Livres
567 826
Membres
622 648

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La nuit où les étoiles se sont éteintes



Description ajoutée par Funnybulle 2021-07-30T01:34:52+02:00

Résumé

« J'aimerais lui rétorquer que les étoiles s'éteignent et que quand c'est le cas, elles détruisent tout sur leur passage. J'aimerais lui dire que parfois, c'est comme ça que je me sens, comme une supernova sur le point de se transformer en trou noir. »

Depuis que sa mère est en prison, Finn pense ne jamais pouvoir remonter la pente. Il se laisse sombrer et tente de s'oublier entre les bras des filles. Mais la vie prend parfois des tournants inattendus… Certaines rencontres éclairent sa route, comme des lumières dans la nuit.

Plus sombre est le chaos, plus belle sera l'étoile.

À partir de 16 ans

Afficher en entier

Classement en biblio - 165 lecteurs

extrait

Quand je reviens sur ma vie il y a un an maintenant, je me dis qu'il peut s'en passer des choses en 365 jours. On pense ne jamais pouvoir remonter la pente, on compare son existence à un immense terrain vague que seules des épaves recouvrent et où l'herbe ne pousse plus. On apprend à ne plus avoir d'espoir, à tenter de supporter le quotidien, à accepter le fait de vivre chez son oncle à peine dix ans plus âgé que soi. Je pensais que seule la mort voudrait de mon terrain à la con comme maison, puis je me suis rendu compte que des tas de choses peuvent s'y écraser par mégarde. Des rencontres, des problèmes, des imprévus... de merveilleux imprévus. Puis l'herbe se remet à pousser.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Mathyllde 2018-11-01T10:18:57+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Un livre juste incroyable. Il parle d'énormément de sujet importants ce qui, je trouve, est un vrai atout. Ce livre est remplit d'émotion et de sensibilité. Mes larmes n'ont pas réussi à ne pas couler pendant ma lecture. La relation entre les personnages, qui évolue tout au long de l'histoire est juste, super intéressante. On a plein de façon différentes de l'interpréter. Le seul et unique bémol dans ma lecture à été le personnage de Kenna qui était pour moi insupportable. Vraiment un très bon livre que je recommande absolument!

Afficher en entier
Or

Qu'elle incroyable histoire riche en rebondissement . coup de cœur total et beaucoup d'émotion .

je le recommande

Afficher en entier
Diamant

J'ai acheter ce livre car Nine l'avait écrie, le l'ai lue sans en connaitre le résumer, et quelle magnifique surprise !

Finn c'est le parfait connard torturer, du moins sur le papier en vrais c'est un mec si profond qu'il ma fais pleurer !

La bande de potes de Kenna est enivrante et décaler ce sont les amis qu'on voudrais avoir, toujours la en cas de coût dure...

J'ai adorer cette alternance entre le passé et le présent le rods trip est là mais sans être le centre de l'histoire et tant mieux !

En bref un jolie coût de cœur !

Afficher en entier
Diamant

C'est un pur tourbillon d'émotions. Des émotions à l'état brut, pure. Ça m'a pris au cœur.

On suit Finn, un garçon qui est pris au piège avec les familles d'accueil.

Il ne souhaite qu'une chose, vivre avec sa mère qui est en prison. Suite à une énième intercade, sa famille d'accueil ne souhaite plus de lui.

Il va allez vivre chez son oncle, en Nouvelle Orléans.

Et dans cette ville qu'il déteste plus que tout. Il va s'y trouvez, apprendre à aimer, à vivre, à faire confiance. Tout ça grâce à son oncle, son groupe d'amis et un amour inattendu.

Mais il va aussi y vivre le deuil, l'abandon et des déceptions.

Et toutes ces émotions, on les ressent aussi. J'ai ri, pleuré, souris au fil des pages. Et j'adore ce genre de livre qui arrive à percer son chemin dans mon cœur et âme.

J'ai littéralement dévoré le livre. Je l'ai lu en une journée. Pour vous dire, combien il est difficile de le lâcher quand on le commence.

Une lecture parfaite pour l'été. Je le recommande à 1000%😊

Afficher en entier
Diamant

𝐔𝐧 𝐥𝐢𝐯𝐫𝐞 𝐚 𝐜𝐨𝐮𝐩𝐞𝐫 𝐥𝐞 𝐬𝐨𝐮𝐟𝐟𝐥𝐞

J'ai adoré le côté LGBT du livre, cette douceur fin je n'ai pas les mots pour décrire mon ressenti envers ce livre magnifique et cette histoire magnifique.

Qu’est ce que j’ai adoré les passages de leur road trip, juste fabuleux. On s’attache énormément à Finn dès le début, il est à fleur de peau, il cache ses émotions avec son attitude de bad boy et ses mauvaises actions. On vit clairement ses émotions au fil du roman, passant de sa vie présente à son passé avec un très bon rythme sans jamais nous lasser.

Ce roman aborde plusieurs thèmes très durs, des thèmes très importants à l’histoire, importants à la lecture, ils sont tous bouleversants. Le roman nous fait passer par tous les stades au niveau de nos sensations. Il faut dire que tout est là: l'amour, l’amitié, le deuil, les déceptions, l’humour, le second degré, la famille. Finn a une vie très compliquée, il s’en veut terriblement et il souffre de son passé.

Kenna est géniale, comme je l'ai dit à @marie.alhinho lors de la dédicace cette fille donne du piment à l'histoire à notre lecture, je l’adore même si tout le monde la trouve relou elle comprend les gens et les aide. Nate est mon préféré, je lui porte un amour mais vous pouvez pas savoir à quel point il m'a marqué pendant toute ma lecture, il cache beaucoup sa vie et ses sentiments en se faisant passer pour quelqu’un d’autre dans un sens. (J'avoue avoir eu un peu peur de la fin mais ça c'est la faute du traumatisme que Nine m'a laissé avec Ashes 😭) Quand à Kurt et Jaeger se sont des amis fidèles que tout le monde aimerait avoir.

En conclusion, la nuit où les étoiles se sont éteintes est une histoire qu'on ne lit très peu, elle est prenante, bouleversante, renversante, tellement bien écrite, tellement parfaite ! On est happé littéralement dans la vie de Finn et ce qu’il traverse du début à la fin. Il est très difficile pour le lecteur de se détacher du roman voulant continuer jusqu’à la fin de ce dernier.

La nuit où les étoiles se sont éteintes est le meilleure de mes coup de cœur du mois de septembre ✨❤️

Afficher en entier
Poubelle

LECTURE ABANDONNEE

Qu'on soit clairs, j'ai eu l'impression que l'on m'a vendu un résumé mensonger à vrai dire. Je n'ai rien contre le livre qui est très bien écrit et qui a l'air d'être somme toute une histoire très poignante et dure, mais voilà, en me plongeant dedans, je pensais lire une histoire MF (entre un homme et une femme). Dans le résumé, à aucun moment on nous parle d'une romance MM (entre deux hommes) car c'est bien de cela qu'il s'agit même si ce n'est pas très présent (de ce que j'ai entendu dire), j'ai ùmême lu des tonnes d'avis avant de me le procurer et à aucun moment on nous parle d'une romance MM.

Le problème est que je ne lis pas de romances MM ou FF, non pas que je n'ai jamais essayé, je l'ai fait et je n'ai pas réussi à m'identifier aux personnages. Car on lisant une romance, j'ai besoin de m'identifier aux personnages, et du coup, en étant hétéro moi-même, j'adore pouvoir découvrir des histoires d'amour entre homme et femme pour faire battre mon petit cœur et 'mimaginer aussi la vivre.

Or ici, je pensais vraiment me plonger dans une romance de ce style aux allures de road trip et j'étais pas mal enjouée à l'idée de le commencer ! Et quand j'ai découvert au fur et à mesure que ce n'était pas le cas au cours de ma lecture, je suis un peu tombée des nues et j'ai eu l'impression que l'on m'avait mentie... J'aurais juste aimé que ce soit précisé avant que j'achète un type de roman que je ne voulais pas lire du coup...

Afficher en entier
Diamant

Finn est un jeune homme dont la mère est en prison, il entretient une relation fusionnelle avec elle malgré son incarcération. Il est en colère, s'attire des ennuis et à un penchant pour les combats, il est balloté de famille d'accueil en famille d'accueil au Texas, avant d'être envoyé chez son oncle à La Nouvelle-Orléans. Finn se laisse sombrer, mais il croise la route de Kenna, Nate, Kurt et Jaeger. Et si au premier abord leur amitié semble incompatible, ils vont se lier les uns aux autres pour des bons moments, comme des moins bons.

La vie prend parfois des tournants inattendus... Certaines rencontres éclairent sa route, comme des lumières dans la nuit. Plus sombre est le chaos, plus belle sera l'étoile.

J'ai découvert cette histoire sur Wattpad, je suivais assidûment les chapitres postés par Nine et Marie. J'ai suivi le cheminement des deux autrices, la construction de l'histoire et j'ai tout de suite accroché à l'univers et au mélange des deux plumes. Même si j'ai lu cette histoire à sa sortie, elle était encore fraîche dans ma mémoire, et j'ai tout de même ressenti les émotions, les tensions, les moments joyeux, les moments douloureux, le choc, comme si je lisais le roman pour la première fois. Je suis contente que l'histoire de Finn et de sa petite bande ait été publié, car elle mérite d'être lu par tout le monde. Je me suis attachée aux différents personnages, à leur vécu, et j'ai adoré l'épilogue. C'est un coup de coeur pour moi, merci Nine Gorman et Marie Alhinho pour ce roman.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je me suis presque précipitée sur ce livre avec énormément d’attentes. Au final, j’ai mis presque deux mois pour le terminer, avec un arrière-goût en bouche. Je précise, comme toujours, que mon avis est purement subjectif et ne regarde que moi. Je reconnais qu’en voyant l’unanimité que faisait ce roman, je ne m’attendais pas à être aussi déçue. Attention : les gros spoils seront mis entre crochets, mais quelques petits risquent d’être glissés çà et là.

L’histoire conte la vie de Finn, adolescent détruit qui noie sa peine dans les combats clandestins, la drogue et l’alcool, et s’enferme pour ne pas subir les violences du monde. Tout était là pour me plaire : un personnage torturé avec un passé travaillé, une idée d’intrigue, une romance en second plan, bref, la base était là.

Puis, dès les premières pages, tout est parti en vrilles, dans le too much, le trop, le pathos pour le plaisir d’en mettre, jusqu’à rendre les personnages incohérents. À commencer par Finn, qui est le cliché type du bad boy tiré sans vrai retravaille d’après moi : brun, accro à la drogue, tatoué, impulsif, mystérieux, et bagarreur. À tel point que faire une chute de 5 mètres après s’être fait passer à tabac ne l’empêche pas de se relever pour fracasser son adversaire. Il est dépendant de la drogue au point d’en prendre tous les jours, mais son addiction varie selon les chapitres, la façon dont les auteures veulent en parler, comme si ce n’était rien. Sur les 350 premières pages, c’est pour tout dire un sale type qui n’a aucun principe, avant de se comporter comme un collégien amoureux les 100 dernières pages. La transition psychologique est bâclée, il vit des choses terribles et parfois, elles sont mentionnées toutes les cent pages, comme si les auteures elles-mêmes oubliaient que c’était là.

Spoiler(cliquez pour révéler) Exemple : La mère de Finn décède, au début c’est très tragique, puis on l’oublie presque, avant que ça revienne sans trop savoir pourquoi, alors que sa mère était sa raison de vivre et d’exister, mais le deuil se fait souvent dans le silence, puisqu’il se passe des chapitres entiers sans qu’on la mentionne. J’ai trouvé ça décousu et mal amené, à titre personnel.

Pour les autres personnages, j’avoue avoir été un peu freinée par la façon dont la seule vraie représentation féminine est mise en avant, comme une quasi-obsédée sexuelle à la limite de l’harceleuse, qui pense que suivre et s’acharner sur les gens « qu’elle aime », c’est normal. Je ne m’y suis pas attachée, voire j’ai grimacé de gêne à chacune de ses allusions sexuelles, parce qu’elles étaient redondantes et systématiques. Nate, lui, se veut plus travaillé, mais reste un petit condensé de clichés (qui ne sont pas mauvais bien sûr, à partir du moment où ils sont bien exploités, selon moi), qui réussit à « sautiller de manière complètement déjantée, sans la moindre gêne. », mais qui ne supporte pas dans de voir une photo de lui. Je n’ai pas compris quels messages voulaient faire passer les auteures à travers ce personnage, à parler de manque de confiance en soi à travers un adolescent que j’ai trouvé trop… plat, peut-être. Mais je n’ai juste pas réussi à le comprendre. Jaeger et Kurt sont plus attachants, même si Finn adore rabaisser la religion catholique sous prétexte que Jaeger est croyant. Seul Cliff m’a sincèrement plu, parce qu’il est profondément gentil, cohérent ; il est « simple », mais tellement plus attachant !

Passons à l’intrigue, qui pour moi n’a pas fonctionné du tout. 70% du roman ne sont que des flash-backs qui sont là pour nous mettre au point sur le passé de Finn, mais j’ai trouvé ces changements temporels pas toujours pertinents, et qu’au final, le fil de l’intrigue (un road trip entre amis) s’est complètement enchevêtré avec des montagnes d’introspection et de psychologie redondante. Après, c’était mon ressenti, mais je n’ai pas compris l’intérêt du procédé ; faire dans l’ordre chronologique avec quelques ellipses aurait pour moi été plus cohérent et le fil rouge aurait été plus clair : la reconstruction d’un personnage brisé à travers des sous-intrigues et péripéties. C’est plus ou moins le cas, sauf qu’avec les changements chronologiques tous les 3 pages, j’ai décroché de l’intrigue même.

Je n’ai pas compris les triggers, qui étaient mis pour une baston de lycée, mais retirées pour des attouchements (« coups de reins, le contact de son sexe à travers nos vêtements ») une masturbation, etc. Lors d’un début de rapport, une fille demande d’arrêter, ce à quoi Finn répond, après avoir insisté : « Sale petite garce. ». Même si c’est dans son personnage, j’ai trouvé ça de trop.

Concernant la forme, je n’ai pas adhéré à la plume des auteures, qui narrait le personnage de Finn tantôt méga grossier, voire injurieux, alors que juste après, il sort une phrase très bien construite avec un vocabulaire très riche, qui dénaturalise l’impact de la phrase précédente. Les mots ne sont pas hiérarchisés, mal dosés, alors que certaines phrases ont une belle poésie, et ce qui en découlent est bien fait, mais parfois, les auteures en rajoutent, et font d’une phrase percutante un paragraphe parfois lourd. Les chapitres sont découpés aléatoirement, au point que des fois je ne comprenais pas pourquoi il y avait une coupure pour rejoindre la même scène au chapitre d’après.

Enfin, la fin, que je mets entre crochets parce qu’il s’agit d’un énorme spoil :

Spoiler(cliquez pour révéler) Nate fait une tentative de suicide, sauf que ça n’a fait que desservir l’histoire. Il n’y aucune morale à en tirer, aucune utilité à l’intrigue, puisque le chapitre d’après c’est l’épilogue et que, 4 ans plus tard, évidemment tout va mieux. Je n’ai pas compris l’intérêt, et ça n’a fait que renforcer l’idée que les auteures cherchaient, à travers les scènes dures de ce livre, à écrire des scènes dramatiques pour faire passer de l’émotion, sans morale ou réflexion derrière celles-ci.

En bref, une lecture trop agrémentée de dramas pour moi, de sauts temporels, de personnages incohérents ou excessifs, parfois limite immoraux. Je n’ai pas su adhérer à l’intrigue, ni à la plume et encore moins aux idées, que j’ai trouvées noyées et sans qu’elles n’apportent de vraies réflexions, alors qu’elles étaient très bonnes à la base. Après c’est bien évidemment mon ressenti, et il est purement personnel.

Afficher en entier
Bronze

J’étais tombée amoureuse de «Ash falling for the sky» par Nine Gorman que je me suis presque jetée les yeux fermés sur «La nuit où les étoiles se sont éteintes». Je pense que j’en ai attendu un peu trop et du coup, j’en suis pas loin de la déception...

Tout d’abord, je dirais que ça m’a sorti de ma zone de confort : je n’ai pour ainsi dire jamais lu ce genre de livre qui traite autant de thématiques importantes (le deuil, le harcèlement, la sexualité, la recherche de soi). Et ça m’a étonné moi-même de voir que j’appréciais pas mal.

On suit bien l’évolution de Finn, de son espoir à sa renaissance en passant par sa chute aux enfers! C’est de là qu’on distingue les trois parties du livre. La première partie met en place le contexte du livre, l’espoir de Finn de retrouver sa maman et de se donner à fond dans tous ce qu’il peut entreprendre. La seconde partie, le début tout du moins, m’a clairement arraché le coeur. Spoiler(cliquez pour révéler)La mort de Rachel était inattendu, tout du moins je ne l’avais pas senti venir comme ça. Après ça, nous voyons Finn sombrer dans un chaos malgré le soutien de ses amies. Dans la troisième partie et selon moi, ma préférée, Finn renait aux côtés de Nate. Spoiler(cliquez pour révéler)Nous en apprenons davantage sur les raisons de l’emprisonnement de sa mère mais également sur des douleurs du passé qui hantent Finn. J’ai beaucoup apprécié la fin, j’ai retrouvé le style de Nine Gorman qui nous envois une fin lourde et importante. On imagine la mort de Nate et l’espace de quelques pages, on y croit! Je crois que j’ai retenu mon souffle durant les premières pages de l’épilogue, avant de comprendre qu’il se recueillait sur la tombe de sa mère et que Nate était bel et bien vivant.

Je ne peux pas faire un commentaire sur LNOLESSE sans parler des personnages : Kenna, ma favorite! Je l’ai trouvé incroyable, même si elle parle beaucoup, n’a peur de rien, ne peux s’empêcher de boire et faire la fête, elle reste une amie incroyable. J’ai adoré dans la seconde partie le moment où elle essaye de faire comprendre à Finn qu’il aime Nate. Ça se voit qu’elle est dévouée pour ses amies et vraiment ce seul personnage féminin m’a tenue tout le long du livre. Je l’ai adoré tout simplement.

Je n’ai pas tellement compris le lien avec les étoiles si ce n’est les quelques références parfois. Du coup, le titre, et bien, je n’arrive pas à faire le lien avec l’histoire. Pour la couverture, je l’ai vraiment beaucoup aimé : j’imagine bien les personnages durant leur road-trip et Finn qui fume toujours. D’autant que les nuances de couleurs sont vraiment belles.

Je n'ai pas ressenti autant d'émotions qu'avec «Ash falling for the sky», je n'ai pas autant accrochée et c'est pour ça je pense que ce n'est pas un coup de coeur pour moi, bien que j'ai passé un super moment à lire ce livre.

Si je devais recommander un livre de Nine Gorman, ça ne sera pas celui-ci. En revanche pour Marie Alhinho, ça pourrait bien être celui-là! Merci à vous pour cette oeuvre.

Afficher en entier
Diamant

Les thématiques abordées dans ce roman sont d'actualité (homophobie, harcèlement, viol, deuil, drogue, violence), je conseille donc ce roman dès 16 ans, pour les lecteurs les plus sensibles.

Ce roman, écrit à 4 mains est dur mais vrai, beau, poétique,...

Durant cette lecture, je suis passé par toutes les émotions ! J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai enragé,... Je me suis énormément attaché à tous ces personnages. Finn le "badboy", Kenna l' emmerdeuse, Nate "l'ange", Jaeger et Kurt.

Ce roman de 472 pages se lit en une fois tellement l'histoire nous habite !!!

Rares sont les fois où, après une lecture, j'ai du mal à me lancer dans une nouvelle histoire !

Difficile d'oublier l'histoire de Finn et ses amis !

Je vous conseille ABSOLUMENT ce roman !!!

COUP DE ♥️

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La nuit où les étoiles se sont éteintes" est sorti 2021-06-30T11:15:13+02:00
background Layer 1 30 Juin

Date de sortie

La nuit où les étoiles se sont éteintes

  • France : 2021-06-30 (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 165
Commentaires 25
extraits 38
Evaluations 60
Note globale 8.9 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode