Livres
529 253
Membres
549 845

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-05T22:44:47+01:00

Qu'est-ce qu'un monstre ? Un homme qui fait le mal à répétition.

A-t-il conscience de faire le mal ? Non, la plupart du temps. Parfois oui, mais cette conscience ne le change pas. Car le monstre se justifie à ses yeux en se disant qu'il n'a jamais souhaité la mal. C'est juste un accident de parcours.

Alors que tant de mal se fait sur cette planète, personne n'aspire au mal. Nul n'est méchant volontairement, même le plus grand rompeur de promesses, le pire des assassins ou le dictateur le plus sanguinaire. Chacun croit agir bien, en tout cas en fonction de ce qu'il appelle le bien, et si ce bien s'avère ne pas être le bien des autres, s'il provoque douleur, chagrin et ruine, c'est par voie de conséquance, cela n'a pas été voulu. Tous les salauds ont les mains propres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-05T22:44:47+01:00

Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances, mais chacun en a sur ses choix.

Afficher en entier
Extrait ajouté par par-AdOx 2011-09-02T19:55:20+02:00

Oui c'est charmant...Je sui mignonne, bien roulée, bien ourlée et bien finie de partout, rien à dire, mais le problème c'est que ça va pas avec mon caractère ! Ben oui, j'aurais voulu être grande pour être une froide, une dédeigneuse, une snob le genre qui fait tourner les hommes en bourrique rien qu'en se taisant. Vu mon gabarit, faut que je me résolve à me montrer joyeuse, enjouée, pétillante, bonne fille quoi! ça aurait été moins fatiguant d'être une salope. Seulement il faut le physique en conséquence.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-05T22:44:47+01:00

Le problème de l'homme c'est qu'il s'habitue à tout...on appelle même ça l'intelligence.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Sesame 2017-10-29T11:12:45+01:00

C’est étrange, l’amitié. Alors qu’en amour, on parle d’amour, entre vrais amis, on ne parle pas d’amitié. L’amitié, on la fait sans la nommer ni la commenter. C’est fort et silencieux. C’est pudique. C’est viril. C’est le romantisme des hommes. Elle doit être beaucoup plus profonde et solide que l’amour pour qu’on ne la disperse pas sottement en mots, en déclarations, en poèmes, en lettres. Elle doit être beaucoup plus satisfaisante que le sexe puisqu’elle ne se confond pas avec le plaisir et les démangeaisons de peau. […] C’est injuste n’est-ce pas ? L’homme et la femme ne s’aimeront jamais aussi authentiquement que deux amis parce que leur relation est pourrie par la séduction. Ils jouent un rôle. Pire, ils cherchent chacun le beau rôle. Théâtre. Comédie. Mensonge. Il n’y a pas de sécurité en amour car chacun pense qu’il doit dissimuler, qu’il ne peut être aimé tel qu’il est. Apparence. Fausse façade. Un grand amour, c’est un mensonge réussi et constamment renouvelé. Une amitié, c’est une vérité qui s’impose. L’amitié est nue, l’amour fardé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par wizbiz06 2012-03-01T17:04:08+01:00

Sa plus grande douleur vient de ce qu'il ne sait plus quoi penser de lui-même. Jusqu'ici il n'avait jamais douté de lui. Des oppositions, des scènes, il en avait connu. Des insultes, des remarques acerbes, il en avait reçu. Mais rien n'avait jamais ébranlé sa confiance. Il s'estimait un être singulier, exceptionnel, au-dessus du lot, plus riche d'avenir et de gloire que n'importe quel autre et il s'était contenté de plaindre ceux qui ne s'en rendaient pas encore compte. Devant son père, petit fonctionnaire obtus, violent et raisonneur, puis, après son décès, devant son trop lisse tuteur, Hitler avait continué à se considérer avec les yeux mêmes de sa mère, des yeux remplis d'adoration et de rêves merveilleux. Il s'aimait, il se voyait pur, idéaliste, artiste, exceptionnel, constamment placé sous la lumière éblouissante de sa bonne étoile.

Afficher en entier
Extrait ajouté par par-AdOx 2011-09-02T19:55:20+02:00

Ils pouvaient devenir camarades, mais plus amis ; camarade car la camaraderie n'est que le partage d'une situation commune ; plus amis car l'amitié suppose qu'on s'aime pour ce que l'on a de différent non pour ce que l'on a de commun.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-05T22:44:47+01:00

Vous appelez divin tout ce qui réussit et humain tout ce qui rate.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-05T22:44:47+01:00

« Peindre des œuvres qu’il n’apprécie pas forcément, c’est là le lot de tout peintre. Un artiste aime faire ce qu’il fait, et non pas l’avoir fait. Acteur plutôt que spectateur, il n’est pas désigné pour jouir du résultat. Il est rare qu’un chanteur aime sa voix, impossible qu’un écrivain lise son livre, l’essentiel restant que le premier aime chanter et le second écrire. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-05T22:44:47+01:00

Une possibilité trop longtemps éludée devient une impossibilité.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode