Livres
547 439
Membres
584 512

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par dadotiste 2021-04-15T12:38:42+02:00

Hachette, p. 230

« Une tentation sombre me guette. Et si je restais ainsi ? Loin de toutes mes émotions et mes angoisses ? Plus de famille pour qui je dois m'inquiéter, plus d'espoir de retrouver Aïdan. Plus de peur quant à ma destinée de Passeuse de Mots. Je ne redoute plus l'inconnu ni l'échec. [...] Ce problème ne me concerne pas. Je ne sers plus à rien et plus rien ne me sert. Plus de pensées joyeuses, mais plus de pensées tristes non plus. Le néant. Je n'avais jamais remarqué à quel point cela pouvait être reposant. C'est si tentant. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par dadotiste 2021-04-15T12:35:23+02:00

Hachette, p. 156

« L'optimisme, c'est pour les gens comme toi, qui ne connaissent rien à la vie ni à la souffrance. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par dadotiste 2021-04-15T12:34:13+02:00

Hachette, p. 153

« On est tous nés pour se battre, parce que c'est indispensable pour survivre. C'est dans notre nature la plus profonde. Il y a trois catégories de personnes : celles qui essaient mais sont trop faibles, celles qui se laissent mourir et celles qui ne connaissent que la rage de vaincre et de gagner. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par dadotiste 2021-04-15T12:32:18+02:00

Hachette, p. 63

« Le monde n'a pour limites que celles que nous nous fixons. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par dadotiste 2021-04-15T12:31:13+02:00

Hachette, p. 42

« — Tout le monde n'a pas la chance d'avoir des parents tels que vous. Un foyer rempli d'amour. Comment peut-on grandie sans ça ? Sans ce sentiment de sécurité, avec un père ou une mère qui nous donnent confiance en nous, qui croient en nous ? Comment arrive-t-on à se construire dans la violence ou l'indifférence ?

— Ces personnes-là trouvent des compensations pour bâtir leurs fondations. Un rêve, un ami, des ambitions, d'autres formes d'amour. Ils réussissent à faire de ces malheurs une force qui finira par les rendre stables. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par dadotiste 2021-04-15T12:28:12+02:00

Hachette, p. 30

« Contrairement à ce que la plupart des hommes pensent, les dames ne se perdent pas en vaines causeries. Même si elles se plaignent des nourrices, échangent sur les dernières toilettes à la mode, tricotent en s'imaginant au bras d'un prince ou dans les draps de beaux lieutenants, la plupart du temps elles lisent, débattent, racontent leurs voyages, font tourner le monde en soufflant des idées à leurs influents maris — elles prennent soi de leur faire croire que celles-ci viennent d'eux. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par dadotiste 2021-04-15T12:25:27+02:00

Hachette, p. 27

« [R]ayez “jamais” de votre vocabulaire. Ce mot chasse les rêves et met des barrières à votre propre destinée. Il porte malheur ! »

Afficher en entier
Extrait ajouté par dadotiste 2021-04-15T12:24:06+02:00

Hachette, p. 7

« Je ne sais pas depuis combien d'heures je suis en train de lire. Deux, peut-être cinq. Pour moi, le temps est un concept barbare. Il se définit par le nombre de livres dévorés et les aiguilles correspondent aux pages qui se tournent dans un bruissement familier et apaisant. Dans ma chambre, aucune horloge au mur pour me rappeler à l'ordre, alors je continue mes lectures sans écouter les cris de mon corps affamé de sommeil. Impossible de dormir avant d'avoir fini un chapitre et, lorsque j'en termine un, je ne peux m'empêcher de me jeter sur la suite, plongée au cœur de ces aventures épiques. Je crois que je suis atteinte d'une étrange maladie, mais je ne souhaite pas en guérir. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode