Livres
451 598
Membres
397 103

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!

(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...

Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...

(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !

Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.

Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.

Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.

Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !

Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD

Afficher en entier
Diamant

Je suis tout à fait d'accord avec toi, Vavi.

Ce livre est un émerveillement de bout en bout.

Je le relis pour la troisième fois et c'est toujours un délice.

Je vois aussi qu'on a la même vision en lisant son texte ; il évoque étonnamment les dessins animés de Myasaki. Son univers, reste original sans nullement ressembler à de la fanfiction "myasakienne", mais il y fait bigrement penser.

Ses personnages sont fouillés, même la petite créature cachée dans les cuisines de la Citacielle a sa part d'importance et contribue à la fabuleuse aventure d'Ophélie, la jeune Passe-Miroir.

Je serais vraiment très heureuse si ce livre avait le succès qu'on a connu avec J.K Rolling et son Harry Potter. Elle le mérite tellement.

Afficher en entier
Diamant

Je sors tout juste de cette lecture, et j'en suis encore... transportée.

Une véritable bouffée d'air frais dans la littérature jeunesse qui ces temps-ci tend plutôt ( mis à part quelques auteurs comme Mourlevat) à stagner.

Un univers magique, fascinant, inquiétant, imprévisible, d'une très grande richesse auquel on ne peut que vouloir croire, malgré tous ces aspects... dangereux.

Certains pourraient lui reprocher son manque d'action mais pas moi... à mon sens c'est même le point fort du livre: il cré toute une atmosphère délicieusement dépaysante.

Deux mondes en vérité... celui dans lequel évolue Ophélie au début, familier rassurant malgré ces petits détails qui le rende unique, puis plus tard, celui de la Cours; monde de complots, de machinations et faux-semblant... et d'illusion.

L'héroïne est elle aussi un point fort... très attachante par sa maladresse sa naïveté et sa discrétion, elle s'affirme au fil du roman, sans que l'évolution soit trop brutale... ce n'est qu'en regardant en arrière qu'on remarque combien elle est changée. Mais ce qui la rend si particulière c'est qu'elle n'est pas héroïque. Et ça c'est inventif.

Ensuite Thron... incernable, détesté de tous et n'aimant guère les autres non plus,il ne fait rien pour se rendre aimable, et pourtant, on ne peut s'empêcher de s'attacher à lui, car il a du relief.

Berenilde, Rosalie... Renard, tous les personnages ont leurs caractères, leurs défauts, leurs buts... tous biencreusés.

L'intrigue, elle, s'installe tout doucement, sans que l'on en ai vraiment conscience, et on commece tout juste à deviner sinon l'intégralité, du moins une partie de ceux-ci à la toute fin du livre.

J'en arrive donc au suspense... rien à dire il faut lire pour comprendre.

Enfin l'écriture... splendide, aussi magique que l'univers, les personnages, l'histoire, bref aussi enchanteresse que le livre lui-même.

En un mot comme en mille: un véritable coup de cœur...

Afficher en entier
Pas apprécié

Ce qui est sûr, c'est que cette lecture sort du commun. C'est surtout ça qui m'a charmé, d'arriver dans cet univers étrange, décalé et qui ne m'est absolument pas familier.

L'entrée est toutefois abrupte, et il faut vraiment s'accrocher au départ, avec cette héroïne spéciale qui ne sort pas un mot, qui se cache derrière son cache-nez et qui semble si empotée. On sent qu'elle est intelligente mais il faut attendre longtemps pour qu'enfin un soupçon de rébellion pointe le bout de son nez et qu'elle se décide à agir.

Tous les personnages autour d'elle sont ... étranges, je ne saurai mieux dire. Entre son fiancé dont on a du mal à savoir quoi penser, lui qui parle peu, pour dire des choses tranchantes et qui est détesté par tous; sa tante que l'on apprécie malgré ses sautes d'humeur; et enfin Bérénilde, un peu effrayante sous ses airs de courtisane parfaite.

Bref un livre très étoffé, dans un univers un peu étouffant, et qui est quand même assez long, sans vraiment de rebondissements ni d'actions. J'ai surtout été accrochée à l'histoire de cette pauvre Ophélie, dans ce drôle de monde, et j'aimerais savoir comment elle va se débrouiller pour survivre là-bas. Cependant je ne sais pas si j'aurais la force d'entreprendre le deuxième tome, qui est un aussi gros pavé. Car en soit je me suis quand même ennuyée la plupart du temps, sans comprendre l'engouement autour de ce livre...

Afficher en entier
Diamant

Après un début de lecture sympathique mais sans plus, un chapitre a fait basculer le récit et l'histoire prenait un nouveau tournant, dès lors, impossible pour moi de lâcher ce roman ! Point essentiel, que l'on ait aimé ou pas le roman de Christelle Dabos, on ne peut pas nier que l'imagination dont elle a fait preuve pour monter son univers, ses personnages, son histoire est incroyable ! Tout dans ce roman est inventé, monté de toute pièce. On plonge dans un univers auquel on n'est pas préparé et que l'on ne peut pas imaginer et l'auteur arrive totalement à nous surprendre et à nous immerger dedans ! Bilan : un réel coup de coeur pour cet ouvrage !

1) L'entrée dans l'histoire : Christelle Dabos nous plonge directement dans son univers, sans préambule (si ce n'est une mystérieuse "Bribe") et sans réelle explication. De ce fait, on apprend au même rythme qu'Ophélie les ficelles de cet univers. Le lecteur est sans cesse tenu en haleine, les révélations s'enchaînent à bon rythme et on tombe sous le charme dès le début.

2) Un mot, avant de rentrer dans les détails de l'histoire, sur l'écriture. Elle est magique. Je ne sais pas si l'auteur écrit naturellement comme ça ou s'il y a un vrai travail d'écriture derrière, mais je suis tombée sous le charme de celle-ci. Chaque mot, chaque virgule a un sens et n'est pas aléatoire. L'écriture porte le récit et nous immerge encore plus. C'est un style assez descriptif mais ça ne m'a pas dérangée car, même dans une simple description d'un lieu, Christelle Dabos réussit à nous en apprendre beaucoup sur l'intrigue et l'univers si on y prête attention ! Elle réussit à rendre important chaque mot si bien que le lecteur ne peut qu'adhérer et ne peut pas imaginer une alternative à l'histoire qu'il lit : "si l'auteur a écrit ça, alors c'est ce qui doit arriver", on ne se dit pas "non, ce n'est pas possible, il doit y avoir une erreur, ça ne peut pas se passer ainsi". Non on ne se dit pas ça parce que l'auteur nous "soumet" totalement à son imaginaire, à son écriture ! (Je ne sais pas si c'est très clair ce que je viens d'écrire, mais c'est ainsi que je le ressens ^^). Par exemple, même le mot "orange" devient important à nos yeux de lecteurs, Spoiler(cliquez pour révéler)ce mot prend la connotation dramatique que l'auteur lui donne, et on ne peut pas imaginer un autre fruit à la place de ces oranges !

3) Ophélie. Ophélie est une anti-héroïne totalement. Et au départ, j'ai eu du mal à m'attacher à elle, sympathique mais sans plus. En même temps, avec ses lunettes, ses vêtements un peu "austères", sa discrétion, sa petite voix, son manque total de romantisme (alors que je suis totalement fleur-bleue x) ), elle n'avait pas grand chose pour que je puisse m'identifier à elle. Mais au final, après ce fameux chapitre (rencontre entre Ophélie et Archibald) depuis lequel je n'ai pas pu lâcher ce livre, elle prend une dimension plus humaine. Au final Ophélie, derrière ses lunettes et son écharpe, est une jeune fille comme on peut en croiser partout. Discrète mais intelligente, peu loquace mais observatrice, d'apparence chétive mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Je m'y suis attachée, j'ai vécu avec elle les révélations, les actions, les découvertes ...Ophélie est une très bonne héroïne dont on suit avec plaisir les aventures !

4) Les autres personnages sont de leur côté, tous plus intéressants les uns que les autres : Gaëlle, Renard, Le Chevalier, Rosaline, Bérénilde, Archilbald ou bien sûr Thorn. Ils ont chacun un caractère propre, tous énigmatiques, aucun personnage n'est introduit dans l'histoire au hasard ou à la légère. Ils ont tous un sens, ils ont tous une histoire personnelle, plus ou moins dévoilée au lecteur. On se ne concentre pas uniquement sur Ophélie, mais on s'intéresse à chacun des personnages, même ceux qui apparaissent plus brièvement ! J'ai eu un coup de coeur pour le personnage d'Archibald, il apporte une touche de fraicheur par moments mais au fond, je suis persuadée qu'il beaucoup plus à creuser derrière cette image qu'il se forge ! Du côté de Thorn, j'avoue que mon coeur fait le yoyo avec lui, tantôt antipathique puis attachant Spoiler(cliquez pour révéler)Surtout au moment où Ophélie lui avoue "Je ne vous aime pas." Ca m'a fait mal au coeur pour lui :/ pour redevenir ensuite antipathique ^^ Du coup je me méfie et je vais attendre de lire le tome 2 pour voir quelle opinion je peux finalement me forger de lui !

5) L'univers est unique. Quel plaisir de lire quelque chose de nouveau qui ne ressemble pas aux autres romans jeunesse que l'on trouve actuellement. L'univers est inédit et magique. L'idée des Arches est superbe. Je veux voir Le Clairdelune. Je veux goûter à la froideur du Pôle. Je veux visiter le musée d'Anima. Je veux voir le manoir de Bérénilde. Bref je voudrais tant voir cet univers en vrai tant il est incroyable ! C'est un univers hors de l'espace et du temps. Intemporel est le mot : on parle de téléphone, de musée, de voitures à moteur mais d'un autre côté on est plongé dans une Cour comme sous Louis XIV avec ses salons et ses perruques et encore d'un autre côté, les personnages semblent vêtus comme à la seconde moitié du XIXème s. (en tout cas, c'est comme ça que je me les suis représentés !). L'auteur a vraiment une imagination débordante et je suis sûre que ce qu'elle nous donne ici n'est qu'un aperçu de ce que l'on pourra trouver dans les prochains tomes !

6) Le petit bémol que je trouve c'est un début de roman un peu lent. Je trouvais toute la partie avant la rencontre d'Archibald, bien menée, intrigante, l'univers est bien posé, le cadre aussi mais je trouvais qu'il ne se passait pas grand chose. Heureusement, passée cette fameux rencontre, tout est bousculé et je suis véritablement entrée dans le roman !

En conclusion, un très très très bon roman jeunesse. Dense mais passionnant. Univers inédit et intemporel. Personnages mystérieux et intrigants. Je suis tombée sous le charme de cette histoire dont il me tarde lire le second tome !

Afficher en entier
Diamant

Qu'est-ce qui m'a pris de ne pas lire ce livre dès que j'en ai entendu parler ? Qu'est-ce qui me prend de ne pas lire le tome 2 tout de suite ? Oui, bon, je l'ai pas encore acheté mais ça ne saurait tarder...

Punaise ! Quelle bouffée de pur bonheur ce livre ! Tout est bien. J'ai été charmé dès le début par l'univers si singulier et par l'écriture si fluide à lire, je savourais chaque phrase en me répétant sans cesse "J'espère que ça va durer jusqu'au bout". Et maintenant que j'ai terminé ce livre, je suis bien contente de voir que je me suis trompée. Ce livre ne reste pas ce qu'il était au début, il est encore mieux à la fin. Avoir un coup de cœur pour le premier chapitre et se rendre compte que la fin du livre est plus parfaite encore, ça fait un sacré coup de foudre !

De quoi d'autre puis-je parler ? Des personnages ? Finalement, il n'y a pas que les humains, les lieux et les objets sont à eux-mêmes de véritables personnages et c'est ça qui fait toute la richesse de ce livre. Une écharpe comme un chat, des bâtiments qui ont un caractère et toute cette vie amené dans les lieux, c'est tellement ingénieux. Et puis les personnages à part entière qui ont tous une identité, tous un caractère et des secrets. Je me suis laissée envoûter par leur histoire et par l'histoire même de ce monde avec cette planète qui a subi La Déchirure, ces arches si différentes les unes des autres et ces humains appartenant à des familles au pouvoir si intéressant.

Punaise de punaise, mais quelle histoire ! Je n'ai pas réussi à imaginer le quart de ce que ce livre est véritablement en lisant le résumé. On ne sait pas du tout où on met les pieds quand on entre dans ce roman mais moi je suis entrée dès les premières phrases comme si, malgré les dangers que l'on découvre peu à peu, j'avais envie d'appartenir à ce monde pour pouvoir découvrir par moi-même tous les secrets qu'il renferme. Et puis je veux la même écharpe !

J'ai envie de lire la suite. Et j'ai envie d'en connaître un peu plus, de suivre Ophélie dans ses mésaventures. Elle qui parait si faible, si invisible et qui pourtant est si forte. J'ai envie de retrouver les personnages, autant les humains que les lieux.

Bref, vive ce livre !

Afficher en entier
Diamant

J'ai été agréablement surprise du livre lauréat du concours du Premier Roman Jeunesse (2012 ou 2013 je ne sais plus exactement) organisé par Gallimard Jeunesse.

Ce livre est fabuleux de bout à bout. C'est simple, je ne l'ai plus lâché !

Le style d'écriture change tellement de tous mes autres livres, la profondeur des personnages, mais aussi le fait que ce ne soit pas une fille parfaite, mais plutôt très maladroite! Je trouve qu'on s'identifie très bien à ce personnage.

J'attend impatiemment la suite ! Viiiiiiite viiiiiite viiiiiite **

Afficher en entier
Pas apprécié

Je n'ai pas accroché avec ce livre... je n'ai pas réussis à le finir car même si je reconnais de loin le talent de l'auteur autant pour son écriture que pour son imagination débordante, je n'ai pas vraiment accroché avec l'histoire et le monde de l'auteur. Peut-être le reprendrais-je dans quelques années pour le finir... en tous cas j'espère que d'autres trouveront ce que je n'ai pas réussis à trouver dans ce livre.

Afficher en entier
Or

Une très belle surprise avec une magnifique écriture!

Je suis en général difficile à convaincre avec les personnages, mais cette fois-ci, je suis comblée. Même les secondaires sont soignés, comme Gaëlle par exemple.

J'avais peur que l'auteur ai forcé sur le personnage d'Ophélie pour la rendre trop gauche, mais c'est parfaitement réussi. On arrive à avoir pitié d'elle, à ressentir de la compassion, et à se réjouir quand elle parvint à s'extirper des situations les plus délicates.

Mon coup de cœur est néanmoins pour Roseline, un personnage au physique peu avantageux et au sale caractère qui cache une personne affective sous ses airs pincés et bornés.

Quant à la famille de Thorn, on va de surprise en surprise, que cela concerne Berenilde, la grand-mère, ou les autres. Et c'est une très bonne chose! On ne s'ennuie jamais.

Le suspense est à son comble, et l'auteur a beau laisser de petits indices à certains endroits, on est tout de même surpris à maintes reprises.

L'univers est très bien pensé, rien n'est laissé au hasard et les clans sont tous très différents et peuvent s'avérer dangereux.

J'ai aimé que l'on ne sache pas tout sur eux depuis le début, cela laisse sa part de mystère jusqu'au moment voulu.

La suite me donne l'eau à la bouche et je meurs d'envie de lire la tome 2. Je crois que je sauterai dessus dès sa sortie :)

Pour le moment, il s'agit de ma meilleure lecture de 2013, il en faudra beaucoup pour le détrôner.

Afficher en entier
Diamant

Même si je peine un peu à trouver des mots justes, je vais tenter d'écrire un commentaire à la hauteur de ce livre..

Tout d'abord je tiens à prévenir toute personne qui souhaite lire ce roman qu'elle ne doit surtout pas le faire en dehors des vacances ou d'une journée entièrement libre, sinon elle risque de ne penser qu'à ce livre durant toutes ses activités et de profiter de chaque seconde de libre pour lire ne serait ce qu'une seule petite phrase.

Ce livre est une pierre précieuse, un diamant de la littérature jeunesse. Cela faisait longtemps que je n'avait plus rien lu d'aussi agréable, d'aussi beau, d'aussi...parfait! Car oui, ce livre est parfait. Tous les personnages sont attachants, surtout Ophélie bien-sûre, mais aussi Thorn (oh Thorn mon petit Thorn!! Pourquoi me fait tu tant souffrir, moi, pauvre lectrice qui me suis entichée de toi?) et Renard. Le petit Chevalier est tellement étrange, tellement inquiétant, j'ai adoré ce personnage même s'il me faisait un peu peur! J'ai adoré ce monde détruit en mille morceaux, ces clans, ces dons étranges et la découverte de la Citacielle à été un véritable émerveillement.

Ce livre m'a fait battre le cœur plus vite et m'a fait croire en l'impossible. Je suis sortie de ma lecture totalement enchanté par l'histoire et charmée par le style d'écriture magnifique de l'auteure.

J'attends impatiemment la sortie du deuxième tome. Puisse-t-il être aussi beau que le premier!!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode