Livres
439 440
Membres
368 918

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Pierre et le Sabre



Description ajoutée par anonyme 2012-12-19T21:55:29+01:00

Résumé

Personnage historique devenu héros légendaire, Myiamoto Musashi a inspiré à Eiji Yoshikawa ce fabuleux roman qui est l’Autant en emporte le vent du Japon. Qui était Musashi ? A vingt ans, un jeune homme insupportable, véritable petit coq de combat, qui ne rêvait que d’en découdre et pour qui le maniement du sabre était un but en soi. Puis il croisa un maître, un moine, et sa vie en fut transformée. Non qu’il cessât de parfaire sa science des armes, de parcourir les routes, poursuivi par tous ceux que son audace, sa diabolique habileté, son incroyable sang-froid rendaient fous de rage. Mais cette vaillance, il avait compris qu’elle n’était qu’un moyen de parvenir à la sagesse, de dominer les forces du mal. Avec pour alliée et amante, toujours présente et discrète, la douce Otsù qui l’exalte, le réconforte et l’empêche de tomber dans les pièges que d’autres femmes ne cessent de lui tendre. Histoire de cape et d’épée, d’amour et d’aventures, La pierre et le sabre est aussi un authentique témoignage sur la vie des japonais au XVIIe siècle : les samouraïs bien sûr, cette aristocratie militaire, et surtout le petit peuple – marchands, artisans, paysans, moines, guerriers – truculent, paillard, rusé, mais aussi « tonnamment instruit, sensible à l’art et à la poésie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 264 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ilovelire 2016-02-07T00:06:56+01:00

Yoshikawa, bien sûr, a enrichi son compte rendu de nombreux détails imaginaires. Coïncidences et prouesses sont assez nombreuses pour réjouir le cœur de tous ceux qui aiment les romans d’aventures. Mais l’auteur s’en tient aux faits historiques connus. Non seulement Musashi lui-même, mais un grand nombre des autres protagonistes sont des personnages historiques réels. Ainsi Takuan, qui tient lieu de phare et de mentor au jeune Musashi, était-il un célèbre moine Zen, calligraphe, peintre, poète et « maître du thé » de l’époque ; en 1609, il deviendra le plus jeune abbé du Daitokuji à Tokyo, et fondera plus tard un monastère de première importance à Edo, bien qu’on se le rappelle surtout aujourd’hui pour avoir laissé son nom à une marinade populaire au Japon.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Eiji Yoshikawa n'a pas signé un roman mais bel et bien la biographie de Shimmen Miyamoto Musashi, le célèbre inventeur du combat à deux sabres.

De ronin, Musashi est devenu l'un des meilleurs escrimeurs puis maîtres d'armes de son siècle.

Ce livre (suivi par La parfaite Lumière) est un chef-d’œuvre en soi... Les adeptes de philosophie orientale s'y retrouveront et les autres découvriront un univers inconnu.

Les scènes de combat sont fidèlement décrites mais ces deux livres vont bien au-delà de l'aspect guerrier qui pourrait en refroidir plus d'un. L'amour n'y est pas oublié, la vie sociale et tout le modus vivendi d'un peuple dans des temps médiévaux parfaitement ignorés du grand public, non plus.

D'ailleurs le duel à la pivoine est un morceau d'anthologie à lui seul !

Écrit comme un roman d'aventures, c'est un portrait historique des plus complets.

J'ajoute que Musashi a créé le Traité des Cinq Roues ou Gorin No Sho qui était un petit manuel de combat à deux sabres.

Aujourd'hui encore, les grandes écoles de commerce japonaises utilisent ce traité et l'ont adapté à l'entretien commercial. Ce qui laisse rêveur...

À lire sans tarder !

Afficher en entier
Bronze

Passionnée par les romans de capes et d'épée, je n'ai pu être qu'attirée par cet ouvrage.

Et je n'en ressort pas déçue

Un roman des plus intéressant, non pas seulement par son intrigue passionnante mais également par cette penture du japon médiéval qu'il nous propose...

Vie des samouraïs errant, mouvement politiques, guerres, quotidien lointain et exotique...

Au cœur de cela des personnages des plus intéressant, sans doute car inspiré ( bien que je pense légèrement romancé) par de vrais hommes.

Les histoires sont rarement meilleures que lorsqu’elles sont inspirées par l'Histoire.

Mon commentaire est maladroit?

Sans doute... car comment exprimé ce que cette lecture a éveillée en moi? C'est tout neuf, et sans élément de comparaison... rien pour traduire la grandeur de cette œuvre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Enfin venue à bout de ces 850 pages ! C'est un peu triste, mais c'est le sentiment qui prédomine après ma lecture : ce roman biographique est très bien, mais il aurait peut être gagné à faire « seulement » 400 ou 500 pages - d'autant qu'il y a un deuxième volume ensuite !

Ce roman historique écrit dans les années 30 retrace la vie d'un samouraï de légende, Musashi. Une jeune brute qui « renaît » spirituellement sur un champ de bataille et qui n'a de cesser d'avancer sur la Voie du sabre, autant en habileté qu'en sagesse.

Pour devenir l’homme (le samouraï) qu’il veut être, Musashi accepte bien des sacrifices : il évite de voir la jeune fille qu'il aime (et qui tombe malade d'amour), son disciple ne bénéficie de sa présence que sporadiquement, il s’empêche, pour une question d’honneur, de tuer la vieille femme qui le pourchasse à mort pour venger un honneur imaginaire - et ce faisant, il est condamné à se faire harceler et diffamé jusqu'à ce qu'elle meure...

Vous pouvez donc déjà deviner que certains éléments qui m'ont agacée, d’autant plus que sur la fin, j'ai trouvé qu'on tournait un peu en rond et qu'on n'avançait pas beaucoup.

Cependant, je n'ai pas forcé ma lecture pendant 800 pages, loin de là ! Il y a de nombreuses péripéties, des personnages qui se perdent et se retrouvent... C'est très sympa à lire et on ne voit pas les pages défiler et c’est surtout cela que je vais retenir de ma lecture.

Je me suis beaucoup plu dans cette atmosphère japonaise médiévale, avec ses codes et ses valeurs. Malgré un peu d’exotisme et de violence, je me suis imprégnée de la mentalité de l’époque et des lieux : dépaysement garanti !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Masa50 2018-06-28T18:34:04+02:00
Diamant

Ah le Japon ! Il y a un certain fantasme pour les occidentaux que nous sommes pour ce pays si lointain. Il est vrai que depuis quelques décennies nous sommes bercés par les dessins animés ou jeux vidéos. Mais il serait bien trop réducteur que de limiter le Japon à ces distractions. Bien plus qu'une culture, c'est avant tout un peuple fier où tout repose sur l'honneur. Oui, le Japon fascine tant il est aux antipodes de notre civilisation. C'est là un autre mode de vie avec des croyances, des mythes, une cuisine et bien plus encore. Pourtant, j'abhorre certaines traditions qui se perpétuent dans le Pacifique. On ne peux pas fermer les yeux sur le massacre de dauphins, baleines et requins. Mais là n'est pas le sujet, puisque ce qu'il nous intéresse ici, c'est le roman de Eiji Yoshikawa san.

Je connais peu des personnages emblématiques du Japon, ces héros dont leurs histoires sont racontées de générations en générations. Il y eut le forgeron Masamune dont la légende dit que les lames qu'il confectionna, était tellement acérées qu'elles pouvaient tout transpercer.

Dans « La pierre et le sabre », nous suivons un autre personnage de légende. Il s'agit d'un samouraï. Il se nommait Musashi Miyamoto. Même après plusieurs siècles suivant sa mort, il inspira beaucoup de monde dans les différents arts (peintures, théâtres, romans, films, animes, mangas et même jeux vidéos). Il est bien évident qu'il ne s'agit pas là d'une biographie, mais d'un roman inspiré. D'ailleurs, deux siècles les séparent.

« La pierre et le sabre » est la première partie de l'intégrale des romans (édition française) parut sous forme d'épisodes au Japon (7 livres au total). Ce livre regroupe les 4 premiers épisodes (Terre, Eau, Feu, Vent). « La parfaite lumière » étant sa suite (Ciel, Soleil et Lune, Parfaite lumière). le tout donnant un épais bouquin intitulé Musashi.

J'avais peur avant de débuter ce monstrueux pavé de huit-cents et quelques pages – que l'on peut multiplié par deux si on veut lire la suite. Hé bien, quelle surprise ! J'ai trouvé la lecture assez facile, dans le sens où tout s'enchaîne parfaitement, tout est fluide. Il est vrai que je suis habitué – plus ou moins – aux noms nippons. Pourtant, j'ai trouvé que je lisais moins rapidement et avec plus de difficulté ce roman qu'un autre typé occidental.

Ce livre, m'ayant donné envie de connaître le Japon médiéval et cette époque, je me suis amusé à faire quelques recherches. Merci au passage l'invention de l'Internet qui favorise bien des choses. Pour bien comprendre, il faut savoir qu'à l'époque, le pays était divisé en plusieurs provinces. le Shogun souhaitait réunifier ces peuples. Il est intéressant de constater qu'il existe un Empereur, mais son pouvoir est moindre que le Shogun. de 1639 à la fin des années 1800, le pays était fermé aux étrangers où seuls les contrées asiatiques pouvaient faire du commerce. Une époque nommé Edo – Edo étant la capitale du Japon qui sera renommé par la suite Tokyo. (Événements relatés dans « l'avant-propos » au début du livre par Edwin O. Reischauer – que j'ai lu après le roman)

C'est une magnifique odyssée où chaque personnage cherche à réussir leur quête personnelle. Nous avons une multitude d'individus plus ou moins important dans l'histoire dont nous suivrons un certain nombre charismatique.

Tout commença par un champs de bataille de Sekigahara où deux amis ayant combattu ensemble se retrouve unique survivant. L'un est Takezo et l'autre Matachi, l'un est méprisé par son village l'autre étant un fils d'une haute famille bourgeoise.

Après de nombreuses épreuves, Takezo qui deviendra un samouraï redouté et changera de nom Musashi. Ce qui est marrant dans l'histoire c'est que les deux noms (Takezo et Musashi) s'écrive de la même manière en Kanji (武蔵). Une gloire qui laissera Matachi jaloux – personnage méprisable qui m'a énervé de plus en plus lors de l'avancée dans le livre (et sa garce de mère).

Et puis, il y a la romance, un amour impossible entre Musashi et Otsù. La jeune étant promise à Matachi s'éprend du samouraï mais ce dernier reste fidèle à sa lame et peut-être à son ami.

Il serait dérisoire de parler laconiquement de chaque personnage tant leur personnalité est très bien travaillée. Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié le duo Musashi/Otsû, son jeune disciple Jôtarô mais également l'adolescent rebelle (Kojirô) qui intervient qu'à partir du troisième livre.

Dévoiler le texte masqué

L'histoire se concentre essentiellement sur une infime partie du Japon, celle du centre avec les villes tel que Kyoto. Ainsi nos personnages se croiserons à de multiples reprises par monts et vallées, sur les routes ou dans les maisons de thé.

Il y a tant à dire sur cet ouvrage. Je pourrai m'étaler sur les différents personnages. Je pourrai également parler de la culture de l'honneur mis en avant, où la mort est la meilleure des finalités lors des combats. Mais également l'histoire mit en avant par l'auteur. Et puis, il y a la croyance au bouddhisme (très peu Shintoïsme), le Japon et la Chine ayant eu de nombreux conflit dans leur passé. Mais le mieux est lire ce magnifique livre.

Pour finir, je dirai que c'est un excellent roman pour qui s'intéresse à l'histoire du Japon, avec des personnages historiques et d'autres inventés. L'histoire d'amour entre le quatuor Musashi / Otsû / Matachi / Akemi est parfois un peu trop présent surtout à la fin. Bien que se soit un beau pavé, je n'ai pas trouvé trop de longueur, qui m'a fait voyagé dans un pays que je connais pas à une époque intéressante. Me reste plus qu'à lire « La parfaite lumière ». Je vais sûrement faire une petite pause avant.

ありがとう 英二 吉川 氏 (Arigatô Monsieur Eiji Yoshikawa)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gilles51 2018-06-22T15:45:55+02:00
Diamant

J'ai tellement adoré que je l'ai offert à tous mes proches !

A lire absolument !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par malow 2018-05-03T12:18:12+02:00
Or

Ce roman est très complet! Il pose un décors historique et géographique impressionnant.

L'histoire est bien narrée et chaque personnage a son importance dans l'histoire. On ne s'ennuie pas une minute.

Bien que la taille du livre m'aie fait peur au début, je suis contente de l'avoir lue et j'ai envie de lire le deuxième volume.

La seule chose qui manquait était de l'humour...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mataii 2018-03-04T22:09:19+01:00
Or

Pas seulement un roman de samouraï, mais aussi une incroyable découverte du Japon médiéval, avec ses moeurs, ses coutumes, la place des femmes dans la société, les arts du combat, la notion d'honneur...le tout enrobé de magnifiques descriptions. Le Japon par excellence.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dan-1 2017-04-21T18:32:37+02:00
Lu aussi

Une dystopie exceptionnelle, et, très dans l'excellence. Vraiment à découvrir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par djebari 2016-07-30T22:58:13+02:00
Diamant

Un livre extraordinaire qui enseigne autant qu'il distrait. On peut se tracer une nouvelle voie, un nouveau chemin à suivre, peu importe que l'on ait raté son départ.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tartopom 2016-06-23T07:59:24+02:00
Or

Une plongée dans le Japon des samouraïs. Une mine d'informations sur les mœurs d'une caste difficile à cerner pour nous autres occidentaux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DorianGray 2016-03-01T19:05:11+01:00
Or

Un incomparable et incontournable roman, condensé de tout ce que représente la Voie du Sabre et l'aspiration à la perfection par les japonais.

On sent ce même esprit dans la plume de l'auteur, qui, malgré les décennies d'écart entre sa personne et celle de Musashi, se plonge totalement dans le paysage japonais de l'époque.

Un passage obligatoire pour quiconque s'intéresse à l'histoire et à la culture japonaise.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Erudia 2015-12-28T18:21:58+01:00
Argent

Un tome 2 plus prenant et mouvementé que le premier qui par moments tournait un peu en rond...

Afficher en entier

Date de sortie

La Pierre et le Sabre

  • France : 2000-06-07 - Poche (Français)

Activité récente

Narza l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-26T14:43:16+02:00
claire_ l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-22T11:55:53+02:00
malow le place en liste or
2018-05-16T17:50:18+02:00
malow le place en liste or
2018-05-03T12:12:14+02:00

Les chiffres

Lecteurs 264
Commentaires 31
Extraits 45
Evaluations 59
Note globale 8.25 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode