Livres
493 851
Membres
491 266

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Planète géante



Description ajoutée par x-Key 2011-12-12T14:48:51+01:00

Résumé

Une grande main sombre empoigna le cerveau de Glystra. Désormais il ne souffrait plus. Au-delà de toute sensation, il revécut dans sa conscience suractivée son enfance, puis son adolescence sur la Terre et ses années de formation dans les planètes du Système. La Planète Géante profila sa masse à travers le hublot du vaisseau spatial qui s'écrasa de nouveau sur la Grande Pente de Jubilith ; il recommença son long périple vers l'Enclave Terrienne, la traversée des bois de Tsalombar, son combat singulier contre Atman le Fléau dans le désert de Nomadland ; il revit les Griamobots du Fleuve Oust et reprit les nacelles aériennes du monoligne Hibernien, de Kirstendale à Myrlesee...

Brusquement le présent resurgit.

Livrerait-il au Grand Din le secret des Arsenaux du Système ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 41 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Fnitter 2020-02-23T13:01:15+01:00

Mais nous ne savons pas grand chose; nous sommes des femmes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-15T17:32:46+01:00
Pas apprécié

Un bien décevant premier tome du cycle des aventuriers de la planète géante avec les baladins de la planète géante.

Planète géante, où sont venus s'échouer tous les déçus de la civilisation. Planète dénuée de métaux où la technologie quasi absente a vu régresser à différents stades, les individus et les multiples « modes de vie » présents sur la planète, autonomes mais livrés au pillage, aux esclavagistes et autres calamités bien humaines.

Quand une commission envoyée de la Terre pour tenter de régler le problème s'écrase à 65.000 km de sa destination, une seule possibilité, rejoindre l'enclave terrienne à pieds. Mais entre trahisons et rencontres incertaines le voyage sera mouvementé.

Où est passé mon émerveillement à la lecture du cycle de Tschaï du même auteur ? Avec ma jeunesse ?

Personnages inconsistants, background historique anémique, descriptions sans guère d'intérêt, impossible de me passionner pour cette ballade. Une courte ballade heureusement pour un récit que j'ai trouvé extrêmement fade. Un prétexte pour que l'auteur puisse nous décrire quelques pittoresques groupes de naufragés volontaires sur cette planète, lui se fait plaisir, mais moi ?

Le tout dans un style bien vieillot de la fin des années 50. Hamilton (Peter F., pas Edmond) viens à mon secours.

Un court roman qui malgré les promesses ne m'a pas fait voyager, ne m'a pas dépaysé et m'a profondément ennuyé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FeyGirl 2019-06-26T13:45:57+02:00
Argent

Le vaisseau d'une commission terrienne est victime d'un attentat et s'écrase sur la Planète Géante. Pour rejoindre l'Enclave Terrienne, les survivants doivent parcourir soixante-cinq mille kilomètres (eh oui, la planète est ... géante) en traversant des zones contrôlées par des peuplades souvent hostiles.

Ce roman, écrit une dizaine d'années avant le Cycle de Tschaï, en contient tous les prémisses, même si il n'est pas exempt de défauts qui seront atténués dans la saga la plus connue de l'auteur. La trame de fond est similaire : une aventure dans un environnement dangereux, au sein d'un univers aux multiples paysages, peuples, faunes et flores, couleurs... Cependant, les sociétés rencontrées sont généralement moins travaillées (et parfois pas du tout), les décors naturels sont trop rapidement esquissés, et à l'exception du héros principal les personnages sont peu ou pas approfondis, donc on se s'attache pas à eux. L'intrigue elle-même très linéaire.

Le récit ressemble à un prétexte pour présenter le monde imaginaire de l'auteur. La Planète Géante est peuplée de descendants d'humains qui ont quitté la zone d'influence terrienne pour leur "indépendance" car ils refusaient de vivre comme des robots obéissants et sans âme (selon eux), mais pour les Terriens les premiers colons étaient avant tout des inadaptés. Dans ce monde sans technologie car sans métal, l'auteur imagine qu'au fil des générations les colons ont inévitablement recréé des sociétés primitives et inégalitaires, ce qui est une idée intéressante. On y croise souvent des esclaves, les femmes sont méprisées et elles ne s'appartiennent pas, les enfants ne connaissent pas l'école et apprennent très jeunes un métier traditionnel. Il vaut mieux être armé et savoir se battre quand on entame un voyage. Quelques villes plus évoluées existent cependant, mais elles ont fondé des micro-sociétés parfois luxueuses mais peu attirantes. Et soyons clairs, la vie n'a pas de valeur sur la Planète Géante.

La méconnaissance des femmes qu'a l'auteur (si on veut exprimer les choses gentiment) transparaît, notamment avec deux adolescentes décrites comme très piailleuses et frivoles. Et des hommes soit-disant civilisés (car venant de la Terre) sont ravis de les prendre comme compagnes. Si on fait le lien avec un protagoniste apparaissant dans le dernier tome du Cycle de Tschaï, on ne peut pas s'empêcher de penser que l'auteur a un problème avec les adolescentes. C'est vraiment le sujet le plus gênant chez Jack Vance, au-delà d'une misogynie dans le traitement de ses personnages (fréquente dans les romans de SF écrits à cette époque).

En conclusion, un roman qui n'est pas le plus grand de l'auteur car il y a encore beaucoup d'éléments à travailler et approfondir, mais malgré tout le livre se laisse lire.

La suite a été écrite une vingtaine d'année plus tard, je vais découvrir si elle est meilleure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adanson 2015-12-05T00:23:21+01:00
Or

Il y a plusieurs années, j'ai chroniqué "les chroniques de Durdane" et avait dit avec "Le cycle de Tshai" que c'était les meilleurs Jack Vance.

Bien que légèrement en-deça, "La planète géante" est un magnifique "Space Opéra".

Début de l'histoire en bref: Le vaisseau commandé par M. GLYSTRA subit un attentat. Le vaisseau Terrien qui devait relier l'enclave terriène, s'écrase et se retrouve à 65 000 KM de cette même enclave. Glystra, son ami Pianza et plusieurs rescapés vont devoir traversés cette énorme planète (magnifique et très dangereuse). Ils se heurtent au Barjanum, puis aux Bohémiens de Heinselman "Le fléau". Après bien des péripéties et de nombreux morts, ils avancent, traversent un fleuve et vont subir milles dangers.

Comme dans tous ces livres, Jack Vance nous invite dans un grand voyage. Ce fabuleux écrivain n'a pas son pareil pour nous décrire des paysages incroyables.

les moeurs des différentes populations, les description de créatures ni cheval, ni dromadaire mais des bêtes à six pattes (comme le dit Vance, c'est un mélange de chameau, de chèvre, de chien et de Lézard).

Sa desciption de monde inconnu dans les moindres détails (nourritures, musiques, vie des "indigènes", habillement, flore, faune etc...) est absolument unique. Je connais bien peu d'écrivains capables de cela.

Monsieur Vance, vous avez 94 ans, mais je vous souhaite de vivre très longtemps et de nous donner des romans aussi magnifiques.

Un gran fan de vous et de votre fabuleuse écriture.

Pour les internautes: Bon voyage. Si des livres sont dépaysants ce sont ceux de Vance.

Adanson Marco.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Daranc 2015-06-27T23:12:57+02:00
Or

du pure Jack Vance, naturellement, ce sont des sociétés bizarres qui se révèlent au cours d'un long voyage, sur un planète colossal mais quasiment dépourvue de métaux. ce qu_i fait que la distance a parcourir pour les naufragés et un très long périple. Jack Vance nous conte ici une épopée ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jdlagarde 2014-11-01T09:15:50+01:00
Lu aussi

Je n'ai pas vraiment apprécié cette histoire que j'ai trouvée trop tirée par les cheveux et incohérente. Mais c'est quand même divertissant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gael_leboeuf 2012-08-28T09:25:38+02:00
Argent

L'histoire est un peu étrange mais une fois que l'on est entré dans l'aventure tout devient plus clair... Il faut aimer le genre de ce livre... A découvrir pour ce faire son propre avis...

Afficher en entier

Date de sortie

La Planète géante

  • France : 2005-11-09 - Poche (Français)

Activité récente

Daranc le place en liste or
2019-08-24T17:59:12+02:00
Lothar l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-10T22:42:40+02:00
snnooze l'ajoute dans sa biblio or
2016-01-29T01:21:04+01:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 41
Commentaires 6
Extraits 9
Evaluations 10
Note globale 6.7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode