Livres
523 590
Membres
541 350

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Mort nomade



Description ajoutée par Fildefer 2016-10-02T22:53:36+02:00

Résumé

Usé par des années de lutte stérile contre le crime, l'incorruptible commissaire Yeruldelgger a quitté la police d'Oulan-Bator. Plantant sa yourte dans les immensités du désert de Gobi, il a décidé de renouer avec les traditions de ses ancêtres. Mais sa retraite sera de courte durée. Deux étranges cavalières vont le plonger bien malgré lui dans une aventure sanglante qui les dépasse tous. Eventrée par les pelleteuses des multinationales, spoliée par les affairistes, ruinée par la corruption, la Mongolie des nomades et des chamanes semble avoir vendu son âme au diable !

Afficher en entier

Classement en biblio - 54 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Jean-Michel-12 2019-08-04T15:41:22+02:00

Mais regarde ce cimetière. Comme un terrain vague, comme une décharge, sans véritables tombes, ça, c’est le dispositif de l’oubli, celui qui nous rattache au monde. Les Occidentaux se rattachent aux morts, mais nous, nous nous rattachons au monde. Ils sont dans le culte du souvenir, nous dans celui de l’oubli. Le but de la mort nomade, c’est d’oublier le mort et jusqu’à l’endroit même où on l’a laissé. Pour ne vivre qu’avec son esprit, toujours, partout, où qu’on soit. C’est pour cette raison que la tradition dit que les esprits habitent le feutre des yourtes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par JaneM 2020-05-17T11:58:10+02:00
Or

Encore une excellente intrigue pour ce 3ème et dernier tome, j'ai pris autant de plaisir à la lecture que pour les tomes précédents. Un petit bémol cependant, la "disparition" de certains personnages, qui présents dans les tomes 1 et 2, sont totalement absents de celui-ci et manquent quand même un peu à l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Michel-12 2019-08-04T15:40:37+02:00
Argent

Troisième et dernier opus de la trilogie de Yeruldelgger, le flic brillant et violent de Mongolie. Ian Manook nous fait traverser les grandes steppes sauvages où chaque signe invisible aux yeux des occidentaux met les sens en alerte du nomade. Cette terre aride est le lieu d’un combat sans merci entre puissances étrangères, multinationales et individus avides de pouvoir et d’argent. Car ces centaines de milliers de kilomètres carré renferment des richesses et des ressources à venir. Une lutte acharnée destructrice pour les hommes et l’environnement.

Le commissaire Yeruldelgger, la légende des flics de Mongolie, s’est retiré dans une yourte au cœur du désert de Gobi. Mais, il faut croire que même à des centaines de kilomètres d’Oulan-Bator, le crime ne le lâche pas. Deux femmes vont le tirer de sa retraite méditative pour le plonger à nouveau dans une aventure plus sanglante, plus dangereuse et plus ténébreuse que les précédentes. La Mongolie est la proie de grandes firmes internationales qui manie corruptions et crimes pour s’accaparer ses richesses.

Finalement Yeruldelgger est peu présent, le héros subit, plus qu’il n’agit. Certainement, la revanche de son passé tumultueux. Les intérêts financiers, géopolitiques et personnels se croisent dans un mouvement qui me laisse sur ma faim par rapport aux superbes deux premiers tomes sauvages et étonnants. Quoi qu’il en soit, j’ai d’ores et déjà acquis Mato Grosso pour être transporter dans un autre univers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pilou62200 2019-05-05T18:02:59+02:00
Argent

Une dernière aventure de Yeruldelger ?

Que ça soit la dernière ou pas, ce roman est parfaitement équilibré entre l'intrigue policière et le point de vue tellement négatif de ce que sont capables de faire les lobbys pour faire toujours plus d'argent : dénaturer les plus beaux endroits, avilir les gens, les réduire au néant, les tuer parfois !

Et c'est dans un pays où il y a le moins d'habitant au mètre carré que Ian Mannook nous en fait la démonstration.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evonya 2018-03-25T17:50:41+02:00
Argent

J’ai lu ce roman dans le cadre du Prix Polar organisé par le Livre de Poche, que je remercie au passage de m’avoir permis de lire ce dernier opus consacré au commissaire Yeruldegger. Je connaissais le personnage pour avoir lu il y a quelques années le premier tome qui lui était consacré et qui s’appelait d’ailleurs « Yeruldegger », j’avais été séduite par le décor, par le contexte historico-politique de ce pays dont j’ignore tout, par le portrait de cet homme incorruptible en butte à un système judiciaire corrompu. Je pensais retrouver cela dans ce roman. Alors certes, on a bien à nouveau une charge dénonciatrice contre des multinationales qui pillent les terres de Mongolie et les détruisent pour des intérêts financiers énormes, on retrouve cette corruption endémique qui fait que le moindre inspecteur peut être assassiné dès lors qu’il approche de trop près des vérités qui dérangent. Mais j’ai été un peu déçue de voir que l’auteur nous baladait un peu partout dans le monde (aux USA, en Australie) pour les fins de son histoire, nous obligeant à nous concentrer sur des personnages secondaires qui ne nous intéressent pas beaucoup et qui, surtout, détournent notre regard de Yeruldegger. Superbe Yeruldegger, perdu dans le désert du Gobi à plus d’un titre, obligé de sortir de sa retraite, plongé dans un complot qui le dépasse, ballotté par ceux qui le rencontrent, cherchant désespérément à trouver la paix. Ce personnage m’a beaucoup émue, il y a une tristesse infinie qui émane de lui et qui rend la fin poignante. Il faut lire ce livre pour lui.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chounet24 2018-03-22T18:12:00+01:00
Or

Ce livre est le tome 3 ( mais ils peuvent tous se lire sans avoir lu ceux qui les précèdent) des aventures de Yeruldegger et Solongo. Je les ai tous beaucoup aimé, notamment parce que l'auteur nous promène dans son monde à lui et nous amène dans des lieux, parmi des événements, des rebondissements et conclusions totalement inattendus. Rien n'est télégraphié, tout est innovant. Les paysages décrits sont majestueux, les personnages très humains mais très inhabituels, le pays peu inconnu (pour moi)....

Ce tome -ci est encore plus "grandiose que les autres. Il ales mêmes qualités, propriétés mais encore plus efficaces. Le support contextuel et économique sidérant...Bravo à l'auteur!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GoldElie 2017-09-08T14:41:52+02:00
Or

Avec ce 3ème volet des aventures de Yeruldelgger, l'impression d'être réellement ailleurs lors de la lecture est toujours bien ancrée. Une ambiance particulière parfaitement restituée, que ce soit via le cadre de l'histoire, ses personnages ou encore les traditions ancestrales dont il est question.

Complots, manipulations, corruption, et violence sont omniprésents. Un cocktail servi efficacement par l'auteur grâce à une intrigue prenante, bien construite et des rebondissements qui nous tiennent en haleine.

Des personnages de nouveau attachants, hauts en couleur, et d'autres qui s'avèrent bien plus sauvages que le cadre qui nous est dépeint. Un environnement d'ailleurs presque palpable, tant on imagine si bien ces immenses steppes mongoles.

Ian Manook nous livre une fois de plus un polar mongol efficace, à la fois noir et poétique, favorisant l'évasion et la réflexion.

http://www.faimdelire.com/2017/09/la-mort-nomade-de-ian-manook.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilo0606160616 2017-06-30T16:40:01+02:00
Bronze

Le peuple nomade de Mongolie y est décrit d'une façon très pure, profonde, détaillée. J'ai appris de nombreuses choses sur leur tradition, leur façon de vivre, leurs rituels et autres croyances. La Mongolie est une terre naturellement riche, peuplés de nomades profondément (voire dangereusement) respectueux de la tradition et de l'honneur, que le capitalisme et l'ensemble de ses acteurs viennent détruire. Ian Manook décrit se pillage avec brio, avec une forme de simplicité bienvenue. Il ne laisse pas le lecteur ignorant, au contraire chaque terme un peu spécifique y est parfaitement décrit, ce qui m'a agréablement surprise au fil des pages (découvrir ce que sont les mères des steppes, la place des invités dans une yourte, le rituel d'invitation, la place du cheval ou encore l'explication du chant des dunes du Gobi). On voit nettement bien par ailleurs le contraste entre les pays occidentaux et l'orient, tant dans les dialogues que dans la façon de vivre (alimentation, habitations etc). Les dialogues entre Mongols sont intrigants, faisant usage du tutoiement même envers les étrangers, d'une forme de désinvolture dans leur vocabulaire, peut-être une forme de franchise et de liberté. Je me suis posée la question de savoir si l'auteur amplifié la réalité ou si les discussions étaient réellement ainsi, mais le clivage qu'il tente de retranscrire m'a convaincue.

Enfin, quel plaisir de découvrir cette légèreté respectueuse dans l'amour et dans la mort nomade, ce clin d’œil environnementale, ces informations sur la gouvernance des grands au détriment des "petits". Un polar qui va au-delà de l'enquête criminelle, au-delà du scandale politique, un polar qui nous dit "hé regardez ce qu'il se passe là-bas, ne croyez pas toutes les images que vous voyez, toutes les vidéos que vous visionnez. Des manipulateurs peuvent s'y cacher".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Unbrindelecture 2016-11-18T08:15:06+01:00

http://www.unbrindelecture.com/2016/11/la-mort-nomade-de-ian-manook.html

Thriller intéressant et très agréable à lire. L'auteur nous emmène sur le cheval du commissaire Yeruldelgger à travers la steppe mongole. Lui qui souhaitait profiter d'une retraite bien méritée au fond de sa yourte, se retrouve confronté à une enquête suite à la découverte de plusieurs assassinats. Des multinationales étrangères et des Services Secrets seraient mêlés à cette affaire ... L'ambiance mongole est parfaitement rendue tant la plume de l'auteur, dosée d'un humour pince sans rire, nous transporte dans cet univers. J'ai suivi les aventures de notre commissaire avec plaisir et aussi avec beaucoup de curiosité. Ce livre est un bon moment de lecture, pas très gai, mais très enrichissant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Papillotte34 2016-11-07T11:24:58+01:00
Diamant

Je crois que je n'arriverais jamais à être objective avec les livres d'Ian Manook. A chaque fois, je me fais complètement happer par son univers, par les steppes mongoles et leurs folklore, par le caractère rude de Yeruldgger et pourtant plein de cœur, par le tas d'informations que j'apprend sur diverses sujets.. Bref, c'est pour moi une pépite. Ce livre suit les 2 premiers, et bien qu'un peu moins noir pour les protagonistes, et demeure noir à une échelle internationale.

Afficher en entier

Date de sortie

La Mort nomade

  • France : 2016-09-28 (Français)

Activité récente

Dr_NO l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-06T16:39:49+02:00
JaneM le place en liste or
2020-05-17T11:54:55+02:00
ADuf l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-14T22:52:56+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 54
Commentaires 9
Extraits 4
Evaluations 14
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode