable. Donc, malgré l'ennui qui l'accablait parfois, elle se félicitait chaque jour de vivre dans une maison aussi tolérante.

Soudain, une nuée hurlante viola le silence de sa chambre. Les enfants. Ils s'agglutinèrent autour d'elle, piaillant et riant. Son regard s'attarda sur Lorenzo. Ce haut front, ce regard de braise, ces lèvres enfantines mais déjà voluptueuses.....Malgré son nez tordu, son fils aîné promettait d'être un garçon séduisant.

Combien de filles succomberaient-elles à la magie de son pouvoir ? Lucrezia soupira et se tourna vers les autres enfants. Elle devait toujours veiller à ne pas laisser paraître qu'il était son préféré.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

https://leslecturesdelietcyrlight.blogspot.com/2019/01/la-malediction-des-medicis-t1-le-prince.html

La malédiction des Médicis est un roman historique ayant pour théâtre la belle ville de Florence, et pour cadre la Renaissance italienne. Le titre de ce premier tome, Le prince sans couronne, fait écho à son personnage principal, Lorenzo de Medici, simple banquier sans aucun titre, dont la famille a su s’élever dans les sphères du pouvoir.

Ce roman est tout simplement un coup de cœur. Comme je me passionne pour cette période historique, j’ai eu l’occasion de lire beaucoup d’œuvres traitant du sujet, mais aucune ne m’a autant emballée que celle-ci.

La plume de l’auteur est assez simple, peut-être un peu trop, mais cela offre au texte une fluidité qui permet de se concentrer davantage sur le contenu que sur le style, ce qui n’est pas plus mal, car il renferme une grande richesse historique.

À ce niveau, le livre m’a paru dans l’ensemble assez fiable. Évidemment, ce n’est pas un documentaire et l’auteur a sans doute pris quelques libertés pour romancer la vie de Lorenzo, mais rien qui ne m’ait fait tiquer par rapport à mes connaissances de l’époque.

On (re)découvre entre ces pages les évènements et les grands noms qui ont marqué la Toscane du XVème siècle, de Cosimo de Medici à Sandro Botticelli, en passant par Leonardo da Vinci et la conjuration des Pazzi... Tout y est. La seule chose que je déplorerai est le fait que le roman se concentre un peu trop sur Lorenzo, mais sans doute aurait-il été trop dense si l’auteur s’était autant attardé sur tous les personnages.

Personnages accessoirement fort bien réussis, en dépit de cela. Le charisme du Magnifique est parfaitement exprimé, on tombe sous le charme de l’insouciant Giuliano, on perçoit l’aura menaçante du pape Sixte IV, prêt à tout pour ébranler le pouvoir des Medici... À titre personnel, j’ai particulièrement apprécié que les noms soient en italien, et non francisés comme dans la plupart de mes précédentes lectures.

Je recommande chaudement ce roman à tous les passionnés, mais il peut également convenir aux non-initiés, puisqu’il est très simple à lire et permet de se familiariser avec l’univers de la Renaissance italienne, et surtout avec l’une des familles les plus puissantes de l’époque. Un régal !

Afficher en entier

Dates de sortie

La malédiction des Médicis, tome 1 : Le Prince sans couronne

  • France : 2003-03-05 (Français)
  • France : 2018-09-12 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 3
Commentaires 1
Extraits 2
Evaluations 1
Note globale 9 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode