Livres
450 937
Membres
395 890

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Mariée de Ceylan



Description ajoutée par Gkone 2017-10-24T18:16:11+02:00

Résumé

« Le moment était venu. Elle leva la main pour essuyer ses larmes. Elle interrompit son geste, ouvrit la bouche pour parler, mais hésita. En cet instant, en cette fraction de seconde qui allait à jamais changer sa vie, elle en était tout simplement incapable. »

À dix-neuf ans, Gwendolyn Hooper débarque à Ceylan pleine d’espoir et impatiente de retrouver son nouvel époux, un riche planteur de thé. Mais l’homme qui l’accueille se révèle rapidement très différent de celui dont elle est tombée amoureuse à Londres.

Sombre et distant, Laurence se consacre à son travail, laissant sa jeune épouse découvrir seule la plantation. Folle de joie lorsqu’elle tombe enceinte, Gwen sombre pourtant vite dans un cauchemar. Lors de l’accouchement, la jeune mère est confrontée à un terrible dilemme et doit faire un choix... Si un jour la vérité éclate, Laurence parviendra-t-il à comprendre et à lui pardonner ?

Woman & Home Reader’s Choice Award pour la meilleure fiction historique sentimentale de l’année 2016

« Dense et incroyablement évocateur, La Mariée de Ceylan est un best en matière de fiction historique. Tout simplement captivant. » The Sunday express

Description VO:

#1 International bestselling novel set in 1920s Ceylon, about a young Englishwoman who marries a charming tea plantation owner and widower, only to discover he's keeping terrible secrets about his past, including what happened to his first wife, that lead to devastating consequences

Nineteen-year-old Gwendolyn Hooper is newly married to a rich and charming widower, eager to join him on his tea plantation, determined to be the perfect wife and mother. But life in Ceylon is not what Gwen expected.

The plantation workers are resentful, the neighbours treacherous, and there are clues to the past - a dusty trunk of dresses, an overgrown gravestone in the grounds - that her husband refuses to discuss.

Just as Gwen finds her feet, disaster strikes. She faces a terrible choice, hiding the truth from almost everyone, but a secret this big can't stay buried forever...

Afficher en entier

Classement en biblio - 15 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par LadyRomance 2018-11-20T15:47:44+01:00

Devant ses yeux, trois terrasses de jardins emplis de fleurs descendaient en pente douce jusqu'au lac, avec des sentiers, des escaliers et des bancs stratégiquement placés entre chacune. Le plan d'eau brillait du plus bel éclat argenté qu'elle ait vu jusque-là. Les souvenirs du trajet en voiture de la veille - avec ses terrifiants virages en épingle à cheveux, ses profonds ravins et ses cahots à vous donner la nausée - s'effacèrent aussitôt. Tout autour du lac, des théiers parfaitement symétriques formaient une tapisserie de velours animée de cueilleuses de thé, vêtues de saris aux couleurs éclatantes et semblables à de petits oiseaux brodés en train de picorer.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par sentikelt 2019-02-14T23:07:08+01:00
Argent

L’histoire est agréable et le fond historique est très intéressant. C’est un roman facile à lire même si l’écriture ne m’a pas emballée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyRomance 2018-11-20T15:43:57+01:00
Diamant

Waouh ! Quel roman !

La mariée de Ceylan est un roman captivant auquel je ne m'attendais pas du tout. Je n'avais encore jamais lu une histoire pareille. Cela m'a littéralement fasciné. La tension est quasi constante à partir du moment où l'héroïne accouche de jumeaux. Là, un certain malaise s'installe jusqu'à la fin.

Mais revenons au début de l'histoire en 1925. Gwendolyn Hooper a tout juste 19 ans lorsqu'elle débarque à Ceylan pour rejoindre son nouvel époux dont elle est tombée amoureuse à Londres. Laurence Hooper, veuf de 37 ans, est un riche planteur de thé. Ils vivent une belle lune de miel en Angleterre et se retrouvent avec passion lorsque Gwendolyn et lui passe un moment à Colombo avant de gagner la maison à Ceylan. Mais une fois, installée à la plantation, son époux, charmant par ailleurs, devient sombre et distant se consacrant beaucoup trop à son travail. Des tensions apparaissent dans la plantation et dans le pays en général. Les époux apprennent toutefois à mieux se connaître avec des hauts et des bas mais certaines choses apparaissent confuses à Gwendolyn dans l'attitude de son mari secret au sujet de la mort de sa première femme et de leur fils, mais aussi dans le comportement équivoque et possessif de celle qui fut la maîtresse de son mari avant qu'il ne l'épouse. Mais lorsque Gwendolyn tombe enceinte, ils sont très heureux. Cependant, le jour de l'accouchement Gwendolyn doit faire un terrible choix qui va l'entrainer durant plusieurs années dans les méandres du tourment. Je ne peux pas vous dire pourquoi car toute la suite de cette histoire se trouve relier à cet événement.

j'ai ressenti une compassion constante pour l'héroïne dont les choix et les angoisses sont tout à fait compréhensibles pour l'époque. On ne peut s'empêcher de se mettre à sa place et de compatir.

De plus, les personnages qui l'entourent ne sont pas là pour la rassurer avec une belle-sœur qui vit constamment au crochet de son frère le nez collé à leurs affaires sous leur toit, un régisseur bourru, sans compter l'ancienne maîtresse de son mari au comportement désinvolte sous son nez et la disparition obscure de la première femme de son mari et son enfant. Seule Naveena, une autochtone au service de la maison depuis toujours lui apportera soutien et réconfort dans ses tourments qu'elle ne peut confier à son mari pourtant sensible et aimant qu'elle ne voudrait perdre pour rien au monde. C'est pour cela que son histoire est rendue si difficile lorsqu'un choix vient s'imposer à elle dans sa vie de jeune mariée.

Captivant, presque hypnotique, La mariée de Ceylan est un roman soulevant les préjugés et usages de la fin des années 1920 et du début des années 1930, dans un pays où les cultures venaient se confronter à une réalité qui évoluait selon des principes qui n'étaient pas sans conséquences mais auxquelles on ne s'attendait pas à l'époque. L'histoire se révélant dans toute sa dimension dans une fin surprenante. Une belle découverte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectrice-Lambda 2018-03-04T17:01:24+01:00
Argent

« La Mariée de Ceylan » va vous plonger dans les années 1920-1930.

Nous allons suivre Gwendolyn, une jeune femme de dix-neuf ans qui va quitter son Angleterre natale pour aller vivre avec son mari, Alexander, à Ceylan. Ce dernier est un riche planteur de thé et sa vie est bien différente du quotidien qu’a toujours connu Gwendolyn.

Alors qu’en arrivant elle découvre un nouveau monde et une nouvelle culture, elle se rend compte que son mari est bien différent de celui qu’il était en Angleterre. Ici, il est distant et délaisse peu à peu sa femme.

Lorsqu’elle tombe enceinte, Gwendolyn attend avec impatiente l’arrivée de ses jumeaux.. Sauf qu’à leur naissance, elle doit prendre une terrible décision qui changera à jamais sa vie.

Le résumé me tentait énormément. Avec ce titre, je m’imaginais voyager, ressentir des émotions et m’imprégner de la culture de l’époque.

On peut dire que c’est chose faite. Dinah JEFFERIES réussit avec brio à nous plonger dans cette époque et à nous faire vraiment croire que nous y sommes. Son texte est riche, étudié, le travail de fond a dû être vraiment colossal. On a vraiment l’impression de sentir les odeurs des épices, la chaleur étouffante de la mousson. J’ai vraiment apprécié cette immersion dans l’univers de l’auteur, univers qui paraît plus que réel.

L’histoire est quant à elle bien mystérieuse.

Avant même de rencontrer Gwendolyn, nous faisons la connaissance d’une mystérieuse femme. Son identité nous sera révélée que bien plus tard dans le livre, mais nous nous doutons de qui elle est. Elle est très présente dans le récit, du début à la fin, et même si son évocation est taboue, elle plane comme un fantôme, comme une malédiction sur les têtes de tous nos personnages.

Ce côté un peu mystique, un peu surnaturel est aussi souvent présent durant tout le livre. Cela emmène de la noirceur, mais aussi du stress et de la peur. Cet aspect est relevé notamment par le côté psychologique de cette histoire. Il y a comme une descente aux enfers que les personnages vont subir et l’on ne sait pas s’ils vont réussir à revenir à eux. A revoir la lumière. Cette tension est particulièrement oppressante et ajoute une dimension au récit que je n’imaginais pas.

En lisant le résumé, je ne m’attendais pas à lire une histoire aussi sombre, aussi particulière, avec une ambiance parfois même malsaine.

J’avoue que même si l’histoire m’a plu dans son ensemble, j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages.

J’ai trouvé Gwendolyn bien trop jeune et son comportement immature m’a parfois agacé. Même si elle a beaucoup de courage et de la force de caractère, son côté naïf m’a souvent dérangé.

Laurence, le mari de Gwendolyn, n’est pas le personnage qui est fait pour être aimé du lecteur. Il est distant, a des défauts et ne fait rien pour rassurer et aider sa femme. Par contre, j’ai agréablement été surprise par son évolution, notamment à la fin du livre.

Les autres personnages secondaires sont tous un peu détestables à leur manière. On a presque l’impression qu’ils ont tous un mauvais fond, mais je pense que cette impression est due au fait que l’histoire est narrée du point de vue de Gwendolyn et qu’à travers son regard, les autres personnalités sont perçues négativement à cause de son côté un peu psychotique. Exception faite de la soeur de Laurence, Verity ( qui porte d’ailleurs plutôt bien son nom ), qui est vraiment détestable au plus haut point.

L’histoire tourne beaucoup autour de deux thématiques.

La première est la grossesse de Gwendolyn qui va la mettre au pied du mur et qui va la mener à prendre des décisions qu’elle regrettera. Jusqu’au bout, on est tenu en haleine et l’on est surpris par l’ultime révélation. Franchement, je ne m’y attendais pas et ce retournement de situation est vraiment inattendu et plaisant.

La deuxième est la production de thé, avec tous les autres aspects qui en découlent. La question du travail, des droits du travail, du racisme, des révolutions, des castes,.. On pourrait continuer longtemps à énumérer cette liste. Ce côté historique est vraiment bien fourni et on apprend beaucoup de choses. C’est sûr que, parfois, c’est assez dense, mais je pense que ceux qui recherchent un contexte qui semble véridique en seront satisfaits.

En conclusion, « La Mariée de Ceylan » est une lecture qui m’a surprise. Dinah JEFFERIES a réussi à me plonger dans son histoire, à me faire croire en sa véracité, à me faire voyager et ressentir des sensations. J’ai également été étonnée de me plonger dans une histoire plus sombre que ce que je pensais, que ce que le résumé pourrait faire croire. Loin d’un récit historique classique, on s’approche beaucoup plus du drame.

Alors oui, c’est une histoire dense qui se savoure et qui mérite d’être lue. Cependant, il faut s’accrocher car certains passages sont vraiment durs.

Un livre à lire si vous aimez les fictions qui mélangent histoire et drame.

( https://lectrice-lambda.blogspot.fr/2018/03/la-mariee-de-ceylan-dinah-jefferies.html )

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Mariée de Ceylan" est sorti 2019-01-16T00:00:00+01:00 en version poche
background Layer 1 16 Janvier

Dates de sortie

La Mariée de Ceylan

  • France : 2018-02-14 (Français)
  • France : 2019-01-16 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 15
Commentaires 3
Extraits 9
Evaluations 6
Note globale 7.33 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • The Tea Planter's Wife - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode