Livres
567 661
Membres
622 284

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Parabole de la graine de moutarde



Description ajoutée par Gkone 2021-03-18T07:56:12+01:00

Résumé

Le jour où John a trouvé Caleb, tout son univers a volé en éclats...

Caleb Fletcher est un survivant. Et si lutter contre les traumatismes de son passé n’est pas chose facile, il sait qu’il peut compter sur John.

John Faimu, l’officier de police qui l’a sauvé des griffes d’une secte il y a huit ans de cela.

John Faimu, le phare qui éclaire ses nuits et repousse ses cauchemars.

John Faimu, pour qui il éprouve des sentiments qui vont au-delà des convenances.

Mais quand les fantômes de son passé ressurgissent pour le faire taire, l’amour de John sera-t-il assez fort pour sauver Caleb une seconde fois ?

La plus petite des graines peut donner le plus solide des arbres.

Ceci n’est pas une romance. C’est une histoire d’amour. L’amour d’une famille, l’amour d’un ami, l’amour d’un homme qui se bat pour échapper à ses démons.

#SecondeChance #Maladie #Sereconstruire #MM

---

"L'autrice nous livre une histoire d'amour sincère et durement gagnée" - A Reader Obsessed - Goodreads

Description VO :

John Faimu is an Australian-Samoan police officer who deals with hurt kids every day. Caleb Fletcher was the teenager John saved from a cult eight long years ago, and he’s now the young man John wants in ways that neither of them should risk.

Eight years after his rescue, Caleb is still struggling with PTSD and self-harm. John has always been his rock, but now Caleb wants more. Can he convince John to cross a line and love him the way they both crave? And when the monsters from Caleb’s past come back seeking to silence him for good, will John’s love be enough to save him?

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Pegh 2021-06-20T17:41:03+02:00

John passa ses doigts dans ses cheveux. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas senti aussi fatigué, et le travail de nuit n’était pas le seul responsable. C’était Caleb, et cet endroit, et le fait de savoir qu’ils étaient déjà venus ici et qu’ils y reviendraient. Des hôpitaux différents, des lits différents, des couvertures différentes et un air conditionné trop froid, mais tous coincés dans le même vieux cercle vicieux.

Huit ans que ça durait.

Ce n’était pas toujours aussi dramatique. La plupart du temps, ça ne se terminait pas à l’hôpital. La plupart du temps, c’était un comportement de plus en plus erratique. C’était une prise de risque. C’était subtil et omniprésent, mais John savait comment lire les signes. Il avait déjà sermonné Caleb depuis de nombreuses hauteurs métaphoriques auparavant. Assez pour se demander à chaque fois s’il ne faisait pas que retarder l’inévitable. Si ce n’était pas aussi ce que faisaient Darren, les psychiatres, les psychologues, et les pharmaciens.

Il soupira.

Bien sûr que cela paraissait sans espoir. Il était presque trois heures du matin et il était assis dans un putain d’hôpital. Au beau milieu de la nuit, toutes les emmerdes avaient toujours l’air pires que ce qu’elles étaient.

John tendit la main et caressa du bout des doigts le dos de celle de Caleb. Sa peau était froide au toucher, ses doigts blancs et comme dépourvus de sang. Plusieurs de ses articulations étaient éraflées. Les blessures n’étaient pas fraîches.

Darren avait dit la semaine dernière que Caleb avait envoyé son poing dans un mur. Sans raison apparente. Sans signes avant-coureurs, et sans effondrement émotionnel, juste une soudaine et furieuse explosion de colère qui s’était abattue sur lui. Et par la suite, avait-il expliqué, lorsque Caleb s’était assis par terre tout en se soulageant à l’aide d’une poche de glace, il avait refusé d’en parler.

Parfois, même Caleb ne savait pas ce qui se passait dans sa tête.

John effleura du bout des doigts le bord plissé de la bande qui maintenait la canule dans le dos de sa main. La bande plastique était sèche et rugueuse.

— Je saigne, et tu es là.

Bordel.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

C'est un roman assez dur au vu du sujet mais tellement, tellement rempli d'espoir, d'amour et d'acceptation. Nous avons le point de vue de John, qui aime Caleb, qui lui ne s'aime pas trop. Le début de vie de Caleb a été terrible et il en souffre, il n'a jamais été vraiment libéré de ses bourreaux.

J'ai vécu les émotions à travers ce que ressent John, et c'est beau, puissant, ça m'a tordu le ventre parfois et j'ai eu peur avec lui. J'ai pleuré, j'ai souri, j'ai repleuré, j'ai espéré, j'ai été en colère, attendrie.

J'ai tout trouvé extrêmement bien dosé : la romance, le quotidien de John, le passé de Caleb...

Bref...

Lisa Henry continue de m'éblouir !

Afficher en entier
Or

C'est un roman poignant, sur la reconstruction d'un jeune homme complètement détruit par la vie et une romance magnifique entre deux hommes qui se complètent, se surpasse et survive grâce à l'autre.

John a sauvé Caleb des mains d'une secte, il y a de cela 8 ans lorsque celui-ci était encore un adolescent. Aujourd'hui, Caleb est un jeune homme luttant contre ses démons, tentant de survivre et d'oublier le passé malgré de gros problèmes psychologiques. La présence de John lui est d'une grande aide, mais celui-ci après toutes ses années est devenu bien plus pour Caleb ; et même si ces sentiments sont partagés, la fragilité de Caleb et le fait que John soit intervenu pour le sauver il y a de nombreuses années font penser à ce dernier que débuter une relation est une mauvaise idée et pourrait tourner à la catastrophe. Mais Caleb est bien décidé à avoir le droit au bonheur et personne en dehors de John ne saurait lui apporter. Il ne veut que lui, a besoin de lui. D'autant plus quand le passé refait surface. ...

J'ai vraiment été ravie d'avoir reçu ce roman en service presse ! C'est le premier que je lis de la collection Pemberley et je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Mais s'il sont tous aussi intenses et aussi beaux,  j'ai hâte de découvrir d'autres titres.

L'auteur explore en profondeur les failles, les sentiments et la psyché de ses personnages, particulièrement les conséquences psychologiques des maltraitances subit par Caleb au sein de la secte ou il a été captif. Les conséquences pour son entourage et sa reconstruction est lente et difficile, mais la relation qui se construit entre Caleb et son sauveur John sonne tellement juste.

C'est vraiment un très beau roman que je ne peux que vous recommander. 

Afficher en entier
Diamant

Au beau milieu d’une perquisition sur les terres des Enfants de Galilée, un groupe sectaire religieux suspecté de comportement violent et abusif sur les enfants, John, jeune policier australien de 23 ans, ouvre la porte d’une vieille citerne rouillée abandonnée, alerté par le cadenas neuf qui la verrouille. L’adolescent de 15 ans qu’il découvre à l’intérieur, battu à mort et couvert de sang, va bouleverser sa vie.

Sept ans plus tard, le jeune homme mène au quotidien une bataille pour vivre normalement, sous traitement et suivi par un psychologue pour tenter de combattre les effets de l’enfer qu’il a vécu durant plus de 10 ans dans la secte où sa mère avait choisi de vivre. Instable, fragile, pouvant basculer dans une crise d’angoisse ou d’hystérie qui l’amène direct à un séjour en psy à l’évocation de certains mots ou de moments stressants. Mais c’est aussi un combattant, un pas après l’autre, un jour après l’autre, et ses seuls repères sont son père, qui pensait l’avoir perdu quand sa mère l’a enlevé, et John, le policier qui l’a sorti de cet enfer. Caleb veut vivre normalement, veut arrêter de se perdre dans son esprit … et Caleb veut un petit-ami, une vie amoureuse, mais surtout Caleb veut John car il est amoureux.

John aussi est amoureux de Caleb, mais pour lui, le jeune homme est intouchable. Il est parfaitement conscient de l’importance qu’il a pour Caleb et refuse toute relation, persuadé que si ça tourne mal, il le perdra et lui fera du mal, vu son état psychologique. Et aussi, il ne veut pas trahir la confiance du père de Caleb : ils forment une équipe tous les 3, dont le seul but est l’équilibre du jeune homme. Mais Caleb est déterminé et John est faible… et un soir, quand Caleb vient frapper à sa porte, leur relation évolue.

Mais le danger rode car ce qui s’est passé 7 ans plus tôt n’est pas entièrement résolu. Et certaines personnes n’ont pas intérêt à ce que la vérité éclate au grand jour et que certains cadavres soient déterrés.

Nous allons suivre une enquête, qui prend ses racines dans le passé. Chaque chapitre débute de façon très judicieuse par un court moment des évènements survenus 7 ans plus tôt, nous plongeant à chaque fois dans l’horreur, sans jamais tomber dans le voyeurisme et la facilité.

Quelle histoire sublime malgré les thèmes abordés. L’amour entre John et Caleb est à la fois fort et fragile, comme eux. La bataille que mène Caleb contre ses traumatismes ne sera jamais gagnée, mais chaque jour qui passe est une petite victoire en soi. Les personnages secondaires sont capitaux, l’équipe de John, sa famille (l’une des scènes ou son frère le rejoint au chevet de Caleb est magnifique), le père de Caleb est un roc pour son fils. Et mon cœur a saigné pour Simon.

Après m’avoir totalement embarquée avec un roman d’aventures à tendances BDSM, L’île, et un roman fantasy, Le seigneur caché, elle fait mouche une fois de plus avec cette parabole, faisant clairement partie de mes auteurs à suivre. J’espère que la maison d’édition nous proposera d’autres de ses romans, que je lirais sans hésitation.

Je remercie l’auteur, MxM Bookmark et NetGalley France pour ce Service Presse, une véritable pépite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pegh 2021-06-20T17:33:04+02:00
Argent

Une très belle lecture sur un sujet pourtant difficile. Régulièrement le syndrome du stress post-traumatique est abordé en littérature, mais ici l'auteure l'associe aux problèmes des sectes, ce que je n'avais encore jamais lu.

Certaines sont plus virulentes que d'autres et laissent derrière elles, quand on arrive à les démanteler, des victimes brisées qui ont du mal à reprendre une vie normale. C'est le cas ici de Caleb, qui malgré les années perd encore le contrôle sur sa vie.

Le soutien des proches, et de ce flic qui l'a sorti de l'enfer, révèle le besoin des victimes de se raccrocher à des éléments tangibles, en pleine confiance. Caleb et John sont unis par un lien qui n'appartient qu'à eux, mais comment vivre le plus qu'ils ressentent tous les deux...

Lisa Henry nous propose des personnages travaillés, entiers, et nous permet de nous attacher à eux. La narration, entre retour vers le passé qui nous apprend leur parcours, et le point de vue de John nous offre une progression aisée dans l'intrigue et dans leurs sentiments. Impossible de ne pas leur souhaiter le meilleur...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sorah 2021-06-18T18:27:59+02:00
Bronze

Pfiou quelle lecture ! Ce fut intense et en même temps j'ai eu un goût de trop peu en terminant ce livre.

John est policier et, il y a huit ans de cela, il a sauvé Caleb, un adolescent, d'une secte sordide. Depuis, il est toujours resté en contact avec lui et au fil des années des sentiments très forts se sont développés entre eux. Mais est-il possible de sauter le pas quand Caleb est si profondément atteint mentalement par sa vie dans la secte ?

Ce fut un déchirement de lire ce qu'a subit Caleb. J'ai été outrée et en colère car malheureusement cela arrive vraiment. L'auteure nous distille les informations au compte goutte à chaque début de chapitre sous forme de flashback du point de vue de John. Tout le roman est de son point de vue et j'ai beaucoup apprécié car cela nous permet de voir toutes les répercussions sur l'entourage que peut avoir une personne souffrant de traumatismes comme Caleb (SSPT, dépression...). On comprend tout le questionnement de John sur sa mise en relation avec Caleb. Il a peur de sauter le pas même si les sentiments sont là des deux côtés, car sa hantise serait que cela fasse du mal à Caleb, le mette en difficulté.

John est un personnage magnifique. Il est d'une patience, d'une écoute envers Caleb. Il est un soutien sans faille pour lui mais également pour Darren le père de Caleb. Tout ce côté-là, leur relation, la relation entre Caleb et son père mais également entre John et Darren est sublime. J'ai adoré. J'ai été emportée dans un maelstrom d'émotions mais sans que cela soit de trop. L'auteure ne bascule jamais dans le pathos et la surenchère. J'ai aimé que ça soit très réaliste également. Leur relation sera toujours faite de haut et de bas. Caleb ne guérira jamais et il y aura des moments où sa maladie prendra le dessus malgré tout l'amour et le soutien de John.

Mais ce roman n'est pas seulement une romance, il y a toute une intrigue derrière. Car l'enquête n'a pas été entièrement finalisée sur la secte et un élément remettra tout sur le tapis. Ce fut également très intéressant à suivre.

Là où j'ai eu un goût de trop peu c'est sur les interactions entre John et Caleb. Finalement, la part enquête et le quotidien de John prennent beaucoup de place par rapport au couple. Mais c'est peut être car j'adore les romances mettant en scènes des personnages souffrant de maladies mentales. Je les trouve plus poussées psychologiquement. Donc j'en aurais voulu plus !

Il manque également un petit épilogue. Cela n'aurait pas été de trop de les voir quelques années plus tard.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Katsura 2021-06-15T09:03:51+02:00
Argent

J'avoue qu'au début, le titre me laissait perplexe, mais le résumé étant intéressant, je me suis lancée et je ne le regrette absolument pas ! Cette histoire est belle et poignante à bien des égards et traite de sujets difficiles tels que la maltraitance infantile, la maladie mentale et le stress post-traumatique. Tant de sujets difficiles et rassemblés en une seule et même personne pour qui la vie n'a pas été tendre et ne cessera jamais de l'être. On suit donc Caleb dans sa reconstruction mais du point de vue de John, policier et ami de la famille depuis qu'il a libéré Caleb de sa prison 8 ans plus tôt. Leur histoire est touchante et la romance est également présente entre ces deux êtres qui représentent tout l'un pour l'autre. Une très belle histoire, très réaliste, où tout n'est pas tout rose et ne le devient pas d'un coup de baguette magique comme cela pourrait être le cas dans d'autres livres. J'ai vraiment apprécié ce côté très réaliste de la reconstruction de Caleb et ses séquelles psychologiques. Une très belle découverte que je recommande à toute personne recherchant une histoire touchante et réaliste sans pour autant être étouffante. J'aurais juste aimé un petit épilogue Spoiler(cliquez pour révéler)quelques années plus tard.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Poppy24 2021-06-07T09:53:10+02:00
Argent

J'attendais avec beaucoup d'impatience ce roman, je ne dirai pas que je suis déçue puisque j'ai passé un bon moment de lecture mais il ne sera pas mon Lisa Henry favori (pour le moment il s'agit de L'Ile). On explore les séquelles post-traumatique du pauvre Caleb et les hésitations de John, le policier qui l'a sauvé des années auparavant et qui en est désespérément amoureux. L'aspect le plus intéressant, je pense, est le fait qu'on admet dans ce roman que la "guérison" est impossible. Ici pas d'amour miraculeux qui va réparer la psyché de Caleb. Ce dernier est détruit et recollé, comme dit dans le bouquin, vacille, pique des crises, s’effondre et même l'amour infini de John ne suffira pas à lui rendre sa santé mentale. Pour le reste ce qui a péché pour moi ce sont les personnages. John m'a un peu agacé, trop bon samaritain à mon goût, le père de Caleb m'a énervé, la sœur de John aussi, il n'y a guère que Caleb que j'ai trouvé vraiment intéressant. Peut-être que si le roman était tourné de son point de vue à lui j'aurai plus accroché. Les péripéties de la fin du roman m'ont également paru un peu téléphonées. Ca reste un bon livre néanmoins, disons que je m'attendais à quelque chose de plus "dur" et torturé psychologiquement parlant, dans la lignée de L'Ile, et qu'il s'agit d'un livre bien plus doux.

Afficher en entier
Or

http://www.ddchroniques.fr/2021/06/la-parabole-de-la-graine-de-moutarde-lisa-henry/

La parabole de la graine de moutarde est un titre que j’ai trouvé curieux au premier abord ne sachant pas du tout à quoi il faisait référence. En fait il s’agit d’une vision de la vie, de quelque chose qui tient de la croyance et qui démontre que la plus petite graine peut donner quelque chose de merveilleux si l’on plante les bonnes et que l’on ne récolte finalement que ce que l’on sème. J’espère ne pas faire d’amalgame dans ma compréhension de ce titre.

Cela étant dit cette histoire a été à la fois éprouvante et très émouvante. Éprouvante de par la rencontre entre Caleb et John, de ce que le premier a enduré, du traumatisme dont il ne se défera jamais, mais également de par la puissance de ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre, sans pouvoir se laisser vraiment aller. En effet, l’état de Caleb étant ce qu’il est : fragile, instable, John n’ose pas franchir la limite de peur de lui faire plus de mal que de bien. Mais qu’en est-il huit ans après ? Faut-il vraiment continuer à occulter leurs sentiments afin de ne pas troubler la confiance qu’ils se portent ? C’est une situation complexe, un rapport fébrile, un pas peut-être trop grand à franchir, mais l’amour se moque de ce genre d’interrogation et il arrive un moment où il prend le pas sur tout le reste alors il est important à ce moment précis de savoir exactement ce que l’on veut puisque le risque pris pourrait se révéler dévastateur.

C’est donc une histoire avec beaucoup d’émotions que l’on découvre et sincèrement j’ai eu mal au cœur pour ce couple, pour ce qu’ils ont traversé et tout ce qui menace de leur tomber dessus. Malgré les années qui passent, rien n’est réglé, rien n’a pu être relégué à de l’histoire ancienne et il se dégage une certaine tension de ces pages. On accompagne les deux hommes à travers les épreuves, mais on s’intéresse aussi aux événements qui les ont mis en présence l’un de l’autre. Croyez-moi chaque début de chapitre m’a apporté des frissons, car il en dit à la fois beaucoup et pas assez si vous voyez ce que je veux dire. On imagine très bien ce qu’il se passait à l’époque et ça n’en rend que plus profonde cette lecture.

La parabole de la graine de moutarde est un roman qui m’a prise aux tripes et que j’ai lu sans vraiment chercher à me protéger. Tellement de choses peuvent mal tourner dans ce texte que l’on ne peut que sentir son cœur gonfler d’amour pour Caleb et John qui font de leur mieux pour s’en sortir et essaient de profiter de chaque jour comme ils le peuvent. C’est une bataille de chaque instant, mais lorsque la fin arrive, lorsque le calme revient peu à peu dans leur quotidien on ne peut s’empêcher de penser que peu importent les épreuves que la vie met sur notre chemin, peu importent les blessures toujours à vif, si on aime avec force et sincérité il est toujours possible de s’en sortir et se reconstruire.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Parabole de la graine de moutarde" est sorti 2021-06-02T21:17:06+02:00
background Layer 1 02 Juin

Date de sortie

La Parabole de la graine de moutarde

  • France : 2021-06-02 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The Parable of the Mustard Seed - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 20
Commentaires 8
extraits 1
Evaluations 12
Note globale 8.17 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode