Livres
403 852
Membres
307 309

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Perle et la Coquille



Description ajoutée par clary-bouquineuse 2015-06-09T15:17:00+02:00

Résumé

Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses sœurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu’à ce qu’elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d’une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.

Afficher en entier

Classement en biblio - 101 lecteurs

Or
35 lecteurs
PAL
67 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par senorita1983 2017-09-14T13:20:16+02:00

Je fus une petite fille, puis je ne le fus plus.

Je fus une bacha posh, puis je ne le fus plus.

Je fus la fille de mes parents, puis je ne le fus plus.

Je fus une mère, puis je ne fus plus.

Dès que je m'adaptais à une situation, elle changeait, je changeais. Le dernier changement fut le pire.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

J’ai été transportée par cette histoire que j’ai vraiment eue du mal à lâcher, même pour quelques heures… Il s’agit plus particulièrement du destin de deux femmes vivant à deux époques différentes, l’une, Shekiba, qui est l’arrière arrière grand-mère de l’autre, Rahima. Et le plus stupéfiant est de s’apercevoir que même si deux générations les séparent, les conditions de vie des femmes Afghanes n’ont pas changées. Ni les mentalités des hommes à l’égard des femmes, ni leur place dans la société où elles sont traitées en moins que rien, ayant à peine plus d’importance et de poids dans les consciences que du bétail.

Le plus surprenant dans cette histoire c’est la violence et la dureté qu’elles entretiennent les unes envers les autres. Elles vivent dans la peur permanente d’être repoussée par autrui et notamment leur mari qui pratique la polygamie. Les deux histoires se croisent et se recroisent, Shekiba, devenue laide après avoir été brûlée au visage sera traité comme un garçon par son père, puis à la mort de ce dernier, comme domestique par sa famille qui la haït. Pour finalement être donnée à une famille aisée pour liquider une dette. Persuadée d’être dans son bon droit, elle se battra pour récupérer la terre de son père qui d’après elle, lui revient de droit. Rahima, elle devient une basha-posh, une petite fille que l’on déguise en petit garçon. (Une pratique très courante dans les familles où il n’y a pas de fils) Soudainement libre, Rahima peut enfin retourner à l’école, jouer au ballon et aider sa famille dans les tâches courantes sans que cela ne soit mal vu par les autres. Jusqu’au jour où suite à une dispute, elle et ses sœurs seront offertes à des chefs de guerre pratiquant la polygamie…

En bref : Un livre poignant relatant avec brio les conditions de vie des femmes en Afghanistan. Un récit très agréable à découvrir, bouleversant et addictif dépeint avec force et délicatesse.

Afficher en entier
Diamant

Il est difficile pour une femme Européenne , même en sachant les faits, de réaliser le quotidien d'une femme ou petite fille en Afghanistan (ou d'ailleurs un pays identique). Il est révoltant ce regard, que dis-je ... c'est de l’indifférence, il n'y a pas de regard !! Une femme n'a de valeur que lorsqu'elle a enfanté un fils. Même les femmes (les belles-mères) sont horribles entre-elles, avec leurs petites filles. Pourtant , nul doute qu'une mère aime son enfant ! Et qu'une femme âgée est passée et a subit une belle-mère, un jour. Alors pourquoi continuer ce cycle ? De même, ces mêmes femmes élèvent les fils qui battront et humilieront ses femmes (oui j'ai bien dit SES !) et prendront en épouses des gamines. On est si loin de notre condition de femme libre, de notre cocon !!

Bah. Le dos du bébé hérisson est comme du velours pour sa mère lorsqu'elle le frotte.

Ce roman vous ouvre les yeux bien grand, limite vous les figes, impossible de refermer, de revenir dans l'ignorance. Pourtant, il n'est pas acerbe, pas revendicateur, pas donneur de leçon... Rien, c'est un roman d'un grande douceur. L'auteur nous préserve ... Elle nous pose, tel un confectionneur de bonbon acidulé, une friandise qui pourtant nous pique les papilles. ET on aime ça ! Serions nous un peu maso ?? Nullement ! Nadia Hashimi a un pouvoir magique. C'est une prêtresse !! Une grande Conteuse ! Une de celles qui auront beau vous dire des vérités horribles, vous ne verrez que la beauté de l'histoire, vous aimerez ces jeunes femmes, ces destins . Car elle nous conte l'histoire de deux femmes qui ont un destin, une voie, un rêve, je dirai presque une destinée ! Quelle culot, j'ai dit destinée pour une femme Afghane, et pourtant c'est une si jolie phrase ! elle devrait être dite plus souvent!

Deux femmes donc, vous suivez hein.

La première Rahima, née d'une fratrie de fille uniquement, à la grande honte de son père, aura un petit privilège, d'être pendant quelques années (avant toute puberté), transformée en garçon. Elle prendra goût à cette liberté et surtout à la possibilité d'aller à l'école, avant que tout se brise. Et que son chemin de vie la mène au pire.

Tu verras plus tard. Chaque petit effort porte ses fruits. Regarde-moi. j'ai la chance de savoir lire. C'est une bougie dans une pièce sombre. Ce que j'ignore, je peux le découvrir par moi-même. Il est plus facile de duper quelqu'un qui n'a pas cette autonomie.

La seconde, c'est l'histoire de son aïeule, Shekiba, qui défigurée étant petite n'a encore moins d'avenir. Car être femme et infirme, c'est que personne n'a jugé bon de posé une petite fée sur son berceau! Après avoir perdu sa famille proche, elle sera donnée en esclave par sa propre grand-mère. Mais, Shekiba est un femme de volonté, elle ne plie pas l'échine facilement.

SHEKIBA

Ton nom signifie "cadeau", ma fille. Tu est un cadeau d'Allah.

Qui aurait cru que Shekiba deviendrait précisément ce que son prénom désignait, un cadeau passant de main en main ? Shekiba naquit au début du XXe siècle, dans un Afghanistan convoité par la Russie et l'Angleterre, qui promirent l'une et l'autre de protéger le pays qu'elles venaient d'envahir, tel un pédophile prétendant sa victime.

Deux femmes, l'une puise dans l'histoire et le caractère de l'autre. Mais malgré les années, rien n'a changé !

Que dois-je dire ou faire pour que vous lisiez ce roman ?? Attention, je vous vois venir avec certaines de vos propositions !!! J'aurai les moyens, je pense que je vous l'offrirai à tous pour être certain qu'il rentre dans vos maisons !! Ce pavé, car oui il en tient de la place , mais il a à dire .....Ce pavé , disais-je, doit être lu, échangé, conseillé, vanté, offert.

http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2015/07/la-perle-et-la-coquille-nadia-hashimi_5.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Larepubliquedeslivres 2018-02-09T19:10:11+01:00
Argent

J’ai ce livre dans ma Pile à Lire numérique depuis un bon bout de temps. J’ai profité du fait qu’il soit le livre du mois du Club de lecture féministe de Carnet Parisien pour le sortir de ma PàL.

J’ai dû m’accrocher au début du roman. J’ai été immergé dans un univers que je ne connais pas, c’est-à-dire la vie au Moyen Orient. Il y a pas mal de prénoms et diminutif aux sonorités différentes des nôtres. Tout comme j’ai du mal à différencier l’histoire de Rahima et celle de Shekiba.

Je me suis accrochée, et j’ai bien fait. Une fois familiarisé avec l’univers j’ai pu apprécier ma lecture et comprendre le parallèle entre les deux histoires qui se déroulent à cent ans d’écart.

Rahima vit avec ses 4 sœurs dans une société où les femmes n’ont pas leur place. Pour aider cette famille, elle est déguisée en garçon pour devenir un bacha posh. De l’autre côté, Shekiba a la moitié du visage brulé, ce qui fait que personne ne veut d’elle. Elle va suivre un chemin similaire à celui de Rahima.

Si les deux histoires sont séparées de 100 ans, j’ai eu pourtant l’impression qu’elle se déroulait à la même époque. La femme n’est là que pour faire des enfants et s’occuper de la maison, qu’elle est entièrement soumise à son mari et doit tout supporter. La polygamie est encore bien présente en 2007. J’avais envie de secouer Rahima pour qu’elle se révolte et lui montrer qu’elle n’est pas qu’un utérus.

Comme dit précédemment, cette histoire c’est celle des femmes en Iran qui n’a pas évolué en 100 ans. Mais l’histoire de Shekiba comme celle de Rahima sont porteuses d’espoir pour ces femmes.

Outre l’inexistence de la condition féminine dans ce pays, ce qui est révoltant, c’est que le gouvernement veut faire croire au monde qu’elle fait des efforts en accordant aux femmes d’entrer au Parlement, mais ce n’est qu’une mascarade. J’ai aussi vu toute la corruption de ce pays.

L’autrice m’a fait douter sur l’avenir de ces deux jeunes femmes. Car dans cet univers machiste, j’ai vu peu de lumière pourtant l’auteur arrive à en apporter.

En bref, malgré un début laborieux, j’ai beaucoup aimé ce roman qui ne montre l’existence difficile des femmes en Iran. Pourtant l’autrice nous amène un vent d’espoir inattendu. Je lirai avec grand plaisir les autres romans de cette autrice qui me font découvrir la vie des femmes dans d’autres pays.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ilonaisreading 2018-02-03T11:49:55+01:00
Or

Un livre superbe, touchant et d'une tristesse immense. Une histoire bouleversante qu'il faut lire au moins une fois dans sa vie!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par duduV 2018-01-11T20:39:36+01:00
Diamant

Un livre aussi dur que beau, pleins de réalisme hélas. J'ai eu beaucoup de mal à le lâcher ! C'est un livre que l'on finit avec regret. Je serai bien resté quelques pages de plus...

Une pépite <3

Afficher en entier
Commentaire ajouté par noemie45520 2017-12-29T12:43:19+01:00
Or

Un livre que j'ai trouvé touchant et incroyable. L'histoire des deux femmes qui ne sont pas épargnées par la vie et rejetée par leur propre société, qui trouvent malgré tout la force de se battre. Un roman qui détruit les clichés et qui montre le combat quotidien des femmes dans ces pays la. Un coup de coeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2017-12-29T11:32:51+01:00
Diamant

C'est une plongée dans l’Afghanistan du du début du XXème et du XIème siècle et grâce à ce parallèle, on se rend compte que la condition des femmes ne s'est pas améliorée en un siècle.

Ces deux femmes sont très attachantes et se battent chacune à leur manière, se saisissant de la moindre petite chose pour améliorer leur condition.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marine_Oceane 2017-12-16T18:49:17+01:00
Or

Très belles histoires addictives de ces deux femmes!!!

Malheureusement tristes aussi pour les conditions féminines...

Ayant vécu en Iran, j'ai reconnu tellement de choses, cela sent réellement le vécu.

Quelle chance nous avons d'avoir pu naître dans un pays occidental!

Roman à conseiller!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TiGroPou 2017-10-26T06:23:37+02:00
Argent

Livre très touchant... Comment se fait-il qu'on en soit encore là? Et en même temps, de quel droit, nous, occidentaux, pourrions-nous les critiquer, si ce sont leurs coutumes?

Mais, surtout, les femmes qui se plaignent de leur mari qui ne fait rien de la journée et qui regarde constamment la télé (petite pensée pour mes collègues) ne sont pas si mal loties que ça... Il y a toujours pire que soit, on devrait se le rappeler chaque jour, en bons français râleurs que nous sommes!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par senorita1983 2017-09-19T10:34:02+02:00
Diamant

Un roman qui ma énormément toucher ....

Un roman magnifique, poignant, qui m'a bouleversé, chamboulé. ( oui j'ai pleuré et pas qu'un peu :'( ).

Dans ce roman on est plongé dans deux périodes différentes en Afghanistan, On découvre leurs coutumes, leurs traditions ( celle des basa posh), leurs règles, leurs lois et la vie des femmes afghanes, sur leur condition de ces femmes dans ce pays.

On suit Rahima et Shekiba qui vive différentes époques, on alterne les chapitres alternent en elle-même deux, on découvre leur vie, leurs combats, leurs tristesses, leurs chagrins,...

On ne peut que toucher par leurs histoires tragiques, je suis passé par diverses émotions, dont la colère pour ce que subissent ces femmes que ce soit de la part de leurs familles ou de leurs maris, de voir que ces femmes sont vendues comme du bétail.

La plume de l'auteur m'a toucher en plein cœur. j'ai eu du mal à me remettre de cette lecture qui est reste même au jour d'aujourd'hui dans ma tête et mon cœur.

Un roman qui fait aussi réfléchir et se rendre compte que par rapport ces femmes, nous avons de la chance, nous sommes LIBRE, de nos choix, de notre vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mistinguette60 2017-08-30T10:03:38+02:00
Argent

Un très beau livre mais aussi très dur... On suit 2 femmes à 100 ans de différence et on se dit que la vie n'a pas beaucoup changé là bas dans ce laps de temps.

Je dois dire que j'ai de la chance d'être née femme en France et non en Afghanistan car dans ce pays (ou cette religion d'ailleurs) la femme n'est rien, n'a aucun droit et n'a que des devoirs!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par wade74 2017-08-13T17:09:49+02:00
Or

Comment peut-on croire que certaines femmes vivent encore de façon aussi soumisse de nos jour.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Perle et la Coquille" est sorti 2017-10-20T00:00:00+02:00
background Layer 1 20 Octobre

Dates de sortie

La Perle et la Coquille

  • France : 2016-06-17 - Poche (Français)
  • France : 2017-10-20 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 101
Commentaires 27
Extraits 12
Evaluations 36
Note globale 8.61 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • La Perle et la Coquille (édition Collector) - Français
  • The Pearl that Broke Its Shell - Anglais