Livres
458 637
Membres
412 299

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La mort est une femme comme les autres



Description ajoutée par Marie9589 2015-06-05T14:01:50+02:00

Résumé

Imaginez un monde où personne ne s’éteint.

Imaginez un service de soins palliatifs où personne ne succombe.

Imaginez un univers où la mort en a ras la faux et fait un burn out.

Emm n’en peut plus. Un matin, elle s’arrête et s’assoit. Ses bras sont de plomb, elle pèse une tonne, elle est incapable de se lever.

En se laissant aller à son spleen, elle rencontre Suzie, une jeune femme dont la gentillesse va l’émouvoir.

Commence alors un périple extraordinaire au cours duquel Emm va découvrir la richesse de la nature humaine.

Afficher en entier

Classement en biblio - 82 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Isa41 2015-12-30T11:38:20+01:00

- Bien sûr! La preuve: première fois que je vois une femme pilonner un serpent à coups de machine à laver.

Emm sourit.

- C'était non intentionnel...

- Mais je vous l'accorde, ma fréquence de première fois a tendance à pas mal s'étioler, ces dernières années. Il est temps que je m'en aille.

- Vous êtes pressé de mourir?

- Oui et non, Emm. D'un côté, des rencontres comme la nôtre montrent que la vie peut être belle et surprenante jusqu'au bout. Et ça ne donne pas envie d'en finir avec elle, croyez-moi. De l'autre, je suis vieux, encroûté, solitaire, et assez triste. C'est mon heure.

- Tiens donc... s'étonna Emm. C'est plutôt rare.

- Bon, bien sûr, ça m'arrive de flipper. Mais dans ce cas, je pense à l'Inde. Vous êtes familière de la tectonique des plaques, Emm?

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

C'est un roman court, qui se dévore en deux petites heures.

J'ai vraiment aimé ce que j'ai lu. Car en plus d'être original et bien narré, c'est bourré d'humour et de sarcasme.

Nous suivons les destins entrecroisés de trois personnes : Emm, Anatole et Suzie. Et chacun de ces trois personnages a su me séduire. Même la Faux m'a beaucoup plu (car oui, elle parle :p ).

Anatole c'est le beau gosse, ténébreux, viril et médecin de surcroît... mais, c'est aussi le Toinole à sa môman. Cette dernière est envahissante au possible, affreusement protectrice et castratrice !

Suzie, c'est une jeune femme que la maladie a prise par surprise. Alors que de belles années étaient encore devant elle. C'est un personnage auquel on s'attache immédiatement. C'est une combattante qui ne se laisse pas aller. Elle est touchante, adorable.

Emm est tout aussi extraordinaire. C'est un personnage haut en couleur, improbable, loufoque, complètement barré, bourré de sarcasme et forcément un brin cynique aussi (qui ne le serait pas à sa place lol). Ses réparties m'ont fait sourire plus d'une fois, pour ne pas dire franchement rire.

Quant à l'histoire, je l'ai trouvée innovante et très agréable à lire. Très bien menée aussi.

En bref ? La mort est une femme comme les autres est une lecture divertissante à souhait.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Emm fait un burn-out et décide de ne plus aller travailler. Rien de plus commun dans notre société à la productivité acharnée... Sauf qu'Emm est la Mort. Et que plus personne ne meurt. Et que du coup, c'est le bordel.

Il y a un côté Pratchett dans le concept (j'ai même relevé une référence dans le texte à un fameux monde porté par quatre éléphants sur une tortue géante qui vogue dans l'espace), mais Marie Pavlenko a une patte bien à elle. Son écriture est fluide à lire, jamais ennuyeuse. Le rythme est enlevé sans jamais paraître précipité et les piques humoristiques souvent bien trouvées.

C'est un roman très court, qui se lit en une poignée d'heures, mais toujours le sourire aux lèvres.

Emm est un personnage truculent à suivre, un mélange du cynisme de ses millénaires avec l'enthousiasme spontané de sa découverte de la vie. Et son sens de la répartie a du tranchant. Les autres personnages sont plutôt attachants eux aussi, surtout Suzie.

Un petit bouquin léger qui fait passer un bon moment malgré des thèmes souvent graves.

https://minetsbooks.wixsite.com/critiqueslitteraires/accueil/la-mort-est-une-femme-comme-les-autres

Afficher en entier
Bronze

Ce petit livre est super agréable à lire et bourré d'humour. Les personnages sont super sympa et le sujet assez atypique !!! La mort qui fait un burn-out ce n'est pas courant avec sa faux très moqueuse.

Bref très bon moment lecture même si des fois l'auteur me perdais un rikiki peu sur certains passages.

Afficher en entier
Or

La mort en burn-out et sa faux sont des personnages que j'ai adoré. J'ai trouvé que le sujet était bien traité. Je m'attendais à plus de légèreté mais c'est un livre noir avec des personnages compliqués qui se révèlent encore plus face à la mort !

Afficher en entier
Bronze

Ce livre est un peu un ovni littéraire, il est à mon sens inclassable.

On a d’un côté Emm, qui est la mort ,celle qui emporte toutes les personnes en fin de vie et qui, un jour fait un burn-out. D’un autre, nous avons Suzie, jeune institutrice, qui apprend de but en blanc qu’elle est atteinte d’un cancer en phase terminale. Et puis il y a Anatole, le beau médecin, sous la coupe de sa maman hyper protectrice et possessive. La rencontre de ces trois personnages nous offre un cocktail étonnant où se mêlent, les sarcasmes, les réparties, l’humour « noir », l’amour et l’amitié.

Aborder un sujet tel que celui de la mort est un pari osé mais un pari gagnant me concernant. Car j’ai passé plus de temps à rire des réparties de Emm et de sa faux qu’à larmoyer sur le triste sort de Suzie. On découvre -- la suite https://atoutlivreblog.wordpress.com/2017/10/11/la-mort-est-une-femme-comme-les-autres-marie-pavlenko/

Afficher en entier
Pas apprécié

désole pour cette mauvaise note mais je ne m'attendais pas a cela

Afficher en entier
Bronze

un sujet intéressant... que se passerait-il si la mort faisait un burn out? En version romancé, on fait la connaissance de Emm.

je n'ai pas été emballée comme je l'aurai pensé. C'était bien, et c'était bien...

bon, malgré mon petit "burn out" de lecture, et comme je l'ai dit, j'ai vraiment trouvé l'idée intéressante! Comment approche-t-on la mort? Que se passerait-il si les gens cessaient de mourir? On finit par se rendre compte que la mort est essentielle à notre vie.

Afficher en entier
Argent

Une lecture un peu moins "légère" que je ne le pensais mais le sujet est du coup très bien traiter.

Je pensais suivre seulement Emm mais ça n'a pas été le cas et même si j'ai apprécier les deux autres personnages j'aurais tout de même préféré me concentrer sur Emm pour mieux l'apprécier.

Une lecture tout de même bonne qui nous fait comprendre que la mort est ... vital xD

Afficher en entier
Argent

Un roman très agréable à lire, plein d'humour et d'intelligence. L'idée est originale et intéressante : la mort, appelons-la Emm, fait un burn-out et décide de ne plus accomplir son œuvre. Les gens ne meurent plus. Et si la nouvelle est à première vue géniale ; très vite, le monde prend conscience de tous les problèmes engendrés par l'absence de mort.

C'est l'histoire d'Anatole, un éminent médecin qui dirige une unité de soins palliatifs dans un hôpital. Mais on se rend compte qu'il n'est pas maître de sa vie. C'est l'histoire aussi de Suzie, une jeune institutrice qui apprend tout de go qu'elle a un cancer en phase terminale et qu'elle doit se préparer à mourir. C'est l'histoire de surprenantes et belles rencontres et d'une fin aussi étonnante qu'inattendue.

Marie Pavlenko aborde avec humour un sujet tabou comme la mort. Les dialogues nous révèlent son humanisme et nous montrent s'il est besoin de le rappeler que la mort fait partie de la condition humaine.

L'écriture fluide et alerte de Marie Pavlenko crée un univers dans lequel on entre avec plaisir.

Afficher en entier
Argent

http://bazarlivresque.blogspot.fr/2016/05/la-mort-est-une-femme-comme-les-autres.html

Alors déjà, le titre en lui-même m'intriguait pas mal, puis j'ai vu la couverture alors le livre m'a attiré encore plus, puis quand j'ai vu que l'auteur était Marie Pavlenko, alors là j'ai sauté dessus ! Et je ne suis pas déçue ! Je vous explique ça tout de suite.

Tout d'abord, La Mort est une femme comme les autres, c'est l'histoire d'Emm, qui n'est autre que le Mort elle-même. Oui oui. Mais en fait Emm elle en a marre d'être elle. Elle est fatiguée de courir aux quatre coins du monde pour faucher, faucher et encore faucher jour et nuit, sans s'arrêter un seul instant. Parce que oui, il en meurt beaucoup de ces petits cloportes d'humains comme elle les appelle, et Emm elle, elle en a assez. Alors un jour elle s'arrête. Elle s'allonge et elle ne bouge plus. Elle ne parle plus. Elle ne fauche plus... Mais si la Mort ne fait plus son boulot, que se passe-t-il ? Et bien plus personne ne meurt, et c'est la pagaille totale chez les humains.

Emm va alors découvrir avec sa façon bien à elle et accompagnée de sa meilleure amie la Faux, le monde et la vie insignifiante des humains, en faisant la connaissance de Suzie, atteinte d'un cancer en phase terminale. Elles vont découvrir et re-découvrir ensemble les joies et les plaisir du quotidien, et les moments de la vie qui font qu'elle vaut la peine d'être vécue.

Vous l'aurez compris, ce livre est une ode à la vie, au bonheur des choses simples, à l'ouverture sur le monde et surtout aux autres, tout cela dans un langage cru mais poétique (ce livre est classé au rayon adultes). J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a construit ses personnages, qui sont drôles, particuliers, et touchants. On se reconnait à travers eux, même en Emm qui m'a bien fait rigoler.

C'est un livre à lire, rien que pour le moment de détente, de rigolade et de plaisir.

J'ai rarement autant ris grâce à un livre ! J'ai adoré, même si je l'ai lâché quelques fois à cause du travail ou peut être à cause des quelques longueurs, mais je pense que l'auteur l'a très bien dosé. Il ne fallait pas plus de pages, on aurait trouvé ça répétitif. C'est juste comme il faut, bien fait.

En conclusion, laissez vous tenter par ce petit bouquin qui provoquera en vous des rires, des étonnements et des "ooooh..". Vous ne serez pas déçus !

Afficher en entier
Diamant

Ce court roman est une vraie pépite que j'ai adoré. Il est drôle, poignant et addictif. Le personnage de Emm est si bien construit que l'on s'attache à elle rapidement, et elle nous en fait de toutes les couleurs avec la découverte de notre espèce (et du fromage !). Ce que j'ai également apprécié, et qui en fait un très bon roman pour moi, c'est la facilité avec laquelle l'auteure parvient à nous faire passer des rires aux larmes en seulement quelques lignes.

Ce livre vaut vraiment le détour !

Afficher en entier

Date de sortie

La mort est une femme comme les autres

  • France : 2015-10-07 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 82
Commentaires 18
Extraits 16
Evaluations 27
Note globale 7.63 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode