Livres
421 200
Membres
337 413

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Là où tombent les anges



Description ajoutée par Katniss2201 2015-08-19T08:54:58+02:00

Résumé

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêves, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Quand la Première Guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

Afficher en entier

Classement en biblio - 109 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Katniss2201 2016-01-08T09:00:25+01:00

"Peut-être parce qu'elle se doute que, ce jour-là, des officiels se présenteront à la porte, la vielle musicienne n'a pas mentionné son neveu. À moins qu'il y ait une autre raison? Depuis leur discussion, quelques mois plus tôt, tante Emma évite de prononcer son nom. Quant à Robert, il se borne désormais à leur écrire pour réclamer des vivres et du tabac. Mais Solange redoute la lettre qui annoncera son retour. Elle se réveille souvent la nuit, en sueur, persuadée qu'il est dans son lit, ne peut s'empêcher de trembler chaque fois qu'elle reçoit l'un de ses courriers."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par TheoNott 2018-02-17T18:12:37+01:00
Or

Ce livre est une pépite, féministe et engagé. On suit ici Solange qui est une jeune fille vivant pendant la première guerre mondiale du coté français mais surtout vue par une femme avec ses amies dans le début du siècle. Dans la plupart des romans notamment les romans historiques ont tendance à ce placer du coté des hommes et il est toujours intéressant de ce placer de l'autre coté avec ces femmes qui ont tenus paris grâce aux usines d'armement. Mais Solange et ses amis sont surtout de jeunes femmes avec leur émois amoureux et c'est avec une certaine tendresse que j'ai refermée mon livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2018-02-14T11:21:38+01:00
Or

Depuis l’ouverture de ce blog, il y a de cela environ un an et demi, j’ai appris une chose : il est tout aussi difficile de rédiger la chronique d’un livre que l’on a adoré que celle d’un ouvrage qui ne nous a pas plu. Je me trouve aujourd’hui dans le premier cas de figure : j’ai tellement apprécié ce roman que j’ai peur de ne pas lui rendre hommage en rédigeant mon avis. Parce que les mots sont décidément bien difficiles à trouver et assembler lorsqu’il s’agit d’exprimer quelque chose de profondément indicible : ce petit quelque chose qui fait battre notre petit cœur plus vite. Parfois, il ne s’agit pas uniquement de faits littéraire facilement identifiables, d’une bonne maitrise de la dramaturgie ou de la langue française. Non, bien souvent, ce petit quelque chose n’est rien de bien définissable, il est là, quelque part, sans que nous sachions où il se cache, ce qu’il est. Alors je m’excuse par avance : cette chronique ne reflétera pas fidèlement l’amour que je porte à ce livre, tout simplement parce que je suis incapable de déterminer avec précision pourquoi je l’aime tellement.

1912. Solange, dix-sept ans, fuit un père violent pour rejoindre sa meilleure amie Lili à Paris. Elle y rencontre la douce Clémence, le mystérieux Aurélien qui lui offre un scarabée d’or pour lui déclarer son amour, ainsi que le séduisant et charismatique Robert. Robert Maximilien qui, à force d’invitations et de patience, finit par la convaincre de devenir sa femme. Mais les rêves d’amour éternel et de sécurité de Solange s’effritent bien vite : Robert est un homme jaloux, possessif, manipulateur, parfois violent, qui attend d’elle une totale soumission et ne supporte pas la moindre initiative de sa part. Lorsque la première guerre mondiale éclate et que Robert s’en va, Solange réapprend peu à peu à vivre … mais parviendra-t-elle à trouver le courage nécessaire pour prendre enfin sa vie en main ?

Contrairement à d’autres lecteurs, je n’ai à aucun moment été agacée par l’attitude de Solange. Alors certes, elle est passive, docile, presque servile … mais cela ne fait à mes yeux pas du tout d’elle un personnage « fade » ou « sans personnalité » comme j’ai pu le lire ici et là. Bien au contraire : c’est justement ce caractère effacé qui fait de Solange une héroïne à la fois très originale et très réaliste. Là où beaucoup d’ouvrages pour jeunes adultes proposent des protagonistes à la personnalité affirmée, ce roman nous présente au contraire une jeune femme fragile mais pleine d’espoir à laquelle on peut plus facilement s’identifier : je me sens personnellement bien plus proche d’une Solange que d’une Katniss Everdeen ! Solange est un personnage bien plus complexe qu’on ne peut le penser au premier abord : son comportement n’est pas le signe d’une faiblesse impardonnable mais le résultat d’un passé, d’une enfance, mais aussi de rêves et d’aspirations qui n’attendent qu’un moment favorable pour devenir réalité. On peut critiquer ces choix et sa passivité autant qu’on le veut, je suis certaine qu’à sa place, on n’aurait pas forcément fait mieux. Je me suis beaucoup attachée à Solange, qui me ressemble un peu, j’ai été touchée par sa fragilité, mais aussi par son courage qu’on finit par remarquer au fil des entrées de son journal intime, par sa sensibilité, sa douceur, par son innocence fêlée mais toujours présente.

Mais cet ouvrage n’est pas uniquement l’histoire de Solange. Ce roman prend place dans un contexte particulier : la première guerre mondiale. Mais ce conflit est ici présenté sous un autre point de vue : pas celui d’un poilu sur le front, mais celui d’une jeune femme à l’arrière, à Paris. C’est l’époque des munitionnettes, ces femmes qui trament nuit et jour dans des conditions de travail plus que dangereuses, pour un salaire plus que dérisoire, afin de payer le loyer, nourrir les enfants, et aussi, en arrière-plan, participer à l’effort de guerre. Elles vivent dans la peur permanente d’apprendre la mort de leur père, leur mari, leur fils. J’ai énormément aimé la correspondance entre Clémence et Pierre qui illustre à merveille cette inquiétude constante, et surtout cette attente douloureuse : quand diable ce meurtrier conflit prendra-t-il fin ? Mais c’est aussi l’époque où les femmes commencent à s’élever contre le schéma patriarcal de la société : elles ne veulent plus n’être considérées que comme de seules génitrices destinées à enfanter puis élever des enfants, elles veulent montrer qu’elles sont capables de bien plus et qu’elles aspirent à autre chose que d’être de bonnes épouses et de bonnes mères. Nous sommes, finalement, en présence d’une fiction presque documentaire : l’intrigue tournant autour de Solange et ses amies s’inscrit dans un contexte historique précis, dans lequel le lecteur est parfaitement immergé. J’ai particulièrement apprécié l’idée de l’auteur d’intégrer des extraits de la presse de l’époque en débuts de chapitres, ainsi que celle de faire intervenir des personnalités que nous connaissons aujourd’hui encore (Marcel Proust, pour ne citer que lui) : cela ancre vraiment l’histoire dans ce contexte et rend le récit bien plus réaliste qu’il ne l’était déjà !

En bref, vous l’aurez compris : les mots me manquent pour exprimer à la fois la puissance de ce coup de cœur et ses raisons. Il y a, sans hésitation, la plume de Charlotte Bousquet, toujours aussi belle, toujours aussi fluide, elle touche le cœur et l’âme, elle fait vivre des myriades d’émotions, elle transmet vraiment quelque chose. Il y a, également, les personnages, leur diversité, leur complexité, leurs relations … ils sont bien différents de ceux que l’on s’attend à trouver dans un ouvrage destiné aux jeunes adultes, mais ils sont tellement « vrais », tellement humains, que c’est un crève-cœur que de les quitter à la fin du livre (sauf Robert, lui, c’est un soulagement de ne plus en entendre parler) ! Il y a cette histoire, celle d’une jeune femme en quête d’elle-même, intégrée dans l’Histoire, que l’on découvre avec un regard presque neuf grâce au choix de l’auteur de montrer « l’autre côté ». Et il y a, aussi, ce petit quelque chose que je ne sais identifier mais qui a résonné en moi pour faire battre mon petit cœur d’amour pour ce si joli roman à la tranche bleue, couleur liée au rêve, à la sagesse et à la sérénité, écho de la vie, symbole de vérité et de loyauté … Alors lisez ce livre, laissez-vous toucher par ce petit quelque chose caché au cœur de ce roman !

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2017/10/la-ou-tombent-les-anges-charlotte.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AxelleColau-ChronoBooks 2017-08-19T11:42:46+02:00
Diamant

Un livre engagé qui montre l'envers du décor de la guerre 14-18. Comment était la vie à Paris à l'arrière ? Que faisaient les femmes ? Qu'était donc "l'effort de guerre" ?

Charlotte Bousquet signe un livre percutant. Les destins entremêlés de ces jeunes femmes m'ont marquée. C'est une claque dans la figure et un coup de cœur. Bravo !

A dévorer à partir de 16 ans.

https://chronobooks.blogspot.fr/2016/02/chronobooks-episode-12-la-ou-tombent.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TheAmazingGirl 2017-07-10T02:39:40+02:00
Lu aussi

Je me suis particulièrement intéressée à ce livre car j'étudie cette période en cours et ce dernier m'a fait, je l'avoue pleurer. Solange est une femme assez extraordinaire qui n'a pas eu une vie facile avec une mère absente et un père violent. J'ai aimé son caractère, quoique, parfois, sa "passivité" durant la guerre m'a tapé sur les nerfs. Le contenu de ce livre est aussi magnifique que son extérieur, surtout la bordure des pages, bleue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par uneetoilereveuse 2017-03-02T12:15:42+01:00
Bronze

Ce roman nous dévoile dans un premier temps une édition totalement différente des précédentes, et beaucoup plus originale. Ce livre nous offre une magnifique bordure bleue rappelant le titre. Cela amène de la gaieté et de l'originalité au roman, devenant très agréable à avoir dans sa bibliothèque. Le titre ", Là où tombent les anges", nous offre ensuite des images très poétiques.

La couverture ne fait qu'accentuer cette impression, qui devrait annoncer une plume tout aussi poétique. Mais cela est-il le cas ? Parce qu'après tout, comme les sages peuvent le dire, l'habit ne fait pas le moine. L'œuvre est-elle à la hauteur de cette première impression ? J'ai rapidement commencé à feuilleter les pages, impatiente de découvrir son contenu, auquel j'ai complètement adhéré. Elles sont très aérées, avec une belle police, et de temps en temps de petites ailes d'anges viennent se clisser sur ces pages. Le roman en lui-même est facile à lire.

En effet, les chapitres sont des mois, nous permettant de bien identifier le cadre temporel de l'histoire. Cela fait également monter le suspens, car nous savons quand arrive la Première Guerre mondiale, et regardons impuissant les mois défiler et se rapprocher à grands pas de cet événement tragique, appréhendant fortement cette guerre et ses bouleversements.

Dans cette, œuvre, nous suivons l'aventure au travers des yeux d'une jeune fille, Solange. Nous nous attachons rapidement à ce personnage, suivant son aventure avec beaucoup de sensibilité, compatissant à sa douleur, remmenant en question sa vie de la même façon qu'elle. Doit-elle rester avec ce "tyran jaloux" ? Après tout, comme nous le savons à propos de l'époque, les femmes étaient rabaissées, arriverait-elle à vivre sans ce foyer sécurisé et l'argent de celui-ci ? En a-t-elle la force ?

Solange nous semble parfois trop passive, mais cela reflète bien l’emprise que peuvent exercer certaines personnes comme Robert. En tant que lecteur, on est dans un premier temps vraiment pour son indépendance, on a envie qu'elle ose se libérer de cet homme, et qu'elle commence une nouvelle vie. Mais l'arrivée d'un nouveau personnage très attachant va vite remettre en question cette décision.

Nous allons rencontrer Emma, la "vieille tante aigrie" de ce tyran. C'est à une vieille femme très attachante, par le fait qu'elle ait du mal à ouvrir son cœur que nous avons à faire, malgré une première approche chaotique. Ce roman nous apprend aussi à ne pas juger les gens sur leur apparence, mais essayer de les comprendre, les aider. Maintenant que la première guerre a commencé, Solange a-t-elle le droit d'abandonner cette femme si seule ? C'est là que repose la question. En parallèle, nous recevons des témoignages à travers les lettres de Robert, mais aussi d'autres poilus. Ces lettres sont toujours empreintes à beaucoup de sensibilité, et nous font découvrir les faces cachées de la guerre.

À la fin de ce roman, vous saurez si Solange va réussir à reprendre sa vie en main. Ce livre m'a énormément étonné, je ne m'attendais pas à autant l'aimer. En effet, il existe énormément de roman sur la première et la Seconde Guerre mondiale, nous pouvons donc penser avoir déjà exploré tous les recoins de ces guerres dévastatrices. Je m'attendais à un roman, qui encore une fois traite de la guerre, nous raconte comment cela s'est passé, et nous fait comprendre qu'elle n'a laissé que morts et désespoir derrière elle, mais ce ne fut absolument pas le sujet principal.

Là où tombent, les anges traitent non seulement de la guerre sous une approche moins connue, telle que comment les soldats relâchaient la pression après le front, mais surtout nous apprenons comment les femmes ont évolué pour la première fois dans un monde dénué d'homme. Nous comprenons également ce que pensaient les femmes en ce temps, et pourquoi elles ne se rebellaient pas autant que de nos jours. Nous découvrons, à travers une plume poétique et délicate, comme notre héroïne, l'évolution de cette société pas si lointaine.

Néanmoins, il y a un point qui m'a moins plu, c'est la langueur de l’enchaînement des événements durant la guerre. Solange semble coincée avec cette femme qu'elle apprend à apprécier, mais cette guerre va durer longtemps, et malgré des détails pertinents et sensibles, certains passages ont été un peu longs et m'on fait décrocher, avant qu'un nouvel événement ne vienne m'y rattacher.

Pour conclure, je donne à ce livre la note de 16/20, pour la plume vraiment belle, sensible et poétique, ainsi que pour l'originalité du point de vue de cette société, abordant un point de vue favorable aux femmes, mais aussi les thèmes comme le rôle et la place des femmes dans les années 1910, la vie parisienne de l’époque, l’amour, l'amitié, la grande guerre, le rôle des femmes dans cette guerre, les difficultés des civils à l’arrière, mais aussi les violences faites aux femmes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Linelo 2017-02-10T18:52:23+01:00
Or

A travers plusieurs portraits de femmes, réunies autour de l'héroïne, Solange, Charlotte Bousquet nous montre comment la vie s'est poursuivie pour celles et ceux qui ne sont pas au combat, le rôle qu'ont joué les femmes durant la Première Guerre Mondiale, mais aussi comment les femmes ont cherché et réussi à s'émanciper de la domination masculine.

Les différentes figures féminines que l'on croise sont remarquables et très attachantes, avec des profils divers qui donnent à voir tout un panel de métiers exercés par les femmes (artistes, infirmières, journalistes, manutentionnaires dans les usines, marraines de guerre...) et de situations auxquelles elles pouvaient être confrontées (époux violents ou infidèles, fiancés combattant au front, homosexualité à cacher...).

Ce roman est donc surtout centré sur la vie à l'arrière du front mais pas seulement. Grâce aux correspondances de ces femmes, nous avons aussi des lettres relatant la dureté des combats, la vie dans les tranchées et la rancoeur éprouvée par certains soldats qui imaginent les femmes poursuivant une existence frivole pendant qu'eux vivient l'enfer.

Un vrai bijou qu'il faut lire si vous voulez un roman fort qui aborde la Première Guerre Mondiale différemment !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sisiii_p 2017-02-05T15:58:58+01:00
Argent

Ce livre m'a beaucoup touché ! J'ai vraiment apprécié voir l'arrière lors de la première guerre mondiale, c'est un aspect de la guerre que je n'avais jamais eu l'occasion de découvrir. J'ai particulièrement aimé voir les femmes en action qui se rendent compte qu'elles sont tout aussi capables que les hommes et qui décident de revendiquer leurs droits. Une très belle histoire d'émancipation des femmes !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2016-12-15T17:57:55+01:00
Argent

http://lire-une-passion.weebly.com/historique/la-ou-tombent-les-anges-charlotte-bousquet

"​En résumé, c'est un roman où j'ai eu un peu de mal au début, mais qui, par la suite, a réussi à m'embarquer à cette époque particulièrement compliquée et difficile. Emma, la tante de Robert, a su me toucher comme jamais je ne l'aurais pensé, et Solange m'a surprise par son évolution au fil des pages. Elle grandit et fait ses propres choix. Elle forte malgré tout ce qu'on peut en penser, et c'est ce que j'ai le plus apprécié. En somme, c'est un roman que je conseille à tous, et c'est certain, vous allez passer par plusieurs sentiments : colère, frustration, tristesse et un peu de joie et de douceur à certains moments."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lpakerette 2016-11-13T14:37:38+01:00
Or

Avec cette semaine du 11 Novembre, j'ai décidé de faire une lecture dont le sujet porte sur la première guerre mondiale. Et je ne regrette pas car ce roman fut une belle découverte tant par son contenu que par son style d'écriture.

J'ai trouvé l'écriture de Charlotte Bousquet magnifique. Tout est raconté avec douceur et avec sérieux. Les personnages présentés ont tous leur charme et leur richesse. L'auteur s'est attaché à davantage nous raconter la vie des femmes qui sont restées sur Paris alors que leur maris ou amis sont partis sur le front. Elle nous met en avant comment les femmes ont du s'organiser en l'absence des hommes. C'est assez inhabituel que se soit cette partie de l'histoire qui prenne son importance et c'est ce que j'ai aimé dans ce livre. J'ai été captivé par la structure du récit. Elle nous présente ses personnages avec simplicité sans nous bourrer de détails qui n'ont pas leur utilité dans ce roman (le conflit franco-allemand).

Je me suis attachée à Clémence avec ferveur. Son amour entre elle et Pierre est tellement sincère. Elle lui est d'un soutien sans faille afin de le motiver face aux horreurs qu'il connaît dans les tranchées. Et lui, il lui confirme son amour inconditionnel et ne lui reproche jamais ses choix de vie qu'elle doit faire sans lui. Ils subissent la guerre mais vivent quand même toujours en gardant l'espoir de connaître des jours meilleurs. Leur histoire m'a vraiment bouleversée.

De son côté Solange m'a laissée septique. J'ai eu du mal à comprendre les conditions de la femme dans ces années là. Je sais que la femme était considérée comme celle qui devait être dévouée à son mari et les violences conjugales étaient malheureusement choses communes. Mais ce qui m'a plus énervée c'est que Solange, qui a su quitter son père et prendre sa vie en main quand celui-ci était trop brutal avec elle, n'a pas compris ses erreurs et se met avec un homme qui la brutalise de nouveau. Cependant, je l'ai plus apprécié lorsqu'elle faisait preuve d'une amitié incroyable envers toutes celles qui l'entouraient.

Le roman est aussi dur par moment. Il y a beaucoup de mort tout le long du récit. Les conditions de chacun se dégradent. On sent la détresse de tous les protagonistes à vivre coute que coute. J'ai trouvé parfois quelques longueurs. J'aurais aimé quitter un peu plus la vie de Solange au profit d'autres personnages. Mais ces 4 années d'horreur sont en générales expliquées de façon logiques agrémentées des courriers échangés entre les personnages.

Donc une belle découverte. Un récit réaliste, dur, marqué par l'amour et l'amitié. Une très belle écriture, un sujet bouleversant et très bien amené.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par eliamelia 2016-10-25T12:15:15+02:00
Or

J'adore les romans historiques et celui la était tout simplement unique. Il décrit la condition des femmes avant, pendant et après la Grande Guerre. On assiste à leur émancipation, a leur craintes et à une autre facette de la Première Guerre Mondiale: non celle du front qui est décrite par les lettres des hommes mais celle de l'arrière qui n'assiste pas aux combats mais qui se bat pour vivre et qui fait vivre les villes, qui travaille dans les usines... On entre donc dans la Première Guerre Mondiale telle que l'on ne l'a jamais vue. L'auteure dénonce la condition féminine, le fait que les femmes soit assujeties aux hommes, se battent pour leurs rêves, aiment ou sont sous la tutelle d'un hommes qui les battent et qui ne leur font pas confiance. C'est l'histoire de plusieurs femmes avec des destins et des aspirations différentes réunies par leur amitié et leur émancipation.

Afficher en entier

Date de sortie

Là où tombent les anges

  • France : 2015-09-03 - Poche (Français)

Activité récente

koala12 l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-20T13:38:02+01:00
Aryia l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-14T11:21:14+01:00

Les chiffres

Lecteurs 109
Commentaires 30
Extraits 2
Evaluations 40
Note globale 7.88 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode