Livres
374 565
Comms
1 300 460
Membres
255 479

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Là où tu iras j'irai

18 notes | 24 commentaires | 7 extraits


Description ajoutée par x-Key 2017-03-03T14:07:27+01:00

Résumé

Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.

Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.

La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde.

Une comédie pétillante, pleine d’humour et d’émotions.

Âgée de 31 ans, Marie Vareille a reçu le prix Confidentielles pour Je peux très bien me passer de toi (Charleston, 2015) et le Prix du meilleur roman jeunesse du Parisien pour Élia, la Passeuse d’âmes (PKJ, 2016). Là où tu iras j’irai est son quatrième roman.

Afficher en entier

Classement en biblio - 60 lecteurs

Or
17 lecteurs
PAL
36 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par FouineuseDuNet 2017-04-12T10:47:54+02:00

– Merde, merde, merde !

Le portail automatique était descendu à moitié. Déjà, ils n’avaient plus la place de passer.

Isabelle prit une grande inspiration. C’était maintenant ou jamais.

– Passe la première, dit Adriana.

– Débraye, dit Zoé.

– Défonce tout, dit Nicolas.

– Ma Porsche ! cria Jan.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par nathlie93100 2017-06-14T19:01:37+02:00
Or

http://reveuseeveillee.blogspot.fr/2017/06/la-ou-tu-iras-jirai-de-marie-vareille.html

C'est le sourire aux lèvres que je commence à écrire cette chronique car ce roman ne peut que laisser de très bonne humeur après lecture. J'avais découvert la plume de l'auteure avec Elia, la passeuse d'âmes que j'avais tout simplement adoré. Et, je voulais découvrir la plume de Marie Vareille dans un autre genre littéraire car je savais qu'elle avait écrit d'autres romans en chick-lit.

Là où tu iras j'irai, c'est l'histoire d'Isabelle, une trentenaire immature et un peu à côté de la plaque qui va peu à peu s'épanouir aux côtés de la famille Kozlowski-Valentini. Alors, autant dire que j'ai eu un peu de mal avec l'héroïne au début car son immaturité m'énervait. Mais on finit par s'y faire et, surtout, par s'attacher à cette héroïne qui "ne sait pas ce qu'elle veut faire quand elle sera plus grande".

Ce roman est aussi l'histoire de la fratrie Kozlowski-Valentini qui comprend Adriana, Zoé et Nicolas, dont la mère s'est suicidée quelques années plus tôt : autant vous dire qu'Isabelle aura du fil à retordre avec ses trois-là. Mais mon coup de coeur va pour Nicolas, petit garçon très touchant qui a cessé de parler à la mort de sa mère, qui aura la plus belle évolution dans ce roman.

Et que dire des autres personnages secondaires si ce n'est qu'ils sont tous géniaux, chacun ayant une personnalité bien à lui. On rencontre Amina et Alex, les meilleurs amis d'Isabelle ; mais aussi Valentina Valentini, la grand-mère des enfants et Jan Kozlowski, leur père. Ainsi que Colombe et Tony, et même Quentin. Un joyeux cocktail de personnages aux personnalités très fortes et diverses.

Ce roman regorge d'un humour ravageur et d'expressions hilarantes. Je me suis parfois demandée où l'auteure allait les dénicher tellement elles m'ont fait rire. Et, rien que pour ça, je vous conseille de lire ce livre !

Mais, en dehors de son côté très rafraîchissant et sa couche d'humour, Là où tu iras j'irai traite aussi le sujet du deuil et c'est là que les choses deviennent encore plus intéressantes. Et, on verra surtout un rapprochement entre Isabelle et Nicolas, qui semblent mieux se comprendre que n'importe qui d'autre. C'est la plus belle relation que j'ai pris plaisir à suivre dans ce roman.

Enfin, c'est un roman qui n'a pas fini d'étonner car il se passe beaucoup de choses incroyables, sans compter sur les retournements de situation rocambolesques auxquels ont droits les personnages (et nous avec eux !). Et un joli final qui laisse avec le sourire aux lèvres.

Là où tu iras j'irai a été une excellente lecture ! Je dirais que c'est une lecture estivale parfaite avec tout ce qu'il faut d'humour et de personnages pétillants. C'est une excellente comédie romantique et je suis juste très triste de devoir quitter les personnages, qui sont tous très attachants à leur façon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayumi 2017-06-11T22:40:02+02:00
Argent

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2017/06/07/iras-jirai-de-marie-vareille/

Un roman frais, drôle et léger : parfait pour l’été !

Nous suivons Isabelle, une trentenaire très originale qui va finir par décrocher le rôle de sa vie : engagée pur séduire un veuf nouvellement fiancé, elle embarque pour l’Italie comme nounou après avoir rompu avec son petit ami.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre.

Isabelle est une jeune femme singulière, pas mal histrionique et parfois bien à côté de la plaque, elle ne vous laissera pas indifférent. Je l’ai tout de même trouvée franchement touchante.

Elle évolue doucement au contact des enfants traumatisés par le décès de leur mère.

De plus, le personnage d’Isabelle est vraiment très drôle. Cela ajoute énormément d’humour au livre qui aborde des thèmes assez difficiles comme le deuil, le suicide, le fait de devenir adulte ou de réaliser ses rêves.

J’ai trouvé que cette histoire était pleine de bienveillance, de tendresse, de douceur… et c’est surement pour cela que j’avais un constant sourire aux lèvres durant ma lecture.

On ne tombe pas dans le niais. L’histoire comporte plusieurs rebondissements et du comique de situation.

L’histoire d’Isabelle est à la fois touchante et à mourir de rire. Vous ne pourrez que passer un bon moment avec cette jeune femme-enfant à l’histoire compliquée. Léger et rafraîchissant, il saura parfaitement agrémenter vos mojitos de cet été !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hcdahlem 2017-06-07T18:31:39+02:00

Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, j’ai lu du Chick-lit sans le savoir. Pour ceux qui comme moi n’ont pas encore les codes de ce genre, Marie Vareille a choisi d’expliquer ce genre littéraire sur le blog créé pour la circonstance. Le chick-lit est donc «un sous-genre de la comédie romantique. Littéralement « écriture de poulette » en anglais, elle désigne un courant littéraire visant un public féminin. L’expression apparaît dans les années 1990, on la définit alors comme "fiction post-féministe", "féminisme nouvelle vague". Les romans chick-lit mettent en scène des héroïnes de tous les jours, souvent âgées plus ou moins d’une trentaine d’années, des filles comme vous et moi qui se débattent désespérément dans un quotidien cruel semé d’embûches pour trouver leur vraie vocation et le Prince Charmant, généralement en buvant des Mojitos avec leurs copines et en courant de catastrophe amoureuse en cataclysme professionnel. »

Voici donc une pétillante illustration de ce concept, dans la lignée de glorieux précurseurs, tels que Le Journal de Bridget Jones.

Le roman s’ouvre sur une scène de rupture originale, puisqu’elle va être provoquée par trop d’amour. Quentin veut épouser Isabelle et fonder une famille, mais Isabelle a trop peur de s’engager et préfère fuir, même s’il ne lui reste que quelques euros, sa carrière – prometteuse – d’actrice n’ayant jamais vraiment décollé.

Aussi n’a-t-elle guère le choix quand on lui propose de prouver son talent en endossant le rôle d’une baby-sitter chargé de séduire Jan Kozlowski, le célèbre réalisateur qui, après des essais prometteurs, lui a refusé un rôle dans l’un de ses films. La vengeance étant un plat qui se mange froid, elle part pour les bords du Lac de Côme dans une splendide villa. Le cadre idyllique ne va cependant pas lui assurer un séjour de tout repos, car Adriana, Zoé et Nicolas entendent bien pourrir la vie de leur nouvelle gardienne. Et dans cette famille pas vraiment unie, ce n’est pas Valentina, grand-mère et sorte de gouvernante en chef, qui va lui faciliter la tâche. Il est vrai qu’elle a des raisons de se méfier de cette soi-disant diplômée de la meilleure école de nannys anglaise.

Marie Vareille se régale – et nous régale – en imaginant la succession des épisodes de ce séjour où chacun des acteurs va tenter de jouer sa partition, provoquant une joyeuse cacophonie. C’est drôle et riche de rebondissements, quitte à laisser la crédibilité de l’ensemble un peu de côté. Mais on pardonne volontiers ce petit défaut à l’auteur qui compense les invraisemblances par une belle énergie qui nous emporte vers une fin que l’on sait heureuse et que l’on finit par espérer tant on s’est attaché aux personnages qui, au fil des pages, ont pris de la densité et sont devenus des compagnons de plus en plus attachants.

Un roman gai, qui n’a sans doute pas d’autre prétention que de vous faire passer un bon moment, de vous divertir et de vous redonner le moral. Mission parfaitement accomplie ! http://urlz.fr/5ncm

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginy 2017-06-07T09:07:58+02:00
Or

Voici un récit que l’on peut qualifier sans rougir de lecture feel-good. En effet, le ton est léger, bon nombre de situations décrites sont comiques et prêtent à sourire et même à rire! Mais derrière cet humour, ce rythme assez soutenu, Marie Vareille parvient à nous parler de la vulnérabilité des enfants et du difficile sujet du deuil, et particulièrement chez l’enfant avec le personnage de Nicolas. Nicolas et Isabelle, malgré leurs années de différence, leurs univers différents, sont des personnages qui ont les mêmes blessures, et ce sont ces blessures qui vont les rapprocher. Chaque personnage souffre à sa façon, dans ce récit, et cette famille, qui aurait pu faire front pour surmonter cette épreuve, s’est totalement disloquée, rendant chacun plus vulnérable, plus malléable, pouvant devenir la victime de personnes mal intentionnées. L’auteur ne verse jamais dans le mélo, préférant un ton optimiste et plein d’humour, qui va si bien avec le soleil italien qui illumine ses pages.

Si vous avez envie d’une lecture qui fait du bien, ce roman est fait pour vous! Entre le cadre décrit et le style de Marie Vareille, ce récit va vous redonner le sourire!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sphinxou 2017-05-31T11:36:19+02:00
Lu aussi

J'ai beaucoup aimé ce livre et la façon dont il peut-être léger tout en traitant de sujets difficiles !

Ma chronique complète par ici : https://sphinxou.wordpress.com/2017/05/31/la-ou-tu-iras-jirai-_-marie-vareille/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par coucougi 2017-05-23T21:46:47+02:00
Or

Une bonne petite évasion de quelques heures. On se laisse emporter par cette histoire pleine de tendresse et d'humour. Chaque personnage est bien à sa place et on s'attache vite à eux. Les relations sont différentes suivant les gens mais toutes intéressantes à découvrir. Bravo à Marie Vareille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MissCroqBook 2017-05-19T18:39:54+02:00
Or

Là où tu iras j’irai c’est le genre de roman feel good que je chéris. L’histoire est rafraichissante avec une intrigue bien sentie et juste ce qu’il faut de mystère et de glamour. Elle vous donne le sourire et la pêche.

Alors que sa carrière d’actrice n’a jamais décollé et qu’elle vient de rompre avec son petit ami, Isabelle se retrouve dans une situation précaire. Son job au McDo ne lui permet pas de payer un loyer seule. Désespérée, elle est contrainte d’accepter le seul travail qu’on lui propose : mettre ses talents d’actrice en œuvre pour s’immiscer et faire capoter la nouvelle relation amoureuse d’un jeune veuf, Jan Kozlowski. Et accessoirement, elle devra jouer les nounous des enfants de ce dernier. Mais gros problème : Isabelle déteste les enfants. C’est d’ailleurs ce point de discorde qui a été à l’origine de sa récente rupture.

Au pied du mur, Isabelle s’envole donc pour l’Italie, pour un séjour de 15 jours dans la maison familiale des Kozlowski. Une fois sur place, les choses pourraient bien changer pour Isabelle, notamment grâce à sa rencontre avec Nicolas, un petit garçon blessé par la vie.

Marie Vareille est une auteure que j’aime beaucoup. Déjà conquise par ses précédents livres, j’avais hâte de me replonger dans son univers et de découvrir celui d’Isabelle, son héroïne. Une fois n’est pas coutume, j’ai lu le résumé de ce nouveau roman avant de le commencer. Contrairement à ce que ce dernier peut laisser présager, ce roman n’est pas triste. Certes, il aborde la difficulté de surmonter un deuil et de reprendre sa vie en main mais le sujet est traité de manière subtile et non larmoyante. Si cela tient en grande partie à l’humour de l’héroïne et à ses déboires, la plume de Marie Vareille y joue beaucoup. Son écriture tout en finesse et légèreté lui permet d’aborder les sujets les plus sensibles. Ce nouveau roman est aussi frais que délicat. Il m’a un peu rappelé les publications de Virginie Grimaldi ou de Gilles Legardinier, deux autres auteurs que j’affectionne.

Deux personnages m’ont tout particulièrement marqué dans ce livre : Isabelle et Nicolas.

Isabelle est à la fois drôle et touchante. Elle est idéaliste et vit dans un monde de rêves. Bien que sa carrière d’actrice soit au point mort depuis près de quinze ans, elle ne désespère pas de réussir à percer un jour même si elle a conscience que cela va devenir de plus en plus difficile. J’ai aimé ce côté romantique et rêveur chez Isabelle. Il lui confère une certaine innocence. Elle est comme une grande enfant. Mais une grande enfant qui sait aussi regarder les choses en face et affronter la réalité aussi difficile soit elle, notamment quand il s’agit de sa relation de couple.

Nicolas, lui, m’a touché par son désarroi. Renfermé sur lui-même depuis le décès de sa maman, il est devenu mutique. Lui aussi vit dans son propre monde peuplé de jeu d’échec et de visions rassurantes de sa maman. Par la seule présence d’Isabelle, il va progressivement s’ouvrir. J’ai été touchée de voir que la sincérité et la franchise d’Isabelle permettaient à Nicolas de sortir de sa léthargie.

Les personnages secondaires valent aussi leur pesant d’or et vous feront rire ou trembler : Valentina, la mama italienne, Amina, la meilleure amie gynécologue d’Isabelle, Tony, le majordome aux allures de mafieux ou encore Colombe, la jeune fiancée de Jan Kozlowski.

Ce livre est aussi un concentré d’humour et de situations rocambolesques. Du choix du seul chien de la SPA non adoptable à la course poursuite en Vespa en passant par la scène catastrophique de demande en mariage au restaurant, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Les chapitres défilent à vive allure. Par ailleurs, l’exploitation de différents points de vue apporte une dimension supplémentaire à cette œuvre. On y découvre aussi bien les pensées d’isabelle que les craintes de Nicolas ou de ses sœurs.

Bref, Là où tu iras j’irai est un bon roman. Sa lecture vous procurera à coup sûr beaucoup de plaisir et de joie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdEsmeralda 2017-05-19T11:25:25+02:00
Or

Voici une lecture qui va enjoliver votre été et vos vacances. Sous un air de Dolce Vita, cette comédie a le mérite de vous éblouir autant par la plume fraîche et fluide de Marie Vareille et par ses personnages hauts en couleurs.

Isabelle est une jeune femme totalement paumée dans ses rêves de jeunesse. Etre actrice est le rêve de ses 16 ans. Nous sommes rapidement spectateurs de sa vie riche en émotions et en questionnement. On en convient rapidement de dire que c’est un flop total et qu’Isabelle se berce dans ses illusions. C’est ce qui la rend totalement attachante. On veut la booster et lui faire ouvrir les yeux sur ce que la vie lui offre et on lui crie « vas y fonce ». Une héroïne de quotidien avec tous ses tords et ses multiples défauts mais en grattant bien, on y découvre une femme douce, meurtrie et gentille qui manque cruellement de confiance en elle. Son exubérance camoufle ses qualités et sa vie désastreuse. Ses deux meilleurs amis sont ses piliers indéfectibles et apportent une certaine sérénité. Et je peux en dire également de son amoureux transit et surtout éconduit.

Une terrible mission va lui être confiée et pour cela elle doit se rendre avec la famille Kozlowski en Italie pour quinze jours. Ces vacances sont loin d’être de tout repos car Nicolas, ce petit garçon merveilleux a besoin d’elle. Et là j’avoue la manière dont elle s’y prend est juste à mourir de rire : une vrai catastrophe mais contre toute attente va amener ses fruits.

Tout un scénario se met en place, avec une intrigue bien sympathique qui apporte une nouvelle intensité à la lecture et une autre dimension au roman. La psychologie des personnages est subtile et correspond à merveille aux caractères de ces derniers. Le duo Isabelle et Nicolas, vous met plein de paillettes dans les yeux. Ils sont reliés par cette innocence infantile et ces sentiments qu’ils ont enfoui au plus profond d’eux suite aux décès d’êtres chers. A eux deux ils font mutuellement s’entraider, se faire confiance et exprimer leurs émotions.

J’ai apprécié cette lecture : autant les personnages sont mis en valeur par la sublime plume de Marie Vareille autant ce qui se cache sous ces mots m’ont touchée profondément. C’est un roman qui nous parle et qui nous atteint en plein cœur. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment de lecture.

« La où tu iras j’irai » symbolise le parcours chaotique de vies déchirées, mais par un heureux hasard et un concours de circonstances, ces dernières vont prendre un chemin bien plus enjoué et permet ainsi à nos jeunes héros de se dévoiler, de s’affirmer et de vivre.

Une comédie explosive !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiAngeMiDemon 2017-05-15T16:18:36+02:00
Bronze

Je remercie les éditions Mazarine pour ce Service Presse via Net Galley.

J'ai hésité avant de le demander car mes deux derniers essais Mazarine n’avaient pas étés trés probant, mais le résumé me plaisait quand même beaucoup, j'ai donc tenté.

Et je ne le regrette pas, même si ce n'est pas un coup de coeur j'ai énormément aimé l'histoire.

Je n'ai jamais lu les autres livres de l'auteure donc je ne connaissais pas sa plume, mais je vais me rattraper et vite :).

L'histoire est racontée par un narrateur, j'en lis rarement des comme ça mais ça ne me pose pas de problèmes. J'aime bien que le titre des chapitres soit un extrait du dit chapitre et peut presque faire office de morale dans certains cas.

Bon, on va pas se leurrer Isabelle et moi, ça à mal commencer, l'ado attardée qui dépense tout pour un oui ou pour un non et pense que tout le monde il est beau, il est gentil euh....Mais elle s'est bien rattrapée et j'ai aimé la voir mûrir.

J'ai beaucoup aimé rencontré la petite famille, toujours malheureuse du "départ" de la maman et que comme Isabelle, petit à petit leur guérison s'amorce, cette dernière étant l’élément déclencheur. On voit à quel point un malentendu peut être pesant pendant des années et casser toutes relations même en famille.

Isabelle à la chance d'avoir des merveilleux amis prêt à tout pour elle et surtout un petit ami en or, mon préféré avec le petit frère.

En résumé, une histoire trés sympa avec des thèmes trés importants et des personnages attachants. Une lecture sympa à lire quand on a envie de s'évader.

http://labibliothequedemiangemidemon.blogspot.com/2017/03/la-ou-tu-iras-jirai-de-marie-vareille.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lectrice-Lambda 2017-04-22T20:37:08+02:00
Or

« Là où tu iras j’irai » va nous raconter l’histoire d’Isabelle, une trentenaire qui va voir son quotidien bouleversé lorsqu’elle refusera la demande en fiançailles de son copain, Quentin, avec qui elle est en couple depuis plus de cinq ans. La raison est simple : il veut des enfants, elle non, et ce différent sonne la fin de leur histoire d’amour.

A la rue et sans le sou, sa carrière d’actrice ne décollant pas et son CDD chez Macdo ne l’aidant pas vraiment à subvenir à ses besoins, elle va se voir proposer un travail par une adolescente, Adrianna. Officiellement, elle doit remplacer sa nourrice et venir en Italie chez sa grand-mère pour la garder elle ainsi que Zoe et Nicolas, sa soeur et son frère. Officieusement, elle doit draguer leur père et faire rompre les fiançailles entre lui et Colombe, une coach bien-être trop parfaite pour être supportable.

Ce nouveau livre de Marie VAREILLE m’a semblé très différent de « Je peux très bien me passer de toi ». Cette histoire est une comédie pure et dure, tout en ajoutant plusieurs sous-genres de manière très subtile, mais mettant vraiment l’aspect ‘comédie’ sur le devant de la scène. J’avoue avoir été déstabilisée pendant les premiers chapitres, ne m’attendant pas vraiment à ce que les évènements soient à ce point tournés au comique et à la dérision, mais l’on s’y habitue plutôt rapidement et l’on rigole beaucoup dans la plupart des chapitres. Cela amène également son lot de citations complètement loufoques, toutes hilarantes et croustillantes à souhait.

Alors, au final, même si au début on a du mal à croire en la véracité des évènements qui se déroulent dans cette histoire, on se laisse porter par la plume de Marie VAREILLE et par son humour complètement déjanté.

En opposition à cela, l’histoire cache sa part de drame. Cet aspect est emmené avec la famille d’Adrianna. Elle, son frère et sa soeur ont perdu leur mère qui s’est suicidée. Ils cachent leurs lots de problèmes et de peine chacun à leur manière : derrière un sourire, derrière de colère, derrière le silence.

J’ai beaucoup apprécié les chapitres mettant en scène Nicolas, le petit frère d’Adrianna, qui nous émeut à chacune de ses apparitions. C’est celui qui parle le moins, mais qui finalement véhicule le plus d’émotions. Marie VAREILLE a fait un travail exceptionnel avec ce personnage qui ne peut que nous serrer le coeur à chaque fois que l’on croise son chemin.

Il y a également une petite partie enquête, qui apporte de la profondeur au récit. On essaie de chercher, à l’instar d’Isabelle, qui se tapit dans l’ombre et tire les ficelles. On ne trouve pas immédiatement le coupable, alors le pari est plutôt réussi de ce côté-là.

Les chapitres sont la plupart du temps très courts, ce qui empêche de vraiment s’attacher aux personnages. Cet éloignement est encore plus marqué par l’utilisation de la troisième personne du singulier ( il/elle ) plutôt que du ‘je’. C’est plutôt déstabilisant de prime abord, mais ça permet de mettre en valeur le côté comédie avec plus de puissance.

Le final est assez surprenant et a pris une route que je n’attendais pas. J’ai apprécié être surprise, même si j’aurais préféré une autre fin, mais j’en suis satisfaite malgré tout.

En conclusion, « Là où tu iras j’irai » est une comédie pétillante comme on les aime. Marie VAREILLE nous fait rire, nous émeut et nous attendrit. Malgré un récit un peu trop rocambolesque pour être vraisemblable, on se surprend à en redemander encore.

Marie VAREILLE s’installe petit-à-petit dans le panthéon des auteurs de comédies françaises. En tout cas, pour ma part, elle est devenue l’un des auteurs dont je ne louperai plus jamais la sortie de ses prochains livres.

Si vous n’avez jamais lu de roman de Marie VAREILLE, foncez : vous ratez quelque chose !

Un livre à lire cet été, avec un bon mojito.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/04/la-ou-tu-iras-jirai-marie-vareille.html )

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Là où tu iras j'irai" est sorti 2017-03-15T00:00:00+01:00
background Layer 1 15 Mars

Date de sortie

  • France : 2017-03-15 (Français)

Activité récente

manelya l'ajoute dans sa biblio or
2017-06-22T01:40:50+02:00
Virginy l'ajoute dans sa biblio or
2017-06-07T09:07:38+02:00

Les chiffres

Lecteurs 60
Commentaires 24
Extraits 7
Evaluations 18
Note globale 8.22 / 10

Évaluations