Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Goewin Diamant
Note : 10/10
Coup de cœur ! Une comédie débordante d’humour et de tendresse !

Isabelle est une jeune femme de 32 ans désarmante qui déborde de charme. Lorsque nous faisons sa connaissance, elle vient de craquer pour une petite chienne chihuahua âgée, borgne et boiteuse qui ressemble à un rat d’égout d’après Quentin son compagnon. C’est bien connu, l’amour rend aveugle et Isabelle la trouve sublime. Actrice sans cachet, elle gagne sa vie en travaillant quelques heures au MacDo. Sa vie va prendre un tournant à 180° lorsqu’après avoir refusé la demande en mariage de Quentin parce qu’elle ne veut pas d’enfant et rompu avec lui, elle se retrouve à la rue complètement fauchée. Elle va alors accepter la proposition d’Adriana Valentini, une adolescente de 17 ans, qui lui propose 10.000 euros pour séduire son veuf de père et ainsi faire échouer son mariage avec Colombe de la Fontardière. Pour cela, elle devra remplacer la nounou de son petit frère pendant 15 jours durant leurs vacances en Italie. Problème : Isabelle déteste les enfants et Nicolas le petit frère n’a plus dit un mot depuis la mort de sa mère, il y a cinq ans. Mais bon, elle est actrice non ?

Ce livre est un petit bijou. Marie Vareille possède ce talent rare qui consiste à aborder les sujets les plus graves avec légèreté et délicatesse. Parce que ne nous leurrons pas, il s’agit de deuil, de la douleur d’avoir perdu une mère et une épouse. Nicolas est un petit garçon tellement blessé qu’il en est devenu muet. L’auteur a ajouté une touche de paranormal. En effet, Nicolas voit sa mère et les dialogues qu’il a avec elle sont surprenants et un peu déstabilisants. Ses deux sœurs Adriana et Zoé, son père Jan ont eux aussi chacun réagi à leur manière pour tenter de gérer cette absence.

Et malgré cela, j’ai ri d’un bout à l’autre du livre. Les aventures d’Isabelle et tout particulièrement sa rencontre avec la grand-mère italienne des enfants est à mourir de rire. Isabelle est confondante de naturel et elle a un don tout particulier pour mettre les pieds dans le plat et sortir des réflexions qu’il serait plus sage de taire. Ses démêlées avec les enfants sont très drôles mais en même temps pleines de tendresse et ce n’est pas un hasard s’ils s’apprivoisent mutuellement.

Marie Vareille nous offre des personnages tous plus attachants les uns que les autres qu’il s’agisse d’Isabelle, de ses amis ou de la famille qui l’a embauchée. Il y a beaucoup d’amour et de tendresse dans ce livre et je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Mazarine pour ce service presse. Marie Vareille est une auteure que je vais suivre. C’est le second livre que je lis d’elle, le premier étant « Elia la Passeuse d’âmes » que j’avais énormément apprécié. Elle écrit très bien, ses intrigues sont fascinantes et elle a l’art de croquer le quotidien avec humour.
Par le Editer
Nous rencontrons donc Isabelle, jeune trentenaire, sa carrière d'actrice -pourtant prometteuse- ne décolle pas, en attendant, elle exerce des métiers aussi divers que variés, le dernier en date étant serveuse au MacDo. Elle partage sa vie depuis 5 ans avec Quantin, mais lorsque celui-ci la demande en mariage, elle refuse, met fin à leur relation et se retrouve sans toit. Elle doit donc composer et accepte de devenir nounou et de séduire le père pour le faire rompre avec sa fiancée.
Isabelle est une héroïne maladroite, fait gaffe sur gaffe et très attendrissante. Le côté miss catastrophe est bien dosé, nous ne sommes donc pas dans le surdosage de maladresse. Isabelle se rend compte qu'elle ne veut pas d'enfant car elle ne les aime pas, cette révélation va changer sa vie.
La vie joue de drôle de tour car elle va se retrouver Nounou d'un petit garçon de 8 ans. Malgré des méthodes peu orthodoxe mais qui vont faire leur preuves, les 2 vont s'apprivoiser. Dans cette famille touchée par le deuil, les relations ne sont pas faciles. Les enfants le vivent chacun de leur façon, le petit garçon est enfermé dans le mutisme, la cadette est une pro des jeux vidéos et l'ainée est star des réseaux sociaux. Le père est absent, la grand-mère est très aimante et fait ce qu'elle peut. Isabelle va leur apporter une bouffée d'air, elle va aussi évoluer au contact des membres de la famille.
Les amis de Isabelle ont aussi une part belle dans l’histoire, ils apportent un bol d'air frais, l'histoire reste légère et on ne tombe pas dans le dramatique.
Les personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires sont très attachants et ils apportent tous ce truc en plus à cette histoire.
L'histoire est addictive, on tourne les pages avec cette envie de savoir comment tous les personnages vont évoluer ensemble mais aussi pour savoir pourquoi Isabelle a été embauchée pour faire exploser un couple pour empêcher un mariage. La plume de l'auteure est légère, fluide et rythmée, on ne s'ennuie pas une seconde, je me suis laissée porter et emporter par cette jolie histoire. Il manque un peu de passion, de folie pour que cette histoire soit un coup de cœur.
Bref, si vous voulez passer un très bon moment, lisez Là ou tu iras j'irai.
Par le Editer
J'ai adoré ce livre. C'était tellement bien! Je ne m'attendais pas à autant l'aimé et surtout à le lire aussi vite. Je me suis imprégnée de l'histoire de Isabelle comme si j'étais réellement à ses côtés. Ce personnage m'a tellement fait rigoler. Isabelle se met dans de telles situations. Elle fonce tête baissée dans ses choix et ne pense qu'après aux représailles. Elle se fait facilement berner mais elle garde une franchise qui amène à des situations des plus cocasses. Elle ne se laisse jamais démonter et assume parfaitement son côté immature.

La relation entre tous les personnages est très plaisante à suivre. Chacun à son tempérament et apporte sa petite touche personnelle à l'histoire. Valentina est une grand-mère tellement charismatique. Elle m'a aussi fait beaucoup rire.

Cette petite équipe s'imprègne au fur et mesure de la présence de Isabelle. Contre toute attente elle représente une bouffée de chaleur dans cette famille qui semble perdue depuis le décès de l'un d'entre eux. La folie de Isabelle martèle le quotidien de chacun et le bazard qu'elle met à son insu est juste énormissime.

J'ai donc passé un excellent moment en compagnie de Isabelle. La plume de Marie Vareille est toujours aussi agréable.
Par le Editer
alapage Or
Note : 0/10
Dès les premières pages, je me suis attachée à la personnalité d'Isabelle. Elle est trentenaire, sans but précis dans la vie à l'exception bien sûr de devenir une actrice et elle semble bien aimée faire la fiesta. Bref, elle a encore l'âme d'une adolescente. Mais au fil du roman, on se rend compte qu'elle est bien plus que ce que les premières pages nous laissent entrevoir.

À son arrivée en Italie, Isabelle fera gaffes par-dessus gaffes. Elle qui dit détester les enfants, se retrouve responsable du petit Nicolas et de deux adolescentes qui se tirent les cheveux. Malgré cela, elle finit par apprendre à les connaître et à communiquer avec eux. Alors qu'elle devrait jouer le rôle de sa vie en séduisant Jan, elle finit par se prendre au jeu et à vraiment vouloir aider cette famille.

Au-delà des blagues et des gaffes monumentales d'Isabelle, il y a une belle profondeur au roman. Effectivement, la famille est encore en plein deuil et Isabelle vient tout chambouler. Elle trouvera le moyen de les sortir de cette étape difficile de la vie et au final, cela les rapprochera l'un de l'autre.

Et pour ajouter au roman, il y a un petit suspense tout au long de celui-ci. Pourquoi Adriana a-t-elle engagé Isabelle? Quel est le vrai but? Y a-t-il quelqu'un d'autre derrière tout cela? Et surtout, qui sont Tony et Enzo?

L'auteure a su trouver les mots pour parler du deuil et ce, sans lourdeur. Malgré les blagues et la maladresse d'Isabelle, à aucun moment je n'ai trouvé ceux-ci déplacés. Au contraire, je me suis souvent surprise à sourire. J'ai particulièrement été touché par la relation qu'Isabelle a su établir avec le petit Nicolas. Elle a beau détesté les enfants mais comme elle le dit si bien à celui-ci : Toi, tu es l'exception à ma règle.

http://alapagedesuzie.blogspot.com

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.