Livres
523 769
Membres
541 640

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Peau sur les Os



Description ajoutée par Bella57 2010-03-15T11:19:05+01:00

Résumé

Maigrir, Billy Halleck ne demandait pas mieux. Ses cent dix kilos n'étaient-ils pas le seul problème de ce paisible avocat, mari et père comblé, dans sa petite ville du Connecticut ? Et puis un vieux chef gitan l'a touché du doigt en lui disant : " Maigris ! " Après avoir tué accidentellement une femme de la tribu, Billy venait quasiment d'être innocenté par ses amis les notables, juge et policier... De fait, Billy se met à maigrir de façon alarmante. Jusqu'au moment où il comprend qu'il est victime d'un maléfice, vengeance impitoyable des gens du voyage méprisés et chassés de partout dans l'Amérique des " hommes blancs de la ville ". Quelques semaines plus tard, il ne reste de lui qu'un fantôme hagard, au bord de la folie, menant un dernier combat avec son seul ami, un mafieux sicilien, pour tenter de lever le sortilège...

Ce premier roman signé Bachman est un mélange détonant de terreur et d'humour noir. Une fable violente, aussi, où le conformisme bien-pensant se voit confronté à une magie ancestrale, aux forces inconnues qui habitent notre monde.

Afficher en entier

Classement en biblio - 864 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par BMT33 2019-10-06T21:43:16+02:00

Jour après jour, Billy Halleck perd du poids. Lui qui dépassait allègrement les cent douze kilos n'en fait plus que cinquante-cinq à présent. Et il continue de maigrir, aussi mystérieusement qu'inexorablement, sans que rien ne semble pouvoir empêcher l'issue fatale

De quelle maladie est-il atteint ? Un cancer ? Non, il sait d'où vient le mal... ou plutôt, la malédiction.

Tout converge vers ce moment où il a percuté la vieille gitane avec sa voiture, la tuant sur le coup. Jusque-là, aucune véritable séquelle : il était ressorti du tribunal totalement blanchi. Pas étonnant, le juge était de ses amis. C'est cela qui a dû sembler insupportable aux tziganes.

Une pareille injustice ne pouvait pas rester impunie. Tôt ou tard, il lui fallait payer...

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Avocat dans le Connecticut, Billy Halleck est un homme en surpoids, hanté par cette injonction murmurée presque sournoisement par ce vieux Tsigane alors que Billy sort tout juste du tribunal où il a été innocenté du meurtre accidentel d'une vieille Gitane surgie brusquement d'entre deux voitures. Bien que la victime n'ait pas pris la peine de regarder en traversant, le vieux Tsigane ne le voit pas de cet oeil et prononce un seul mot à l'intention de l'avocat : "maigris !".

Perdre huit kilos en une semaine, sans suivre aucun régime, s'avère inquiétant et conduit Billy à se poser cette question : "Et si le vieil homme m'avait jeté un sort ?".

C'est mon premier Stephen King, une rencontre à la fois percutante et marquante, celle d'une lectrice qui découvre un grand auteur, un géant doué pour créer une ambiance très particulière, à la fois inquiétante et angoissante, morbide parfois. C'est une atmosphère qu'il installe progressivement dans son récit, mais de façon croissante, rendant son lecteur accroc, au point qu'il en tourne les pages avec frénésie, pour ne pas en perdre une miette et savoir ce qu'il va advenir de Billy.

Cette angoisse est aussi celle de son personnage, Billy Halleck, une frayeur qui le ronge et qui le ramène sans cesse à ce fameux jour, à sa sortie du tribunal. Stephen King arrive à nous communiquer la détresse et l'incompréhension d'un homme qui, au fil des chapitres, maigrit considérablement et pour lequel l'acte de se peser est devenu une véritable torture, une sorte de rituel qu'il redoute, se retrouvant comme un animal craintif, complètement démuni face à une balance hostile.

Si cette lecture maintient un suspense permanent, une sorte de course contre la montre où chaque minute est comptée, elle nous donne également l'occasion de nous familiariser avec un peuple qui fait peur, un peuple nomade aux moeurs et coutumes différentes, où les femmes et les hommes disent la bonne aventure, vendent des potions et des philtres magiques, vivent dans des roulottes, organisent des combats d'animaux...

Ce qui m'a frappée c'est ce contraste insolent entre la pâleur du visage de Billy et les robes colorées des Gitanes, de même que son humeur en berne, incapable de rivaliser avec le sourire provocateur qu'elles affichent.

Stephen King (Richard Bachman) a le don d'écrire des scènes vivantes que l'on n'a aucun mal à visualiser, la bonne idée d'inclure des réflexions personnelles de la part de son protagoniste, réflexions qui apportent un plus dans la narration et qui rapprochent le lecteur davantage de ses personnages dont on ne sait s'ils sont simples personnages de fiction ou carrément acteurs de cinéma. Et quelle imagination dans le choix des sortilèges, car Billy ne sera pas le seul à en faire les frais.

J'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a été chaudement recommandé par Sandrine, cet auteur que Pascal appelle, à juste titre, le "Maître". J'ai pris énormément de plaisir à me plonger dans cette histoire imaginée avec force et talent.

La fin m'a un peu déroutée mais qu'importe, le livre tient en haleine jusqu'au dernier chapitre et je suis certaine qu'il est possible que nous l'interprétions tous de façon bien différente ce dénouement. En tout cas, c'est une lecture que je ne suis pas près d'oublier et un auteur auquel je vais sans doute m'intéresser de plus près et mieux découvrir à travers d'autres de ses écrits.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par dreamygirl 2020-09-25T14:09:00+02:00
Diamant

D'habitude, je suis moins fan des romans de King sous son pseudonyme, mais celui-ci m'a plu énormément ! Le suspense est à son comble, on meurt d'envie de savoir la suite à chaque page, on ne s'ennuie pas une seule seconde. Pour les fans du genre (horreur), je le recommande vivement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marina009 2020-09-15T22:22:53+02:00
Or

https://booksbookmarks.wordpress.com/2020/09/15/la-peau-sur-les-os-stephen-king/

9/10

"Arnold Schwarzenegger pourrait prendre Einstein sous son bras et le trimbaler toute la journée comme… comme un livre de classe. Est-ce que ça veut dire qu’Arnold Schwarzenegger est supérieur à Einstein ?"

Cela faisait pas mal de temps que j’avais envie de me replonger dans un bon vieux King et ça a été chose faite avec celui-ci qui me tentait beaucoup étant donné que le résumé me rappelait l’adaptation filmique que j’avais vue de ce livre. Je ne savais pas que cela venait de là et encore moins de Stephen King, donc j’étais curieuse de savoir ce que l’oeuvre originale allait donner.

Et c’est sans étonnement que j’ai adoré ma lecture. Je ne pouvais pas m’arrêter, j’ai lu ce livre de près de 500 pages en moins de deux jours. C’est aussi le premier livre que je lis sous le pseudonyme Richard Bachman.

Ce livre m’a totalement envie de revoir le film dont j’ai gardé des souvenirs très flous car vu il y a de nombreuses années.

Ce que j’ai apprécié, comme dans toutes les oeuvres de Stephen King, est l’écriture magistrale et entraînante. J’aime tellement quand l’auteur passe des kilomètres de pages à parler en long et en large de la vie de ses personnages. Ce que j’ai trouvé amusant aussi est le ton sarcastique du bouquin, il y a eu plusieurs blagues à l’humour noir que j’ai adorées lire et ce fût rafraîchissant d’avoir une touche amusante sur un récit globalement sombre et à l’angoisse allant crescendo.

J’ai aussi remarqué une mise en abyme des travaux de l’auteur dans son propre bouquin et je n’ai fait que me prosterner tout le long de ma lecture en applaudissant le génie de l’auteur qui ne cessera de me combler et de me surprendre. Voici la citation à laquelle je fais référence et qui m’a beaucoup amusée (je pense qu’il a fait ici un clin d’oeil à ses travaux en tant que Stephen King à travers son pseudonyme Richard Bachman. Il a sûrement voulu qu’on reconnaisse qui était le vrai auteur se cachant derrière l’histoire) :

"Mais si on ajoute à l’équation les paramètres formés par Cary Rossington qui se change en alligator et William J. Halleck avec son anorexie involontaire, vous ne trouvez pas que ça se remet à ressembler un peu à du Stephen King ?"

Enfin, même si certains moments étaient ponctués de longueurs, comme dans à peu près tous les romans de l’auteur, on ne reste pas sur notre faim et on est quand même ravis de savourer encore une autre histoire originale de l’auteur, peu importe ses défauts.

Pour finir, j’ai beaucoup aimé ce roman qui monte crescendo en tension et où on se demande constamment comment cela va se finir, et le rythme de lecture est tout simplement exquis. Je le conseille à tout fan invétéré de Stephen King ainsi qu’aux débutants. Son format relativement court et peu complexe saura vous tenir en haleine jusqu’à la page finale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sabine08 2020-06-30T15:01:09+02:00
Or

On ne peut que saluer Stephen King pour l'originalité de son roman la peau sur les os , une course effrénée contre la vie se joue au fil des pages . Complètement et addictif jusqu'à la fin du grand Stephen King

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Squeletor 2020-05-29T17:05:09+02:00
Lu aussi

Je ne peux pas dire que j'ai aimé, ni que ça m'a déplu. J'en sors très mitigé avec l'impression d'avoir lu un texte qui aurait pu se contenter d'être une nouvelle et non un roman. Ça se lit, plutôt bien, mais ça ne m'a jamais interpellé ni embarqué. Dommage, l'idée était bonne. En revanche, la fin, quoique attendue, m'a bien plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leaszecel 2019-11-04T08:57:57+01:00
Or

Un livre qui a réussi à me surprendre, avec un revirement à 180° pour la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par angel1478 2019-10-02T17:16:05+02:00
Or

Maigrir peut devenir une malédiction. Mais dans quelles conditions ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BMT33 2019-09-25T01:09:00+02:00
Diamant

Un gitan qui lance une malédiction çà pourrait vous faire rire mais quand peu après vous constatez ses effets il est trop tard pour vous inquiéter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thimalda 2019-08-15T21:34:57+02:00
Pas apprécié

J'avais adoré le speech du roman et je n'ai malheureusement pas été convaincu. Je n'ai malheureusement pas trouvé la fin digne du déroulement de l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gwen-Erwan 2019-08-06T10:10:33+02:00
Bronze

Un livre perturbant atmosphère lourde et prenante encore un bon roman de king avec des description nous permettant de rentrer dans le roman comme si nous y etions

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-07-21T07:01:29+02:00
Or

Encore une belle leçon de vie ! Ne jamais, messieurs, lorsque vous conduisez, demandez à madame de vous régaler d'une petite clintonnerie (des enfants nous lisent, alors, les adultes, faites appel à vos souvenirs sur le Monica Gate).

Boum ! On ne peut pas fixer sa route et prendre son pied en même temps.

Ce livre de King n'est pas trépidant, au sens premier du terme, il possède même quelques longueurs. Par contre, il est prenant.

Cet homme, qui, sous le coup d'une malédiction, maigrit à vue d'oeil (il se portait bien au départ), jusqu'au moment, où, n'ayant plus que la peau sur les os, il retourne voir cette gitane qu'il avait renversé...

J'ai eu du mal à lâcher le livre et la fin m'avait... non, je ne vous le dirai pas. Mais ne me parlez plus de tourtes !!!

Afficher en entier

Dates de sortie

La Peau sur les Os

  • France : 1999-01-04 - Poche (Français)
  • Canada : 1987-04-01 (Français)
  • Canada : 1988-09-01 - Poche (Français)
  • USA : 1984-11-19 (English)

Activité récente

laubel l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-28T14:19:55+02:00
Myl99 l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-08T03:04:40+02:00

Titres alternatifs

  • Thinner - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 864
Commentaires 64
Extraits 17
Evaluations 125
Note globale 7.61 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode