Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Ce roman, c'est une pépite de bibliothèque ! C'est typiquement le roman que je peux conseiller à mille et un profils de lecteur différents avec toujours le même résultat : TouchDown !
Il y a ceux qui vont le lire parce qu'il est léger et distrayant, d'autres parce que les personnages sont attachants et profonds et certains parce que c'est une belle histoire humaine où il est question de problématiques terriblement universelles : le deuil, le harcèlement, la réalisation de soi et la résilience. Même ceux qui sont là pour la romance ne seront pas déçus. Il a tout ce roman, il est parfait.
Par le Editer
arnophie29 Or
Note : 8/10
Un très bon moment passé à lire ce livre ! Les chapitres s'enchaînent rapidement tout comme l'histoire. Les personnages sont très attachants (surtout Isabelle et Nicolas) et le style m'a bien plu.
Par le Editer
chrispaco Argent
Note : 9/10
J ai passé un bon moment de lecture avec humour amour et de bons personnages
Par le Editer
lilyanne Lu aussi
Note : 6/10
Sans plus pour moi, ce livre est très moyen. Cela reste un livre de détente
Par le Editer
senorita1983 Diamant
Note : 9/10
Le deuxième roman de l'auteur que je lis et j'adore !!!!!
J'aime vraiment beaucoup son style et sa plume qui me ravit à chaque fois =). Je me suis beaucoup attacher aux personnages surtout Isabelle et le petit Nicolas qui m'a beaucoup touché.
Un roman rempli d'émotions, de moments pleins d'humour, de tendresse, On a le sourire sur les lèvres une bonne partie de livres, on rit, on est touché en plein coeur par certains passages...
Impossible de rester de marbre en lisant ce roman qui est un petit bijou avec lequel on se délecte tout du long.
En bref, jusqu'ici Marie Vareille ma charmer, conquise avec ce roman et ma vie, mon ex et autres calamités. Il ne me reste plus qu'à découvrir Je peux très bien me passer de toi et Élia, la passeuse d'âmes, tome 1 qui sont dans ma PAL ... eh oui, elle est devenue un des auteurs que j'achète les romans les yeux fermés <3
UNE AUTEURE QUE JE VOUS CONSEIL DE DECOUVRIR ABSOLUMENT !!!! <3
Par le Editer
Lauresth Argent
Note : 9/10
J'ai adoré. Une histoire simple et qui se lit rapidement et on ne s’ennuie à aucun moments. Toute page a un rebondissement.
J'ai contacté l'auteur pour la fin que je ne vous dévoilerai pas ici, car je vous laisse le soin de partir avec Isabelle et toute sa troupe sans oublié Woody-Allen ... Bonne lecture ! :)
Par le Editer
nathlie93100 Or
http://reveuseeveillee.blogspot.fr/2017/06/la-ou-tu-iras-jirai-de-marie-vareille.html

C'est le sourire aux lèvres que je commence à écrire cette chronique car ce roman ne peut que laisser de très bonne humeur après lecture. J'avais découvert la plume de l'auteure avec Elia, la passeuse d'âmes que j'avais tout simplement adoré. Et, je voulais découvrir la plume de Marie Vareille dans un autre genre littéraire car je savais qu'elle avait écrit d'autres romans en chick-lit.

Là où tu iras j'irai, c'est l'histoire d'Isabelle, une trentenaire immature et un peu à côté de la plaque qui va peu à peu s'épanouir aux côtés de la famille Kozlowski-Valentini. Alors, autant dire que j'ai eu un peu de mal avec l'héroïne au début car son immaturité m'énervait. Mais on finit par s'y faire et, surtout, par s'attacher à cette héroïne qui "ne sait pas ce qu'elle veut faire quand elle sera plus grande".

Ce roman est aussi l'histoire de la fratrie Kozlowski-Valentini qui comprend Adriana, Zoé et Nicolas, dont la mère s'est suicidée quelques années plus tôt : autant vous dire qu'Isabelle aura du fil à retordre avec ses trois-là. Mais mon coup de coeur va pour Nicolas, petit garçon très touchant qui a cessé de parler à la mort de sa mère, qui aura la plus belle évolution dans ce roman.

Et que dire des autres personnages secondaires si ce n'est qu'ils sont tous géniaux, chacun ayant une personnalité bien à lui. On rencontre Amina et Alex, les meilleurs amis d'Isabelle ; mais aussi Valentina Valentini, la grand-mère des enfants et Jan Kozlowski, leur père. Ainsi que Colombe et Tony, et même Quentin. Un joyeux cocktail de personnages aux personnalités très fortes et diverses.

Ce roman regorge d'un humour ravageur et d'expressions hilarantes. Je me suis parfois demandée où l'auteure allait les dénicher tellement elles m'ont fait rire. Et, rien que pour ça, je vous conseille de lire ce livre !

Mais, en dehors de son côté très rafraîchissant et sa couche d'humour, Là où tu iras j'irai traite aussi le sujet du deuil et c'est là que les choses deviennent encore plus intéressantes. Et, on verra surtout un rapprochement entre Isabelle et Nicolas, qui semblent mieux se comprendre que n'importe qui d'autre. C'est la plus belle relation que j'ai pris plaisir à suivre dans ce roman.

Enfin, c'est un roman qui n'a pas fini d'étonner car il se passe beaucoup de choses incroyables, sans compter sur les retournements de situation rocambolesques auxquels ont droits les personnages (et nous avec eux !). Et un joli final qui laisse avec le sourire aux lèvres.

Là où tu iras j'irai a été une excellente lecture ! Je dirais que c'est une lecture estivale parfaite avec tout ce qu'il faut d'humour et de personnages pétillants. C'est une excellente comédie romantique et je suis juste très triste de devoir quitter les personnages, qui sont tous très attachants à leur façon.
Par le Editer
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2017/06/07/iras-jirai-de-marie-vareille/

Un roman frais, drôle et léger : parfait pour l’été !

Nous suivons Isabelle, une trentenaire très originale qui va finir par décrocher le rôle de sa vie : engagée pur séduire un veuf nouvellement fiancé, elle embarque pour l’Italie comme nounou après avoir rompu avec son petit ami.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre.

Isabelle est une jeune femme singulière, pas mal histrionique et parfois bien à côté de la plaque, elle ne vous laissera pas indifférent. Je l’ai tout de même trouvée franchement touchante.
Elle évolue doucement au contact des enfants traumatisés par le décès de leur mère.
De plus, le personnage d’Isabelle est vraiment très drôle. Cela ajoute énormément d’humour au livre qui aborde des thèmes assez difficiles comme le deuil, le suicide, le fait de devenir adulte ou de réaliser ses rêves.

J’ai trouvé que cette histoire était pleine de bienveillance, de tendresse, de douceur… et c’est surement pour cela que j’avais un constant sourire aux lèvres durant ma lecture.

On ne tombe pas dans le niais. L’histoire comporte plusieurs rebondissements et du comique de situation.

L’histoire d’Isabelle est à la fois touchante et à mourir de rire. Vous ne pourrez que passer un bon moment avec cette jeune femme-enfant à l’histoire compliquée. Léger et rafraîchissant, il saura parfaitement agrémenter vos mojitos de cet été !
Par le Editer
Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, j’ai lu du Chick-lit sans le savoir. Pour ceux qui comme moi n’ont pas encore les codes de ce genre, Marie Vareille a choisi d’expliquer ce genre littéraire sur le blog créé pour la circonstance. Le chick-lit est donc «un sous-genre de la comédie romantique. Littéralement « écriture de poulette » en anglais, elle désigne un courant littéraire visant un public féminin. L’expression apparaît dans les années 1990, on la définit alors comme "fiction post-féministe", "féminisme nouvelle vague". Les romans chick-lit mettent en scène des héroïnes de tous les jours, souvent âgées plus ou moins d’une trentaine d’années, des filles comme vous et moi qui se débattent désespérément dans un quotidien cruel semé d’embûches pour trouver leur vraie vocation et le Prince Charmant, généralement en buvant des Mojitos avec leurs copines et en courant de catastrophe amoureuse en cataclysme professionnel. »
Voici donc une pétillante illustration de ce concept, dans la lignée de glorieux précurseurs, tels que Le Journal de Bridget Jones.
Le roman s’ouvre sur une scène de rupture originale, puisqu’elle va être provoquée par trop d’amour. Quentin veut épouser Isabelle et fonder une famille, mais Isabelle a trop peur de s’engager et préfère fuir, même s’il ne lui reste que quelques euros, sa carrière – prometteuse – d’actrice n’ayant jamais vraiment décollé.
Aussi n’a-t-elle guère le choix quand on lui propose de prouver son talent en endossant le rôle d’une baby-sitter chargé de séduire Jan Kozlowski, le célèbre réalisateur qui, après des essais prometteurs, lui a refusé un rôle dans l’un de ses films. La vengeance étant un plat qui se mange froid, elle part pour les bords du Lac de Côme dans une splendide villa. Le cadre idyllique ne va cependant pas lui assurer un séjour de tout repos, car Adriana, Zoé et Nicolas entendent bien pourrir la vie de leur nouvelle gardienne. Et dans cette famille pas vraiment unie, ce n’est pas Valentina, grand-mère et sorte de gouvernante en chef, qui va lui faciliter la tâche. Il est vrai qu’elle a des raisons de se méfier de cette soi-disant diplômée de la meilleure école de nannys anglaise.
Marie Vareille se régale – et nous régale – en imaginant la succession des épisodes de ce séjour où chacun des acteurs va tenter de jouer sa partition, provoquant une joyeuse cacophonie. C’est drôle et riche de rebondissements, quitte à laisser la crédibilité de l’ensemble un peu de côté. Mais on pardonne volontiers ce petit défaut à l’auteur qui compense les invraisemblances par une belle énergie qui nous emporte vers une fin que l’on sait heureuse et que l’on finit par espérer tant on s’est attaché aux personnages qui, au fil des pages, ont pris de la densité et sont devenus des compagnons de plus en plus attachants.
Un roman gai, qui n’a sans doute pas d’autre prétention que de vous faire passer un bon moment, de vous divertir et de vous redonner le moral. Mission parfaitement accomplie ! http://urlz.fr/5ncm
Par le Editer
Virginy Or
Voici un récit que l’on peut qualifier sans rougir de lecture feel-good. En effet, le ton est léger, bon nombre de situations décrites sont comiques et prêtent à sourire et même à rire! Mais derrière cet humour, ce rythme assez soutenu, Marie Vareille parvient à nous parler de la vulnérabilité des enfants et du difficile sujet du deuil, et particulièrement chez l’enfant avec le personnage de Nicolas. Nicolas et Isabelle, malgré leurs années de différence, leurs univers différents, sont des personnages qui ont les mêmes blessures, et ce sont ces blessures qui vont les rapprocher. Chaque personnage souffre à sa façon, dans ce récit, et cette famille, qui aurait pu faire front pour surmonter cette épreuve, s’est totalement disloquée, rendant chacun plus vulnérable, plus malléable, pouvant devenir la victime de personnes mal intentionnées. L’auteur ne verse jamais dans le mélo, préférant un ton optimiste et plein d’humour, qui va si bien avec le soleil italien qui illumine ses pages.

Si vous avez envie d’une lecture qui fait du bien, ce roman est fait pour vous! Entre le cadre décrit et le style de Marie Vareille, ce récit va vous redonner le sourire!

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.