Livres
472 565
Membres
445 336

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Mère coupable



Description ajoutée par Melleartik 2010-12-19T10:15:36+01:00

Résumé

L'Autre Tartuffe ou la Mère coupable est un drame en cinq actes de Beaumarchais.

Elle représente la troisième partie de la trilogie de Figaro, après Le Barbier de Séville et Le Mariage de Figaro.

Afficher en entier

Classement en biblio - 77 lecteurs

Extrait

Tout homme qui n'est pas né un épouvantable méchant finit toujours pas être bon, quand l'âge des passions s'éloigne, et surtout quand il a goûté le bonheur si doux d'être père ! C'est le but moral de la pièce.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Honnêtement, cette pièce ne m’aurait pas intéressée si elle n’avait pas fait partie de la trilogie, "Le barbier de Séville" et "Le mariage de Figaro" ; mais lorsqu’on a lu les deux premières pièces, que l’on a appris à aimer et à détester les différents personnages, sa lecture a un certain intérêt. En effet, il est alors possible de vois l'évolution des différents personnages, ce qui donne un côté unique à la pièce.

Afficher en entier
Lu aussi

Dernière pièce agréable à lire, mais sans plus. Plus sombre que les précédentes, que j'avais préféré.

Afficher en entier
Lu aussi

Dernière pièce de la trilogie, plutôt sympathique, j'ai bien apprécié.

Afficher en entier
Bronze

Une dernière pièce qui conclut la "trilogie" de Beaumarchais. On retrouve le rôle burlesque du valet Figaro, mais dans un genre plus dramatique (Beaumarchais qualifiait lui-même cette pièce de drame). Une pièce toujours aussi agréable à lire donc, qui mériterait d'être plus connue, puisque c'est l'aboutissement des deux autres.

Afficher en entier
Argent

Pièce un peu moins interessante et addictive comme on dit maintenant que le Barbier et Figaro !

Evidemment toujours l'écriture brillante et incisive de Beaumarchais ! De n'et plus tellement une comédie , c'est plus dramatique !

Pièce moins connue qui mérite de l'être.

Afficher en entier
Lu aussi

Cette dernière pièce à un contexte un peu plus dramatique que les autres, mais je trouve l'histoire en elle-même assez drôle.

Les personnages ont vieillis et cela se ressent grandement, notamment avec les personnages de monsieur et madame Almaviva. Leur vie a pas mal changée et les secrets présents dans le couple n'arrangent pas les choses. J'ai trouvé que Figaro était un peu moins survolté que dans les précédentes pièces, mais il reste toujours aussi malin. Quant à Suzanne, j'aime vraiment beaucoup ce personnage, qui est toujours là pour soutenir madame Almaviva.

J'ai beaucoup apprécié l'intrigue. Elle est cohérente avec les intrigues précédentes et elle garde les thèmes principaux des autres pièces, c'est-à-dire: le mariage et l'argent. Puis, je trouve que le personnage de Bégearss introduit l'action de façon plus naturelle.

Pour conclure, cette pièce termine bien cette trilogie et j'ai pris énormément de plaisir à la lire.

Afficher en entier
Bronze

Il n'est pas évident à la lecture de sentir les années supplémentaires au compte des âges des personnages : Figaro et Suzanne semblent particulièrement figés dans le temps depuis le premier volet de leurs aventures, — la façon dont les autres s'adressent à eux n'aidant pas à les percevoir comme de vrais adultes (« mon enfant »...). Cette étrangeté dans la temporalité perturbe la pièce, qui doit déjà composer avec une tonalité bien différente des deux précédentes : comédie, dehors ; drame, entrez.

Cependant, le sujet principal est toujours un mariage, auquel se rattache le thème de l'adultère, cette fois mieux traité que dans « Le Mariage de Figaro ». Ça se lit finalement très vite. Les personnages ont beau être dans l'excès, l'exubérance, ils forment un cercle cohérent, voire harmonieux. La scène finale est en outre d'une grande délicatesse et clôt la trilogie dignement.

Afficher en entier
Argent

Vraiment plus tragique que les deux précédentes (c'est bien précisé dans la note de Beaumarchais avant la pièce) elle clôture une trilogie incontournable par une réécriture très assumée de Tartuffe qui est pour moi plus que réussie. J'ai beaucoup apprécié malgré le brusque changement de registre et surtout le sérieux que l'on ressent derrière l'âge avancé des personnages et la gravité des nombreuses situations. Sincèrement Léon et Florestine m'ont fait beaucoup mal au cœur.

Une étrange fin mais qui ne tombe pas dans l'absurde et qui illustre bien la volonté de l'auteur d'avoir voulu symboliser la jeunesse, l'âge mur et la vieillesse du Comte et de toute la troupe.

Afficher en entier
Lu aussi

Une bonne pièce, qui est comme on peut le voir beaucoup plus tragique que les autres ! Ici, plus question de comédie. Un véritable drame. Cela fait bizarre de quitter les personnages, après trois pièces avec eux, sur une durée de 20 ans. Le Comte a souvent fait des mauvais coups à Figaro, mais celui-ci est toujours autant à son service ! Depuis le début, pour moi, c'est une véritable amitié (cachée mais réelle !) entre ces deux là.

Afficher en entier
Lu aussi

Celui que j'ai le moins apprécié de la trilogie, mais qui la clôt très bien! J'ai eu du mal à imaginer Figaro et Suzanne ayant vieillit, ils n'ont dans mon esprit as pris une ride! Une très belle histoire à lire absolument!

Afficher en entier

Date de sortie

La Mère coupable

  • France : 2014-11-20 - Poche (Français)

Activité récente

Hope-S le place en liste or
2018-03-29T10:16:59+02:00

Titres alternatifs

  • L'Autre Tartuffe ou la Mère coupable - Français

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 77
Commentaires 18
Extraits 4
Evaluations 30
Note globale 6.69 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode