Livres
528 062
Membres
547 870

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Là où chantent les écrevisses



Description ajoutée par carohem 2019-12-13T13:53:31+01:00

Résumé

Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur " la Fille des marais " de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n'est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent.

A l'âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l'abandonne à son tour.

La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie.

Lorsque l'irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même...

Afficher en entier

Classement en biblio - 111 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par dadotiste 2020-03-22T16:33:30+01:00

Seuil, p. 11

« Un marais n'est pas un marécage. Le marais, c'est un espace de lumière, où l'herbe pousse dans l'eau, et l'eau se déverse dans le ciel. Des ruisseaux paresseux charrient le disque du soleil jusqu'à la mer, et des échassiers s'en envolent avec une grâce inattendue — comme s'ils n'étaient pas faits pour rejoindre les airs — dans le vacarme d'un millier d'oies des neiges.

Puis, à l'intérieur du marais, çà et là, de vrais marécages se forment dans les tourbières peu profondes, enfouis dans la chaleur moite des forêts. Parce qu'elle a absorbé toute la lumière dans sa gorge fangeuse, l'eau des marécages est sombre et stagnante. Même l'activité des vers de terre paraît moins nocturne dans ces lieux reculés. On entend quelques bruits, bien sûr, mais comparé au marais, le marécage est silencieux parce que c'est au cœur des cellules que se produit le travail de désagrégation. La vie se décompose, elle se putréfie, et elle redevient humus : une saisissante tourbière de mort qui engendre la vie. »

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Je ferme les pages de ce livre remuée comme jamais.

J'ai du mal à terminer mes lectures depuis le début du confinement. L'anxiété m'empêche de m'immerger totalement. Mais là, impossible de ne pas succomber à cette histoire !

Le début me faisait craindre une nouvelle lecture désespérante : la violence du père et le départ de la mère de la petite Kya du domicile familial, dès le premier chapitre, m'avaient laissé sur la défensive. C'était avant de connaître Kya.

Car, malgré les abandons successifs, malgré la pauvreté, malgré la solitude, voir Kya se débattre pour s'en sortir, prendre soin des oiseaux de son marais et collectionner leurs plumes avec obstination et tendresse, la voir tomber sincèrement et irrémédiablement amoureuse, est peut-être l'une des plus belles choses que j'ai pu lire. C'est un personne fragile mais jamais brisée par ce que la vie lui inflige, sa passion pour la nature et sa vie intérieure, d'une richesse inouïe, la font se relever, toujours.

En plus du destin fabuleux de son personnage féminin, j'ajouterai que les allers-retours passé-futur ajoutent grandement au suspense puisqu'un personnage est retrouvée mort au début du roman et nous passons notre temps à essayer, comme les policiers du coin, de comprendre ce qu'il a bien pu se passer et quel fut le rôle de Kya dans cette sombre affaire… Une enquête policière qui fait redoubler la curiosité du lecteur et transforme ce livre en pageturner redoutable.

Un roman magnifique donc, avec une héroïne incroyable que je vous invite à rencontrer vous aussi, vous en sortirez changé!

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Intranucleaire 2020-02-05T20:59:59+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par deB7 2020-11-04T18:38:30+01:00
Diamant

Cette lecture est un merveilleux hymne à la vie et à la tolérance, en ces temps bien sombres, il est nécessaire de toucher du doigt tant de beauté.

La fille des marais est un personnage si riche, profond, bouleversant de force et de résilience, de beauté et d intelligence.

Malgré les drames et les abandons douloureux successifs que vit Kya, des thèmes graves et lourds (alcoolisme, violences conjugales et familiales, abandon, illétrisme, violences sexuelles...), le récit est auréolé de poésie et d une écriture pleine de finesse, qui illuminent littéralement cette sombre affaire qui touche Kya.

Une lecture coup de coeur donc, qui m a bouleversée par son flot d émotions et un voyage sensoriel magnifique au milieu de cette faune et cette flore majestueuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeoLabs 2020-10-09T19:39:33+02:00
Diamant

Ma meilleure lecture 2020. Qu'est-ce que c'était beau et touchant! Et cette plume! Magnifique! Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi proche d'un personnage de roman. Et ça fait du bien. J'ai refermé ce livre avec beaucoup de mélancolie. Je sais bien que la magie n'opèrera pas sur tout le monde, mais en tout cas, futur lecteur, je te la souhaite de tout mon cœur. Lu en VO.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ElodieSRZ 2020-09-09T14:12:22+02:00
Or

Ce roman m’a été conseillé par ma libraire et wow j’ai adoré, merci à elle pour la découverte! Ce n’est pas le genre de livre que je lis le plus souvent, mais celui-là vaut le détour.

J’ai été transporté auprès de Kya, dans ses marais qu’elle connaît si bien, et ils l’ont clairement vu grandir. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé l’évolution de notre protagoniste. L’auteure a créer une enfant maligne, puis une jeune fille intelligente et une femme forte qui se bat. Ce roman est un très beau portrait de femme. Kya vit au jour le jour, en quasi auto-suffisance, après avoir été abandonnée elle s’occupe des animaux qui l’entourent, et tissent des liens particuliers avec eux. De plus, l’auteure nous dresse l’image d’un paysage qui peut paraître hostile mais qui est merveilleusement beau et riche aux yeux de Kya.

Bref, j’ai beaucoup aimé ce roman, même si j’ai mis un peu de temps à entrer complètement dans l’histoire, je ne regrette pas d’avoir persévéré c’est un très beau roman et l’écriture de l’auteure est très poétique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edith972 2020-09-03T04:17:06+02:00
Diamant

Je ne m'attendais pas à un tel roman car le titre ne m'avait pas attiré. Mais ce livre qui date de 2018 a gagné ses lettres de noblesse par le bouche à oreille. En 2020, il est devenu un incontournable. L'histoire de Kya est magnifique, une petite fille touchante qu'on voit grandir dans son marais et se passionner pour la nature.

A lire absolument.

Afficher en entier
Diamant

À partir de maintenant, Kya sera bien plus qu'une marque de voiture.

Maintenant, Kya, ce sera, avant tout, une héroïne qui m'a apporté des émotions en pagailles.

Attention, pas des émotions livrées en vrac dans un camion benne et qu'on balance à tes pieds et démerde-toi pour les trier…

Non, des émotions qui vont et qui viennent, des temps forts, des émotions douces, des dures, des tendres, de celles qui font le même effet qu'éplucher 1 kilo d'oignons.

Kya a mal commencé dans la vie, elle qui, telle un personnage de Dickens, avait un père alcoolo avec la main lourde, qui a vu sa mère partir, puis ses soeurs et ses frères mettre les voiles, sans que jamais personne ne la prenne par la main et ne l'emmène avec… Puis le daron s'est barré.

C'est une gamine qui se retrouve seule et livrée à elle-même, dans les marais, sans que personne dans la paisible communauté bourrée de grenouilles de bénitiers ne s'en émeuve et ne fasse quelque chose pour l'aider. Pour eux, c'est une souillon, une sauvage et je vous passe le reste.

Nous sommes dans les années 50 et à cette époque-là, puisque l'on n'est pas capable de dire merde à la ségrégation raciale et de passer outre, faut pas trop espérer que ces braves WASP (White Anglo-Saxon Protestant) tendent la main à la gamine qui marche pied nus et qui a tout d'une sauvageonne illettrée et asociale.

Impossible de ne pas s'attacher à cette gamine lumineuse, débrouillarde, qui cafouille beaucoup au départ, pour se faire à manger, mais qui arrivera à survivre en utilisant les ressources du marais et la gentillesse de Jumping, Noir de son état et qui a un coeur plus gros que tous les biens pensants qui vont à l'Église (pour les Blancs) tous les dimanches.

Je citerai aussi Mabel, son épouse, qui est le genre de femme que l'on aimerait croiser dans sa vie, lorsque tout s'est effondré. Ils sont Noirs, n'ont pas de droit, mais eux au moins, ils tendent la main, ils aident. Bref, ils m'ont émus.

C'est un roman noir nature writing car si ses conditions de vie sont dignes de Dickens, en apprivoisant le marais, elle va réussir à survivre et à en tirer de belles choses car lorsqu'on tend la main à Kya, il n'en ressort que du magnifique, du beau, du lumineux.

Le marais est lui aussi utilisé comme personnage principal car durant tout le récit, qui alternera entre 1969 (le présent) et 1952 (le passé), le marais pèsera sur le récit, lui donnant une tonalité inattendue, belle, une ode à la préservation de la Nature nourricière et des animaux qui la peuplent.

On va doucement, sans pour autant se la couler douce, sans pour autant perdre du temps, mais le récit s'écoule à son rythme, celui des marais et si on tend bien l'oreille, là-bas, tout au fond, là où c'est le plus sauvage, on entendra chanter les écrevisses.

Sur la fin du récit, pendant les pages les plus angoissantes, j'ai eu envie de les passer afin de savoir « quoi », pour arrêter ce suspense horrible, cette attente détestable, pour diminuer les battement de mon coeur et éviter la crise cardiaque en plein coronavirus… Ce qui serait bête.

Un roman émouvant, beau, tendre, dur, qui met en avant des Humains magnifiques, des détestables, des manipulateurs, des racistes primaires, des lâches aussi car nous le sommes tous parfois et qui vous en apprend plus sur la nature des Hommes et celle au sens propre, notamment sur la vie sexuelle de certains insectes.

Méfiez-vous des lucioles…

Un roman à découvrir car c'est malgré tout une bulle de douceur, de bonheur, de silence, dans ce monde de brute et grâce à lui, je suis partie en voyage, à l'autre bout du monde, dans une autre époque et tout ça pour le prix d'un livre, sans sortir de chez moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hegoa 2020-08-10T16:42:12+02:00
Or

J’ai adoré ce livre. Hymne à la liberté et à la nature.

Magnifique

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chevalerie 2020-08-09T07:47:09+02:00
Diamant

Superbe livre, superbe écriture!

Le sujet , le lieu et les personages trop prenant!!

Et en plus l'auteur réussi à nous mettre une intrigue et du suspense dans ce livre qui n'en avait presque pas besoin!

Chapeau!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cocola9600 2020-07-31T15:04:32+02:00
Diamant

J'ai eu l'impression de relire un livre que j'avais déjà eu en mains dans mon adolescence... Mais était-ce un livre ou un film à l'époque?

On s'enfonce avec plaisir dans le bayou. Dur dur de lâcher ce livre.

Bonne lecture

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2020-06-22T19:27:04+02:00
Diamant

"Un marais n’est pas un marécage. Le marais, c’est un espace de lumière, où l’herbe pousse dans l’eau, et l’eau se déverse dans le ciel. Des ruisseaux paresseux charrient le disque du soleil jusqu’à la mer, et des échassiers s’en envolent avec une grâce inattendue – comme s’ils n’étaient pas faits pour rejoindre les airs – dans le vacarme d’un millier d’oies des neiges."

C'est l'histoire de Kya, une petite fille de 6 ans que tout le monde abandonne. Sa mère tout d'abord, puis ses frères et soeurs et pour finir son père. A 10 ans elle se retrouve toute seule dans une cabane au milieu des marais. Sans jamais baisser les bras, elle va apprendre à survivre et grandir en essayant d'apprivoiser la solitude sans jamais y parvenir.

C'est l'histoire de la fille des marais, amoureuse de la nature, des oiseaux qu'elle nourrit et dont elle collectionne les plumes. Bien plus heureuse en leur compagnie qu'avec les humains, certains comme Jumping, Mabel ou Tate vont lui apporter leur soutien, l'aider et l'aimer. Elle fera face aux rumeurs, aux préjugés, aux regards de travers. Elle aura peur, elle tombera, maintes fois, mais elle se relèvera, toujours.

Kya est un personnage attachant, envoûtant, lumineux que l'on ne peut oublier aisément. Elle m'a fait penser à Turtle mais aussi à Scout par certains côtés. J'ai été triste à la fin de la quitter.

C'est une histoire de nature grandiose, sauvage, luxuriante. Un marais en Caroline du nord, un écosystème fascinant et méconnu que l'auteure nous décrit avec passion et moult détails. Elle est zoologiste et biologiste, elle sait de quoi elle parle.On a envie de s'y balader de tout découvrir, de parcourir ce marais, d'aller là où chantent les écrevisses.

C'est un roman dans la veine du nature writing, un récit initiatique, saupoudré de romance mais un meurtre et une enquête vont venir pimenter tout cela. Un savant mélange, efficace, qui rendra la lecture encore plus addictive.

Un livre magnifique, embelli par une plume délicate et pleine de poésie, une histoire émouvante, une héroïne inoubliable, une ode à la nature et à la liberté. Un gros coup de coeur. Lisez-le !

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

Afficher en entier

Dates de sortie

Là où chantent les écrevisses

  • France : 2020-01-02 (Français)
  • USA : 2018-08-14 (English)

Activité récente

mandl le place en liste or
2020-11-12T21:31:43+01:00
deB7 le place en liste or
2020-11-04T18:38:00+01:00

Titres alternatifs

  • Where the Crawdads Sing - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 111
Commentaires 32
extraits 11
Evaluations 58
Note globale 8.63 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode