Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
714 008
Membres
1 009 324

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Part de l'autre



Description ajoutée par CanadienAutrichien 2009-09-16T00:20:56+02:00

Résumé

8 octobre 1908 : Adolf Hitler recalé. Que se serait-il passé si l'École des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde...

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 707 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-05T22:44:47+01:00

Qu'est-ce qu'un monstre ? Un homme qui fait le mal à répétition.

A-t-il conscience de faire le mal ? Non, la plupart du temps. Parfois oui, mais cette conscience ne le change pas. Car le monstre se justifie à ses yeux en se disant qu'il n'a jamais souhaité la mal. C'est juste un accident de parcours.

Alors que tant de mal se fait sur cette planète, personne n'aspire au mal. Nul n'est méchant volontairement, même le plus grand rompeur de promesses, le pire des assassins ou le dictateur le plus sanguinaire. Chacun croit agir bien, en tout cas en fonction de ce qu'il appelle le bien, et si ce bien s'avère ne pas être le bien des autres, s'il provoque douleur, chagrin et ruine, c'est par voie de conséquance, cela n'a pas été voulu. Tous les salauds ont les mains propres.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Ce livre ammène une question que l'on ne s'est pas assez posé : Et si Hitler avait été différent ? Si la vie l'avait rendu différent ?

L'auteur nous emmène dans un récit incroyable, car si les deux Hitler sont identiques au départ, ils s'éloignent, il se séparent. Le constraste devient à la fin total. Ils n'ont plus qu'en commun que le nom.

Ce qui est incroyable, c'est l'imagination et l'appui historique de l'auteur qui a su nous inventer un 20ème siècle sans le Hitler que nous connaissons.

On peut trouver dérangeant de ressentir les sentiments d'Hitler à toutes les périodes de sa vie. Puisque l'auteur décrit à merveille les sentiments. Le roman en lui même est assez choc. Les scènes de guerre sont parfois d'une violence presque intolérables. beaucoup d'allusions sexuelles aussi.

Chapeau très bas à l'auteur, avec un roman qui fait réffléchir.

Afficher en entier
Diamant

Par où commencer.

Ce livre est brillant.

Il permet de comprendre beaucoup sur ce personnage que l'on mythifie comme le Diable en personne. Parce qu'en effet, on oublie qu'Hitler était comme vous et moi : un humain. Le message est parfaitement clair : n'importe qui aurait pu devenir Hitler. Et n'importe qui aujourd'hui peut encore le devenir.

L'écriture est fluide et très agréable à lire. J'apprécie énormément ces changements de paragraphes, qui permet de voir très nettement le contraste entre ces deux personnalités. On en apprend aussi sur le plan historique, mais surtout sur la personnalité d'Hitler, notamment avec le parallèle d'Adolf.H. Personnage que j'ai d'ailleurs trouvé extrêmement sympathique et fascinant. Ce qui est d'ailleurs assez fou quand on y pense.

Les dernières pages à propos de la création du livre est d'autant plus fascinant, je me suis énormément retrouvé dans ces paroles.

Très belle idée, très belle écriture, très bon livre qui fait énormément réfléchir sur l'être humain en général.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LydieLejeune 2024-04-09T15:57:36+02:00
Bronze

Ce roman a été une très bonne découverte. J'ai beaucoup apprécié son originalité, le fait de suivre deux histoires parallèles était vraiment très intéressant. Le roman est bien écrit, ca se lit assez facilement mais surtout très rapidement. J'ai beaucoup apprécié.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nightcore2626 2024-02-27T15:09:50+01:00
Argent

Un diptyque intéressant, entre le Hitler de l'histoire et le Hitler hypothétiquement artiste. Le livre est une excellente illustration de la banalité du mal de Hannah Arendt.

Je le lisais entre mes cours, lorsque j'avais des moments de répit où je me permettais d'aller au CDI pour faire mes devoirs, me reposer, glander ou lire (la plupart du temps, c'était pour glander.) Je sors un jour le livre de mon sac et poursuit ma lecture qui allait franchement bon train, lorsque trois lycéens s'amusent à me prendre en photo, le livre à la main. Je me questionne puis me rends compte que c'est Hitler sur la couverture qui les a interpellé (et fait marrer) ; ils ont dû me prendre pour une folle qui lisait Mein Kampf.

Rentrée chez moi au soir, j'ai collé une feuille blanche sur la couverture. Quelle idée d'avoir mis sa photo sur une couverture ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AudreyVCA 2024-01-07T12:51:03+01:00
Diamant

J’ai énormément apprécié ce livre. Il nous montre à quel point l’environnement a un impact sur qui nous sommes et que chaque personne est le résultat de ses décisions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mijak 2023-12-08T15:58:51+01:00
Or

J'en avais entendu parler depuis longtemps, et connaissais les grandes lignes, le concept quoi, et vu les avis positifs que j'entendais (et l'auteur que j'aime déjà) j'étais certain de ne pas être déçu.

Et effectivement, c'était ce que j'attendais, et c'était brillamment fait. A partir d'un point (en apparence) anecdotique, E.E.Schmitt nous montre (comme il l'explicite à la fin) que les pires représentants de l'humanité sont humains, et que donc en tant qu'humains nous possédons tous la potentialité et la nature qui a "fabriqué" ce genre de personnes ; ce n'est pas génétique, il n'était pas un mal absolu né ainsi. Par ce procédé du scénario alternatif, l'auteur montre qu'avec d'autres rencontres, avec ce qu'il appelle "la part de l'autre" dans sa vie, Hitler aurait pu aussi être totalement différent, et qu'il n'est pas un "monstre" au sens où on voudrait l'exclure de l'humanité, mais qu'il est juste devenu un type méprisable, haineux et mégalomane, paranoïaque etc. qui a eu les moyens de ses ambitions.

Comme un commentaire ci-dessous, E.E.Schmitt explique aussi dans sa postface (sorte de journal d'écriture) qu'il a été confronté à des amis qui ne pouvaient juste pas concevoir ce message, pour qui le personnage restait un tabou qu'il ne fallait pas, jamais essayer d'expliquer ou de comprendre. E.E Schmitt répondra, agacé, que oui bien sûr, ne pas essayer de comprendre est la meilleure façon de réitérer nos erreurs.

Il fait aussi le lien avec le moyen orient (le livre est sorti en 2001), et l'effet que peut avoir l'humiliation des vaincus sur l'esprit de vengeance et l'émergence de types comme Hitler (car c'est aussi venu de l'humiliation ressentie du traité de Versailles, après la première guerre).

Bref l'histoire est très bien faite, bien sûr l'introspection d'Hitler est fictive, même si tout se raccroche à une base historique (E.E. Schmitt a beaucoup étudié le sujet pour coller à l'histoire, et le bouquin a été revu par des historiens). Les deux histoires sont racontées en parallèle, et du côté d'Adolf H. (le "gentil"), c'est forcément une uchronie, et plus on avance plus les univers s'écartent l'un de l'autre.

Après la mort d'Hitler, l'histoire devient un rappel des faits connus. Côté Adolf H., sa vie continue un peu et E.E.Schmitt se livre à un exercice uchronique sur un 20e siècle sans 2nd guerre mondiale, donc sans dominance des USA, etc.

C'était un régal à lire, et l'écriture de Schmitt est très facile, ça se lit très vite, et comme d'hab le roman est riche de pensées et réflexions philosophiques et poétiques.

Afficher en entier
Or

“Je ne suis pas juif, je ne suis pas allemand, je ne suis pas japonais et je suis né plus tard; mais Auschwitz, la destruction de Berlin et le feu d’Hiroshima font désormais partie de ma vie.”

Que se serait-il passé si l'École des beaux-arts de Vienne avait décidé d’accepter Adolf Hitler ?

Vous devez peut-être le savoir mais Adolf Hitler était peintre à la base avant d’être l’horrible dictateur.

Dans ce livre, on suit Adolf H., accepté aux beaux-arts et Hitler, refusé aux beaux-arts.

J’ai beaucoup aimé ce livre même si au départ j’étais pleine d’à priori parce qu’évidemment ce n’est pas un sujet facile à aborder. Je pense que le fait de commencer le livre avec deux Adolf totalement normaux et “innocents” a permis justement de se plonger plus rapidement dans l’histoire (ou l’Histoire ? 🤔).

Honnêtement, c’est très bien raconté, au point que j’en suis venue à m’attacher à Adolf H. (évidemment l’autre bof bof).

Je ne sais pas trop quoi vous dire pour l’autre, à part qu’il est ce qu’il est et qu’on se porte bien mieux sans lui ! Cependant on a quand même une partie de son parcours qui est basé sur des faits réels et il y a des choses que j’ignorais (et j’aurais préféré ne pas le savoir non plus). Bon après, pour ceux qui ont peur d’être choqués, j’ai trouvé personnellement que les faits les plus horribles sont énoncés simplement, sans longues descriptions pour nous dégoûter, tout simplement parce qu’on sait déjà je pense.

Par contre, gros gros bémol : il y a 4 ou 5 chapitres sur un livre de 500 pages et on passe d’un personnage à l’autre simplement en changeant de paragraphe (là je sens que certains qui voulaient le lire abandonnent mdr) et c’est assez déstabilisant, surtout pour ceux qui -comme moi- aiment s’arrêter à la fin d’un chapitre.

Bref, je vous le recommande malgré tout mais c’est à vous de voir si vous en avez envie.

Afficher en entier
Argent

Une uchronie originale qui fait porter un regard différent sur l'histoire du 20e siècle.

La vie parallèle du peintre Adolf H est particulièrement réussie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par heros11 2023-09-07T14:06:30+02:00
Lu aussi

La double lecture la réalité et le "et si" dans ce livre est vraiment bien menée. Au delà d'un roman ,d'un récit il y a une vrai réflexion sur les échecs et les réussites de chacun. Vraiment bien écrit et très intéressant, le journal de la genèse et de la réalisation du livre est tout aussi intéressant ,on y voit les doutes et les certitudes de l'écrivain et de son entourage sur la réussite ou non du projet.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par emma-2250 2023-08-17T17:36:32+02:00
Or

Un excellent roman, je recommande

Afficher en entier
Commentaire ajouté par moontee_reads 2023-07-18T22:08:11+02:00
Pas apprécié

J'ai détesté. Etant dans la confusion dans la lecture à cause de ce double pov à chaque page (j'exagère un peu, quoique), j'ai décidé de l'écouter en audiobook. On s'y retrouve un peu plus, car le narrateur change de ton lorsqu'il narre l'histoire du "vrai" Hitler et celle du "faux" Hitler.

La 4e de couverture était tellement inspirante et intéressante ! Pourquoi réécrire l'histoire d'Hitler qui n'a pas été accepté ? On le sait, on sait ce qui s'est passé. Il n'y a aucun intérêt à écrire cela. La seule chose intéressante était d'imaginer le monde tel qu'il aurait pu être SI Hitler avait été accepté. Et c'était là tout l'enjeu du bouquin ! Mais l'auteur a très mal exploité son idée et a fait n'importe quoi... J'ai vraiment détesté, c'est un regret d'avoir acheté ce livre. J'arrête avec cet auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bob1945 2023-06-08T19:15:49+02:00
Argent

Je redécouvre ce livre et je n'ai pas le souvenir de ma précédente lecture. Que ce serait-il passer si Hitler avait été reçu à son concours d'entrée à Vienne ? A vous de le découvrir !

Afficher en entier

Date de sortie

La Part de l'autre

  • France : 2003-09-10 - Poche (Français)

Activité récente

igloo97 l'ajoute dans sa biblio or
2024-04-10T20:03:56+02:00
elbaloo l'ajoute dans sa biblio or
2024-04-04T18:44:20+02:00
yriadys l'ajoute dans sa biblio or
2024-03-03T16:45:48+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1707
Commentaires 207
extraits 150
Evaluations 387
Note globale 7.98 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode