Livres
451 112
Membres
396 280

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La première fois qu'on m'a embrassée, je suis morte



Description ajoutée par Gkone 2017-11-17T20:04:46+01:00

Résumé

Par l'auteure de Before I Go, une histoire d’amour atypique parfaite pour les fans des romans feel-good de Jodi Picoult et Jojo Moyes.

« Si j’ai appris une chose, c’est que l’amour est chaotique. Il ne nous est pas livré dans un joli paquet cadeau. Il ressemble plutôt au cadeau d’un enfant, tout froissé et gribouillé au crayon. Imparfait. Mais toujours un cadeau. Seulement, tous les cadeaux ne sont pas faits pour durer éternellement. »

Fantasque et drôle, Jubilee Jenkins souffre d’un mal extrêmement rare : elle est allergique au contact humain (pour résumer aux gens). Après un épisode qui a failli lui coûter la vie, elle décide de ne plus sortir de chez elle. Mais à la mort de sa mère, Jubilee doit affronter le monde et les gens. Elle trouve refuge à la bibliothèque municipale, où elle décroche un travail, et y rencontre Eric Keegan, un homme divorcé qui vient de s’installer en ville avec son fils adoptif, un petit génie perturbé. Bien qu’il ne comprenne pas pourquoi Jubilee le tient à distance, il est sous le charme... Ces trois-là n’étaient pas destinés à se croiser et pourtant seule leur rencontre va leur permettre de s’ouvrir à la vie et à l’amour, formant ainsi un trio irrésistible.

« Drôle et terriblement émouvante, Colleen Oakley nous offre une histoire d’amour qui sort de l’ordinaire, entre traits d’esprit et personnages attachants. Le parcours de Jubilee, de la réclusion à la guérison, est fascinant. » - Publishers Weekly

Afficher en entier

Classement en biblio - 146 lecteurs

Extrait

"My shoulders begin shaking as my laughter mutates into crying.

I’m not going to my mother’s funeral. Lenny will wonder where I am.

Anything my mom’s told him over the years about my being a bad daughter will be confirmed.

And while all of that is troublesome, another thought floats on the periphery of my brain, waiting to be let in. A terrifying thought. A thought that I realize maybe I’ve known deep down but haven’t wanted to admit to myself. But it’s hard to deny it when I’m leaning against the front door inside my house, unable to slow my heart or stem my tears or stop my body from shaking.

And that thought is: Maybe there’s another reason I haven’t left my house in nine years.

Maybe it’s because I can’t."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Avis mitigé.

En lisant le résumé de ce roman j'était très contente de voir que l'autrice allai traiter d'un sujet différent et encore inexploité jusque-là (en tout cas pour moi) : l’allergie aux êtres humains !

Je ne dirais pas que j'ai était déçu mais la manière dont l'autrice a traité ce sujet ne m'a pas convaincue ... A contrario, je trouve qu'elle a maîtrisé les deux autres grands sujets du livre qui sont l'autisme et le deuil chez les enfants.

J'ai eu un coup de cœur pour le personnage d'Aja que j'ai trouvé très attachant.

Je n'ais pas aimé le personnage d'eric (trop superficiel) et Jubilee est plutôt attachante mais elle est devenue un peu énervante au fil de ma lecture.

Et que dire de la fin catastrophique... Dommage !

Afficher en entier
Diamant

La première fois qu’on m’a embrassée, je suis morte, est une livre qui fait du bien ! On passe par une palette d’émotions, mais surtout, on est totalement sous le charme des personnes principaux. L’intrigue est originale et bien menée. L’écriture est si fluide qu’on lit ce roman en quelques heures, quelques jours pour les moins rapides. Il y a un vrai travail de recherche de l’auteur au niveau scientifique, elle ne s’est pas contentée de parler d’une maladie sans chercher des informations. Elle le mentionne d’ailleurs à la fin du livre dans une note.

C’est intéressant, frais, drôle, touchant, addictif ! Un roman feel good, un petit bijou à avoir dans sa bibliothèque et à relire de temps de temps. Fans de comédies romantiques, La première fois qu’on m’a embrassée, je suis morte, est un livre à ne pas manquer !

Avis complet : http://smallthings.fr/lespetitslivres/2018/02/27/la-premiere-fois-qu-on-m-a-embrassee-je-suis-morte/

Afficher en entier
Bronze

L'histoire comme les personnages ne manque pas d'originalité. L'écriture est fluide et addictive. Petit bémol : le coté mélodramatique du scénario.

Afficher en entier
Or

J’ai finis ce livre aujourd’hui, je l’ai tout simplement dévoré, une magnifique histoire.. l’histoire se met en route après 150 pages.. mais il y a tellement de chose à comprendre. J’ai étais ému, par tout ses sentiments et il mérite amplement le retour qu’il a eu ! L’auteur touche des sujets sensibles : l’adoption, la maladie, le deuil.. chapeau a l’auteur par ce qu’il n’est pas donner à tout le monde de gérer tout ses sujets en un seul livre et d’en faire quelques chose d’excellent ! Bravo ! Je recommande cette jolie histoire. Je me suis demander ce que serai ma vie sans le toucher.. et j’ai remercié le ciel d’être en bonne santé à ce niveau.. soyons reconnaissant des petits bonheurs de la vie. Juste dommage que la fin soit si courte, et nous laisse place à beaucoup d’imagination

Afficher en entier
Argent

J'ai beaucoup aimé ce roman même si la fin m'a semblé un peu rapide. Original, avec beaucoup d'humour et des personnages atypiques... je recommande cette jolie histoire d'amour.

Afficher en entier
Diamant

(JENNI) : -Coup de coeur !- https://wp.me/p6618l-eCE

Quelle histoire ! Colleen Oakley nous entraîne dans des pages déconcertantes. Plus on avance dans le récit plus la curiosité d'en savoir davantage sur les personnages l'emporte.

Cette histoire est unique et sort des sentiers battus tellement elle est captivante et fascinante !

À la suite de son premier incident qui avait failli lui coûter la vie elle est devenue une ermite. Elle ne voulait plus quitter la maison de peur de croiser une connaissance dans la rue. Alors elle est resté cloîtrée chez elle, seule et isolée des gens... à cause de son "état". Mais à la suite du décès de sa mère, Jubilee va devoir affronter le monde extérieur et les gens...

Dès le moment où Eric rencontre Jubilee, il s'est mis à la regardé et n'a plus été en mesure de détourner ses yeux de son visage, qui l'attirait comme un aimant. Peut-être parce qu'elle dégage quelque chose d'inhabituel. De sauvage. Toutefois entre eux quelque chose de fort et de déroutant s'installe…

Alors qu’elle affronte ses peurs pour mener à bien sa possible guérison du mieux que possible pour avancer dans la vie, Eric va bousculer son train de vie et ses émotions. Lui la regarde vraiment. Elle aime sa façon de la regarder. Il ne la voit pas comme une curiosité, mais la considère comme une fille normale. Comme une femme. Et elle n'arrive même pas à se rappeler la dernière fois qu'elle s'est sentie normale...

Ce livre est d'une beauté pure et hors du commun. J'ai pris énormément de plaisir à lire ces pages qui nous plonge dans un récit pour le moins étonnant et inattendu. L'histoire est sensible, atypique et complexe. Les personnages sont autant attachants que touchants. Chacun a ici sa propre histoire. La plume de l'auteure est fluide et addictive, et nous fait ressentir un panel d'émotions tant les mots sont percutants.

Colleen Oakley a su me séduire à travers son écrit. Sa trame est très bien construite et magnifiquement bien menée puisque divers sujets y sont traités méticuleusement... Il me tarde de la relire à nouveau ! Ses mots sont puissants et magiques !

"La première fois qu'on m'a embrassé je suis morte" fait son effet ! La manière de vivre et de ressentir les choses que ce soit du côté de l'héroïne ou en tant que spectateur est incroyablement bien retranscrite car on comprend l'impuissance, la souffrance, le fait d'être à part lorsque l'on est touché par une allergie. Aussi spécifique et complexe soit-elle, elle a des conséquences... Et pas des moindres dans certains cas !

Afficher en entier
Diamant

Avec cette lecture, Colleen Oakley aborde de nombreux sujets comme l autisme, les maladies rares, la différence et le rejet de la société.

Des thèmes forts donc pour une histoire toute en douceur.

De nombreuses références littéraires ponctuent le récit apportant une touche culturelle très agréable.

Jubilee Jenkins est un personnage complexe qui repousse les gens mais cherche à se faire accepter.

Sa rencontre avec le papa adoptif courageux d un petit garçon autiste mais très perspicace va changer sa vie.

La premiere fois qu on m a embrassée je suis morte est une belle réflexion sur l attachement au delà des liens physiques dans un monde où l on donne plus d importance aux corps qu aux âmes.

La lecture est vibrante d espoir et vous refermerez le livre un sourire aux lèvres.

Afficher en entier
Or

La première fois qu'on m'a embrassé je suis morte

En lisant ce titre je m'attendais à lire une énième comédie romantique un peu décalée mais pas du tout à tomber sur une histoire si prenante, si réaliste et à la fois si inimaginable.

Une femme avec une maladie 《impossible》, un homme qui ne s'en sort plus dans son rôle de père, des personnages qui doivent apprendre à faire leurs deuils tout en reprenant le contrôle de leur vie. C'est apparemment tout ce qu'il faut pour me plonger dans cette romance qui n'est pourtant pas mon genre de prédilection.

Je ne sais pas si je me suis laissée prendre par cette histoire parce que j'ai le même âge que l'héroïne, parce que je connais cette tentation de vouloir vivre en ermite qui découle de la peur de l'extérieur et des gens qui pourraient nous faire du mal, ou parce qu'un des deuils du roman m'est douloureusement familier.

Cependant, je peux dire que cette histoire est une leçon d'espoir, de remise en question : il y a toujours pire ailleurs il ne faut pas baisser les bras car parfois une rencontre peut tout changer.

Dernière remarque sans rien gacher. La fin m'a un peu frustrée. Je suis à la fois déçue car elle n'est idéale comme pourrait l'être celle d'une comédie romantique basique mais je suis aussi satisfaite car elle reste réaliste et l'on se dit que cela pourrait arriver.

Afficher en entier
Argent

Ce livre est une romance douce comme le caramel dans un bonbon au chocolat. Les thèmes abordés sont dur tout de même. L'agoraphobie de jubilée, la mort d'un proche, la maladie et le harcèlement scolaire. Mais le tout est abordé avec simplicité sans chichi, en alternant les point de vue pour éviter une certaine lourdeur. Quoique qu'un peut long j'ai pris beaucoup de plaisir à parcourir les dernières pages de ce livre, les relations humaines y sont juste et incroyablement belles. J'ai adoré le personnage de jubilée et sa relation tendre avec Aja, comment elle réussit à l'apprivoiser. Mais aussi Éric avec la complicité de comprendre une ado un poil rebelle. Le tout est parfaitement assemblé malgré un brin de lenteur.

Afficher en entier

J’ai lu ce roman il y a plusieurs semaines et depuis plusieurs lectures ont suivi, de ce fait j’en ai un souvenir plutôt nébuleux. Je retiens l’originalité de l’histoire et des personnages Jubilee et Aja. Je n’ai pas connu les montagnes russes lors de la lecture de cette romance, c’était plutôt doux avec l’espoir d’obtenir la fin espérée.

Afficher en entier

Date de sortie

La première fois qu'on m'a embrassée, je suis morte

  • France : 2018-01-17 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 146
Commentaires 30
Extraits 5
Evaluations 67
Note globale 7.74 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Close Enough to Touch - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode