Livres
477 230
Membres
457 510

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel



Résumé

« Chaque seconde qui passait était une seconde de vie perdue pour Zahera. Car la maladie progressait à pas d’ogre et l’hôpital, là-bas, n’avait pas les moyens techniques de s’en occuper. La petite fille ne devait donc son salut qu'à sa volonté de fer, et à l’espoir, maintenant, que sa maman vienne la chercher au plus vite. »

R. P.

Alors que la jeune et jolie factrice parisienne Providence Dupois s’apprête à partir en Afrique chercher la petite fille qu’elle aime le plus au monde, un volcan islandais se réveille, paralysant l’ensemble du trafic aérien européen. D’aéroport en monastère tibétain, commence alors pour elle le plus haletant et le plus prodigieux des voyages. L’amour donne des ailes. Êtes-vous prêt à vous envoler ?

" Une bouffée d’air frais, qui mêle de la fantaisie, du rêve et beaucoup d’amour. "

Yves Calvi.

" Laissez-vous tenter ", RTL.

(Source : Lgf - Le livre de poche)

Afficher en entier

Classement en biblio - 217 lecteurs

Extrait

Elle avait troqué ses paquets de cigarettes contre le petit appareil MP3 le jour où le gouvernement avait décidé de mettre des photos de poumons et de foies malades sur les emballages. La musique était tout de même meilleure pour la santé, et on n'en était pas encore à coller des vignettes de gens sourds sur les Walkman !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

La jolie factrice parisienne Providence s'apprête à partir à l'autre du monde chercher sa fille adoptive, mais un volcan l'en empêche paralysant le trafic aérien s'ensuit alors pour elle toute une aventure pour rejoindre celle-ci ...

C'est mon premier livre de cet auteur au debut je ne voyais pas ou il voulait en venir le cote loufoque de cette histoire la dame qui essaye de voler, les differentes etapes pour y parvenir ne plaisait guere , mais il y a l'autre cote de l'histoire lui plus realiste la petite fille , la maman qui veut rejoindre son enfant ,l'adoption, la maladie ... j'ai trouvé ce livre long (et pourtant si court) certes les dernières pages nous expliquent toute l'histoire, certes c'est beau, c'est poétique mais je n'accroche pas du tout !

Afficher en entier
Argent

Une très belle histoire ... je recommande

Afficher en entier
Lu aussi

Un avis très mitigé sur ce livre.

Les - : j'ai trouvé l'écriture très lourde. Les tournures avec des phrases alambiquées suivies de (pas machin pouet, truc bidule) si vous voyez ce que je veux dire, c'est drôle un moment mais il y en avait beaucoup et j'ai trouvé ça lourd à la longue. De même pour les références culturelles, en général assez accessibles certes, mais toutes les dix lignes... Ça fait plus étalage de culture qu'autre chose!! (La tartine tombe toujours du côté de la culture mais ça n'a pas grand chose à voir). Enfin les nombreuses allusions sexuelles dans un livre censé être léger, plein de tendresse et dinnocence, je trouvais ça vraiment déplacé. J'ai peut être mal saisi l'esprit du livre mais ça m'a un peu gâché le plaisir de la lecture...

J'ai quand même voulu finir ce livre pour voir comment ça tournait. Et la:

Le + : j'étais toujours moyennement dans l'histoire jusqu'à environ... 10 pages de la fin. Et la, d'un coup, le déclic. Une fin suffisamment bien pensée qui ne changera pas ce que je trouve de négatif au livre, mais qui au moins me permet de l'apprécier.

Afficher en entier
Bronze

Ah quelle imagination!!! J'ai beaucoup aimé ce roman. Un vrai voyage. Une vraie histoire d'amour, comment un auteur masculin (même si il n'a grandit qu'avec des femmes) peut décrire aussi bien les sentiments maternels? Une histoire d'amour maternel. Une magnifique histoire qui fait rêver, j'adore. J'adore le côté farfelu de Romain Puértolas. Il y a une belle morale. Je le conseille vivement aux grands rêveurs. C'est un livre qui fait du bien.

Afficher en entier
Bronze

C'est un très bon récit, farfelu, mais poétique, drôle, touchant... Au début le coté fantastique m'a déconcerté, je suis petit à petit sortie de l'histoire car je m'attendais a plus de réalisme, mais l'écriture m'a quand même donner envie de continuer, et j'ai bien fait, la chute est magnifique, on ne s'y attend pas après avoir baissé notre garde face à un roman que l'on croit fantastique.

Au final il est même plus crédible que L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, en gardant l'humour, la créativité et l'écriture du premier bouquin.

Merci pour cette belle lecture, je vous la conseille.

Afficher en entier
Bronze

Au début de ce livre, on s’attache assez rapidement aux deux personnages principaux : Providence, la factrice qui a décidé d’adopter Zahera, la petite fille marocaine atteinte de mucoviscidose.

Ensuite, très vite, arrive le coté très fantaisie de l’histoire : Providence s’envole dans les airs pour aller rejoindre sa fille et la ramener en France.

Ce côté fantaisie, prend beaucoup le dessus sur toute l’histoire et la rend trop peu crédible dans un univers qui ne semble pas être fait pour du fantastique… Mais un grand point positif du livre, est l’humour que l’on y trouve. De fait, j’ai continué la lecture du livre plus par curiosité de la finalité que par intérêt.

Et je ne suis pas déçue. La fin est juste touchante ! Ce livre est une petite bouffée d’air par sa simplicité, sa légèreté et son humour.

Afficher en entier
Bronze

Je ne sais pas si c’est parce que j’avais lu l’histoire du fakir avant, mais ici, l’humour de Puértolas m’a semblé moins pesant. Toujours présent, il est adouci par la poésie de ce récit.

Une véritable quête est entreprise par le personnage de Providence qui est d’un altruisme exemplaire (cela change du fakir aux préjugés en béton qui ne pense qu’a sa petite personne) et je pense que c’est ce qui fait toute la différence.

Certes, il y a toujours ce jeu avec les préjugés et cela m’a parfois gêné (on ne parle pas l’africain, l’Afrique est un continent !) mais j’ai eu plus d’empathie pour les héros de cette histoire. J’ai aussi trouvé que les métaphores autours des nuages étaient très jolies, un beau fil rouge à suivre. Si je voyais le premier roman de l’auteur adapté par un Wes Anderson, cet opus mériterait plus un Michel Gondry de par son mélange de réalité et de rêve.

En ce qui concerne les péripéties, Puértolas a toujours autant d’imagination ! Abracadabrantesques, les scènes se suivent, plus folles les unes que les autres. Elles sont aussi pétries de références littéraires et pop-culture, c’est très réjouissant à lire et très stimulant.

Par contre au niveau de la structure du récit, on ne peut pas en dire autant : c’est exactement la même que celle du fakir, comme si l’auteur avait une recette toute prête pour ses scénarios, ce qui est dommage.

Dans l’ensemble, je trouve que ce second roman est plus abouti que le précédent. Toujours pas un coup de cœur mais un bon moment de lecture. On verra bien ce que Puértolas nous réserve pour la suite !

Afficher en entier
Bronze

Au début on est assez intrigué par cette histoire loufoque et puis on veut savoir la suite, alors on dévore les pages et puis on découvre une magnifique histoire.....

Afficher en entier
Or

Un très bon livre. Un auteur qui a réussi à associer un thème grave et triste (la maladie) et l'humour. Un livre loufoque, mais avec des personnages attendrissant et un très beau message.

Afficher en entier
Bronze

Plutôt habituée à lire des romans fantastiques, ce roman m'a beaucoup étonné !

Le style de l'auteur est plaisant dans sa façon humoristique de présenter les choses. Le point de vu de Zaïra est très attendrissant et dès le début on a envie de comprendre ce qu'il s'était passé, allant même jusqu'à prié mentalement Providence de faire quelque chose de plus sensé que d'aller apprendre à voler en bikini !

J'ai trouvé cette histoire vraiment intrigante et malgré la légèreté de la narration, la fin porte quand même un très beau message. Les émotions étaient au rendez-vous.

Afficher en entier

Dates de sortie

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel

  • France : 2015-01-07 (Français)
  • France : 2016-02-03 - Poche (Français)

Activité récente

fiso l'ajoute dans sa biblio or
2019-07-17T14:22:05+02:00

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 217
Commentaires 52
Extraits 51
Evaluations 72
Note globale 7.87 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode