Livres
605 990
Membres
696 744

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La nuit où les étoiles se sont éteintes, Tome 1



Description ajoutée par Funnybulle 2021-07-30T01:34:52+02:00

Résumé

« J'aimerais lui rétorquer que les étoiles s'éteignent et que quand c'est le cas, elles détruisent tout sur leur passage. J'aimerais lui dire que parfois, c'est comme ça que je me sens, comme une supernova sur le point de se transformer en trou noir. »

Depuis que sa mère est en prison, Finn pense ne jamais pouvoir remonter la pente. Il se laisse sombrer et tente de s'oublier entre les bras des filles. Mais la vie prend parfois des tournants inattendus… Certaines rencontres éclairent sa route, comme des lumières dans la nuit.

Plus sombre est le chaos, plus belle sera l'étoile.

À partir de 16 ans

Afficher en entier

Classement en biblio - 618 lecteurs

extrait

— C'est dur de renier ceux qui sont les plus proches de toi mais, s'il y a bien un truc que j'ai appris, c'est que ça ne sert à rien de perdre du temps avec des gens qui ne sont pas prêts pour nous, pas prêts à nous accepter tels qu'on est. Bien sûr qu'ils peuvent changer, mais ce ne sera jamais une certitude. Et puis, surtout, combien de temps ça prendra ? La vie file beaucoup plus vite que tu l'imagines. Il faut pas brader ton existence, elle est précieuse.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Pas apprécié

Je me suis presque précipitée sur ce livre avec énormément d’attentes. Au final, j’ai mis presque deux mois pour le terminer, avec un arrière-goût en bouche. Je précise, comme toujours, que mon avis est purement subjectif et ne regarde que moi. Je reconnais qu’en voyant l’unanimité que faisait ce roman, je ne m’attendais pas à être aussi déçue. Attention : les gros spoils seront mis entre crochets, mais quelques petits risquent d’être glissés çà et là.

L’histoire conte la vie de Finn, adolescent détruit qui noie sa peine dans les combats clandestins, la drogue et l’alcool, et s’enferme pour ne pas subir les violences du monde. Tout était là pour me plaire : un personnage torturé avec un passé travaillé, une idée d’intrigue, une romance en second plan, bref, la base était là.

Puis, dès les premières pages, tout est parti en vrilles, dans le too much, le trop, le pathos pour le plaisir d’en mettre, jusqu’à rendre les personnages incohérents. À commencer par Finn, qui est le cliché type du bad boy tiré sans vrai retravaille d’après moi : brun, accro à la drogue, tatoué, impulsif, mystérieux, et bagarreur. À tel point que faire une chute de 5 mètres après s’être fait passer à tabac ne l’empêche pas de se relever pour fracasser son adversaire. Il est dépendant de la drogue au point d’en prendre tous les jours, mais son addiction varie selon les chapitres, la façon dont les auteures veulent en parler, comme si ce n’était rien. Sur les 350 premières pages, c’est pour tout dire un sale type qui n’a aucun principe, avant de se comporter comme un collégien amoureux les 100 dernières pages. La transition psychologique est bâclée, il vit des choses terribles et parfois, elles sont mentionnées toutes les cent pages, comme si les auteures elles-mêmes oubliaient que c’était là.

Spoiler(cliquez pour révéler) Exemple : La mère de Finn décède, au début c’est très tragique, puis on l’oublie presque, avant que ça revienne sans trop savoir pourquoi, alors que sa mère était sa raison de vivre et d’exister, mais le deuil se fait souvent dans le silence, puisqu’il se passe des chapitres entiers sans qu’on la mentionne. J’ai trouvé ça décousu et mal amené, à titre personnel.

Pour les autres personnages, j’avoue avoir été un peu freinée par la façon dont la seule vraie représentation féminine est mise en avant, comme une quasi-obsédée sexuelle à la limite de l’harceleuse, qui pense que suivre et s’acharner sur les gens « qu’elle aime », c’est normal. Je ne m’y suis pas attachée, voire j’ai grimacé de gêne à chacune de ses allusions sexuelles, parce qu’elles étaient redondantes et systématiques. Nate, lui, se veut plus travaillé, mais reste un petit condensé de clichés (qui ne sont pas mauvais bien sûr, à partir du moment où ils sont bien exploités, selon moi), qui réussit à « sautiller de manière complètement déjantée, sans la moindre gêne. », mais qui ne supporte pas dans de voir une photo de lui. Je n’ai pas compris quels messages voulaient faire passer les auteures à travers ce personnage, à parler de manque de confiance en soi à travers un adolescent que j’ai trouvé trop… plat, peut-être. Mais je n’ai juste pas réussi à le comprendre. Jaeger et Kurt sont plus attachants, même si Finn adore rabaisser la religion catholique sous prétexte que Jaeger est croyant. Seul Cliff m’a sincèrement plu, parce qu’il est profondément gentil, cohérent ; il est « simple », mais tellement plus attachant !

Passons à l’intrigue, qui pour moi n’a pas fonctionné du tout. 70% du roman ne sont que des flash-backs qui sont là pour nous mettre au point sur le passé de Finn, mais j’ai trouvé ces changements temporels pas toujours pertinents, et qu’au final, le fil de l’intrigue (un road trip entre amis) s’est complètement enchevêtré avec des montagnes d’introspection et de psychologie redondante. Après, c’était mon ressenti, mais je n’ai pas compris l’intérêt du procédé ; faire dans l’ordre chronologique avec quelques ellipses aurait pour moi été plus cohérent et le fil rouge aurait été plus clair : la reconstruction d’un personnage brisé à travers des sous-intrigues et péripéties. C’est plus ou moins le cas, sauf qu’avec les changements chronologiques tous les 3 pages, j’ai décroché de l’intrigue même.

Je n’ai pas compris les triggers, qui étaient mis pour une baston de lycée, mais retirées pour des attouchements (« coups de reins, le contact de son sexe à travers nos vêtements ») une masturbation, etc. Lors d’un début de rapport, une fille demande d’arrêter, ce à quoi Finn répond, après avoir insisté : « Sale petite garce. ». Même si c’est dans son personnage, j’ai trouvé ça de trop.

Concernant la forme, je n’ai pas adhéré à la plume des auteures, qui narrait le personnage de Finn tantôt méga grossier, voire injurieux, alors que juste après, il sort une phrase très bien construite avec un vocabulaire très riche, qui dénaturalise l’impact de la phrase précédente. Les mots ne sont pas hiérarchisés, mal dosés, alors que certaines phrases ont une belle poésie, et ce qui en découlent est bien fait, mais parfois, les auteures en rajoutent, et font d’une phrase percutante un paragraphe parfois lourd. Les chapitres sont découpés aléatoirement, au point que des fois je ne comprenais pas pourquoi il y avait une coupure pour rejoindre la même scène au chapitre d’après.

Enfin, la fin, que je mets entre crochets parce qu’il s’agit d’un énorme spoil :

Spoiler(cliquez pour révéler) Nate fait une tentative de suicide, sauf que ça n’a fait que desservir l’histoire. Il n’y aucune morale à en tirer, aucune utilité à l’intrigue, puisque le chapitre d’après c’est l’épilogue et que, 4 ans plus tard, évidemment tout va mieux. Je n’ai pas compris l’intérêt, et ça n’a fait que renforcer l’idée que les auteures cherchaient, à travers les scènes dures de ce livre, à écrire des scènes dramatiques pour faire passer de l’émotion, sans morale ou réflexion derrière celles-ci.

En bref, une lecture trop agrémentée de dramas pour moi, de sauts temporels, de personnages incohérents ou excessifs, parfois limite immoraux. Je n’ai pas su adhérer à l’intrigue, ni à la plume et encore moins aux idées, que j’ai trouvées noyées et sans qu’elles n’apportent de vraies réflexions, alors qu’elles étaient très bonnes à la base. Après c’est bien évidemment mon ressenti, et il est purement personnel.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Mathyllde 2018-11-01T10:18:57+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Ce livre est une très grande surprise. Je n’ai pas du tout l’habitude de lire ce genre de livre et pourtant j’ai juste adoré.

L’écriture est tellement bien réalisé, et les sensations sont très bien décrite de façon à ce qu’on arrive à se mettre à la place du personnage. On ressent les émotions avec une très grande puissance.

Le fait que l’histoire soit raconté avec deux temps : le présent avec le road trip et le passé, rajoutent vraiment quelque chose à se roman.

J’ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Finn. Il est jeune, assez caractériel mais il reste assez mature pour son âge. On suit tout le long du roman ses aventures avec l’histoire de sa mère qui est en prison et le fait qu’il débarque dans une nouvelle école. Il représente vraiment le jeune adolescent qui a le droit d’avoir des pétage de plomb face à certaines situations mais qui se remet en question et qui rectifie ses erreurs et j’ai trouvé cela super. Dans ce roman, il découvre une nouvelle face de sa personnalité qui est assez importante ( je ne révèle rien pour ne pas spoiler) et je trouve qu’il a géré la situation avec autant de maturité que possible. Je me suis très vite attaché à ce personnage et j’ai été très touché par son histoire assez dramatique mais qui fait de lui ce qu’il est a la fin du roman.

J’ai vraiment adoré la dynamique de groupe avec ses amis. J’ai adoré ressentir au plus profond que cette amitié était nécessaire pour lui pour avancer dans la vie. J’ai adoré le personnage de Nate et j’ai hâte de pouvoir suivre ses aventures dans le prochain tome.

Afficher en entier
Argent

Je suis très mitigée concernant l’histoire. On m’a vendu ça comme un livre vraiment génial que j’allais adorer. Je trouve les « intrigues » pas assez creusées. J’ai failli décrocher quelques fois tellement je m’ennuyais par moment. Pourtant les sujets abordés sont intéressants Spoiler(cliquez pour révéler)le deuil, l’homosexualité, le harcèlement scolaire, l’homophobie, l’acceptation de soi.. mais c’est vraiment survolé. Mais le pire, ça reste Spoiler(cliquez pour révéler)pour le père de Finn, pourquoi en parler si c’est pour finir par un « oh bah je respecte le choix de ma mère » .. Kanna reste un personnage hyper insupportable, Cliff était touchant et j’ai bien aimé Nate.

Je reste déçue tout de même.

Afficher en entier
Argent

J'ai passé un bon moment de lecture. Néanmoins, cela reste un livre assez simple, sans prise de tête. Je ne me rappelle plus de certains passages...

Afficher en entier
Or

TW: Homophobie, violence, agression sexuelle sur mineur, alcoolisme, drogues, suicide, mort d'un parent, deuil, meurtre (la liste des TW est présente au début du livre).

Bon, on va pas se mentir : le début a été compliqué pour moi. Je n'arrivais pas à m'attacher aux personnages, et j'avais énormément de mal avec le rythme du récit. Mais je me suis accroché, et à partir de la deuxième parti ça a été mieux.

Ce n'est pas une histoire facile à lire. C'est même très douloureux. Ça reste malgré tout un très beau roman. Les autrices traitent avec beaucoup de justesse les traumatismes de jeunesse et le deuil, avec énormément d'espoir et un très beau message sur la reconstruction et l'amitié.

Maintenant je suis hyper curieux·se de lire le roman sur Nate, mais je pense que j'attendrai un peu.

Afficher en entier
Or

C’est une histoire qui se déroule en deux parties, nous démarrons sur un road-trip avec la bande, puis nous remontons le temps sur l’arrivée de Finn dans la bande. Un retour dans le passé qui nous explique la vie de Finn, tout est de son point de vue uniquement, les temps dans le passé et dans le présent.

J’ai beaucoup aimé cette construction de l’histoire, je trouve que ça rend le livre encore plus addictif. On sent qu’il y a beaucoup de non-dits entre Nate et Finn dans ce road-trip, alors j’ai vraiment eu envie d’en découvrir plus.

J’avoue, au départ, j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. J’en avais entendu tellement de bien, j’avais peur de passer à côté alors que j’avais adoré la première saga de Nine Gorman. Je pense que ça vient principalement du personnage de Kenna. Elle est beaucoup trop présente dans le début de l’histoire et franchement, elle m’a vraiment insupporté, je l’ai trouvé lourde, j’ai levé les yeux au ciel. Du coup, j’ai pris un peu de distance. Finalement, on se rend compte qu’elle n’est pas si mauvaise que ça, qu’elle ferait tout pour ses amis.

Heureusement, un moment donné, Nate prend un peu plus de place que Kenna et ce personnage m’a énormément touché.

Nate est différent des autres avec son vernis à paillette et ses barrettes dans les cheveux, il assume son homosexualité et ses différences, enfin de façade. Même si nous n’avons pas tous les éléments sur ce personnage, on peut ressentir sa fragilité. Il est extrêmement touchant, autant vous dire que j’ai hâte de découvrir son histoire dans le second tome.

Et évidemment, il y a Finn, le héros de l’histoire. Il est à vif, les auteures ont réussi à me transmettre tous ses sentiments, ses souffrances. Il s’effondre sous le poids de la culpabilité, de la colère et de la tristesse. Il arrive parfois à sortir la tête de l’eau, mais souvent, ses démons le rattrape.

Je ne suis pas surprise d’avoir été aussi embarqué dans les sombres pensés de Finn, Nine Gorman a le don de créer des personnages dans ce style-là, rongé, torturé et qui nous partage leur noirceur.

Mais heureusement, dans cette histoire, il est aussi question d’acceptation, de reconstruction. Ici, c’est grâce à l’amour de son oncle et à sa bande de copains que Finn va réussir à retrouver la lumière.

Nate apporte la douceur, Kenna l’insouciance, Jaeger et Kurt le soutien. On s’attache à tout le monde dans cette histoire, parce que chaque personnage apporte réellement quelque chose. Et surtout, même s’ils n’ont pas tous les mêmes problèmes, ils ont tous chacun leurs failles et leurs propres démons.

Dans ce livre, les auteures abordent donc plusieurs sujets difficiles, la violence, la drogue, l’alcool, l’homophobie et j’en passe. Ce sont ces sujets qui nous font vivre des ascenseurs émotionnels tout le long de cette lecture.

Moi qui pensais, au début de ma lecture, ne pas réussir à être touchée autant que par Ashes falling for the Sky je crois que, finalement, l’histoire de Finn et Nate m’a encore plus touchée. Il y a de très beaux messages dans ce livre.

Cette chronique est complètement décousue, je l’écris vraiment à chaud, je pensais encore à cette histoire avant de m’endormir hier soir, c’est que ce livre a réussi à atteindre mon cœur…

J’aurais tellement plus de chose à vous dire sur ce livre, mais je préfère encore vous inviter à le lire, à rejoindre la bande de Kenna et partir en road-trip avec eux.

Ce n’est pas une histoire douce, ce n’est pas une histoire pour se détendre, mais c’est une histoire qui vous bouleversera, qui malmènera votre cœur, mais qui vous donnera de l’espoir et le sourire.

https://rowenabookine.com/2022/08/02/la-nuit-ou-les-etoiles-se-sont-eteintes-nine-gorman-marie-alhinho/

Afficher en entier
Diamant

C’était un livre top je le recommande à 100000000%

Mais pour ma part il m’a quand même manqué un petit truc pour dire wow !

Afficher en entier
Diamant

juste incroyable !!!! mon livre préféré.

Afficher en entier
Or

Wahou ! C'est un des mots qui caractérise le mieux ce roman, je me suis prise une claque magistrale et je me demande pourquoi j'ai tardé autant à me le procurer.

L'intrigue suit les aventures de Finn Holtz, Kenna McKenzie, Nathanaël Adams, Thomas Jaeger-Lynch Junior et Kurt Pikes qui décident de partir faire un road trip reliant la Nouvelle-Orléans à Chicago en trois semaines. Cependant, si quatre d’entre eux sont des fils de famille riche se connaissant depuis plusieurs années, ce n’est pas le cas de Finn. Ce dernier n’a pas la vie idéale, un père qui a abandonné sa mère avant sa naissance, sa mère en prison pour le meurtre de son beau-père et lui, ballotté en famille d’accueil. Il pense ne jamais pouvoir remonter la pente jusqu’à ce que finalement, il rencontre des amis prêts à tout pour lui et un oncle aimant. Toutefois, cela sera-t-il suffisant pour qu’il surmonte les douleurs de son passé ou bien deviendra-t-il une supernova ?

Tout le long de cette lecture, j'ai vraiment cru que mon pauvre cœur allait lâcher, connaissant les autres livres de Nine Gorman, je pensais que cela allait être poignant mais, seigneur, je n'étais pas prête pour cela. Les thématiques abordées sont dures notamment au niveau du viol, de la violence sur adolescents et de la LGBT-phobie, mais aussi, celle du deuil et du suicide. Cependant, malgré ses thématiques délicates, on se retrouve aussi à suivre une vraie bande d'amis qui se soutiennent les uns les autres, qui ont un humour décalé, qui s'entraînent dans leurs bêtises et qui n'hésite pas à se battre si un d'eux va mal. Une telle amitié aussi pure et bienveillante apporte tellement au roman. Tout comme l'histoire de Nate et Finn, leur relation qui se développe peu à peu au fil des pages et donne une nouvelle dimension aux traumatismes de Finn et à la souffrance muette de Nate.

Les plumes de Nine Gorman et Marie Alhinho sont fluides et simples, j'avais l'impression d'écouter l'histoire de quelqu'un plutôt que de la lire, si bien que je me suis totalement trouvée plongée avec les émotions des personnages, que ce soit leur peine, leur colère, leur joie ou leurs sentiments. J'étais tellement immergée que j'ai clairement lâché mes larmes (quand je disais que ce livre veut votre mort.) Je remercie les autrices de nous avoir offert ce magnifique tome qui est une ode à l'amitié et au courage.

Que dire des personnages, tous les personnages sont essentiels, que ce soit les personnages secondaires détestables comme Xander ou Paul Adams qui m'ont donné envie de les jeter d'un immeuble ou des personnages adorables comme Casie et sa famille ou Cliff, ils sont toujours le centre d'un événement important pour les personnages et qui peut tout changer.

J'ai adoré chacun des membres de notre bande d'amis, que ce soit : Jaeger pour son côté en retrait et plus timide que le reste de la bande malgré qu'il suit les autres dans leurs bêtises, il reste la voix de la raison parmi la bande des cinq.

Kurt pour ses blagues et pour son oreille attentive aux autres, il est toujours là pour écouter Kenna (ce qui est clairement un exploit), j'ai apprécié l'évolution de ce personnage notamment sur ses questions sur son orientation.

Kenna, que dire de Kenna, outre le fait qu'elle est provocatrice (dans le bon sens du terme), qu'elle est toujours là pour dire ce qu'il ne faut pas ou pour trop parler. Elle est celle qui protège constamment tout le monde ou qui tente de les faire rire en les embêtant. La jeune femme est à la fois une femme forte mais, aussi, une femme protectrice qui n'hésite pas à parfois faire des actions idiotes pou protéger ses amis, elle n'est pas du genre à abandonner et c'est cette ambivalence que j'apprécie chez elle.

Pour Nate, c'est son côté solaire et terriblement lumineux qui m'a attiré, pourtant malgré se paraître devant les autres, il cache beaucoup de souffrance et de douleur. Et quand on connaît son histoire, c'est à ce moment qu'on se rend compte qu'il faut toujours faire très attention aux gens qui nous entourent.

Et enfin Finn, le bad boy de ses dames, qui cache en réalité une histoire très compliquée et douloureuse. Les personnes qui comptent pour lui l'abandonnent au fur et à mesure, et selon les révélations, il se retrouve de plus en plus à toucher le fond. Toutefois, il fait tout pour s'en sortir et se bat pour devenir un homme meilleur pour son oncle, pour sa mère et pour Nate.

Par contre, est-ce que cette fin voulait mon décès, j'ai clairement eu des palpitations en lisant le dernier chapitre…

Afficher en entier
Or

Pas besoin de le présenter, il a beaucoup tourné, et pour cause !

On part sur une histoire parfaite pour l'été.

On est sur 2 temporalité, l'instant présent, un road a travers une partie des Etats unis, et l'année passée. un nouveau lycéen débarque, une bande d'amis, une amitié qui évolue au fil des pages. Ils se découvrent, et essaie de surmonter les épreuves de la vie. On avance avec eux dans leur amitié qui évolue de différentes manières.

On suit principalement Finn , ses galères, ses pensées, et son petit monde qui gravite autour de lui. Il est en revanche ( pour moi) pleins de clichés ( paumé, les combats illégaux , une mère absente etc..) . Son histoire m'a quand même touché et il a évolué au fil des pages.

Personnages chouchous : Nate ! comme beaucoup je pense :)

J'ai aimé Kenna, contre tout attente, avec sa grande gueule , et sa façon de se mêler de tout , sans penser aux conséquences . Mais au fond elle est altruiste , et elle se cherche encore .

J'ai prit grand plaisir à suivre leur histoire , et je suis prête à

renouveler l'expérience avec le tome2 , qui se trouve être sur l'histoire de Nate !!

Le duo Nine /Marie , est un duo qui fonctionne à merveille , je recommande cette lecture , parfaite pour l'été :)

Afficher en entier

Dates de sortie

La nuit où les étoiles se sont éteintes, Tome 1

  • France : 2021-06-30 (Français)
  • Canada : 2021-08-09 (Français)

Activité récente

MarieRM l'ajoute dans sa biblio or
2022-08-08T21:37:07+02:00
book8c le place en liste or
2022-08-08T19:19:51+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 618
Commentaires 97
extraits 51
Evaluations 259
Note globale 8.7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode