Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
ANGELITAM Poubelle
Note : 1/10
Résumé La plage de la mariée de Clarisse Sabard

Zoé a la trentaine. Elle vit à Nice. Ses parents sont victimes d’un accident de la route. Avant de mourir, sa mère lui apprend qu’elle doit retrouver son père biologique. Elle lui laisse un indice La plage de la mariée.

Zoé décide donc de partir en Bretagne.

Avis La plage de la mariée de Clarisse Sabard

Au départ, le rythme est très enlevé. On sent une libération, un réel plaisir d’écrire, une véritable assurance, que ce soit dans les descriptions, beaucoup moins importantes que dans son premier roman mais qui étaient pourtant très travaillées, et encore plus dans les pensées, les relations des personnages. Clarisse Sabard ne s’embarrasse pas de mots ampoulés, l’ensemble est vivant. Elle manie très bien l’humour tout comme les pensées plus noires, les sentiments ressentis par son héroïne Zoé. Mais ça, c’est le début, soit une cinquantaine de pages. A force, toutes ces pensées, ces phrases en italique sont réellement énervantes. On dirait qu’on n’a pas affaire à une jeune femme de 30 ans. Clichés, clichés et encore clichés.

Malgré le drame et son départ pour la Bretagne, Zoé arrive, très vite à se faire des connaissances, des amis, à trouver un travail. Pourtant, elle est toujours très triste et ne veut pas trop se confier. Mais elle sera obligée si elle veut découvrir toute la vérité. Et là, tout le monde y a droit. Il semblerait que Zoé soit une personnalité qui se fait facilement des amis. Mais j’ai trouvé ceci invraisemblable, comme trouver rapidement un travail (en fin de saison touristique !), un toit… De suite, dès qu’elle rencontre quelqu’un, elle passe très vite au tutoiement et surtout à la bise. Peut-être que cela se passe comme dans ça dans les romans, mais dans la vie réelle ? Point qui m’a choqué est la formation commerciale de la jeune femme. Est-ce que des études, une formation donnent le contact clientèle ? Non, non et non. Cela ne s’apprend pas dans les livres, dans une formation théorique. Seuls les contacts avec les personnes peuvent y arriver, surtout si on y met du sien, lorsque l’on est un tant soit peu timide. Outre cette quête du passé, ce qui parait invraisemblable est le beau gosse qui vient de Monaco, d’une famille très aisée et qui roule en Porsche. Il y a ensuite une mère et son fils qui vivent une relation difficile. Mais heureusement que Zoé est là ! Et cet homme, responsable de la mort de sa tante. Zoé ne montre pas un très beau visage face à cet homme. Elle semble ne pas vouloir le juger pourtant c’est ce qu’elle fait. Pourtant, il a payé sa dette à la société.

Qu’en est-il réellement de cette Plage de la mariée ? Quelques informations à ce sujet, mais rien de transcendant.

Malgré tout, je n’ai ressenti aucun sentiment d’urgence dans la quête de Zoé pour découvrir la vérité sur son passé, sur la recherche de son père. La jeune femme avance petit à petit, donc comme le roman, selon les éléments qui lui sont donnés. Au bout d’un moment, malgré la qualité du début, je me suis ennuyée. C’est trop long, à mon goût, comme un essoufflement, une montagne que l’on n’arrive pas à gravir. C’est comme un soufflet au fromage qui tombe. Pourtant j’aime sortir de ma zone de confort, lire des romans qui ne sont pas des polars, des thrillers, mon année 2017, a été assez riche en ce sens. Mais là, j’ai eu énormément de mal à avancer. A chaque page tournée, je me demandais quand est-ce que cela allait finir, quand un rebondissement allait arriver pour donner un véritable boost. J’ai pour principe de ne pas laisser un roman pour toujours donner une chance à l’auteur. C’est ce que j’ai fait avec celui-ci. On dit souvent que les seconds romans sont moins bons que les premiers. C’est le cas ici, malgré ma première impression. J’espère que le thème du prochain roman ne sera pas la quête de son identité avec la recherche du passé car certaines phrases, bien que tournées différemment, ont la même connotation que dans le premier roman. Cela ne donne aucune nouveauté. 400 pages plates, sans saveur, où les relations entre les personnages semblent fausses. Autre point négatif qui me touche énormément est cette propension qu’à Clarisse Sabard à user et abuser de termes, à très mauvais escient, qui relèvent de la psychiatrie, comme le burn-out, entre autres. Il y a également un autre terme récurrent. La folie, folle. Un psychiatre lirait ce roman, il s’arracherait les cheveux. Donc, avant d’utiliser certains termes, sans les connaître réellement, à part ce que l’on peut lire dans les journaux, un travail beaucoup plus approfondi est nécessaire auprès de professionnels, même s’il semble qu’elle ait pris quelques informations. Mais je peux la diriger vers quelqu’un d’autre si elle le souhaite, Professeur de surcroit.

Auteurs, éditeurs, si vous pouviez passer plus de temps à vos relectures, ce serait un plus car quelques coquilles, mots manquants, phrases mal tournées, sont présentes. Ce roman ne fait pas exception à la règle. De plus, lorsque l’on se targue d’écrire des chroniques littéraires, de juger le travail d’autres auteurs, le travail doit être propre, irréprochable.
Par le Editer
Un roman qui se lit facilement avec des pointes d'humour qui m'ont fait bien rire. Le suspense ne se dévoile qu'à la fin et ne se laisse entrevoir que bien avancée dans le roman, et encore ! rien n'est sur.
Décidément Clarisse Sabard est une merveilleuse conteuse même si à la fin elle est un peu agaçante à faire trainer le suspense : Zoé va-t-elle aimer le beau Nicolas ????
Ce roman est digne de succéder aux lettres de Rose, il est aussi passionnant et agréable à lire
Par le Editer
super_coco_222 Diamant
Note : 10/10
Je suis très triste de quitter ce magnifique roman qui est pour moi une pépite. Histoire captivante, personnages attachants. De l'humour, de l'émotion et de l'intrigue. Une belle description de la région de Bretagne. Encore une superbe histoire d'une adorable nouvelle auteure dont je suis devenue une grande fan ☺
Par le Editer
jessicagirard -
Note : 9/10
Jai adoré! Les personnages sont attachants, l'histoire est captivante sans être compliqué, l'histoire d'amour est cute sans être trop quétaine et en plus....Du suspense qui nous tiens en haleine...J'avais beaucoup aimé les lettres de Rose du même auteur, je vais assurément lire ses prochains!
Par le Editer
Sara-Rose Bronze
Note : 5/10
Ce roman débute par une énigmatique légende bretonne.
Nous suivons Zoé, trentenaire moderne et attachante dans son voyage initiatique qu'elle entreprend courageusement après une confidence faite par sa mère sur son lit de mort.
Ce récit, teinté d'humour et de belles imagines se veut résolument optimiste.
Le rythme parfois poussif gâche "un peu" le plaisir de la lecture. J'aurais apprécié plus de peps.
Sur certains passages, on s'enlise vraiment !
Un peu trop long à mon goût (441 pages), l'histoire aurait pu s'écrire sur 250 pages et y aurait gagné en intensité.
A recommander à ceux qui aiment les jolies histoires.
Par le Editer
UnChapitreDePlus Or
Note : 9/10
Ce livre rentre dans la liste des rares coups de cœurs que j'ai eus cette année. C'est franchement une excellente lecture.

L'histoire est racontée du point de vue de Zoé, une nana attachante, dont l'histoire m'a touchée au plus profond de moi-même, c'est à la fois une battante, et à la fois quelqu'un de fragile, elle reste spontanée et pétillante malgré tout ce à quoi elle est confrontée.

C'est une lecture qui m'a fait passer du rire aux larmes un nombre incalculable de fois. Zoé à un caractère que j'ai plus qu'adoré, surtout le côté « Marie-Courgette » maladroite et gaffeuse. C'est un personnage qui évolue tout du long, elle arrive complètement perdue et dévastée en Bretagne, et petit à petit elle remonte la pente. Notamment grâce à tout le petit monde qu'elle rencontre dans ce village. Une multitude de personnages hauts en couleurs, complètement attachants eux aussi. Que ce soit Alice la patronne de la cupcakerie, Gégé l'habitué qui passe ses journées au comptoir, Gaël et sa fille Capucine, etc… Qui au fil des pages vont devenir des amis, et des soutiens pour Zoé.

Et puis, il y à cette petite romance qui se met en place tout doucement, tout naturellement entre Zoé et un autre personnage (dont je tairai le nom, suspens suspens…). C'est mignon à souhait.

Concernant l'intrigue autour du secret de famille que Zoé tente de découvrir et de comprendre, je l'ai trouvé très bien mené. Zoé va se heurter au mutisme des gens qui ont connu sa mère et qui ne veulent par remuer ces souvenirs, et le chemin est long avant le dénouement. Elle va rassembler des bouts du passé par bribes. Et tout ça a fait que je suis restée en haleine jusqu'au bout.

J'ai beaucoup aimé le style de Clarisse Sabard, moderne et avec plein d'humour. Et là je tire mon chapeau parce que réussir à mettre autant d'humour dans une histoire aussi émouvante, et faire que ça marche, ce n'est pas donné à tout le monde, mais là le pari est réussi.

En conclusion, ce livre est une petite pépite que je recommande à tout le monde, les plus jeunes, les moins jeunes, à lire en été, en hiver, etc… C'est une histoire pleine de bons sentiments, qui touche profondément, qui nous entraine dans les paysages de la Bretagne. Une lecture qui met du baume au cœur. Une lecture qui fait du bien !
Par le Editer
Christelle-Snoeck Diamant
Note : 10/10
Roman que j ai littéralement dévoré, j’ai été transporté dès les premières pages ! Cap dans la vie de Zoé, une trentenaire attachante, pétillante avec un entourage formidable ; une vie qui bascule, la perte de ses parents. Avant sa mort sa maman lui livre des bribes d’informations concernant un lourd secret ! Pour honorer sa promesse, elle quitte tout et part en Bretagne ! J’avais l’impression d’y être ; les paysages, les spécialités locales, le dialecte : tout y est ; un bon guide touristique alliée à des gens du cru ; j’étais quelque part en vacances chez l’habitant, des pages et des pages dépaysantes et passionnantes ! Il y a de l’amitié, de l’amour, du suspens, etc ; un cocktail qui fait de ce roman une merveille !
Ce roman est un hymne à la vie, il fait écho, c’est mon sentiment à moi à l’hymne à la vie de Mère Teresa :
La vie est une chance, saisis-la.
La vie est beauté, admire-la.
La vie est béatitude, savoure-la.
La vie est un rêve, fais-en une réalité.
La vie est un défi, fais-lui face.
La vie est un devoir, accomplis-le.
La vie est un jeu, joue-le.
La vie est précieuse, prends en soin.
La vie est une richesse, conserve-la.
La vie est amour, jouis-en.
La vie est un mystère, perce-le.
La vie est promesse, remplis-la.
La vie est tristesse, surmonte-la.
La vie est un hymne, chante-le.
La vie est un combat, accepte-le.
La vie est une tragédie, prends-la à bras-le-corps.
La vie est une aventure, ose-la.
La vie est bonheur, mérite-le.
La vie est la vie, défends-la.

Bravo Clarisse ! <3
Par le Editer
LesLecturesDeLily Diamant
Note : 10/10
Je vais commencer par vous parler des lieux où se déroule l'histoire de ce roman. Si je ne connais absolument pas Nice, je connais en revanche assez bien la Bretagne. J'aime cette terre, ses paysages, ses spécialités toujours très riches en beurre, ses plages, ses couleurs, ses légendes, ses mystères...
J'ai beaucoup aimé les descriptions faites dans ce roman, la façon dont Clarisse à mis en valeur les endroits où se déroulent les scènes. J'ai apprécié le fait qu'elle n'a pas mis en avant des tas de clichés, bien au contraire ! J'ai aimé ces petits mots bretons qui s’envolent au début de certains dialogues et qui donnent encore plus de charme à ce joli roman.
La suite de mon avis : http://www.leslecturesdelily.com/2017/05/la-plage-de-la-mariee-coup-de-cur-ecrit.html
Par le Editer
Je n’avais pas encore lu de livre de Clarisse SABARD avant celui-ci.
Pourtant lauréate du « Prix du Livre Romantique » en 2016 avec son titre « Les Lettres de Rose », elle a rencontré un franc succès et a su charmer bon nombre de lecteurs.

Dans « La plage de la mariée », nous retrouvons une trentenaire niçoise, Zoé, qui voit son quotidien basculer lorsque ses deux parents meurent dans un accident de la route. Juste avant de s’éteindre, sa mère lui avoue que son père n’est pas son vrai père et parle d’une certaine ‘plage de la mariée’.
Complètement seule et perdue, elle décide de partir à la recherche de ses origines. Son chemin va la mener à Saoz, en Bretagne, là où se trouve la fameuse ‘plage de la mariée’.
Là-bas, elle va y faire la rencontre de vieilles femmes énergiques, d’adolescents aux caractères bien trempés, d’un couple gay plus qu’adorable et d’un homme aux yeux bleus hypnotiques.
Ils seront tous là pour la soutenir et l’aider à retrouver son père et à affronter les révélations concernant sa famille pour qu’elle puisse enfin vivre.

Dès le prologue, Clarisse SABARD a réussi à captiver mon attention.
Mélange de légende, de mystère et de réel, j’ai complètement été happée par cette intrigue qui me laissait dans l’inconnu et me faisait imaginer mille scénarios possibles et impossibles.
Y a-t-il vraiment un fantôme qui hante la plage de la mariée ? Vous ne connaitrez la réponse que dans les dernières pages.

La plume de l’auteur est une véritable découverte. Je ne m’attendais pas à trouver un style aussi frais, aussi juste, qui nous fait ressentir un tas d’émotions. C’est une vraie surprise et rien que pour cela, j’ai déjà envie de me plonger dans les anciens et futurs livres de Clarisse SABARD.

L’histoire nous apparaît de prime abord douce et tendre. Nous sommes plongés dans un univers qui sent bon l’iode, nous entendons presque les vagues s’échouer et nous avons l’impression de sentir le vent fouetter notre visage. Les paysages sont dépeints avec une justesse saisissante et nous vivons vraiment l’histoire. Il y a aussi l’univers sucré de ‘La Cupcakerie’, petit salon dans lequel notre héroïne va travailler et s’épanouir. Véritable cocon pour elle, nous savourons chaque instant dans ce lieu magique.
La petite romance présente dans ce récit aide beaucoup à conserver ce côté acidulé de l’histoire. J’ai adoré suivre Zoé et son prétendant, même si les réactions de l’héroïne sont parfois un peu démesurées et nous donne qu’une envie : la secouer dans tous les sens !

D’un autre côté, l’intrigue nous semble au fur et à mesure des pages plus sombre. Alors que Zoé questionne chaque habitant ayant connu sa mère, elle se rend compte que l’identité de son père cache bien plus de secrets que ce qu’elle croyait. Nous découvrons alors avec appréhension et horreur les non-dits.

Les personnes ont réussi à me charmer, tous à leur manière.
Zoé est l’héroïne parfaite pour cette histoire. Elle est d’un côté forte, rentre-dedans et n’a peur de rien, mais de l’autre côté nous découvrons une héroïne douce, sensible, hésitante et perdue. Elle nous fait sourire, compatir, pleurer. J’ai adoré chaque instant à ses côtés.
Ses meilleurs amis ne sont pas en restes et sont de vrais piliers pour elle.
A Saoz, nous faisons la connaissance de personnages hauts en couleur. Alice, la patronne au tempérament de feu de la Cupcakerie, le duo Gaël/Capucine qui n’ont pas leurs langues dans la poche, le ténébreux et charmant Nicolas.
Je pourrai continuer à les énumérer et raconter pendant des heures les qualités de ces personnages. C’est vraiment rare que tous les personnages m’aient plu, que chacun soit correctement développé et trouve une place, une vraie, dans l’intrigue d’un livre. Ici, c’est le cas et je ne peux que m’incliner face à cela.

La fin est quant à elle vraiment surprenante.
Toutes les grandes révélations apparaissent dans les derniers chapitres, comme un feu d’artifice qui clôt cette histoire. Un peu comme Zoé, nous savons ce que nous allons découvrir, mais nous ne voulons pas vraiment y croire. Tant que la vérité n’est pas révélée, nous essayons de nous voiler la face. J’ai vraiment eu l’impression d’être à la place de Zoé et je n’avais pas ressenti cela depuis très longtemps.


En conclusion, « La plage de la mariée » est un véritable coup de coeur. Clarisse SABARD nous fait ressentir une palette d’émotions toutes plus intenses les unes que les autres. Alors que nous pensons nous plonger dans une histoire simple et légère, nous découvrons au fur et à mesure des pages toute la complexité de son récit. Des thèmes sombres côtoient des thématiques lumineuses et l’auteur arrive à un parfait équilibre entre les deux.
Cette histoire résume tout ce que représente les éditions Charleston et tout ce que j'aime chez eux.


Le livre feel-good par excellence.

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2017/03/la-plage-de-la-mariee-clarisse-sabard.html )

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.