Livres
477 340
Membres
457 754

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La petite communiste qui ne souriait jamais



Description ajoutée par LNA5 2016-11-23T21:57:58+01:00

Résumé

Dans la Roumanie de la fin des années 1970, sous les yeux émerveillés de la planète entière, une jeune fée gymnaste met à mal guerres froides, ordinateurs et records par la pureté de ses gestes et une existence intégralement dévolue à la recherche de la perfection.

(4ème de couverture - éd. Actes Sud-Collector Babel)

Afficher en entier

Classement en biblio - 149 lecteurs

Extrait

"Bon. Il faut que vous m’éclaircissiez un peu, je ne m’en sors pas… Vous avez affirmé récemment que l’histoire du suicide était fausse, et qu’en réalité, ce jour-là, vous aviez bu du shampoing « par erreur », et tout le monde s’est affolé, vous y compris. Pardon, mais… Comment fait-on pour boire du shampoing « par erreur » ?”

Elle pouffe. J’éclate de rire. On passe.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

Ce n'est pas une simple biographie que nous sommes amenés à lire. Nadia Comaneci est bien sûr le coeur de l'histoire, elle s'en sert pour décrire la Roumanie de l'époque, la situation du monde à cette époque et aussi une critique ne notre monde.

Ce livre ne nous permet pas de nous attacher à Nadia parce qu'il ne parle jamais de ses sentiments ou de ses émotions. On suit avec intérêt son parcours, ses exploits et sa maturation. Comment elle devenue à 14 ans, aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976, la première gymnaste qui obtient 10/10 et c'est cet avec cet exploit qu'elle devient l'icône de la Roumanie. Puis, on suit sa transformation en adolescente et en femme, Nadia en souffre parce qu'elle aux yeux de tous, cette petite gymnaste de 14 ans avec le corps d'un enfant. Lorsque son corps change avec la puberté, ce qu'elle appelle "la maladie" parce que pour elle ce n'est pas normal, et qu'elle apparaît aux yeux de tous en femme en 1978, le monde lui tourne le dos parce qu'elle n'et plus celle qu'ils ont connu en 1976 (j'ai vu les vidéos et c'est vrai la différence est énorme en deux ans). Puis on suit sa déchéance après l'arrêt de sa carrière et sa fuite aux Etats-Unis quelques semaines avant la chute Ceaucescu en 1989.

On découvre dans ce livre, la Roumanie de l'époque avec la description des habitants et de Nadia, comment ils vivaient à l'époque Ce n'est pas le tableau gris qui nous est raconté, comme celui que j'ai eu lors de mes cours d'histoire, mais il est décrit un monde certes différent du notre dans lequel les gens étaient heureux.

Cette histoire nous est raconté du point de vue de l'auteur en de très cours chapitres. Elle raconte ce qu'elle a obtenu de ses recherches et de ses interviews. Puis lorsqu'il y a des vides, elle les comble par son imagination mais toujours dans le contexte du monde et de Nadia, si bien que je suis incapable de vous dire ce qui est vrai et ce qui a été imaginé Dans ce livre, il y a des discussion inventées entre Nadia et l'auteur, qui nous permette de balancer nos jugements sur le communisme et le capitalisme.

J'ai beaucoup aimé ce livre, ce n'est pas un coup de coeur mais en tout cas il est bonne voie pour remporter mon vote pour le prix dans lequel il concours et où je suis jury. Mais je n'est pas fini la lecture de tous les romans donc rien n'est joué ! C'est un livre qui fait réfléchir, qui m'a fait découvrir un personnage que ne connaissait que de nom. Mais je pense que ce livre a sa place dans le top des ventes en tout cas et qu'il mérite les bons échos que j'ai pu lire dans la presse.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Ce n'est pas mon type de lecture habituel, ce qui ne m'a pas empêchée d'apprécier ma lecture. L'histoire est poignante mais surtout dure, intraitable. Les personnages sont tour à tour touchants et repoussants, tendres et choquants, suscitant l'empathie tout autant que l'incompréhension et le rejet. J'avoue que ce livre m'a bien déprimée. J'aime la plume de l'auteur et son angle d'attaque mais j'ai eu du mal à finir les cinquante dernières pages... une lecture toute en paradoxe en somme.

Afficher en entier
Argent

Un ouvrage très sympathique sur un thème peu exploité, même si pour beaucoup cela sort de l'imagination de l'autrice, on retrouve quand même beaucoup de Nadia dans son approche.

Afficher en entier
Bronze

L'histoire d'une gymnaste dans un pays communiste ,La Roumanie sous Ceausescu; une vie sous un régime autoritaire;qui consacre sa jeunesse, sa vie à son sport car l'échec n'est pas envisageable surtout devant les russes. Elle découvrira une fausse liberté en passant à l'Ouest...

Afficher en entier
Or

Un livre déroutant. Habituellement, je ne lis pas de biographie mais je voulais découvrir un personnage, mais également apprendre un peu les conditions de vie d'une sportive de haut niveau dans cette Europe communiste. Au final, j'ai découvert une sportive formatée pour vivre pour la gymnastique, hors de la société, hors de la vie et récupérer par le système politique en place en tant que modèle de propagande et lâcher par ce même système une fois la carrière finie.

Nous pouvons découvrir un personnage incapable de vivre seul, sans ces repères, sans un mentor (un tyran) pour la guidée.

Nous pouvons aussi nous poser la question de nos valeurs d'occidentaux. Nadia (et les roumains) semblaient être heureux sous la dictature communiste, alors est ce que la propagande fonctionnait bien et ce bonheur n'était qu'illusion ou bien les roumains étaient réellement heureux sous cette période. Le livre, ne traite pas de ça bien-sur, puisqu'il s'attarde surtout sur la vie de Nadia Comaneci, mais les troubles de cette période sont toujours sous-jacent et notamment la fuite de la gymnaste hors de la Roumanie, pendant laquelle on devine l'intervention américaine.

C'est un livre plaisant sur la réussite, mais aussi sur les moyens d'y parvenir dans un milieu extrêmement exigeant.

Afficher en entier
Bronze

Très bon roman, dans lequel j'ai beaucoup appris, dans beaucoup de domaines. Très intéressant ! Voici une critique plus détaillée de ce roman :

https://lecteursdelanuit.blogspot.fr/search?q=la+petite+communiste+qui+ne+souriait+jamais

Afficher en entier
Diamant

Un coup de cœur pour l'histoire de cette jeune fille. On découvre une sacralisation du corps de la gymnaste au service de la politique dictatoriale de la Roumanie durant la seconde moitié du XXe. Objet politique avant l'humain. Une vision de la Roumanie et du sport sans filtre.

Afficher en entier
Bronze

Il faut aimer la gym pour pouvoir comprendre ce livre pleinement, mais après impossible de le poser.

Afficher en entier
Lu aussi

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2017/04/08/la-petite-communiste-qui-ne-souriait-jamais-lola-lafon/

J’aime beaucoup les histoires qui parlent de sport. Je ne suis pas sportive, mais j’adore tout ce qui tourne autour du dépassement de soi, des exploits, des émotions qui s’en dégagent. Alors forcément, j’ai commencé cette lecture avec un bon a priori, même si je gardais en tête que mon amie Caro n’avait pas aimé ce roman.

Petite fille, j’ai essayé de reproduire – sans aucun succès – quelques gestes de gymnastes au sol, m’enroulant les pieds dans un ruban et faisant des roulades de travers. J’ai vite compris que je ne ferais pas carrière en tant que gymnaste (oui, au moins, je suis lucide). Et si on me demande de citer des gymnastes, il n’y a que Nadia Comaneci et Suzanne Biles qui me viennent en tête (et encore, pour Suzanne Biles, c’est parce que les Jeux Olympiques ont eu lieu il y a à peine quelques mois). Mais justement, j’attendais de ce roman l’occasion d’en apprendre un peu plus sur cet univers qui ne m’est pas familier.

La petite communiste qui ne souriait jamais évoque la gymnastique des années 70 et 80 et bien entendu la carrière de Nadia Comaneci. Et cela m’a beaucoup plu. Les chapitres sont courts et si vous vous plongez dans cette lecture, je parie que vous ferez quelques pauses pour regarder des vidéos de Nadia afin de mieux visualiser – j’en ai même fait une pour regarder le téléfilm sur internet. Et j’ai été soufflée par cette petite gymnaste qui a révolutionné la discipline à son époque.

J’ai aimé que ce livre parle aussi du corps des gymnastes (même si c’est aussi dérangeant et révoltant). On a la sensation que le corps de Nadia est tombé dans le domaine public et que chacun peut se permettre de donner son avis…

Et évidemment ce livre parle aussi de l’Histoire, celle de la Roumanie de Ceausescu. Et c’est assez passionnant.

En revanche, j’ai été déstabilisée par le dialogue fantasmé entre Nadia Comaneci et Lola Lafon qui ponctue les chapitres. Je comprends que l’auteure ait eu envie de faire parler la gymnaste, mais ça me pose un problème. Le rythme est cassé et là, on se retrouve dans une fiction, alors que le reste du livre – je n’arrive pas à dire roman, ni biographie, ni documentaire, ce livre est un objet inclassable – est proche du documentaire. Et ça m’a clairement déstabilisée.

Du coup, j’ai un avis en demi-teinte. J’ai aimé, mais pas complètement. Mais je pense que c’est une bonne manière d’en apprendre plus sur cette gymnaste hors du commun.

Afficher en entier
Lu aussi

Un livre dont j'ai eu du mal à entrer dedans. Mais,à force de persévérance, j'ai réussi à entrer dedans. J'ai fini par me laisser happer par la plume envoûtante de Lola Lafon sur ce récit autour de Nadia Comaneci qui, elle a envoûté le monde de la gymnastique. Ce ne sera pas un coups de cœur de cette année, mais cela reste néanmoins une bonne lecture.

Afficher en entier
Argent

Nadia Comaneci... Un nom qui a illuminé mes années d'enfance et d'adolescence ! J'ai aimé passionnément la gymnastique et j'ai été conquise et subjuguée par les exploits de cette jeune sportive. Capable de quelques acrobaties au sol, je rêvais moi aussi d'aligner les figures sur une poutre ou de m'élancer sur le tapis, en tourbillonnant. Nadia, un exemple à suivre, un modèle à imiter, même si le contexte dans lequel j'ai grandi m'en éloignait grandement.

C'est avec ces souvenirs que j'ai entamé la lecture de ce livre, dans un certain état d'excitation, pressentant un beau moment.

J'ai aimé découvrir la vie de cette gymnaste exceptionnelle, le monde de ce sport de haut niveau et le contexte de la Roumanie de l'époque.

J'ai trouvé la construction du livre intéressante. de l'intérieur, j'ai suivi Nadia au gymnase, suant à ses côtés, serrant les dents devant les exigences, révoltée face aux excès et admirative devant sa volonté, mélange de liberté et de soumission. de l'extérieur, dans la peau de l'enquêtrice, j'ai oscillé entre objectivité journalistique et relation personnelle avec la gymnaste, relation empreinte d'admiration et de subjectivité. Une belle trame pour ce roman.

Pourtant, au coeur des pages, je me suis perdue. Réel ou fiction ? Faits avérés ou créativité d'un auteur ? Désir de révéler une vérité ou besoin de captiver un lecteur ? Je n'ai pas trouvé la clarté attendue. Peut-être avais-je trop d'attentes ? Peut-être avais-je espéré ressentir à nouveau les frissons qu'ont suscités en moi les images de ce corps jouant avec les barres asymétriques ?

Nadia, dans mes yeux d'enfant, était parfaite. Dans ce livre, au contraire, je l'ai découverte inatteignable, capricieuse et pleine de défauts. J'ai grandi. L'image de marque s'est fissurée, le rideau est tombé, le "10.00" s'est éloigné.

Au final, suis-je déçue par la forme ou le fond de ce récit ? Je n'en sais rien. Les questions restent en suspens. Je ne regrette aucunement cette lecture. Elle aura eu le mérite de m'interpeller et de me reconnecter avec cette part d'enfance qui m'a marquée.

Mais au coeur de ces pages et interrogations, un grand plaisir tout de même : je me suis replongée dans les images de 1976 à Montréal. Et là, j'ai vibré et la magie a opéré à nouveau... N'est-ce pas cela l'essentiel ?

Afficher en entier

Dates de sortie

La petite communiste qui ne souriait jamais

  • France : 2014-01-08 (Français)
  • France : 2015-05-06 - Poche (Français)

Activité récente

Iaera le place en liste or
2019-04-21T19:05:04+02:00
Mlir l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-02T20:11:15+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 149
Commentaires 30
Extraits 39
Evaluations 47
Note globale 7.26 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode