Livres
475 851
Membres
454 103

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

“You’re good at ignoring people, aren’t you, Gwen?

” “Dude, I’m so good at it, I can make people doubt that they’re actually alive.”

Afficher en entier

— On dirait un chat avec une pelote de laine, dit-elle en souriant.

-- Un chat ? protesta-t-il en tirant sur une de ses mèches comme pour la punir.

— Aïe ! réagit-elle en s’esclaffant.

Elle avait l’impression de jouer avec lui. Les métamorphes adoraient cela, elle le savait. Zander approcha les cheveux de Gwen de son nez et inspira longuement, détectant des odeurs de vanille et de noix de coco.

— Presque aussi agréable que ton odeur, déclara-t-il. — Je ne vais pas te demander de décrire mon odeur, dit-elle, tout de même curieuse.

— Tu as une odeur… aguichante, répondit-il.

Zander avait grogné ces quelques mots, malgré tous ses efforts pour parler normalement. Il n’avait pu s’en empêcher en percevant le parfum du désir de la jeune femme. Même son loup en avait été affecté.

— Aguichante ? Ce doit être bizarre pour toi, étant donné que tu es gay.

— Quoi ?

— Désolée, grimaça-t-elle, tu n’étais peut-être pas encore prêt à fait ton coming out ? Je ne le dirai à personne, promis. Mais bon, tu ne devrais pas être gêné de le dire aux autres. Il n’y a rien de répréhensible à être gay.

— Mais je ne suis pas gay ! s’exclama Zander, abasourdi, se demandant bien comment Gwen pouvait le penser. — D’accord.

— Je ne suis pas gay, affirma-t-il sur un ton grave en serrant les mâchoires.

— D’accord. Très bien. Oublions ça.

Zander se colla alors contre Gwen, plaquant son érection contre son ventre.

— Si j’étais gay, dit-il, est-ce que je voudrais t’amener dans ma chambre et te baiser passionnément ? Est-ce que j’aurais envie de découvrir la saveur de chaque centimètre de ta peau ? — Ce serait une bonne manière, je suppose, répondit-elle en déglutissant bruyamment, de déterminer si tu es vraiment gay ou non.

Afficher en entier

-Tu pourrais trouver mieux à faire avec ta bouche que déverser des âneries, lança-t-il en lui adressant un sourire lubrique. Comme sucer ma queue, par exemple.

-Pour ça, il faudrait que tu en aies une, rétorqua-t-elle sèchement

Afficher en entier

Pas qu’il l’avait prise en aversion. Non, bien au contraire. Son loup avait aimé sa voix, grave et langoureuse, apaisante même, ce qui était assez étrange. Il avait aussi apprécié son odeur, puissante pour une humaine : un mélange de jasmin, de fleur d’oranger et de baies sauvages. Il l’avait inhalée profondément mais il préférait rester en retrait.

Zander ne comprenait pas. Cette fille était une humaine et ne présentait par conséquent aucune menace. Néanmoins son loup, méfiant, s’était éloigné d’elle.

Zander se demandait donc ce que son animal avait ressenti, que lui n’avait pas perçu.

Afficher en entier

Zander écouta le notaire poursuivre sa lecture et ferma brièvement les yeux. Il aurait dû deviner ce qu’il allait se passer.

— Un dollar ! s’exclama Rory, l’air étrangement calme. Il m’a laissé un dollar.

— Oui, répondit le notaire en se léchant les lèvres.

— Est-ce que c’est une putain de blague ? cria Rory en se levant, les poings serrés.

— Dale estimait que vous n’aviez pas besoin d’argent, étant l’unique héritier de vos parents, rétorqua Edward, resté assis.

Afficher en entier

Brandt émergea de l’ombre et les rayons de la lune illuminèrent son visage. Gwen aperçut alors sa mâchoire contusionnée, son œil gonflé et sa lèvre ouverte. Elle ne put s’empêcher de sourire.

— Oh la la ! Qu’est-ce que tu es mignon comme ça ! s’exclama-t-elle.

Afficher en entier

- Je voulais te le dire. Tu ne sauras jamais à quel point j'en avais envie, à quel point j'ai eu du mal à garder le secret. Il se passe tellement de choses dans ta vie... Je ne voulais pas alourdir ton fardeau. Je n'avais aucun moyen de savoir si tu allais être contente ou, au contraire, si tu réagirais mal. Je n'étais pas sûr que tu te sentes suffisamment en confiance avec moi pour l'accepter. Je souffrirais terriblement si tu refusais le lien d'union, Gwen, et je ne voulais pas qu'il y ait de tension entre nous à un moment où tu as besoin de moi.

Afficher en entier

- Et qu'est-ce que je t'oblige à faire que tu n'as pas envie de faire ?

- Tu m'obliges à dire que je suis tienne.

- C'est le cas, insista-t-il en enfouissant profondément ses doigts en elle pour bien ponctuer ses propos.

- Je n'aime pas le dire.

Afficher en entier

- Ça ne peut pas être autre chose qu'une relation superficielle entre nous. Je ne suis pas ton âme sœur.

Son loup claqua des dents.

- Pourquoi dis-tu cela ?

- Parce que... je le saurais, merde ! bredouilla-t-elle.

Afficher en entier

Zander ne laisserait pas Gwen le repousser. Il ne la laisserait pas reculer. Et il était hors de question pour lui de partir. Elle était têtue, merde,, mais il savait se montrer convaincant quand le jeu en valait la chandelle. Il avait bien l'intention d'utiliser tout son pouvoir de persuasion le jour suivant.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode