Livres
458 221
Membres
411 117

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La mort est mon métier



Description ajoutée par Caroline 2009-07-22T18:38:56+02:00

Résumé

Le Reichsführer Himmler bougea la tête, et le bas de son visage s'éclaira...

- Le Führer, dit-il d'une voix nette, a ordonné la solution définitive du problème juif en Europe.

Il fait une pause et ajouta:

- Vous avez été choisi pour exécuter cette tâche.

Je le regardai. Il dit sèchement:

- Vous avez l'air effaré. Pourtant, l'idée d'en finir avec les Juifs n'est pas neuve.

- Nein, Herr Reichsführer. Je suis seulement étonné que ce soit moi qu'on ait choisi...

Afficher en entier

Classement en biblio - 707 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-04-03T14:06:37+02:00

Extrait de la préface du livre écrite par Robert Merle signé du 27 avril 1972

Il y a bien des façons de tourner le dos à la vérité. On peut se refugier dans le racisme et dire : les hommes qui ont fait cela étaient des Allemands. On peut aussi en appeler à la métaphysique et s’écrier avec horreur, comme un prêtre que j’ai connu : « Mais c’est le démon ! Mais c’est le Mal !... ».

Je préfère penser, quant à moi, que tout devient possible dans une société dont les actes ne sont plus contrôlés par l’opinion populaire. Dès lors, le meurtre peut bien lui apparaitre comme la solution la plus rapide à ses problèmes.

Ce qui est affreux et nous donne de l’espèce humaine une opinion désolée, c’est que, pour mener à bien ses desseins, une société de ce type trouve invariablement les instruments zélés de ses crimes.

C’est un de ces hommes que j’ai voulu décrire dans La Mort est mon Métier. Qu’on ne s’y trompe pas : Rudolf Lang n’était pas un sadique. Le sadisme a fleuri dans les camps de la mort, mais à l’échelon subalterne. Plus haut, il fallait un équipement psychique très différent.

Il y eu sous le nazisme des centaines, des milliers, de Rudolf Lang, moraux à l’intérieur de l’immoralité, consciencieux sans conscience, petits cadres que leur sérieux et leurs « mérites » portaient aux plus hauts emplois. Tout ce que Rudolf fit, il le fit non par méchanceté, mais au nom de l’impératif catégorique, par fidélité au chef, par soumission à l’ordre, par respect pour l’Etat. Bref, en homme de devoir : et c’est en cela justement qu’il est monstrueux.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Il n'y a pas de " par simplicité d'esprit", au contraire ce livre nous montre l'endoctrinement qu'ont pu subir les allemands et cela depuis tout petit . La mort est mon métier est un livre assez incroyable sur ce point , nous pouvons constater que les allemands ont toujours du subir une discipline de fer que ce soit dans la famille que sous le régime totalitaire. Et cette attitude de Lang n'est que le reflet de cette éducation , de cette culture si portée sur l'honneur, le respect et l'obéissance. Il n'est que le produit de la discipline.

Et puis la chose assez tordue, c'est qu'on en vient quand même à espérer pour Lang, on en vient à se dire "pourvu qu'il s'en tire"... les joies de la manipulation littéraire :)

Afficher en entier
Diamant

Ce livre est juste génial et en même temps horrible. On nous montre jusqu'à quel point un adolescent peut être endoctriné. Le pire de tout c'est qu'il fait tout ce qu'on lui ordonne en trouvant cela normal, sans jamais se révolter, ni rien. C'est un point de vue assez rare que l'auteur a pris, puisqu'il nous montre l'holocaustre à travers les yeux de l'un de ses acteurs: le directeur d'Auschwitz.

C'est tellement bien écrit qu'in en vient à espérer que Lang va éprouver du remords ou montrer ne serait-ce qu'un peu d'humanité même après la guerre... Un livre à lire et à découvrir pour se rendre compte de tout cela...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Maxime-50 2019-04-19T17:30:24+02:00
Or

Un livre qui nous plonge de l'autre côté, du point de vue d'un homme nazi. Témoignage assez rare, qui nous percute par la violence de la narration. Cependant, ce livre interpelle, permet d'envisager un autre point de vue. Une histoire que nous percevons au plus proche de la réalité. Un livre à lire car malgré tout intéressant mais qui peut choquer, en tout cas il ne laisse pas indifférent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilicatAll 2019-03-21T22:21:46+01:00

Ce livre j'ai voulu le lire quand j'étais au lycée. Peut-être étais-je trop jeune... J'ai voulu le lire pour connaitre "l'autre point de vue". Ayant un arrière grand père mort dans les camps, j'ai entendu parler de cette guerre et des camps depuis mon plus jeune âge. Je voulais avoir l'autre versant de la situation, celui qu'on évoque à peine dans les cours d'histoire et dont on ne parlait jamais dans ma famille.

Et c'est un des rares livres que je n'ai jamais réussi à finir... Avant même la moitié du livre j'en étais malade, révoltée, nauséeuse... J'ai finis par abandonner ma lecture quand les cauchemars s'en sont mêlés.

Le moins que l'on puisse dire c'est que superbement écrit et qu'on plonge rapidement dans l'histoire, aussi désagréable puisse-t-elle être.

En tout cas ce livre m'a marqué : je ne l'ai jamais réouvert, ni relu un seul livre de Robert Merle...

Maintenant que je suis bien plus âgée, peut-être réagirai-je moins violemment à sa lecture... mais dans le doute je m'abstiens lâchement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bisou 2019-01-29T15:28:31+01:00
Argent

Un livre qui permet d'en savoir plus sur un grand moment tragique de notre Histoire. C'est assez fou de voir à quel point, il était prêt à obéir aux ordres en oubliant leurs humanités

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ilonaisreading 2019-01-02T12:45:19+01:00
Diamant

Une claque historique! On apprend beaucoup sur les camps et le dirigeant d'Auschwitz. Très intéressant!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -Libellule- 2018-10-14T17:28:47+02:00
Lu aussi

A lire absolument. Je l'ai lu dans le cadre scolaire mais je m'en souviens encore tellement ce livre est marquant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jsanguinetti 2018-08-29T14:31:08+02:00
Or

Choquant mais à lire ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mavie95 2018-06-07T21:34:01+02:00
Argent

Une véritable claque : je comprends mieux comment l'argument des nazis condamnés, ils ne faisaient qu'obéir aux ordres. Mais ce n'est pas un argument. Vous ne verrez aucun personnage exécuter quelqu'un, non c'est encore pire : c'est la mise en place d'un système le plus efficace possible, penser en terme de rentabilité et d'efficacité dans l'extermination des Juifs. Aucun sentiment, aucun remords, tout est froid, calculé, pensé : il faut que ce soit fait vite, tuer le plus de personne possible, comme si ce but et ce système étaient une entreprise dans laquelle il faut faire de gros chiffres. L'histoire m'a fait froid dans le dos. Je pense que l'auteur a su refléter à merveille la pensée nazi et la manière dont ils concevaient l'extermination de millions de personnes et c'est abominable, insoutenable. J'ai eu du mal à finir le livre. De plus, vous entrez dans l'intimité du personnage nazi : sa vie de famille, son couple, comme si tout était normal d'être un chef de camp nazi. Et cette atmosphère d'entreprise horriblement efficace et de normalité immonde qui font que vous ressortirez de ce livre marqués par l'horreur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nie-chan 2018-02-08T13:57:55+01:00
Lu aussi

Je ne souhaitais pas mettre ce livre dans une catégorie telles que bronze, argent ou or. J'aurais eu l'impression de cautionner le récit.

Je m'attendais à rentrer directement dans les camps mais non, nous passons par la jeunesse de Lang, puis par son adolescence et son parcours particulier avant d'arriver aux camps de concentration. On en vient à éprouver de la compassion pour ce Lang mal aimé par sa famille et maltraité par la vie et les dures conditions après la première guerre mondiale. Il trouve auprès du Führer ce qu'il n'a pas trouvé auprès de sa famille et des autres êtres humains.

Personnellement, je pense que même s'ils ne méritent pas le pardon et qu'ils sont pleinement coupables de leurs actes, la faute en revient également aux autres états qui ont mis l'Allemagne à terre lors de la première guerre mondiale, poussant les Allemands à chercher un parti capable de remettre leur pays debout. Il est dommage que ce parti ait été celui d'Hitler.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par queenregina 2018-01-05T12:25:28+01:00
Bronze

J'ai lu ce roman il y a déjà pas mal d'années, ce livre est marquant et vous glace le sang.

Le livre retrace la vie de Rudolf Lang, directeur d’Auschwitz, la première partie est triste, bref c'est assez étrange mais le lecteur ne peut ressentir que de la peine, de la pité durant l'enfance de ce personnage. Les difficiles conditions de vie (dues à la première guerre mondiale et surtout à la défaite allemande), la relation complexe avec son père, etc. Malgré tout nous attachons à ce futur monstre sans réellement le vouloir. Je pense que le choix narratif à la première personne n'est pas étranger à tout cela.

Puis progressivement avec la deuxième partie nous sombrons dans l'horreur et dans la partie proprement historique, avec un changement radical de Rudof Lang qui perd son aspect humain, devient froid, insensible et voit son camp de concentration comme "une sorte d'entreprise" à faire tourner : qu'il faut rentabiliser, et où il faut faire du chiffre. Nous avons à faire à une coquille qui ne ressent plus rien et accepte la situation et son rôle c'est à dire tuer des milliers innocents au nom du nazisme.

Le roman ne présente pas cet officier comme un monstre né, un sadique, un cynique ou autre mais comme un individu qui s'est contenté d’obéir aux ordres et de les exécuter, mais avec une telle froideur et un détachement que c’en est effrayant, il a perdu toute conscience humaine - on pourrait le comparer à une sorte de robot, à un homme désincarné. A aucun moment il ne remet en cause le régime, et ses propres agissements, il n'y a pas de dualité intérieur, pas d'envie de révolte. Il y a des scènes vraiment insoutenables à lire, il faut une certaine envie pour ce plonger dans un tel récit qui permet d'en apprendre plus sur la grande guerre. Il devient une machine à tuer.

La plume de l'auteur est très bonne, fluide et ajoute beaucoup à ce roman. C'est un livre très troublant à lire qui met mal à l'aise sur différents niveaux. Il est assez difficile, et ne laisse pas le lecteur indifférent car psychologiquement c'est perturbant. Âmes sensibles s'abstenir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wiise_Giirl 2017-12-03T21:44:19+01:00

Un roman fort, marquant, qui nous glisse avec horreur dans la terrible réalité que fut la solution finale.

Afficher en entier

Activité récente

KrisKam l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-17T23:37:22+02:00
Lou222 le place en liste or
2019-03-14T12:54:41+01:00
MelC14 l'ajoute dans sa biblio or
2019-03-02T14:53:25+01:00

Les chiffres

Lecteurs 707
Commentaires 85
Extraits 44
Evaluations 160
Note globale 8.06 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode