Livres
515 464
Membres
529 016

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Porte des Temps



Description ajoutée par tibibou 2016-04-30T15:08:53+02:00

Résumé

Plus de quinze ans se sont écoulés depuis les mémorables batailles de Wallanie et la disparition de la magie, quinze ans au cours desquels Aila a volontairement tourné le dos à son passé en se consacrant à sa famille.

Bien loin d’Avotour, la prêtresse Ozyrile œuvre dans le plus grand secret pour réveiller l’unique objet de sa convoitise : La Porte des Temps. Seule lui manque la clé qui l’ouvrira, mais, qu’importe, elle est prête à tout pour l’obtenir !

Déchirée par des désirs contradictoires, Aila abandonne son foyer. Est-ce manipulée par un être maléfique ou cet incompréhensible envol cache-t-il la renaissance de la combattante ?

Forcé par son fils et bientôt rejoint par de troublants compagnons, Pardon entame une étrange quête sur les traces d’Aila. Sur quel chemin irréversible vient-il de s’engager, pour le meilleur ou pour le pire ?

Plongez aux côtés d’Aila dans cet impitoyable voyage sans retour…

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par tibibou 2016-04-30T15:11:29+02:00

La dame en sortit un tout petit flacon dont elle enleva le bouchon.

— Donnez-moi votre main droite, demanda-t-elle en tendant la sienne.

Aila la fixa. Que voulait-elle bien en faire ? Pourtant, elle obtempéra, emportée par la curiosité et le sentiment de confiance qu’elle éprouvait dans ce cadre, peut-être insolite, mais réconfortant. La femme saisit sa paume et y versa deux gouttes de liquide, puis la massa doucement pour les faire pénétrer. Ensuite, elle approcha la peau parfumée de son nez et huma longuement, les yeux fermés. Comme elle, Aila respira les odeurs qui se dégageaient, identifiant certaines essences familières au milieu d’autres inconnues. Sa peur et ses hésitations s’atténuèrent peu à peu, tandis que ses yeux fixaient son hôtesse. Quand cette dernière rouvrit ses paupières, leurs regards se croisèrent et l’ancienne combattante décela d’étonnantes étincelles dans ses iris si limpides, puis la sensation fugitive s’effaça. Devant elle, la femme qu’elle présumait âgée semblait avoir rajeuni, ses rides s’étaient estompées, sa fatigue envolée. Il émanait d’elle une étrange énergie, difficilement descriptible. Aila aurait pu s’inquiéter de ces quelques incohérences, mais non, son sentiment de confiance ne faiblissait pas. Tenant toujours la paume d’Aila dans la sienne et la caressant avec douceur, son hôtesse prit la parole :

— Une main conserve l’histoire d’une personne, mais uniquement pour celui qui sait la déchiffrer. Ainsi, je peux y lire toutes les victoires, mais aussi toutes les souffrances surmontées comme les blessures qui ne sont jamais parvenues à cicatriser…

L’émotion gagna Aila. En un instant, elle revécut les événements marquants de son existence, son terrible chagrin d’avoir grandi sans mère, l’indifférence de son père, son combat quotidien pour démontrer sa valeur et sa fusion si intense avec la magie au point que, chaque jour, elle devait se raisonner pour en accepter la disparition, sans oublier la mort de Barou et les disputes qui la séparaient actuellement de sa fille et de l’amour de Pardon. Une larme vacilla au bord de son œil et glissa le long de sa joue. Son hôtesse poursuivit :

— Tant de vies en une seule et tant de peines surmontées. Comment résister quand certaines persistent au point de vous amener à commettre l’irréparable ? Faut-il écouter les voix enchanteresses qui vous font miroiter la renaissance de ce qui a été perdu ou faut-il leur préférer une existence simple, mais non dénuée de saveurs ?

Une nouvelle fois, la femme frotta la main d’Aila et huma sa peau, inspirant longuement.

— Le passé ne pouvant être changé, accepter de vivre avec ses zones d’ombre et ses regrets devient une nécessité pour apprécier son bonheur, n’est-ce pas ?

Toujours étreinte par émotion, Aila, dont le regard ne parvenait plus à se détacher de celui de son interlocutrice, se contenta de hocher la tête.

— Quand un désir inconsidéré s’éveille avant de nous dévorer, il nous amène à oublier les présents que la vie nous a offerts dans sa grande mansuétude. L’importance que nous leur accordions finit par s’effacer et ne resurgira qu’au moment où nous serons sur le point de les perdre. Comment savoir si, à ce moment précis, nous n’aurons pas trop attendu pour corriger nos erreurs de direction ? Une chance peut nous être donnée, rarement deux… Le passé construit notre avenir, mais comment parvenir à changer notre destinée ?

La question resta en suspens, les deux femmes face à face, comme retenues l’une à l’autre par un fil invisible.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

La Porte des Temps

  • France : 2016-05-06 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 3
Commentaires 0
Extraits 2
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode