Livres
549 573
Membres
589 371

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par jujutitine38 2016-10-30T12:10:28+01:00

C’était un homme, et l’un des plus laids que j’aie jamais vus. Le seul fait de le regarder, dans le creux de ma main, me fit remonter un frisson dans le bras jusque dans la nuque.

Afficher en entier
Extrait ajouté par jujutitine38 2016-10-30T12:09:57+01:00

La salle de bains était un abattoir. L’eau du bain était pourpre et Isabel y était plonger jusqu’au cou.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ninanouchte 2014-12-23T08:56:49+01:00

"Transport éclair"

J'étais certain que rien ne se passerait. J'avais tort.

Les lettres ont disparu. Deux mots les ont remplacées :

TRANSPORT ÉCLAIR

Afficher en entier
Extrait ajouté par Minijoyez 2019-04-02T15:29:57+02:00

Le spectacle était atroce ; mais savez vous ce qui était pire ? le nom peint sur le flanc du camion de déménagement . je le vois encore !

"TRANSPORTS ECLAIRES"

Afficher en entier
Extrait ajouté par boubiouch 2017-02-26T11:16:32+01:00

– Tout est différent à la campagne, affirmait la grand-mère de Gary. Tu vis au rythme des saisons. Tu ne te sens pas bousculé par le temps qui passe. Tu peux imaginer ce qu’était la vie avant que l’homme gâte tout avec son tintamarre et ses machines. A la campagne, tu peux encore sentir la magie des choses. Le pouvoir de Mère Nature. Il est tout autour de toi. Vivant. En attente…

Afficher en entier
Extrait ajouté par boubiouch 2017-02-26T11:16:04+01:00

Elle eut tout juste le temps de s'apercevoir que ce n'était pas Marlin qui l'empoignait, mais son père. Sa mère se tenait sur le seuil, les yeux agrandis pas l'effroi. Isabel sentit ses forces s'écouler d'elle comme l'eau de la baignoire. L'eau qui, bien entendu, était redevenue limpide. Et les asticots avaient disparu. D'ailleurs avaient-ils jamais été là? Quelle importance? Isabel se mit à rire. Elle riait encore, une demi-heure plus tard, quand la sirène de l'ambulance envahit la pièce.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celrom 2016-12-23T21:04:35+01:00

- Ce n'était pas de la rouille, papa.

[...]

- C'était comme du sang. Exactement comme du sang. Et puis il y avait autre chose. A l'intérieur du siphon.

Afficher en entier
Extrait ajouté par jujutitine38 2016-10-30T12:10:44+01:00

- Nous pouvons commencer par la pocher dans du vin blanc, proposa le chef. Ensuite, avec une sauce béarnaise…

Afficher en entier
Extrait ajouté par CassieBooks 2015-08-17T01:06:46+02:00

"Bain du soir"

Elle eut tout juste le temps de s'apercevoir que ce n'était pas Marlin qui l'empoignait, mais son père. Sa mère se tenait sur le seuil, les yeux agrandis pas l'effroi. Isabel sentit ses forces s'écouler d'elle comme l'eau de la baignoire. L'eau qui, bien entendu, était redevenue limpide. Et les asticots avaient disparu. D'ailleurs avaient-ils jamais été là? Quelle importance? Isabel se mit à rire. Elle riait encore, une demi-heure plus tard, quand la sirène de l'ambulance envahit la pièce.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2012-12-08T19:51:14+01:00

Extrait de "l'homme au visage jaune" fait par Nina-Alex:

Après tout, j'ai survécu,et malgré me blessures je profite de la vie.

Néanmoins les dommages que j'ai subi n'ont pas disparu.

Les chirurgiens ont fait de leur mieux,mais j'avais des brûlures au troisième degré sur tout le corps et ils ne pouvaient pas accomplir de miracle.

Mes cheveux ont repoussés: ils sont gris et sans vie.

Mes yeux sont creux.

Je me vois,là, dans le miroir.

Et c'est l'homme au visage jaune qui me renvoie mon regard.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode